Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

poupoule

deux hommes dans un hammam

Recommended Posts

Lucien n'avait jamais ressenti le besoin de se rendre dans un hammam, jusqu'à récemment. Mais après en avoir parlé avec un ami d'origine arabe, il avait envie de franchir le pas afin d'en découvrir les délices, d'autant qu'à Paris il avait la chance de pouvoir profiter de hammam dignes de ce nom et pas trop moches.

Une fois à l'intérieur, il ne fut pas long à se retrouver dans les vestiaires, dans son plus simple appareil. Il noua autour de ses hanches la serviette qu'on lui avait prêté à l'entrée de l'établissement, et se dirigea vers les douches. Il remarqua une cabine de sauna à l'entrée de la salle des douches. Il laissa tomber sa serviette pour se diriger vers une de ces douches : à sa grande surprise elle était froide !! Il fut rapide et, après avoir récupéré sa serviette, passa dans la salle suivante.

Une dizaine d'hommes étaient assis sur les bancs insérés dans les murs. C'était la salle tiède, de la vapeur environnante était présente un peu partout. Il fut dévisagé pendant quelques secondes, puis les usagers se désintéressèrent de lui. L'un d'entre eux se leva et se dirigea vers une des vasques qui se trouvaient dans la pièce, et ôtant sa serviette, s'aspergea d'eau. Pour avoir quelques choses à faire, Lucien se dirigea également vers une vasque, et entreprit de se laver avec le savon qu'on lui avait confié à l'entrée : il était là, en train de se laver, nu, devant une dizaine d'hommes dont certains lui lançaient des regards curieux...il pensait ne jamais être capable de ça un jour auparavant ! Il laissait ses mains parcourir les endroits les plus intimes de son corps devant tout ses hommes : longue caresse de son sexe, un doigt autour de son anus...il se sentait bien, détendu, dans cette ambiance chaude, humide et ouatée.

Après avoir renoué la serviette autour de sa taille, il s'assit quelques minutes sur une des banquettes, et cessa ainsi d'être le centre d'intérêt des hommes présents dans la salle. Il vit alors quelqu'un sortir d'une autre salle, dont la vapeur s'échappait à grosses volutes. Intrigué, il se dirigea dans cette direction, et franchi la porte.

Il fut immédiatement suffoqué par la chaleur et la vapeur qui en résultait. Il était difficile de voir à plus d'un mètre devant soi. Il avisa directement une banquette pour s'y affaler, car chaque effort était surhumain dans cette atmosphère. Il n'eut pas le temps de s'apercevoir que quelqu'un occupait déjà l'endroit. Une fois installé, il porta son regard dans sa direction, et quelle ne fut pas sa surprise de voir que le jeune homme assis à quelques centimètres se lui avaient ses jambes entièrement ouvertes sur son sexe et ses bourses entièrement épilés ! Ce voisin le dévisageait en souriant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest dany

j'ai fait l'expérience du hammam, et c'est surtout la salle de forte vapeur qui est laplus éotique :

on ne voit presque rien, juste des formes de chair nue, je sentais des mains caresser mes fesses, une bouche prendre ma bite, alors j'ai fermé les yeux, j'ai pris des bites dans mes mains et les ai branlées, puis deux mains m'ont pris par les hanches et une bite tres dure s'est glissée entre mes fesses, je me suis laissé faire, j'étais un peu ivre de ce plaisir imprévu et anonyme.. :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest tout

j'ai fait l'expérience du hammam, et c'est surtout la salle de forte vapeur qui est laplus éotique :

on ne voit presque rien, juste des formes de chair nue, je sentais des mains caresser mes fesses, une bouche prendre ma bite, alors j'ai fermé les yeux, j'ai pris des bites dans mes mains et les ai branlées, puis deux mains m'ont pris par les hanches et une bite tres dure s'est glissée entre mes fesses, je me suis laissé faire, j'étais un peu ivre de ce plaisir imprévu et anonyme.. :oops:

