Aller au contenu

Rencontres coquines

Guest decibel

Une rencontre de rêve ...

Recommended Posts

Guest decibel

Première partie : RESTAURANT COMPLICE DES PRELIMINAIRES

Ils ont dialogué longtemps par e-mail, se partageant leurs idées, leurs fantasmes, leurs goûts … ils ont fait plus ample connaissance et se sont trouvés des affinités … au point qu’un jour ils décident de se rencontrer.

C’est un beau jour d’été indien : du soleil, de la douceur, l’envie de prolonger de tendres moments estivaux.

Elle s’est vêtue tout de blanc : longue jupe et boléro en coton ajouré avec de nombreux petits boutons de nacre tout le long et décolleté « à dévoiler ». Lui aussi a soigné son apparence pour ce premier rendez-vous : pantalon noir moulant, chemise bleue entr’ouverte sur son torse bronzé.

Tous deux épicuriens dans l’âme, ils décident de d’abord partager ensemble un excellent repas, dans un petit restaurant discret. Il s’agit d’un écailler style « brasserie retro » et, comme le temps le permet, ils trouvent une table sur la terrasse arrière un peu à l’écart du monde et à l’abri des regards indiscrets.

Déjà en toute complicité, ils s’installent face à face, les yeux dans les yeux et les sourires malicieux au bord des lèvres. Lui, prend l’initiative de commander les apéritifs et la spécialité de la maison, à savoir un immense plat de fruits de mer à déguster pendant de longs et savoureux moments avec un magnifique Bordeaux blanc bien frappé.

Au début, ils parlent de tout et de rien, rient des messages qu’ils se sont envoyés, évoquent déjà quelques souvenirs de petits mots doux échangés … et la complicité s’installe tout naturellement. Les apéritifs étant servis avec de petits toasts, ils dégustent ces premiers délices ensemble ; il lui porte un petit zakouski tendrement à la bouche, elle le prend délicatement du bout des lèvres et prolonge ce premier moment de plaisir gustatif en lui léchant sensuellement les doigts.

Elle sent sous la table, que son pied cherche sa jambe et se laisse doucement caresser ainsi jusqu’aux genoux … émoustillée par son invitation, elle enlève sa sandale à brides et présente langoureusement ses orteils sur son entre-jambes … tout en souriant un peu gênée de sa propre audace mais en lui faisant des petites moues gourmandes, elle dirige son pied plus précisément et commence à sentir son sexe gonfler lentement sous sa pression. Lui aussi commence à bouger sur sa chaise pour masquer l’effet que lui fait cette sensuelle émotion. Au-dessus de la table, leurs doigts se touchent, leurs mains se frôlent langoureusement et le désir de s’embrasser devient de plus en plus fort.

Dans un chuchotement, ils s’échangent quelques mots :

- STP va aux toilettes et enlève ton slip, fais çà pour moi. Je voudrais ressentir l’effet que fait cette connivence entre nous :wink:

- OK, mais alors, déboutonne ton pantalon pour quand je reviens.

Elle s’éclipse prestement vers les toilettes et revient s’asseoir assez troublée de la situation. Il a changé de place, pour être plus proche d’elle … elle lui montre toute honteuse son slip blanc caché dans son sac ouvert et il lui indique – sous la nappe – son pantalon largement ouvert et son sexe tendu délivré de tout carcan. Entretemps, il a encore commandé des apéritifs, car le plat principal se fait un peu attendre.

Ils sont à présent assis à la table « en L » coude à coude et sa bouche commence lentement à lui faire des petits bisous dans la nuque .. mmmmhhhhh …

- Attention quand même aux gens autour de nous !!!

