Aller au contenu

Recommended Posts

Ce rayon de soleil,

cette douce chaleur d'été,

7h du matin.

Sentir sa tête sur mon torse,

sa main sur mon ventre.

Voir son buste,

ses fesses,

ses jambes à peine couverte d'un drap.

Je caresse son dos de ma main,

caresse cette peau douce,

referme mes yeux tout en continuant mes mouvements.

Me rendors.

La chaleur se fait de plus en plus forte.

Un reve érotique,

je commence à transpirer.

Huuum.

C'est bon.

C'est doux,

c'est chaud.

J'ouvre les yeux,

ses mains me caressent le ventre,

le bas du ventre.

Je vois sa chevelure,

ses cheveux retirés en arrière.

je vois sa nuque,

sa tête bouge.

Je sens ses lèvres,

sur mon sexe.

Huuum.

Qu'est ce que c'est agréable.

je sens ses lèvres douces sur mon sexe,

sa langue qui caresse le gland.

Elle m'enroule.

Elle commence a faire des succions.

Je me sens tendu.

Elle me titille le gland de ses lèvres,

de sa langue.

Depuis combien de temps me fait-elle cela ?

Je dors toujours,

je rêve.

Je dépose ma main sur sa tête,

tout en continuant,

elle me regarde.

Elle me lèche.

elle me suce,

m'aspire.

Je ne tiens plus,

je ne me retiens pas.

Mes yeux se ferment.

je me laisse aller,

je laisse entre ses mains,

entre sa bouche.

Je me contract,

je me tends.

Je me contracte,

ma main se crispe dans sa chevelure,

afin de la prévenir.

Je lache tout,

je me libère.

Je sens ses levres qui me compriment.

Sa bouche qui m'aspire.

Elle appuie sa main sur moi,

remonte vers moi.

Ses levres viennent m'embrasser,

je les accueuille,

je les mange.

Je l'embrasse.

Elle vient se reposer sur moi,

je caresse sa peau de ma main,

son visage.

Nous refermons nos yeux,

restons encore un moment allongés.

La musique,

de la terrasse, de la cuisine, nous sort de notre somnolence.

Julie, tourne sa tête, ses yeux sont ouverts.

Elle me regarde.

* "On se leve ?"

- "Obligé ?

Il est 8h !"

Ma belle brune,

se lève,

quitte la chambre et va dans la salle de bain.

Je me lève,

rentre dans la salle de bain,

ouvre la douche,

retrouve ma belle,

que j'enlace.

Elle se retourne,

m'embrasse,

me laisse caresser de ses mains,

et décide de me savonner entièrement.

Toujours dans mes reves, mon sommeil,

je me laisse encore faire.

Je souhaite profiter pleinement de ce moment.

Au fur et a mesure de son savonnage,

je sors doucement de mon sommeil.

Vient mon tour de la savonner avec l'éponge.

Elle me fait face,

blottie contre moi,

m'enlace de ses bras.

Je commence par sa nuque,

son dos,

ses fesses.

Ses côtes,

lui fait faire une demi tour,

sa poitrine,

son ventre,

son entre jambes.

M'abaisse pour finir ses jambes,

ainsi que ses pieds.

Elle se rince sous l'eau.

Je profite de la serrer dans mes bras.

L'eau coule sur nos corps.

Elle me repousse,

se détache de moi,

coupe l'eau,

et sort de la douche.

Nous nous séchons.

Elle prend un short,

un bikini.

J'opte pour un de ces grands bermuda, de skatter.

Malgré tout cela,

qu'est ce que je peux me trainer.

La blondinette nous a préparé un petit dej de malade.

A croire que l'on va recevoir une quinzaine d'invités.

Mini shorty blanc,

bikini.

Elle nous montre la table qu'elle nous a dressé.

Nous reçoit tour grand sourire.

Café, clopes pour commencer pour moi,

quant aux filles, elles mangent de bon coeur.

La chaleur se fait de plus en plus forte,

tout le monde transpire de plus en plus.

Les filles n'ont pas arrêté de parler depuis que nous sommes à table.

J'en profite pour m'eclipser.

Sur le bas de la porte,

Ma brune m'appelle,

je me retourne,

elle m'attrape la main,

me force a m'abaisser et m'embrasse goulumment avant de me libérer.

La journée se passe,

les filles font du bronzage sur la terrasse,

les shorts ont été remplacés par des string,

les bikini ont été enlevés.

Helianna, vient me chercher,

juste vétue de son string, presque transparent de sa transpiration,

Comme à son habitude,

mademoisselle joue,

tourne sur elle même,

ses seins, ses tetons pointant.

Sa ficelle, perdue entre ses petites fesses rebondies.

Sa prune gonflée collée sur ce tissus humide.

# "Tu viens mangé?

on a préparé un barbac."

Je me rince à l'évier,

et comme les jours précéndent,

mademoiselle m'attend dans l'excalier.

Je ne peux que la suivre.

Le téléphone sonne,

rendez vous pour une balade nocturne.

Le repas se passe,

laisse les filles continuer leurs conversations et leurs bouteilles de vin,

Apres avoir prit une douche,

je quitte la maison retrouver les autres.

Nous roulons,

nous arrêtons a une terrasse,

terminons notre balade.

Je rentre il est une heure du mat.

Je me déshabille,

pompes, cuir, ...

je me retrouve en boxer sur la terrasse,

profitant de la fraicheur de la nuit.

Biere et clopes terminées,

je décide d'aller prendre une douche.

La porte de la chambre est ouverte,

la lumiere est allumée.

