Aller au contenu
Invité LucreSexLunatic

Et si on se racontait...

Messages recommandés

Invité LucreSexLunatic

... notre premier rapport sexuel?

J'attends vos histoires...et je raconterais la mienne...Une première fois catastrophique! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pfiou ça remonte, je me rappelle plus des détails, c'est que ce ne m'as pas marqué plus que cela, je laisse donc la parole aux autres :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Inoubliable

Je vais poster cette histoire, elle était sur le forum mais a disparu depuis le temps, je vous donnerai le lien ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Si je ne me trompe pas il y a déja un post a ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour ma part, ça sera rapide car il fait que quelques mots:

mon premier rapport n'a pas encore eu lieu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'avais déjà écris, donc je fais un copier coller de cette histoire que quelques personnes avaient beaucoup apprécié :D

Il y a déjà 5 ans... je ne vais pas dire que le temps passe vite, mais quand on a que 22 ans, on se dit que ca fait presque le 1/4 de sa vie...

a l'époque également, j'étais beaucoup plus timide maintenant, c'est pour cette raison que dans ce texte, on a l'impression que je ne sois vraiment pas entreprenant...

L'histoire commence sur un " Chat ", celui de Caramail, étant un fervant utilisateur a l'époque, usant de ce " système " pour connaitre beaucoup de monde dans ma région, discuter avec une tres grande simplicité, sans jugement sur le physique... quelque chose de simple et de tellement pratique !

Alors ce soir la, vers le mois de novembre 2000, je l'ai connu, elle... la conversation a débuté sur un simple sujet de cours, elle devait faire un exposer sur les concéquences de la radiation, ce que peut résulter d'une explosion nucléaire, etc etc...

Etant un grand curieux de tout ce qu'il se passe un peu partout, dans tout les domaines, j'essai de l'aider sur ce sujet qui m'interesse grandement.

Mais bon, de parler boulot tout le temps, c'est fatiguant et énervant, notre sujet de discution découlant de lui meme sur un tout autre sujet, notre vie, tout simplement. Elle était un peu plus jeune que moi, elle fesait quelques photos en amateur, passionner de choses et d'autres... mais elle l'exprimait avec tellement de conviction que n'importe qui aurait voulu faire la meme chose qu'elle !

La discution ne dura qu'1h30, mais un temps tellement bien remplis que je ne désirais qu'une chose : continuer a parler avec elle !

Le lendemain soir, elle revint, et nous avons pus continuer a nous connaitre d'avantage ! Ce qu'il y avait de bien avec Caramail, c'est que nous pouvions nous envoyer des images tres facilement, c'est ainsi que nous nous sommes échanger nos photos respectives...

Mon dieu... qu'elle était belle ! un sourir radieux, un regard remplis de tendresse, une peau qui semblait d'une douceur divine... elle était belle, je lui disais dans la foulée. Mon compliment ayant dut lui faire plaisir, notre conversation se fesant de plus en plus intimes...

Les journées passaient, passaient encore, et chaque soir une nouvelle découverte sur elle... Elle donnait l'impression de toujours sourir, d'etre heureuse, d'etre belle en continu, qu'elle profitait de chaque instant de la vie comme si c'etait la derniere minute...

Le temps fit qu'au bout de quelques semaines, il y eu de nombreux atomes crochus, on se plaisait l'un l'autre... Sans rien évoquer au niveau de nos sentiments, mais exprimant d'une maniere tres peu dissimulé, ce que l'on avait envie l'un pour l'autre... C'etait beau, pur, simple et fort !

Un jour, enfin, nous nous sommes rencontrer en ce mois de Janvier 2001 ! Un excellent ami a l'époque était aller la chercher ( lui meme fervant utilisateur de Caramail ) chez elle pour qu'elle puisse passer la soirée dans le coin ( elle habitait a environ 60kms d'annecy, la ville où j'habite )

bien évidement, nous avions convenus elle et moi qu'elle passe la nuit chez moi, sans arriere pensées aucune, et qu'elle reprenne le train pour rentrer chez elle le lendemain... aaaaaaah la pureté de l'innocence !

