Aller au contenu
Guest ElGulo

L'appel

Recommended Posts

Guest ElGulo

Tu es la voix qui me porte

Le corps qui m’appelle

Le bras qui me pousse

Le ciel qui m’élève,

Immobile et vaporeux.

Racine, en moi tu t’es plongée, profonde

Epine, tu t’es greffée,

Vent fou d’une vie hésitante.

Soif d’absolu puisé en ton sein

Désir d’un coeur qui palpite

Jamais étanchés :

L’évidence des corps ne suffit pas.

En ton nom je me bats, je suffoque,

Pour t’atteindre, je crie dans le noir,

Dans la pénombre des femmes passées,

Mais seul répond l’écho froid de mon âme.

Loin des aurores sales et jaunes

Dans une nuit éclatante à jamais

Dans un rayon de lune, rêveuse,

Te verrai-je ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ElGulo

Merci beaucoup...:-D Je suis touché.

J'ai mis ce poème avec une grande hésitation, parce que je le trouve pas vraiment joyeux mais bon... On demande pas tout le temps à un poème de mettre des ptits oiseaux et bonbons roses en forme de coeur !

Par contre je savais pas qu'il était mieux ! :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.