Aller au contenu

Rencontres coquines

Gillou Gillou

Entre midi et deux....

Recommended Posts

Premiere histoire... et c'est du vécu d'aujourd'hui même !!!

je travaille dans un petit village, dans la montagne de Haute Loire.... Les journées sont longues et dures, donc entre midi et deux, pour ma pause déjeuner, j'ai trouvé un coin tranquille, à la lisière de la forêt, ou je peux faire une vraie "coupure"....

Et, de temps en temps, je télécharge des films X, que je regarde sur mon portable.... Aujourd'hui, la neige est encore présente chez nous, les arbres sont blancs de givre, le décor est superbe et... j'ai eu envie de sentir le froid sur ma peau... J'avais téléchargé les ébats d'un couple dans la neige, et j'ai commencé à bander doucement dans mon pantalon.

Defaisant ceinture et braguette, j'ai sorti ma queue, et, debout à côté de ma voiture j'ai commencé à me masturber doucement, sentant le froid sur le gland gonflé... Frisson, sensation de froid et chaud, delice de sensations.... Je bandais fort, emoustillé par la vidéo de cette brune, en levrette dans la neige, la combinaison sur les chevilles, et son mec qui la prenait à grands coups de reins... Debout dans la neige, ma queue bandante dans la main, j'accelerais mes mouvements, pret à éclater et gicler dans la nature...

quand tout à coup j'entends une voix :

- tu as besoin d'aide ???

(a suivre)...

Partager ce message


Lien à poster

Surpris, je tente de rabattre mon manteau pour cacher ma queue avant de me retourner.... Trop tard, je sens la présence déjà à mes côtés... C'est Emmanuelle, une ex-collègue, avec qui j'ai eu une brêve aventure quand elle travaillait encore chez nous.... Soulagé (elle conait mes penchants pour le sexe débridé et les partage fortement !!), je n'essaie même plus de me cacher et réponds en souriant :

- ben comme tu vois, j'avais une envie pressante alors.... pas la peine de te faire un dessin !

- oui je vois ça.... toujours aussi raide, ta queue à ce que je vois !!

En disant ça elle s'approche et prend ma queue dans sa main, commençant à me branler doucement...

- tu veux que je t'aide , alors ?

- eh bien, si tu insistes....

Je m'assieds dans la voiture, et par la portiere ouverte, elle me branle lentement, à pleine main, se penchant de temps en temps pour suçoter mon gland gonflé.... La sensation est sidérante, entre le froid de l'air et la chaleur de sa bouche... hummm.... Je vois à son regard brillant que la situation l'excite.... Je me dis que je vais la "chauffer" un peu plus...

- alors tu es venue me surprendre ?? ma queue te manquait on dirait ?

- j'avais envie de baiser aujourd'hui, et.. je me suis dit que tu etais sans doute ici, sur ce chemin, comme d'habitude...

- ah oui ?? Intéressante, ton envie du jour.... donc j'imagine que tu n'as pas mis de sous vêtements, en espérant me trouver ici ?

Elle abandonne ma queue quelques secondes, avec un petit sourire, qui me prouve que j'ai vu juste.... Je glisse ma main sous son pull et le remonte, pour découvrir ses seins.. Les tétons sont déjà durcis par l'excitation, le froid les réveille un peu plus pendant que je les pince doucement... Elle continue de me branler en m'embrassant, je sens sa bouche chaude et humide, j'imagine que sa fente doit être dans le même état.... J'ouvre son pantalon et glisse ma main entre ses cuisses... J'ai vu juste, elle ne porte pas de culotte aujourd'hui, et je sens son sexe humide sous mes doigts... SOn excitation monte d'un cran, son baiser se fait plus profond, sa langue vient chercher la mienne goulument...

- tu as envie de te faire baiser, là, maintenant, ici ?

- oui, répond-elle dans un soupir...

- te faire prendre comme une petite cochonne en rut ?

- ouiiii.....

- ok alors.... en position !

Elle me regarde, surprise pendant que je me leve, la queue tendue en avant. Je descends de la voiture, et l'attire vers la portiere ouverte, la penchant en avant au dessus du siege. Je suis derriere elle et, d'un seul mouvement, je descends son pantalon sur ses cuisses, découvrant son cul rond et blanc, sa fente luisante et ouverte....

- je crois me souvenir que tu aimes te faire prendre comme ça, en levrette non ??

Elle n'a même pas le temps de répondre que déjà ma queue se glisse dans sa chatte et s'enfonce de toute sa longueur.... Elle ferme les yeux, le souffle coupé sous la surprise, mais elle est tellement excitée, trempée, que je m'enfonce sans probleme dans sa fente...

Partager ce message


Lien à poster

Mes mains sur ses hanches, je commence a coulisser en elle, je sens la chaleur de sa fente autour de ma queue raide, je l'entends haleter doucement puis plus fort, plus vite, au gré de mes mouvements en elle.... Comme une petite chienne, le pantalon sur les chevilles, le cul à l'air, elle se fait prendre, en levrette par la portière ouverte... Tout ce qu'elle aime, ce sexe tendance exhib, fort et vigoureux... ma queue est totalement bandée, et coulisse, va et vient dans sa chatte, ondulant à droite à gauche, frottant ses parois, tantôt s'arrêtant pour la faire languir, tantôt la pilonnant vite et fort....