Ce jour la, je travaillais, c'etait un vendredi, dernier jour avant le week end. Mon ami était déjà partis la chercher, je les ai rejoints dès le travail terminé, et la douche prise ( c'est fatiguant la maçonnerie, et en plus on sent mauvais a la fin de la journée Laughing )

Et la, je l'ai vu... raaaaaaaaah ! comment exprimé cet impression !!!

Je ne pouvais plus m'arreter de sourir, elle était la, enfin, devant moi ! Elle était habillé simplement : Jeans, pull a col roulé blanc et une veste en cuir. Des boucles d'oreilles fins, un collier en or,... la simplicité a l'état pur !

Mais quelle beauté... Quand je suis arrivé tout sourir au lèvre, je l'ai vu me sourir également... Sans rien nous dire, en quelques secondes, nous avons ressentis l'un l'autre le poids de ce temps d'attente s'envoler ! 2 mois apres notre premiere discution sur ce " Chat " ! Elle était la, belle et souriante, je me suis retenu de lui foncer dessus pour la prendre dans mes bras... je ne savais pas comment elle aurait put réagir. Je lui fis la bise, non sans réfléchir a ce que je devais faire exactement !

Le début de soirée commencant, nous sommes partis faire un billard avec 2 amis ( dont celui qui était aller la chercher ) et la soirée se passa simplement mais efficacement ! nous nous amusions énormement tous, elle riait, souriait, elle me semblait heureuse !

vers les 23h, nous sommes partis de ce billard pour flaner tout les 4 au bord du lac d'Annecy, pour prendre quelques photos souvenirs ( je les regarde pendant que je vous écris..... que de souvenirs ! )

Lors de la photo où j'étais avec elle, je me suis mis derriere elle, m'appuyant légèrement sur ses épaules et me collant a son dos... Je sentis sa main s'aggriper avec tendresse a mon bras... quelles douces sensations... j'aurais voulu que cette photo ne soit prise qu'au bout de longues minutes, pour savourer ce contact indirect de sa main contre ma veste... et mon bras...

mais la fatigue prenant les devants, je commencais a m'endormir dans la voiture ( je ne conduisais pas ) et je demandais a cette charmante demoiselle si ca ne la dérangeais pas si on rentrait a la maison pour aller dormir, car j'étais vraiment mort de chez mort... Elle accepta sans trop d'hésitation, satisfaite de la soirée qu'elle venait de passer !

Arriver chez moi, je ne pus m'empecher ( galanterie oblige ) de lui proposer un massage, chose dont je n'arretais pas de lui promettre quand nous discutions sur le " Chat " les jours précédents !

Je lui disais tout de meme certaines conditions... pour avoir une meilleur efficacité, un massage doit etre effectuer le dos et bras nu, pour ne pas etre géner !

Elle n'eu aucune hésitation, commencant légèrement a se dévettir pour l'occasion ! Toujours par galanterie, je me retourna pour ne pas la " déranger " et surtout, ne pas passer pour le pervers de base qui n'attend que de se rincer l'oeil...

je lui demande de s'allonger sur le ventre sur mon lit, pour que je puisse " l'enfourcher " sans probleme. Mon massage débute, m'aidant d'une crème pour éviter les " irritations " dut au frottement de mes mains ( de maçon a l'époque )

Je passe du cou aux épaules, des épaules au dos, du dos jusqu'aux reins. Jamais je ne donne l'idée de vouloir passer " devant ", loin de moi cette idée de " pervers "... Je remonte de son dos jusqu'a ses épaules, descendant petit a petit sur ses bras, jusqu'a atteindre ses mains... C'est la que j'ai compris ce qu'elle souhaitait ! Quand j'eu atteind ses mains, ses petits doigts mignons commençaient a me serrer la main, pour ne plus vouloir la lacher, tout ca avec une tendresse extreme, une douceur maternelle presque...