* "hun

hun,

hun,

ouiii,

encore,

ouiii,

comme ca,

c'est bon."

Je m'approche de la chmabre.

Ma belle brune,

la tête entre les cuisses d'Helianna,

et la tite blonde lui rendant la pareille.

Helianna couchée sur le dos,

lui écarte bien les grandes levres de ses doigts,

et a sa bouche collée sur son clitoris.

Elle s'active vraiment bien,

et y met tout son anthousiasme.

Tandis que ma belle brune,

la pilonne de ses deux doigts,

Qui sont dégoulinant de la mouille de la blondinnette.

Elle lui leche à grands coups de langue son clitoris tout gonflé.

Helianna ne sait plus quoi faire,

elle presse sa tete contre sa chatte,

lui aggrippe d'une main son fessier,

attrape un de ses seins.

Qu'elle malaxe,

pince le teton.

Gémit, crie .

Ainsi que ma brune.

Cette situation m'excite,

je suis toujours degoulinant de sueur de ma balade.

ma queue est tendue,

mon gland gonflé est sorti de mon boxer.

J'ai une de ces envies de me carresser,

de me masturber.

Mais je reste contre la porte,

et contemple la scene.

Leur respiration devient de plus en plus accélérer,

leurs gémissements.

* "hun

hun,

hun,

ouiii,

ca vient,

ca vient,

ca vient,

ca vient,

ouiiiiiiii

ouiiiiiiiii

Je joui."

Exténuées,

elles s'écrasent sur le lit.

Helianna, commence a reprendre connaissance,

elle tourne sa tête et constate que je suis la,

a les observer.

Elle s'etend,

se caresse les seins,

S'offre à moi.

Ses mouvements font émerger Julie de sa somnolance.

Qui a son tour me regarde.

Elle m'observe,

Ses yeux sont dans les miens,

se baissent sur mon boxer.

* " Viens."

Je m'approche d'elle.

Elle approche ses mains de moi.

Me caresse de sa main,

elle la plaque contre mon sexe,

arrive a la lisiere de mon boxer,

qu'elle abaisse.

Elle saisit mon membre tendu,

qu'elle caresse de tout son long.

Elle y depose ses levres,

je sens sa langue qui me titille.

Ses levres se glisse sur ma queue.

Elle me regarde, me suis des yeux.

Helianna, nous regarde.

Elle change de place pour mieux voire la felation que ma brune me procure.

Ses mains se caressent les seins.

son ventre,

elle descend sur sa chatte qui remouille.

son clitoris est bien pointé.

Elle le caresse du bout des doigts.

Ses jambes s'écartent.

Elle veux que je la regarde pendant que je mefais sucer.

Elle fait tout pour m'exciter davantage.

Vu qu'elle a l'autorisation,

elle en profite.

Ma brune s'excite de plus en plus sur ma queue tendue,

je suis gonflé, excité au point d'en avoir mal.

* "Si tu continues,

je vais tout lacher."

Ma brune se calme,

me lache un peu.

Lache sa pression de sa bouche,

me et se calme.

Elle lache me libere de sa bouche,

et ne me caresse plus que de sa main.

Elle se retourne,

et regarde la bondinette qui ne perd rien de la scene.

= "Je pense qu'elle te veut."

Helianna arrête net ses caresses.

Ma brune la regarde.

et l'invite.

= "Viens,

il est chaud la ."

Helianna ne se fait pas prier une seconde fois,

Se met à quattre pattes.

Julie luitend mon sexe.

Helianna approche sa bouche.

Une enfant qui souhaite une glace,

elle veut la dévorer du premier coup.

Elle veut toute l'avaler.

Je dépose ma main sur sa tête,

et la guide.

Elle suce,

elle me suce,

elle s'applique.

Je sens ses levres se refermer sur ma queue,

sa langue voyager sur sa longueur,

sur mon gland.

Ma brune a prit sa place dans le lit,

et commence a se caresser.

Elle sait ce qui m'excite.

Elle sait que j'aime quand elle fait cela.

Elle sait les gestes qui me font de l'effet.

Elle pesse ses grandes levres de ses doigts,

faire sortir sa mouille,

fait ressortir son clito.

Qu'elle commence à caresser.

Se prend un sein,

le plotte,

le malaxe.

Retourne a sa chatte,

elle écarte bien ses jambes.

J'ai pleine vue sur elle.

Elle dégouline.

Se fait glisser deux doigts dans la chatte,

tandis que de l'autre main,

elle excite son clitoris.

Elle me fixe.

Je la regarde.

Je sens que je viens.

Crispe mes doigts sur la tête d'Helianna.

Je rale,

je gemis.

Ma brune,

accélere ses mouvements sur sa chatte.

Ses doigts se pénétrent plus profondement.

Elle s'active au rythme de mes rales.

J'ai presque le crane de la blondinette dans ma main.

Je me crispe vraiment sur elle.

Elle s'active sur ma queue.

Me pompe de toutes ses forces.

Ma brune,

gemit.

Les gemissements deviennent des cris.

Je rale.

- "Je joui".

Ma brune aussi.

Helianna, prend ma queue au plus profond de sa bouche.

elle l'avale tout entière.

Recoit tous mes jets,

tout mon sperme.

Je sens sa langue sur ma sexe tendu,

elle me pompe encore,

ne voulant rien perdre.

A suivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

étonnant, troublant, excitant, et original dans la forme,... :lal::oops: :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai beaucoup aimé, particulièrement le rythme que tu donnes à ton récit de part la forme et la ponctuation. De plus, c'est très bien écrit! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.