- Mais non, ils ne s’intéressent pas du tout à nous :wink:

Il descend une main sous la nappe et la dirige doucement vers sa jupe remontée à présent jusqu’à ses fesses : il atteint son pubis qu’il commence à caresser d’abord tendrement, puis la pénètre doucement avec les doigts de plus en plus appuyés, afin de la faire gémir à son oreille. Elle l’embrasse alors avec fougue tout en commençant de langoureux mouvements de masturbation de sa verge, en lui murmurant à l’oreille « retiens-toi ici, hein, c’est trop bon, laisse-toi simplement faire » … et de leur main libre ils trinquent ensemble coquinement.

La serveuse arrive tout-à-coup avec le plat qu’elle dispose bien au milieu de la table. Elle semble surprise de leur malaise sans équivoque, mais en ramassant un couvert, elle a une vision furtive de ce qu’il se passe sous la table, se relève toute rouge, sourit et s’en va précipitamment en leur souhaitant « bon appétit » !

Les fruits de mer sont magnifiques et savoureux … prennent du temps à se déguster … mais sont parfois difficiles à décortiquer. Elle lui souffle à l’oreille que – si elle peut avoir un certain savoir-faire dans quelques jeux érotiques, elle est par contre très maladroite pour couper les pinces de crabe, pour craquer les pattes de langoustes et en extraire la chair, etc ..

- Pas grave, lui dit-il, je vais t’aider … mais pas sans un gage : pour chaque morceau que je te prépare, tu déboutonnes un petit bouton de ton corsage …

- Oh, dis-donc … çà devient terrible, çà !

- Mais non, il fait chaud ici et je veux pouvoir jouir en même temps des plaisirs de la vue et du palais :wink:

Elle attend donc patiemment qu’il lui décortique une patte de crustacé, tout en continuant sensuellement ses petits mouvements de va-et-vient sur son membre, dont elle sent à présent de petits soubresauts de plaisir dans sa main. Elle prétexte avoir laissé tomber sa serviette pour rapidement lui donner un petit coup de langue sur le gland, ce qui lui fait perdre contenance.

Dès les premiers morceaux prêts dans son assiette, elle ouvre le premier bouton de son boléro dévoilant la peau blanche et douce de la naissance de ses seins. Il sourit malicieusement tout en savourant son menu … elle mange en le regardant droit dans les yeux et en souriant coquinement. Aguichée par la situation (et aussi par le fait de personne ne les regarde dans leur petit coin), elle n’attend pas la suite de la becquée pour déboutonner un peu plus son corsage tout en lui lèchant érotiquement les doigts qu’il amène à ses lèvres.

Avant la fin du plat, ses seins sont à présent bien visibles derrière le voile fin de son soutien-gorge …mais d’un mouvement sensuel, elle sort l’un d’entre eux de leur balconnet, prend un morceau de glace dans la carafe d’eau et le passe lentement sur son sein, afin d’en ériger le têton … elle ferme les yeux de délice tout en se lèchant les lèvres. Cette vision de jouissance provoque en lui une nouvelle érection que la nappe a - à présent - du mal à cacher ; il lance un regard furtif dans la salle, et plonge ensuite sa bouche dans ce généreux décolleté afin de sucer ce mamelon si sensuellement offert … elle lui passe la main dans les cheveux pour mieux sentir ses lèvres sur sa poitrine et gémit de plus belle.

Là, ils n’en peuvent plus d’attendre tous les deux … ils ont une terrible envie de se jeter l’un sur l’autre …

- Tu sais, je me suis renseigné, lui dit-il, ils louent des chambres juste en face du resto. On y va ?

- Oh oui, fais vite … j’ai très envie …

Ils se réajustent les vêtements tant bien que mal, appellent la serveuse et payent précipitamment ce repas digne des meilleurs préliminaires.

Ils sortent furtivement du restaurant et pénètrent dans la maison d’en face, pour enfin divinement consommer ces désirs déjà si bien amorcés et atteindre un orgasme extrême.