Mais mon massage n'était pas terminé, je procède au meme parcours en direction de son autre main et la, meme résultat... Ses doigts recherche ma main pour ne plus la lacher... et la j'en étais sur, elle me voulait, elle souhaitais + qu'une relation amicale...

Je lui pris la main gauche, la main droite et je commencais ainsi a me pencher vers son visage, pour lui faire de tendre baiser dans le cou, la base de l'oreille, la joue, pour enfin atteindre ses lèvres douces.

Je l'embrassais ainsi avec toute la douceur, la passion, presque l'AMOUR que je pouvais ressentir pour elle ! Mon coeur battait la chamade, j'avais l'impression qu'elle pouvait ressentir les battements de mon coeur malgré la distance qui séparait nos deux corps !

Elle se retourna en douceur, pour m'embrasser que plus tendrement, de toute sa douceur, sa joie et sa satisfaction.

Je l'embrassais de plus belle, mais sans fougue, pas de brutalité, rien que de la douceur et de la passion !

Je me blottis contre elle, la serrant dans mes bras comme un enfant pourrait enserrer sa mère... Elle me prit également dans ses bras, je me sentais plus que combler, j'étais heureux, dans les bras de celle que.... oui, que j'aimais ! Je l'aimais et elle me le rendait, j'étais heureux ! et je l'embrassais a nouveau.

Mais la fatigue prenant a nouveau le dessus ( il était environ 2-3h du matin ) je lui demandais si elle souhaitait dormir car j'étais vraiment tres fatigué... Elle acquiaisa d'un sourir, pour " s'enfuir " revétir un T-shirt que je lui avait prété ( du haut de mes 1.90 de l'époque, et de ses 1.65 environs, c'est comme si elle portait une robe de chambre Very Happy ) et ne garder que son string...

Elle se coucha dans mon lit, coller a moi et moi a elle... Je l'embrassais une derniere fois avant de m'endormir a ses coté, heureux comme un enfant ayant découvert un trésor...

Mais vers les 5h du matin, je me réveillas, elle était toujours a coté de moi, en train de dormir. Alors je me sureleva un petit peu, et je me suis mis a l'observer, a l'admirer. Dieu qu'elle était belle les yeux fermes, innoncente et pure, alors je ne pus m'empecher de la caresse avec tendresse, amour et sensualité, parcourant chaque parcelle de sa peau.

Chaque partie de son corp était douce, les doigts glissant sur sa peau de plus en plus découverte. Ma main arrivant au niveau de sa poitrine, je me mis a la caresser doucement, comme pour ne pas la réveiller, ne surtout pas la brusquer. Je me permettais cette expédition pour la " connaitre " mieux, la découvrir dans son intégralité, apprendre chaque partie de son anatomie ! Au contact de ses seins, je sentis qu'elle respirait différement, légèrement plus vite... alors je continuais, mais toujours et uniquement qu'en survolant, en effleurant sa peau si douce...

Je me dirigea ensuite vers son ventre, ses cuisses et enfin son entrejambe...

Son sexe était doux et chaud, je me surpris a ne pas avoir d'hésitation pour y glisser quelques doigts ! commencant mes caresses avec sensualité et subtilités, ma pression sur sa peau se fesant de plus en plus intense. Je finissais a ne plus trop me retenir, a glisser un doigt dans sa fente déjà humide ! Elle se mit sur le dos doucement, écartant les jambes pour accueillir plus facilement cette " intrusion " nocturnes !

et la, je sentis sa main venir sur moi, descendre vers mon short, pour y glisser définitivement ! Elle attrappa mon sexe pour commencer a le branler, doucement... De mon coté, je continuais mon " massage " vaginal.

Et la, surement dut a mon état de fatigue qui ne s'était quasiment pas atténué, je ne me suis pas rendu compte qu'elle me chevaucha, pour venir " s'assoir " sur mon " roc " tendu a bloc ! Ca y était, je venais de pénétrer pour la premiere fois une femme !

