Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
cury22

Ma femme n'est pas demandeuse

Question

Bonjour.

J'avais une petite question à vous poser. J'aime le sexe, je ne peux pas m'en passer, bref, j'ai de gros besoins. Ce qui n'est pas le cas de ma femme. Elle se contenterai d'un rapport par semaine, voire 3 tous les 15 jours, grand maxi. Ce qui implique que, respectant son envie, c'est moi qui me sent frustré et je me pose également beaucoup de question du genre "Suis je bon au lit", ou "suis je assez inventif"...

Le soucis, c'est que j'ai alors tendance à tchater avec des femmes, voire faire des échanges photos, ce qui bien sûr m'excite mais me rend d'autant plus triste car c'est ma femme que je veux.

Est ce que quelq'un a déjà vécue ça? Y a t il une solution miracle pour lui redonner envie, ou bien pour calmer mes ardeurs?

Enfin ça joue sur mon couple qui n'est pas très vieux (6 ans dont 4 de mariage). Je tiens à dire que nous avons moins de 30 ans et que nous avons 2 enfants.

Si quelqu'un à vécu ça, qu'il l'ai surmonter ou pas, merci de vos témoignages, même en mp. L'avis des femmes me serait d'une grande aide.

Bye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recommended Posts

désolé du rettard ,mais je dois vraiment prendre ma part de se sujet

en lison les réponses j'ai remarqué s'elle de -savounette- et avec tout les respects que je dois pour madame je lui fait remarqué qu'elle en fait trop

car en connaiceure de cause j'ai fait plus que son catalogue j'ai passé des moments ou ma personnalité devenait celle de mon épouse ,j'ai aimé,dorloté,fait le ménage,entretenu ses moindre caprices (voyage-fringues-meubles-voitures....)je la lavais meme de ses regles et comme toujours et cela depuis 11ans dont 4ans de vie comune avec un enfant la chose ne vient pas

alors madame fait nous plaisir et dit nous se qu'il faut faire d'autres, on ne veux que le bonheure et on epére le trouvé avec nos femmes et non pas ailleurs.

moi je suis d accord avec sabounette!!!

le mieux ,en fait,a mon avis serait que tu parles a ta femme de ce manque ,que cela te pese!

j ai trouve tres beau que tu dise que la seule femme que tu desire ,c est ta femme!c est une jolie declaration d amour!

bonne chance,timou,je te souhaite que ca s arrange!!!

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

désolé du rettard ,mais je dois vraiment prendre ma part de se sujet

en lison les réponses j'ai remarqué s'elle de -savounette- et avec tout les respects que je dois pour madame je lui fait remarqué qu'elle en fait trop

car en connaiceure de cause j'ai fait plus que son catalogue j'ai passé des moments ou ma personnalité devenait celle de mon épouse ,j'ai aimé,dorloté,fait le ménage,entretenu ses moindre caprices (voyage-fringues-meubles-voitures....)je la lavais meme de ses regles et comme toujours et cela depuis 11ans dont 4ans de vie comune avec un enfant la chose ne vient pas

alors madame fait nous plaisir et dit nous se qu'il faut faire d'autres, on ne veux que le bonheure et on epére le trouvé avec nos femmes et non pas ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest robindesbois13

salut

Je pense aussi qu' avoir des enfants rend une femme plus "mère" que

" femme " mais avec le temps ca passe .

Les massages sont de très bons stimulants aussi .

La jalousie aussi , lorsque des femmes me " tournent autour " , je la sens plus " coquine " comme si elle voulait me dire: " pas la peine d' aller chercher ailleurs " .... mais ca ne dure pas ...

En fait coté sexe on a tous des besoins différents et je n' ai pas encore trouvé le moyen ( où le produit ) qui la rendrait plus demandeuse ....

Voilà , si quelqu' un a une recette miracle je suis preneur ... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il n,y as pas de femmes frigide ,il n,yas que des hooomes maladroit

coluche disait il n'y a pas de femmes frigides , il n'y a que de mauvaises langues

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je peux t'apporter mon témoignage de femme, et même si chacune d'entre nous ne réagit pas de la même manière, il y a tout de même des similitudes...

Je vis en couple depuis 12 ans avec 3 enfant eu en 5 ans (oui, je sais chô les lapins! :lal: )...

Je peux te dire qu'à la base je suis très portée sur le sexe...mais malgré tout, les hormones sont ce qu'elles sont et après chaque grossesse j'ai mis un certain temps à me retrouver!...notre société actuelle veut faire croire que tout doit aller vite, les femmes ont une vraie pression: allez hop! on accouche! allez hop! on retrouve sa taille de guêpe! allez hop! on redevient la maitresse ardente de son mari!...

Et bien ce n'est pas vrai du tout...il faut du temps...et en plus la fatigue est aussi un élément important...si tu peux aider le plus que tu peux ta douce, elle aura plus de temps à se consacrer...encourage-la à se faire plaisir (même si elle n'a pas retrouvé sa taille, qu'elle s'offre une fringue jolie, sexy, qu'elle aille chez le coiffeur, qu'elle change de couleur de cheveux...que sais-je)...

sais-tu que juste pour le physique, le corps d'une femme met 6 mois en moyenne pour se "remettre en place"? (os du bassin...)...la lubrification du vagin met aussi du temps à fonctionner à nouveau...