:wink::pardon::wink::roll::P :aime:

Partager ce message


Lien à poster

te lire est un véritable plaisir !! la partie au resto est très excitante, j'imagine que la suite atteint des sommets! vivement :aime: :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:wink: :wink: Merci beaucoup, Prolifik et Gillou :pardon::roll: J'espère ne pas décevoir pour une suite à la fois tendre et sensuelle :aime::wink::P:wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

La suite. Vite. J'en peux plus.

:aime::wink: Elle vient :pardon::wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:wink: Chose promise ... chose due ... :wink:

:P Alors voilà :

2ème partie : SUITE DANS LA CHAMBRE D’HÔTEL …

Un peu gênés de cette situation nouvelle pour eux, ils se retrouvent dans ce petit hôtel discret, situé juste en face du restaurant complice de leurs préliminaires coquins.

Le cap difficile du bureau de réception passé, ils arrivent devant la porte de la chambre qu’on leur a attribuée, et déjà leurs désirs réciproques reprennent de plus belle : lui n’attend pas d’avoir tourné la clef dans la serrure pour la prendre passionnément dans ses bras et l’embrasser fougueusement.

Elle, d’abord un peu surprise par cette soudaine précipitation, lui rend son baiser timidement du bout des lèvres ; mais la chaleur de son étreinte virile l’envoûte à un point tel qu’elle perd tout contrôle d’elle-même, jette ses bras autour de son cou et insinue sensuellement sa langue dans sa bouche : ils s’essoufflent rapidement sous leur fougue réciproque et sans se lâcher ni des bras ni des lèvres ouvrent fébrilement la porte de la chambre qui sera le témoin de leurs ébats.

Les voilà à présent seuls, en toute intimité, dans cette chambre un peu obscure. Elle se précipite à la fenêtre pour ouvrir les persiennes et faire entrer ce soleil automnal…

- Non, STP, maintenant que nous sommes enfin seuls, restons cachés, lui murmure-t-il.

- Oh non, je t’en prie, il fait encore si beau et je veux faire l’amour avec toi en pleine lumière, voir ton désir dans tes yeux et que tu puisses me regarder jouïr aussi, dit-elle avec un enthousiasme tout câlin.

- C’est vrai que c’est plus excitant que dans la pénombre, mais soyons quand même discrets !

- Pourquoi discrets ? C’est beau l’amour au grand jour, non ? Alors, je me fiche du « qu’en dira-t-on » lui répond-elle de manière coquine… et puis personne ne nous connaît ici, alors ?

Là c’est à son tour d’être surpris par son audace, mais il doit bien admettre qu’il n'en est que plus émoustillé … les préliminaires du restaurant auraient-ils eu autant d’effet positif sur sa réserve innée ?

Prestement, elle ouvre la fenêtre pour respirer l’air tiède de cet après-midi ensoleillé, et se laisse aller légèrement en arrière. Elle le sent tout contre son dos, ses mains commençant à lui caresser les hanches et ses fesses rebondies. Sa tête se laisse aller tendrement sur son épaule et il lui fait plein de petits bisous de long de la nuque … mmmhhhh … elle se retourne à présent lentement et le regarde droit dans les yeux tout en commençant lentement à déboutonner sa chemise, à passer sa main sur son torse dans l’échancrure de son col. Il lui sourit malicieusement et participe avec ferveur à cet effeuillage réciproque.

Prestement chaque bouton de son corsage saute, dévoilant ses lourds mais doux seins blancs aux aréoles roses, qu’il s‘amuse déjà à titiller pour en ériger les têtons.

- Pas si vite, dit-elle d’un chuchotement sensuel …

- J’en ai trop envie, lui soupire-t-il à l’oreille en lui en mordillant le lobe.