Cette premiere sensation est unique, inexprimable !!! Je m'y sentais bien, dans un repère humide et chaud, soyeux et doux... Je ne voulais pour rien au monde m'extirper de son corp ! alors nous avons fait l'amour... Je me suis redresser pour me serrer a elle, elle toujours sur moi. Je lui tenais le bas du dos pendant que je " jouais " avec ses seins a l'aide de ma langue. Je continuais dans mon mouvement pour me retrouver sur elle et continuer ! J'étais heureux !!!

Je venais de me " confier " a la femme que j'aimais sur le moment, elle était belle, les yeux fermer et gémissant ! Ses mains se fermant sur mes fesses pour me donner le rythme !

Mais, malheureusement, puceau que j'étais et surexcité, je ne pus durer que quelques minutes, voir quelques secondes, mais j'étais heureux, et elle aussi, ca se lisait sur son visage !

Alors je l'ai prise dans mes bras, je l'ai soulevé pour que nous puissions faire notre " toilette " mutuelle dans la salle de bain. Elle était belle, elle me souriait tout le temps ! Elle m'avoua par la suite que sur le moment où je l'ai soulevé, elle était combler car elle retomba en enfance, dans l'optique où son prince charmant était venu la délivré ...

je l'embrassais tout le temps, j'étais heureux.............. mais malheureusement fatigué ! son train étant prévu pour les 10h40 environ, nous sommes retourner nous coucher !

Malheur, le réveil a mit du temps a nous réveiller, nous nous sommes habiller en express pour aller a la gare pour qu'elle puisse prendre son train !!!!

Arriver a la gare, le train nous filait sous le groin ! Mon dieu, y a t'il d'autres trains ???!!!

Et bien oui, dans environ 3h, 3 heures durant laquelle nous pourrions nous balader dans annecy, profiter du soleil et du temps que nous offres la météo du jour. Je la vois sous un autre regard, elle se tient a moi comme si j'étais son trésor, sa vie... et moi également ! Nous nous asseyons sur un banc pour nous " reposer "...

La suite fut simple, je l'accompagnais dans le train pour la ramener chez elle, et quel ne fut pas notre tristesse quand nous avons dus nous séparer pour ne plus nous revoir pendant, peut etre, un bon moment... Je l'ai aimé durant cette nuit, comme jamais je n'ai aimé quelqu'un jusqu'a maintenant.

Notre histoire fut vite terminés, la distance ne pouvant nous réunir, mais jamais je n'oublirais ces moments passer avec elle... jamais !

Adieu Véronique, tu fus la femme d'une nuit qui me marqua le plus dans toute ma vie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LucreSexLunatic

Jolie histoire, j'aurais bien voulu avoir une telle "première fois"... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

faudrait que je retrouve le récit que j'en avais fait a moins que je ne l'ai posté ici je ne me souviens plus... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

soyez indulgents c'était mon premier récit... :D

J'avais 20ans lorsque je fis l'amour pour la première fois et je crois que je m'en souviendrai toute ma vie. Cet été là, je passais mes vacances dans le sud de la France, pas loin de St Aygulf dans le Var. Je logeais alors avec des amis dont l'un deux avait réquésitionner la maison de campagne de ses parents.

J'ai rencontré Sandra qui habitait avec ses parents dans une immense maison juste à côté. Sandra avait tout pour plaire, elle était brune, les cheveux longs et lisses toujours parfumés, un corps splendide et profondement sensuel, excitant. Ce qui pourtant faisait tourner les têtes à tous les coups, ce qui m'avait fait craqué par dessus tout, c'était ses yeux. Des yeux si bleus, plus intense que le bleu de l'azur, des yeux électrisants qui foudroiraient illico un aigle. Je crois bien que j'en étais tombé amoureux.

Cela faisait deux semaines que nous avions sympathisé mais nous n'avions jamais vraiment parler de choses relatives au sexe, je savais pourtant, de par sa réputation et des ragots des gens du coin, que c'était une fille assez facile sur la chose. Et puis moi, qui n'avais encore jamais, ne serait-ce que toucher les seins d'une fille, je n'en pouvais plus, elle me plaisait énormément.