Les conseils?

-que ta douce ne sente pas "ta pression" sur elle

-l'aider au maximum à la maison

-qu'elle puisse avoir des moments (pas forcément longs) juste pour elle (pour lire un livre érotique par exemple, comme cela a été judicieusement suggéré! :roll: )

-lui dire qu'elle est belle et qu'elle le voit dans tes yeux, sans pour autant désirer un rapport sexuel

-être patient

-tout en lui montrant le désir que tu as pour elle, ne rien en attendre dans les premiers temps...ça pourra l'étonner, et il se pourrait même que ce soit elle qui vienne te chercher! :lal:

ça peut te paraitre long mais sache que c'est NORMAL...après ma dernière grossesse, j'ai mis presque 2 ans avant de d'avoir à nouveau un orgasme...et cela a mis plus de temps avant que mon vagin ne se lubrifie à nouveau naturellement...que l'envie pour mon conjoint revienne...

Tu sais comment il m'a surnommée depuis?..."l'insatiable"!!!! :roll:

C'est ce que je te souhaite sincèrement!...en attendant, fais comme l'a fait mon mari: :-D:-D ...il y a de très bons récits sur CI... :-D

Et ne desepère pas, si ta femme avait du désir et du plaisir à faire l'amour avec toi au départ, c'est que ce désir est juste endormi...l'amour et surtout la TENDRESSE font de vrais miracles...un massage tantrique...franchement achète-toi les bouquins et planche sur le sujet...à mon avis, y'a pas mieux pour "réveiller" les sensations du corps...mais attention! même si c'est super frustrant au début, pas de sexe! (oui désolée!)...je mettrai ma main au feu que ton attente sera largement récompensée!!!

Tiens-nous au courant!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest iceman_123

Je me demande comment on fait pour devenir un bon masseur? :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je viens de découvrir ce sujet sur la manque d'envie de la ou du partenaire. Pour avoir de mon côté un manque similaire; en couple depuis 4 ans et 1 enfant.

Il y 2 choses que j'ai remarqué: ma compagne est plus fusionnelle avec notre enfant; et j'ai le sentiment que pour les mères, il existe un lien charnel avec l'enfant qui leur permet d'y trouver une énergie compensatrice, loin d'être suffisante.

Le 2ème point concerne le passé de chacun, l'enfance. Un soir ma compagne m'a avouée, et c'était très difficile pour elle, avoir été abusée sexuellement dans son enfance; fait grave qui l'a atteinte à jamais. Cette confidence et aveu, ne change pas la donne sur mon manque c'est clair, me laisse aussi assez impuissant au quotidien; mais me permet peut être d'être plus tolérant.

Le risque est de se trouver une raison et d'oublier l'objectif de vie harmonieurse du couple; ce qui a tendance a être mon cas.

Nous restons dans une impasse, et la discussion est totalement bloquée parce que ce n'est pas à moi de la questionner sur son passé et peut être cela n'est pas la seule cause de son blocage...

Voilà de but en blanc ma pseudo analyse.

N'hésitez pas à échanger avec moi vos avis m'intéressent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

faites lui de longs massages et de longues caresses , une femme a besoin de temps pour s'exciter

« Le masculin appartient au Yang. La particularité du Yang est d’être aisément excité. Mais il bat aussi facilement en retraite. Le féminin appartient au Yin. La particularité du Yin est d’être lent à s’exciter. Mais il est lent aussi à être rassasié. »

Wou-Hien

utilisez des huiles essentielles aphrodisiaques, des phéromones , apprenez a découvrir les zones reflexes de son excitation en dehors de son sexe

prenez plus de temps , plus de chemins détournés et elles cédera

Voilà un très bon conseil, à mon avis. Cherche s'il existe des salons de massage spécialisés dans ce genre de traitement dans ta ville. Si oui, n'hésite pas à y aller en recommandant qu'on s'occupe surtout d'elle.

Une autre possibilité du même genre : le tantrisme.

Bonne chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

J'avais une petite question à vous poser. J'aime le sexe, je ne peux pas m'en passer, bref, j'ai de gros besoins. Ce qui n'est pas le cas de ma femme. Elle se contenterai d'un rapport par semaine, voire 3 tous les 15 jours, grand maxi. Ce qui implique que, respectant son envie, c'est moi qui me sent frustré et je me pose également beaucoup de question du genre "Suis je bon au lit", ou "suis je assez inventif"...

Le soucis, c'est que j'ai alors tendance à tchater avec des femmes, voire faire des échanges photos, ce qui bien sûr m'excite mais me rend d'autant plus triste car c'est ma femme que je veux.

Est ce que quelq'un a déjà vécue ça? Y a t il une solution miracle pour lui redonner envie, ou bien pour calmer mes ardeurs?

Enfin ça joue sur mon couple qui n'est pas très vieux (6 ans dont 4 de mariage). Je tiens à dire que nous avons moins de 30 ans et que nous avons 2 enfants.