Et tu t'es laissé faire sans capote?!! J'espere que la bite dure ne t'a pas sodomisé. :?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lucien commençait à se sentir troublé par la présence de ce type à côté de lui. La chaleur et la vapeur environnantes ne l'aidaient pas à demeurer lucide. Il sentait un début d'érection sous sa serviette, ce qui dans un premier temps le surprit un peu car il n'avait jamais eu de relations homosexuelles auparavant, et même jamais eu l'envie. Pour tenter de chasser ces pensées de son esprit, il essaya de se concentrer sur la salle dans laquelle il se trouvait : il était difficile d'en distinguer grand chose, mais petit à petit il s'habituait à l'atmosphère, et il put s'apercevoir que dans les recoins de la pièce, des ouvertures existaient sur des alcoves d'où s'échappaient encore plus de vapeur. Par ailleurs, il ne pouvait s'empêcher de lancer des regards discrets en direction du type assis à côté de lui : il continuait de le dévisager ouvertement, et Lucien était persuadé qu'il avait découvert la bosse formée par son sexe en érection sous la serviette. Gêné, il décida alors de se lever pour se diriger vers ces alcoves. Sur le seuil de l'une d'entre elles, il risqua un regard, vit qu'elle était inoccupée, et laissa sa serviette au sol. Il avait eu raison, car la chaleur était telle que même ce dernier rempart de sa nudité était de trop. De toute façon, personne ne pouvait le voir derrière toute cette vapeur dont il était littéralement baignée. Cela valait peut-être mieux car son érection commençait à prendre des proportions tout à fait respectable ! Il s'avança encore davantage, et laissa aller sa tête en arrière tout en fermant ses yeux afin de goûter le moment.

Au bout de quelques dizaines de secondes, il sentit une main se poser sur son épaule : il y avait quelqu'un derrière lui ! "C'est moi, lui souffla une voix, je viens pour te soulager ! J'ai remarqué la façon dont tu me matais tout à l'heure... Laisse-toi faire ! "

Lucien se sentait tétanisé par la situation, et les vapeurs environnantes n'arrangeaient rien. La main qui se trouvait sur son épaule glissait maintenant le long de son flanc. Il sentit le corps du type se coller contre lui et sa main passer de son flanc vers son ventre. Il n y avait plus de doutes possibles pour Lucien, c'était bien le type à côté duquel il était assis quelques minutes auparavant. En effet, il pouvait sentir le sexe de l'autre contre ses fesses et avec la moiteur et l'humidité environnante, il aurait dû sentir également ses poils pubiens ! Or là, la peau semblait complètement lisse !

Pendant ce temps, la main qui se trouvait sur son ventre glissait maintenant son propre pubis, pour s'emparer finalement de sa queue. Il bandait comme un taureau ! Il avait rarement eu une érection pareille ! La main du type se mit à descendre doucement le long de la hampe puis à remonter. Visiblement il savait y faire, car la caresse était très voluptueuse et efficace. Lucien souhaitait le laisser faire, il se sentait très curieux concernant la tournure que les évènements allaient prendre...

Le type accélérait progressivement son mouvement en le serrant de plus en plus fort, tout en alternant progressivement ce geste avec des caresses du bout des doigts. Ce dernier geste ne faisait que renforcer son excitation, et cela se traduisait directement sur la tension de son membre. Son autre main avait rejoint la première, mais concentrait pour l'instant son travail sur sa région pubienne. Elle exerçait à cet endroit une pression tout à fait délicieuse tandis que les doigts caressaient nonchalamment ses poils. Puis, alors que la masturbation reprenait, cette main glissa vers ses couilles et commença à les faire rouler dans ses bourses. Lucien était sur le point de jouir, tandis qu'il sentait la bite de son partenaire contre ses fesses. Le type avait également une érection et commençait à se frotter entre les fesses de Lucien. A cette pensée, il ne put se retenir plus longtemps. Comme si il avait deviné, son partenaire transforma alors sa main en un étau, pour empêcher l'éjaculation, tandis que l'autre main enserraient légèrement ses couilles. Finalement l'étau se déserra, et la masturbation reprit de plus belle, très rapidement. C'est ainsi qu'un véritable flot de sperme emporta Lucien dans un des orgasmes les plus puissants qui lui avaient été donnés de vivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé pour ce long délai :oops:

Si ça vous a plu ( :D ) une dernière suite est envisageable.