Ce soir là, il faisait chaud, une de ces chaleurs d'été sans vent et terriblement humide, une de ces chaleurs qui réveille les instincts primaires. Il était presque minuit et nous venions de sortir de la piscine qui séparait la maison principale, où dormaient les parents de Sandra et le bungalow qui lui servait de chambre. Nous étions étendus sur son lit et écoutions de la musique, elle me montrait des photos, me faisait lire ses histoires qu'elle écrivait.

Elle m'embrassa soudainement, sans doute frustrée de ma timidité maladive et moi, pourtant, je ne tenais plus et dissimulais tant bien que mal, cette érection gênante qui me brûlait. Je n'en pouvais vraiment plus et il fallut que je lise un de ses poèmes légerments osés pour activer cette "confiance en soi" propre à tous les Don Juan. Sandra s'approcha de moi, pour m'embrasser de nouveau. Je passai alors ma main dans son dos et l'attirai vers moi, elle se laissa faire et m'emplis la bouche de sa langue plus sensuellement que d'habitude. Je m'arrachai brusquement à son baiser et plongeai mes yeux dans les siens. "j'ai envie de toi", je prononçai cette phrase sans réfléchir, sans penser à ce qu'aurait pu être sa réaction, je n'avais plus rien à perdre et n'avait desormais qu'un but: son corps, son sexe, son plaisir, mon plaisir.

Quelque chose changea dans l'attitude de Sandra, son comportement, l'éclat de ses yeux et ce parfum qui montait soudain en elle. Un parfum que je n'avais jamais ressenti, cette sorte d'odeur témoin d'une excitation contenue et soudain dévoilée, cette odeur de femme avide de plaisirs charnels. "J'attendais que tu me dises ça!" Ces mots avaient résonné en un echo lointain dans ma tête, car déjà elle s'était rapprochée et nos deux bouches se caressaient, s'embrassaient dans une intense suçion de salive sucrée. Mon coeur accélera d'un coup, puis tout alla très vite, trop vite.

Nous arrachâmes nos vêtements avec fureur. Sandra se jeta sur moi en poussant des soupirs d'excitation. Ses mains se posaient partout sur mon corps avec une sorte de frénésie incontrolable. Je ne pensais à rien d'autre, l'esprit drogué d'adrenaline, altéré par une excitation trop forte. Une de ses mains attrapa d'un coup mon sexe gorgé de sang qu'elle revêtit d'un préservatif, je faillis exploser sur le champs. J'essayai de reprendre contrôle et commençai à la caresser. Je passai dabord mes mains sur ses seins, les pressant contre son corps. Ses tétons étaient gonflés et je voulus les lècher lorsque je sentis mon sexe s'engoufrer dans une chair brûlante et inondée.

Elle s'était glissée sur moi sans que je ne m'en rende compte. Sandra commença les va-et-vient en haletant, toujours plus fort. Ses seins battaient contre ma poitrine. Je ne teins pas une minute, j'éjaculai férocement en elle. Dès qu'elle me vît, la tête penchée en arrière, le corps crispé de plaisir, elle redoubla l'intensité de ses gestes et continua de se frotter contre mon pubis, mon pénis encore dur en elle. Le lit commençait à craquer sous les secousses de nos corps. Sandra gémissait de plaisir, je sentais le jus de sa chatte couler sur mes cuisses et sur mes testicules. Cela sentait fort, cela sentait son plaisir. Elle hurla finalement, son corps se cambra et elle me griffa la poitrine. Elle eu quelques secousses puis se laissa tomber sur moi dans un ultime jouissement.

Elle saisit alors mon sexe dans sa bouche, ce fut un instant divin de sentir sa bouche chaude que j'embrassais quelques minutes avant, me lécher, me sucer...Elle me dit que mon sexe était très beau, assez gros comme elle les aimait...et qu'elle voulait goûter mon sperme...Luttant déjà contre l'éjaculation pour prolonger cette fellation divine, ces simples mots mirent fin à ma résistance !!

