Aller au contenu

Rencontres coquines

Helluya

Une fête réussie...

Recommended Posts

A l'époque, lorsque j'étais encore avec quelqu'un, ou pas plus tard que l'année dernière, j'étais redescendu dans mes terres natales pour voir la famille. Ma grande soeur m'avait invité à une soirée chez sa colloc' et elle, et je m'y suis donc rendu avec plaisir.

La soirée se déroulait, la bouteille de whisky tournant entre mes mains et celle d'un autre mec, les rires se déchainant un peu plus. Il y avait des filles relativement jolies, mais quasiment toutes prises, sauf une. Celle-là même qui restait dormir, car elle avait bien trop bu pour reprendre le volant.

Durant la soirée, la question fut posée de savoir si elle dormirait avec ma soeur, sa colloc, ou bien dans le bureau, où moi j'étais... J'ai répondu personnellement sur le ton de la plaisanterie et pour embêter ma soeur que ça ne me dérangeait absolument pas qu'elle dorme dans le bureau. N'étant pas tombé dans l'oreille d'une sourde, au moment de se coucher elle a choisi le bureau. Nous nous retrouvons donc, elle dans le canapé en cuir, moi par terre sur la veilleuse, sentant l'alcool à plein museau.

Je la vois remuer dans tous les sens, puis finalement elle me demande de changer de place, car le canapé est assez petit et très inconfortable, du à l'accoudoir... Bref, étant un peu plus lucide qu'elle, je lui laisse volontiers ma place et prend le canapé, pour me rendre compte quelques minutes plus tard qu'effectivement ce n'est pas ça. Je me couche donc par terre, à un mètre d'elle quand elle me dit "Mais t'es bête, viens sur le matelas là, c'est mieux que par terre"...

Ne me faisant pas prier, je la rejoins, et immédiatement nos corps s'enlacent, et le premier baiser ne se fait pas attendre... L'alcool aidant, nous nous faisons plus entreprenant, et je la déshabille lentement, profitant de ses belles courbes et du corps magnifique que ses 26ans lui ont donné. Un peu gênée, elle me dit "Mais si on continue comme ça, on va faire l'amour...". "Crois-tu?" je lui répond... Elle rit un instant avant de prendre mon sexe en main afin de lui prodiguer quelques caresses, tandis que je lui rend la pareille en embrassant voluptueusement sa poitrine.

Quelques minutes plus tard et avec toute la discrétion possible, nous voila ne formant plus qu'un, au milieu de ce bureau à 3h du matin, les deux colocataires dormant de chaque côté.

L'instant fut intense, délicieux et interdit, et son corps divin me ravit à plusieurs reprises jusqu'au petit matin, où elle devait partir travailler à 7h; où tout le monde dormait encore...

Quelques derniers baisers échangés, le numéro de téléphone donné, et la voila reparti pour sa petite vie, et moi de l'autre côté de la France quelques jours plus tard...

Partager ce message


Lien à poster

:D Très joliment raconté Helluya

Partager ce message


Lien à poster

joli récit ! :D il y a une suite?

Nous nous sommes revus la veille de mon départ... :D

Partager ce message


Lien à poster

Nous nous sommes revus la veille de mon départ... :D

Alors ça sera une autre confession :D :D

Partager ce message


Lien à poster

très joli récit en effet simple mais touchant !

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.