Si ça ne vous a pas plu ( :wink: ) je m'arrêterai là :D:wink:

Alors à bientôt je l'espère :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest cometomyroom

alors sans hésiter continue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ingrid

Moi aussi j'aimerai bien connaitre la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

oui! la suite! s'il te plait :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ok, alors voilà la suite :

Ivre de jouissance, Lucien s'appuya contre le corps du type qui se trouvait derrière lui, les yeux mi-clos. Son partenaire, quant à lui, continuait de le masturber doucement, tout en caressant légèrement son ventre et son pubis, afin de lui permettre de prolonger son orgasme le plus longtemps possible. Lucien sombrait dans une douce torpeur amplifiée par la vapeur et la chaleur.

" - Ca t'a plu, lui demanda le type ?

- hh, hhh, houiii, répondit Lucien en tentant de reprendre son souffle.

- Vas-y, laisse-toi aller, ajouta le mec en parcourant le ventre et le torse de Lucien de caresses légères. "

Au bout de quelques secondes, Lucien rouvrit les yeux, ce qui lui permit d'apercevoir un long filament de sperme couler de sa verge. Il en avait vraiment éjaculé une grosse quantité, à son souvenir, personne ne l'avait fait jouir avec une telle intensité. Reprenant quelque peu ses esprits, il se sentait légèrement perplexe : c'était sa première expérience homo, et il n'en avait jamais ressenti le besoin auparavant. Etrange qu'il se soit laissé faire et aller aussi facilement... C'était probablement lié à l'atmosphère particulière du hammam. Et puis après tout, c'était bien agréable, et il avait eu raison de profiter de la jouissance et du moment présents... Il en était là de ses interrogations, quand le type lui susurra de nouveau à l'oreille :

" Tu m'accompagnes dans la cabine de sauna ? "

Lucien retrouva alors la force de se retourner, et dévisagea le partenaire qui avait si bien réussi à le faire jouir. C'était bien celui qui était assis à côté de lui tout à l'heure. Il souriait, et Lucien voyait à son regard qu'il désirait vraiment qu'il le suive. Lucien acquiesça alors dans un hochement de tête. Ils retournèrent en direction des vestiaires, là où se trouvait la cabine de sauna, tout en récupérant leurs serviettes au passage. Ils repassèrent dans les deux salles précédentes, avant de s'arrêter devant les douches. L'atmosphère était déjà nettement plus fraîche, mais Lucien eut quand même envie de se doucher rapidement. Après être passée sous l'eau froide, il rejoignit ce type dont il ne connaissait même pas le prénom. Dans la cabine, Lucien put constater qu'il s'était mis à l'aise, étant donné qu'ils étaient seuls. Entièrement nu, assis sur sa serviette, il était en train de verser quelques filets d'eau sur les pierres chauffées à blanc. La température se mit tout de suite à monter de plusieurs degrés. Il invita alors Lucien à s'asseoir à côte de lui, après lui avoir demandé de verrouiller la cabine. Une fois assis, il s'occupa lui-même de dénouer la serviette qui entourait encore sa taille.

" Laisse-toi faire encore une fois, laisse-moi te guider, lui glissa-t-il à l'oreille tandis que ses mains parcouraient de nouveau son corps. "

Lucien s'adossa donc au mur de la cabine, et ferma de nouveau les yeux. Les mains expertes du type glissaient le long de son torse, excitant ses tetons, puis descendaient le long de ses abdos, pour s'arrêter un peu plus longuement sur son sexe. Il bandait de nouveau, et le mec commença une nouvelle masturbation, très douce. D'une de ses mains libres, il s'empara d'une des mains de Lucien, et l' attira doucement vers son propre sexe. Lucien s'aperçut que son partenaire bandait, également.