J'éjaculai longuement à nouveau dans sa bouche d'abord, le plaisir était encore plus fort cette fois, je la vis alors diriger mes jets suivants sur ses seins triomphants. J'étais sur une autre planète, la vue de sa poitrine remplie de mon sperme et de ses doigts les caressant me laissant sans voix...

Elle m'embrassa tendrement, me faisant sentir le goût de mon sperme. Nous restâmes sans bouger, collés l'un contre l'autre pendant quelques instants. Nos corps ruisselaient de sueur et de plaisirs assouvis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Pas besoin d'indulgence!!!

Il est terrible ce texte... :D:lal: :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LucreSexLunatic

Alors là suis sans voix...Superbe texte, toute émoustillée lol :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

merci les filles !! :furax:

c'est cool si vous avez apprécié !! :furax: :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

Trés agréable de te lire anathema

C'est à quand le deuxième ?? :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

tout le monde n'a pas eu la meme chance

mais récit très sympa :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Trés agréable de te lire anathema

C'est à quand le deuxième ?? :furax:

y en a eu d'autres mais perdus dans les recoins du forum !! :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ma première fois, cela remonte à 6 ans déjà, je vais essayer de vous raconter ce que j'arrive à m'en souvenir, pas évident de se remémorer

" J'avais 18 ans, je discutais avec un ami d'enfance au téléphone, il me disait qu'il était entouré par pleins de femmes en cours. Je lui ai répondu qu'il avait qu'a m'en présenter une ( j'avais quelques doutes ), et il l'a fait. Elle à utilisait son tel puis à pris mon num et utilisait son propre tel à elle.

On s'est échanger nos adresses pour pouvoir s'écrire. Elle sortait d'une relation.

J'allais bientôt m'engager dans l'armée, il ne restait plus beaucoup de temps et comme on s'entendait bien ( comme amis ), je lui ai proposé qu'on se voye avant.

J'ai pris le train. Arrivé à la garre de sa ville, j'attendais sur le quai. Puis elle est arrivée, je l'ai reconnue. On est allé manger dans un fast food, puis on a passé l'apres midi à parler et à se promener dans le parc. Sans vraiement le vouloir, je m'étais mis à parler en rimes, c'est tres rare quand ça m'arrive.

de temps en temps, elle me sortais des phrases courtes qui dans ma tête me donner l'impression qu'elle avait envie de moi mais ma conscience me disait que je me faisais des idées, je n'en tenais pas cas.

on continue la promenade, puis elle me sort un truc du genre comme elle voudrait me plaquer contre la grande pancarte.

je commencais à me dire que je ne me faisais peut être pas des idées.

on s'assit sur un truc en bois qui est conçu pour faire des tractions.

je ne me souviens pas comment ça arrive mais on s'embrasse passionément, avec la langue.

puis elle me dit que c'est dommage que ce soit l'heure de retourner à la gare pour mon train.

on s'envoit un sms dans le train.

puis, la semaine d'apres, elle me propose un pique nique.

la semaine suivante, je vais au rendez vous, j'ai emmené une serviette et elle de quoi manger.

on va dans le parc, s'arrete devant le truc des tractions et me montre un passage derriere qui mene dans un petit bois.

apres quelques minutes, on s'arrete dans un coin, installe la serviette et finalement, on se jette l'un sur l'autre.

je n'ai pas le souvenir d'avoir fait un cunilingus avec elle cette fois là. ni de préliminaire quelconques. on s'embrasser puis on a fait l'amour en missionnaire.

comme c'était ma première fois et que j'avais peur de ne pas être assez endurant, je me forçais à penser à des trucs pas excitants.

je ne sais pas si j'ai pris du plaisir, je ne m'en souviens pas. mais apres je lui ai avoué que c'était ma première fois et elle ne s'en était pas rendu compte.

fin

( depuis, il y a eu d'autres histoires un peu plus passionnantes et en extérieur avec elle avant la rupture, ce sera pour une autre fois )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

Ma première fois ??

Humm un moment inoubliable.