Il sont à présent tout deux nus jusqu’à la ceinture, elle rougit de cette impudeur ce qui rend son regard sur elle encore plus pétillant. Enhardie par sa muette invitation des yeux, elle dirige sa main vers son pantalon, où une belle bosse se marque déjà depuis un petit temps. Fébrilement, elle dégrafe sa ceinture et défait son pantalon pour libérer de son slip sa queue fièrement dressée. Pendant ce temps, il fait doucement glisser sa longue jupe jusqu’au sol et - vu que sa petite culotte a déjà disparu depuis le restaurant - il soulève son petit jupon et glisse ses doigts chauds le long de sa chatte rasée déjà bien humide. Doucement, il entrouvre ses lèvres intimes et entame des petits massages appuyés de son bourgeon d’amour qui gonfle sous son doigté habile. Oh oui encore …. Mmmmmhhhhhh ... c'est bon !

Pratiquement nus, ils quittent le devant de la fenêtre et reculent vers le lit accueillant qui les attend. Prise dans le tourbillon de leurs étreintes passionnées, elle s’assied sur la couche et se retrouve face à sa verge en pleine érection, lui debout devant elle.

Elle saisit langoureusement ce membre viril qui lui est offert aussi généreusement et commence d’abord par lui faire des petits bisous câlins tout le long, ainsi que des coups de langue frétillants sur son gland qu’elle sent vibrer sous ses caresses.

Elle commence alors lentement à lui prodiguer une fellation de plus en plus cadencée, qui le fait gémir de plaisir, pendant que sa main lui titille sensuellement les bourses gonflée. Lui, il sent sa jouissance monter au fur et à mesure des petits soins qu’elle lui distribue et ferme les yeux pour mieux savourer la magie de cet instant intemporel.

Il veut également lui faire profiter de ce tendre plaisir partagé et se retire de sa bouche pour s’allonger sur le lit. Elle fait alors virevolter son petit jupon également déjà mouillé par ses caresses et monte prestement à califourchon sur le lit … bien que folle de désir, elle le taquine encore un peu en le faisant patienter par des baisers sur ses lèvres, par de petits mordillements sur ses têtons, par de douces caresses sur sa peau nue …

Il saisit ses seins des deux mains, les malaxe, les pince, les tête pour lui arracher des gémissements de jouissance … elle se mord la main pour ne pas hurler, se passe la main dans les cheveux et sur la nuque, ferme aussi les yeux en se léchant les lèvres gourmandes … et finit par venir s’empaler sur sa verge toujours tendue à l'extrême : lentement elle descend sur son pénis qui la pénètre au plus profond d’elle-même.

Elle se sent enfin totalement remplie de sa présence, au creux de son intimité chaude et trempée de cyprine, de sorte que la cadence à laquelle ils entament leurs va-et-vient s’impose avec un évident savoir-faire.

- Je vais venir là, je n’en peux plus, lui gémit-il … es-tu prête ???

- Oui, oui, vas-y … je te veux en moi, maintenant … oh oui !!!

Il s'accroche à ses hanches et lui indique le rythme de plus en plus accéléré des mouvements de montée et descente sur son pieu rigide.

Dans un cri d’extase commun, il lâche sa chaude semence en elle … elle sent ce feu d’artifice combler son vagin … ils gémissent ensemble ... des cris rauques de jouissance se font entendre ... et ils s’écroulent tous les deux l’un sur l’autre échevelés et à bout de souffle, mais tellement comblés par cet orgasme partagé.

- Reste en moi encore un moment, je te garde comme çà, dit-elle en se redressant à nouveau.

- Tu veux dont m’achever ? lui murmure-t-il en souriant.

- Oh oui, j’adore … je serre très fort là pour ne plus te laisser sortir de mon corps … j'aime sentir ta queue prisonnière de mon fourreau étroit.

Il sent sur sa verge les petites contractions qu’elle pratique habilement avec sa vulve, ce qui lui provoque des petites sensations électrisantes … un moment où elle lâche prise, il ressort d’elle à regret mais épuisé.

Ils s’allongent alors côte à côte, sa tête à elle posée sur son bras à lui et se sourient dans la plénitude et la sérénité de ce moment d’intimité volé au temps et à l’espace ... et se couvrent encore de mille baisers passionnés, avant de contrôler l'heure qui - hélàs - les forcera bientôt à se quitter !!!