" Caresse-moi à ton tour, lui souffla-t-il. "

Troublé, Lucien obéit. Etait-ce la chaleur ? De nouveau, il ne se sentait plus tout à fait maître de ses esprits. De la main qui ne tenait pas son sexe bandé, le type commença à glisser vers ses testicules, puis à explorer sa raie. Inconsciemment, Lucien se mit à écarter les jambes pour lui faciliter l'accès à son petit trou. Un premier doigt vint lui titiller la rondelle, en exerçant une légère pression dessus. Très rapidement, il commença à en forcer l'accès, et le type commençait à enfoncer progressivemen son majeur. C'était la première fois pour Lucien, et il fut surpris de la facilité que le doigt avait eu pour se frayer un passage : c'était probablement dû à la chaleur ambiante... Son partenaire commença à exercer un aller-et-retour dans son cul, et Lucien découvrit que ce doigt lui permettait d'appréhender une nouvelle forme de plaisir qui lui était jusqu'alors inconnue. Son partenaire changea alors de position, pour s'installer entre ses cuisses. Saisissant les jambes de Lucien, il les positionna sur ses épaules et approcha son visage de sa raie maintenant très bien écartée. Puis, délicatement, il se mit à lui laper la rondelle, tout en continuant de le masturber ? Lucien se mit à gémir tellement il trouvait cette caresse délicieuse. Le type approcha de nouveau ses doigts, et après en avoir inséré un sans aucune difficulté, enfonça progressivement un deuxième, puis un troisième dans son trou. Quel délice ! Voyant que Lucien se laissait faire et ne semblait pas souffrir, le type se redressa, et approcha son membre de la raie de Lucien. Ce dernier put sentir de nouveau une légère pression s’exercer sur son petit trou, puis il sentit ses chairs s’écarter progressivement tandis que le membre s’enfonçait. Son partenaire le manipulait avec beaucoup de douceur, et si dans un premier temps il ne ressentait pas grand-chose, il n’avait pas non plus franchement mal. Finalement, il s’était enfilé jusqu’à la garde, et Lucien pouvait maintenant sentir les couilles parfaitement épilées du mec frapper contre son derrière. Il commença alors un doux mouvement de va-et-vient. Lucien sentait désormais une importante chaleur inonder son intérieur, puis rapidement cette chaleur fur supplantée par une autre sensation, inconnue jusque là. Tentant d’analyser ce qui lui arrivait, il s’aperçut qu’il était en train de jouir par le cul ! Il empoigna alors sa verge délaissée par son partenaire, afin de doubler cette jouissance anale d’une masturbation plus classique. Les deux plaisirs couplés étaient vraiment divins ! A ce moment, le type commença à accélérer le mouvement, et Lucien ressentait ce sexe jusqu’au plus profond de ses entrailles, tandis que cette belle paire de couilles épilées venaient battre de plus en plus fort contre son cul. Lui-même était bien bandé. Il sentait sa propre jouissance maintenant très proche. Accélérant sa masturbation, il éjacula de nouveau une important quantité de sperme, dont les premières gouttes atteignirent même son visage. Voyant, qu’il avait éjaculé, le type redoubla d’efforts, et bientôt Lucien sentit une importante quantité de liquide chaud lui envahir le fondement. Quel délice ! Son partenaire, quasiment suffoqué, s’affala sur le corps de Lucien, et ils commencèrent à somnoler dans l’atmosphère parfumée du sauna.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest tout

wahou Lucien!!

J'attends la réaction des dames, cela m'intéresse.

Bravo Poupoule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci, Tout. Je pense que cette fois c'est bel et bien la fin. Et comme toi, j'attends la réaction des filles de C.I. :oops: !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.