J'étais en internat au lycée, premier amour.. Ca faisait 8 mois que nous étions ensemble. Il n'était pas dans le même lycée que moi et habitait pas trés loin du miens.

Ca allé bientôt être les vacances et j'allais pas le voir pendant 15 jours. Terrible ça quand on est amoureuse pour la première fois.

Donc petite idée dans ma p'tite tête :twisted:, sachant que les femmes de ménage ouvraient les portes à 4h du matin, j'ai mis ma montre à sonner à 3H30.

Nous nous étions mis d'accord tous les deux la veille. 3H30, ma montre sonne. Hop, je me lève disctrétement sans faire de bruit, essayer de pas croiser les femmes de ménage et voilà, Alex s'échappe. Impatiente de le retrouver, me voilà en plein milieu de la nuit à traverser la moitié de la ville pour le retrouver.

J'arrive enfin... Je clanche la porte qu'il avait laissé ouverte. Je monte doucement jusque dans sa chambre. J'entre, il était là, réveillé aussi à m'attendre. Je me retrouvais face à lui, j'avais l'impression d'être sur mon petit nuage.

Il se lèva, me serra dans ses bras et m'embrassa tendrement. Il était la douceur même, un vrai régal.

Pendant quelques instants, nous nous sommes échangés de tendres baisers, de plus en plus passionnés, suivi de caresses. Ses mains ont commencaient à toucher ma peau, passer sous mes vétements. C'est en prenant tout son temp qu'il m'otait mes vetements les un derrière les autres. Je fini par être nue devant lui. Aucunes gênes, aucuns complexes.

Que du bonheur, des instants de douceur, de tendresse.

Nous voilà enfin allongés sur son lit. Il me rassure avec ses mots, ses regards, ses gestes. Ses caresses se font plus prononcées, je me laisse allé totalement à lui. Je découvre son corp, il est si beau...

Sa langue commençait par se faire un chemin sur ma peau, embrasser doucement mes seins, se retrouva sur mon ventre. Ses mains glissaient sur mes cuisses. Grand moment de frissons et de plaisir quand je sentis sa langue sur mon intimité, quelle découverte pour moi, un vrai délice. Cela dura une éternité, une chaleur s'empara de tout mon être et il me fit jouillir à l'aide de sa langue.

La, grande bousculade dans ma tête, tout s'enchaine. Ses mains continuaient de me caresser, sa bouche à nouveau sur la mienne. Tellement envie de lui, un désir intense. Il se retrouva sur moi, nos deux corps l'un contre l'autre, je le sens alors se glisser en moi. Un plaisir immense de le sentir me pénétrer, je m'offre à lui, je me donne, m'abandonne à toutes ses caresses.

Il ne me quittait pas des yeux, un regard tellement attendrissant, faisant attention à chacuns de ses faits et gestes. Tout était si parfait, comme j'avais pu l'imaginer.

Il continuait d'aller et venir en moi, je gémissais de plaisir. Nos regards si profonds, j'avais l'impression que nous ne faisions plus qu'un. Je vis alors en lui qu'il approchait la jouissance, ses mains serrant mes hanches, je sentis alors son liquide chaud se déverser en moi.

Serrer contre moi, il releva la tête, me fit un de sourire qui me faisait tant craquer. Sa main caressa ma joue. " Je t'aime" me dit il. J'étais toute chose, ma seule réponse fut une larme de bonheur qui coula sur ma joue.

Il me pris dans ses bras. Regard sur le radio reveil, il était 7h passé. Alors la petit coup de panique, se sont levés sans moi à l'internat. Mais bon, pas préssé pour autant de le quitter.

Quelques heures aprés avoir encore profité de lui, de retour à l'internat. Et là, soufflante par la CE mais moi toujours sur mon petit nuage, je disais oui, oui, oui à chacunes de ses paroles.

Conclusion, renvoyé une semaine de l'internat mais alors ça en valait vraiment la peine ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit plein de tendresse :twisted:

Oh, renvoyée, t'as pas honte ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.