Et elle aime ça, être prise sans ménagement, sans violence mais... avec autorité... Et je vois ma queue disparaitre entre ses cuisses, juste en dessous de son cul appétissant.... Je sais qu'elle n'aime pas la sodomie, quel dommage car son cul est un appel permanent à l'amour anal.... Tant pis, sa chatte est délicieusement onctueuse, chaude et accueillante... Je continue de la baiser, caressant ses seins, titillant les tétons raidis par le froid et l'excitation.... Elle gémit, halète, lâche de petits cris quand j'accélère mes coups de reins.. plus un mot ne sort de sa bouche, elle est toute à son plaisir, sentant ma queue la remplir et la culbuter, de plus en plus loin, de plus en plus fort....

Puis ses cris se font plus forts, plus expressifs, je sens qu'elle vca jouir... J'accélère encore mes coups de reins, lui murmurant qu'elle est bandante comme ça, que son cul me fait rêver, que j'ai envie de la baiser encore et encore, et elle aime, elle confirme quand je lui dit qu'elle est une petite salope, une petite femelle lubrique, qu'elle a ce qu'elle était venue chercher, et elle dit enfin oui, oui j'aime ça, oui baise moi, oui, ouiiii, ouiiiiiiiiiiiiii.... et dans une série de coups de reins sauvages, elle vient s'empaler totalement sur ma queue raide, pour jouir enfin, criant son plaisir dans la forêt avoisinante..... Puis elle retombe, pantelante, allongée sur la banquette arriere, tentant de reprendre son souffle et ses esprits....

Partager ce message


Lien à poster

au bout de quelques instants elle se retourne et me voit, la queue toujours raide....

- tu n'as pas joui ?

- non.... mais j'ai encore le temps.....

En disant ça je me suis approché d'elle et, soulevant ses cuisses dans mes mains, je replonge dans son sexe chaud et gluant.... Elle est sur le dos, sur la banquette, son pantalon est par terre, dans la neige mais elle s'en fout, elle est de nouveau envahie de sensations venant du fond de son ventre, de son sexe, elle sent ma queue qui l'envahit à nouveau, qui la prend, qui la pénêtre, qui la possède profondément, et elle se laisse aller, ses seins ballottent à chacun de mes coups de reins, elle se laisse posséder, prendre, baiser, les cuisses écartelées, elle caresses ses seins, les malaxe, se pince les tétons, et ses gémissements se transforment à nouveau en cris, et ma queue va de plus en plus vite, mon pouce titillant son clito frénétiquement, et j'accélère mes coups de queue en elle, sentant mon plaisir approcher, et elle même se retrouve à nouveau au bord de la jouissance, elle crie, tournant sa têt ede gauche à droite comme pour s'enfuir, mais je la tiens fermement, plongeant et ressortant ma queue d'entre ses cuisses, puis d'un ultime coup de reins profonds, je jouis au fond de sa chatte, et elle jouit au même instant, sentant mon sperme chaud se répandre dans son ventre.... Nos reins sont pris de derniers tremblements, tressaillements, ses halètements se calment, elle redescend sur terre peu à peu.....

Puis on se rhabille, et après quelques minutes à sourire bêtement (l'abandon post coïtal...) et à parler en tentant de reprendre nos esprits, je dois retourner bosser.... Un dernier baiser puis chacun remonte dans sa voiture.... AU dernier moment, elle me fait signe de baisser ma vitre et me dit :

- ça te dit de venir manger à la maison demain midi ???

Je sens que la semaine sera agréable......

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

8) 8)8) Excellente narration très suggestive, Gillou ... de quoi faire fondre la neige illico!!! 8):D:wink::wink: Tu peux sans problème nous raconter d'autres aventures aussi palpitantes :lal:

... mais - à mon avis - tu aurais dû poster celle-ci dans "Vos Expériences" ou "Diverses Confessions" car il s'agit bien plus que d'une "simple" masturbation 8)

Partager ce message


Lien à poster

Tu as tout a fait raison, chère Decibel.... Si tu juges plus opportun, je te laisse la décision de déplacer ou non cette historie... mais il est vrai qu'au début, tout a commencé par une simple masturbation.... 8)

Partager ce message


Lien à poster

en forme le Gillou 8) ! j'ai tout simplement adoré ton histoire !! chanceux j'aurais bien aimé être à ta place ! pourvu que ta semaine soit aussi torride pour que tu nous raconte tout cela !

:D

Partager ce message


Lien à poster

la suite demain après midi, puisque je vais chez elle pour la pause déjeuner....

même si je doute que je mange beaucoup.... 8)

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Jaime moins celle là mais bien ecrite toi aussi tu sais bien ecrire

Partager ce message


Lien à poster

Jaime moins celle là

je l'avoue ! moi aussi, je l'aime moins.... écrite un peu trop vite à vrai dire... c'est pour ça qu'il n'y a jamais eu de suite.....

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.