Mais - à présent - ayant franchi ce cap si sensuel du virtuel vers cette magnifique rencontre réelle, ils n'auront plus aucune inhibition vis-à-vis de leurs désirs communs de renouveler ou découvrir d'autres expériences aussi fougueuses, voire même plus érotiques ensemble !

:aime::roll::wink::wink::pardon: :wink:

Partager ce message


Lien à poster

hummm.. les delices d'une chambre d'hotel, la folie des corps en chaleur.... il n'y a pas de meilleure lecture de bon matin !!!

Partager ce message


Lien à poster

tu as la magie de rendre aussi dure mon membre que la pointe de ta plume! 8) cette deuxième partie est encore plus vibrante que le début.

Merci Decibel pour ce bon moment :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

8) :wink::wink: Vous allez me faire rougir, Gillou et Prolifik :lal:8) ... merci pour vos gentils compliments :D8) 8)

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

ne rougis pas, et sois fiere de la qualité des emotions que tu provoques......

8) Merci Gillou 8)

Mon numéro de chambre c'est le 620. Waouh

:wink::wink:8) C'est bien noté, Toby :D ... "just in case" :lal:8) 8)

Partager ce message


Lien à poster

:D Merci Gillou 8)

ah ben si en plus tu commences a me faire des bisous en rougissant... la c'est sur je vais craquer.....

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

ah ben si en plus tu commences a me faire des bisous en rougissant... la c'est sur je vais craquer.....

8):wink: Je suis très timide dans la réalité, Gillou :D :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

8):D:D C'est bien noté, Toby 8) ... "just in case" :D:D:wink:

:wink: Ah j'oubliais :lal: : c'est très bien de m'indiquer ton n° de chambre, mais il faudrait peut-être aussi songer au p'tit restaurant avant 8) ... ou après ! 8) 8)

Partager ce message


Lien à poster

8)8) Je suis très timide dans la réalité, Gillou 8):lal:

eh bien si tu es timide.... laisse moi t'inviter au restaurant histoire de faire plus ample connaissance.... :D:wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

eh bien si tu es timide.... laisse moi t'inviter au restaurant histoire de faire plus ample connaissance.... :D8):D

:wink: Je viens de lire que tu as bien de quoi t'occuper très très chaudement, pendant tes pauses de midi ! :wink::lal:8)

Fin du HS 8) 8)

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

Très bien ce récit :wink:

Provoquant (Dans le bon sens) ^^

:wink: Merci Wolfwood :wink:

Partager ce message


Lien à poster

Decibel,

Ma belle, tu me fais fantasmer... Sais-tu que ce soir, c'est la Saint Sylvestre?

Et je suis invitée au restaurant... Ce petit aiguillon que tu viens de planter ...

Je vais être obligée d'y penser...

Ouh! là là! :wink:

Elles sont "trop bien" racontées tes histoires. :wink::wink::D

Mais ce soir, tu vas aussi y penser!... :D:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

Decibel,

Ma belle, tu me fais fantasmer... Sais-tu que ce soir, c'est la Saint Sylvestre?

Et je suis invitée au restaurant... Ce petit aiguillon que tu viens de planter ...

Je vais être obligée d'y penser...

Ouh! là là! :x

Elles sont "trop bien" racontées tes histoires. :clap::D:D

Mais ce soir, tu vas aussi y penser!... :D:D:D

:D:P Merci ma Belle :D:D ... j'espère que tu auras passé un excellent Réveillon :D:D :D

Partager ce message


Lien à poster

decibel ce recit est absolu exquis, et m'a transporté dans le pays des délices :wink::roll: :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

decibel ce recit est absolu exquis, et m'a transporté dans le pays des délices :???::???::wink:

:-D Merci beaucoup :content:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:???: 8) Mon doux fantasme est en train de se réaliser ... lentement mais sûrement ... et en tendres ressentis partagés ! :P8):D:bbl: :P

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.