Aller au contenu
bénéM

Dans le car.. vu par une femme

Recommended Posts

j'ai décidé de réécrire la confession "Dans le car" écrit par SKZ, qui m'a beaucoup excité, mais du point de vue de la fille..

voila ce que ça donne :

Nous étions jeunes et beaux, un peu bêtes et sans arrêt tiraillés par nos hormones.. Ados...

Un jour, lors d'un voyage scolaire, je vîns m'asseoir au fond du car, juste à coté d'un mec que j'avais repéré. Il était beau, la simple vu de ses yeux m'enivrait, et j'avais envie de plus, mais voila..

Il faut que j'avoue que la semaine précédent le départ en voyage, j'avais été un peu en permanence excitée par des rêves nocturnes terriblement érotiques, dans lesquelles, je baisais avec toutes sortes de personnes, qui me faisaient jouir, ou presque, et je me réveillais quasiment tous les matins, avec la frustration de celle que l'on a menée au plus prêt de l'orgasme sans lui donner le coup de grâce finale.. Plusieurs fois, je m'étais masturbée avant de me lever pour soulager la "douleur" du désir, mais je restais une vraie pile électrique toute la journée.

Nous sommes seules tous le deux sur la dernière rangée du car. Nous discutons tres brièvement, et rapidement, il s'endort. Il me plait. D'autant plus, que peu à peu sa tête glisse sur le coté, heurtant d'abord mon épaule, puis s'affalant franchement sur mes cuisses, le voila qui s'installe et dort à point fermé. Je ne réagit pas, la proximité de sa tête lourde et chaude sur mon entre jambe réveille mon excitation. Les voyages en voiture et plus encore en cars m'ont toujours provoqué une grande excitation, depuis, oserais-je dire que je suis toute petite.. sans doute les vibrations du moteur, tel un vibro géant qui se propagent sur mon petit minou... si bien que j'ai tres vite et à nouveau envie.. Je commence à lui caresser les cheveux, comme si, par l'intermédiaire des os de sa têtes, ces caresses allaient atteindre mon sexe, juste en dessous de son crâne..

Je laisse aller mes pensées.. Lorsque je me masturbe, seule sur mon lit, j'imagine souvent que je suis en train de branler un garçon, je ne sais pas pourquoi, les fantasmes ne s'expliquent pas.. Une main glisse en moi et de l'autre je masturbe une bite imaginaire.. souvent même il m'est arrivée de flatter ainsi la jambe innocente de mon vieil ours en peluche...

Les yeux fermés dans ce car, j'ai allongé sur moi ce mec qui me fait craquer, et j'ai envie de lui, subitement comme ça.. Et comme toujours alors, me vient en tête mon fantasme préféré... je m'imagine en train de le branler.. S'il s'est allongé sur mes cuisses, c'est surement que moi aussi je lui plais.. En quelques secondes je fomente en moi mon plan. je suis sûre qu'il sera d'accord, et connaissant les mecs, il sera accro à moi après ce que je projette de lui faire...

Je lui dis : "tu veux que je te détende ?" sachant qu'il ne dors pas vraiment.. il dit simplement oui. J'attrape alors sa veste, et la pause sur ses hanches de façon à ce que je puisse passer dessous ma main et lui faire ce que je veux à l'insu de tout le monde. Il fait nuit et l'obscurité sera mon allier dans cette perversion...

Je veux être directe, moi même je suis en feu, la décision de lui faire "ça" m'a électrisé le ventre et je sais que je mouille... Je glisse ma main dans son caleçon directement, il ne portait qu'un jogging souple et ample facilitant la tâche. Mes doigts rentrent en contact avec son sexe chaud qui sous l'effet de ma prise, se met à bander tres rapidement. Si bien qu'en un éclaire, je peux attraper à pleine main sa bite, dur et droite, dont la taille ne me permet pas de faire complètement le tour avec ma petite main. Je sais que si je le lui dit, il n'en sera que plus fou... alors j'ose :

"je ne croyais pas qu'elle serait aussi grosse ! "

L'effet de mes paroles ne se firent pas attendre, et il gonfla encore, dur comme de l'acier, et comme dans mon fantasme coutumier de mes caresses solitaires, je commence à le branler.

Pour l'exciter de plus bel, j'ose retirer ma main, y crache poliment un petit peu de bave, et j'en enduis son sexe qui frémis sous mes doigts. Sentir sa queue si raide quand je la presse de haut en bas, me fait l'effet d'une bombe, je sens presque distinctement mon clitoris se dresser et se frotter soudain à la grosse couture, que toutes les femmes connaissent sur nos jeans préférés, qui passe dans l'entre cuisse pour notre plus grand bonheur.. Je ne sais pas s'il le sais, mais tout en branlant sa queue, c'est mon antre qui travaille, je joue de mon périnet, ouvre et ferme ma fente par pressions internes, sans qu'il n'e puisse le voir. Par chance ou par malice, l'os arrière de sa tête est juste au bon endroit pour faire pression directe sur mon petit bouton.

Plus je branle cette grosse bite, plus je me sens rougir, pourtant nous sommes discrets, à l'arrière de ce car, j'aurais envie de plus mais nous sommes limités si bien que toute mon envie frustrée passe dans ma main droite qui branle habilement ce pieux de tous mes rêves. Il fait des mouvements subtiles de bassins pour accompagner mes gestes, je vais à un rythme lent, mais parfaitement régulier, serrant plus ma main lorsqu'elle remonte sa hampe, relâchant mon étreinte lorsque je redescends pour gonfler et aspirer au maximum cette pine et la faire jouir pour moi. Gardant pouce et index autour de l'immense verge, de mes doigts libres je viens caresser sans pudeur les grosses couilles de mon homme tout offert pour moi au fond de ce car qui roule en silence, tout le monde dors sauf nous... Lui en tous cas ne fais pas bien semblant malgré ses yeux fermés, j'atteste sous ma main qu'il est bien éveillé..

Soudain il se tend, et je sens qu'il va jouir, je le branle par grand coup de haut en bas et je tire à chaque fois sur sa peau pour faire sortir son jus qui dégouline bientôt tout au long de son sexe et sur ma petite main, j'aurai tant aimé jouir moi aussi en même temps, mais il m'en faudrait plus, trop excitée surement par son sperme brulant, je retire ma main et en lèche une goute, le goût augmente encore mon envie de jouir, mais lui, qui m'a vu faire sourit et ferme ses yeux, je sais que dans peu de temps il dormira pleinement.. Je lui glisse à l'oreille que j'ai envie de plus, mais il ne m'entend plus...

J'ai du finir toute seule, je vous raconterais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest David rugit

Absolument divin que de te lire !

Quelle excellente idée as-tu e de le narrer à ta manière

C'est excelent Béné, garde cette pratique en tête, et refais la qd tu veux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

:D :D Je préfère LARGEMENT ta version a la mienne :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas lu la version originale, mais dans tous les cas celle-ci suffit à faire emmerger en moi des idées coquines

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est excellent et super excitant. Il s'en passe des choses dans ces bus par moment ! :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien chanceux le garçon mais s'endormir direct après ça et te laisser te débrouiller seule, c'est pas très gentleman !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

excellent ! je vais aller dans mon lit de ce pas faire ma petite affaire =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.