Si quelqu'un à vécu ça, qu'il l'ai surmonter ou pas, merci de vos témoignages, même en mp. L'avis des femmes me serait d'une grande aide.

Bye

faites lui de longs massages et de longues caresses , une femme a besoin de temps pour s'exciter

« Le masculin appartient au Yang. La particularité du Yang est d’être aisément excité. Mais il bat aussi facilement en retraite. Le féminin appartient au Yin. La particularité du Yin est d’être lent à s’exciter. Mais il est lent aussi à être rassasié. »

Wou-Hien

utilisez des huiles essentielles aphrodisiaques, des phéromones , apprenez a découvrir les zones reflexes de son excitation en dehors de son sexe

prenez plus de temps , plus de chemins détournés et elles cédera

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ptitfilou95

merci beaucoup à tous les deux pour l'honnêteté et le courage dont vous avez fait preuve en vous livrant ainsi.

Cela permet de faire avancer le débat.

je me permettrait de rajouer quelques points sur les A-sexuel. C'est un groupe de personnes qui prends de l'ampleur aux états-unis et qui commencent tout juste a prendre son essor en france. j'ai vu un reportage sur le sujet en début d'année. Actuellement, il n'existe pas encor ici de groupe de pression comme aux states. Les gens s'informent comme ils peuvent sur la toile mais il semblerait que cela évolue, certains créant des blogs ou des sites ppour évoquer le sujet. Chacun sait à quel point le web est très réactif dans tous les domaines. Sinon, ce sont des gens parfaitement normaux, bien intégrés dans la sociétés mais ils n'éprouvent aucun désirs sexuels. En dehors de cette "particularité" qui les place un peu à part vu qu'ils n'ont pas de sexualités, rien ne les distingues du reste de la population. Après tout chacun est libre de choisir son orientation sexuel :

- hétéro

- gays

- bi

et a-sexuels

le principal étant d'assumer sans être jugé par autrui sous prétexte que nous n'avons pas les mêmes centre intérêts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à l'heure, nous étions allongés sur le lit pour discuter tranquillement le temps d'une pause. Les filles étaient chez une copine. J'étais simplement en maillot de bain.

Il parlait, j'ai écarté le maillot pour laisser paraître un de mes seins. Il a regardé mais n'a pas bougé. Je lui ai pris la main pour la mettre dessus. Il a caressé distraitement. J'ai dégagé l'autre sein et l'ai carrément placé sous sa bouche. Il a léché un peu, sans plus.

Il n'y en a qu'un, je l'ai épousé :clap: :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton commentaire, chère Decibel. Mais bien entendu je n'avais aucunement l'intention de donner un avis ou un conseil - sage ou non :pardon: - à qui que ce soit. Je tentais simplement de présenter une autre, et sans doute plus longue perspective ... et j'estimais que le cas des asexuels méritait d'être re-mentionné et peut-être examiné de plus près. Chose certaine, je me reconnais passablement bien dans le portrait que donne Iza de son mari et je soupçonne que, comme moi, il a simplement d'autres intérêts primordiaux que le sexe. Peut-être est-il, comme moi, essentiellement un cérébral. Si, en outre, il est asexuel (c.à.d. n'éprouve aucune attirance naturelle pour le sexe), Iza pourra continuer de faire tous les efforts possibles, je doute fort qu'elle obtienne mieux que quelques améliorations temporaires. Encore une fois c'est juste mon opînion, basée sur ma propre expérience et mon ressenti.

Il y a lieu de retenir aussi que les choses se tassent avec le temps, tant pour les hommes que pour les femmes. Mais, encore une fois, pas pour tous et toutes, et pas toujours (on connait des cas d'hommes et de femmes toujours ultra-verts à 70 ans et plus.) Et en attendant, évidemment on doit vivre des situations et des années difficiles.

Le cas des femmes qui cessent plus ou moins d'être des amantes après une ou plusieurs grossesses, vaut également la peine d'être souligné. À quoi cela peut-il être dû? J'ai connaissance d'au moins deux membres prominents de C.I. qui se débattent avec ce problème. Manifestement, ici l'asexualité ne répond pas à la question. La cause est-elle physiologique (hormonale?) ou psychologique ("j'ai fait mon devoir, je t'ai donné des enfants, maintenant mon rôle n'est plus exclusivement qu'en tant que mère. Ne m'embête pas avec des besoins sexuels que moi-même je ne ressens plus." ?).

Ah les hommes et les femmes sont-ils donc bien complexes! :aime2: mais passionnants! :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Comme toujours :aime2::doh::langue: Loup de Mer, pour tes magnifiques récits :roll: , pour ta plume "toujours verte" :aime2: et pour tes sages conseils avisés :oops:

Je pense que chaque couple est différent :aime: et doit essayer d'assumer ses problèmes (et surtout s'ils sont passagers :non: ) en fonction de sa propre expérience, de son vécu et de ses sentiments. Et - bien sûr - le dialogue entre partenaires :pardon: reste primordial :ange:

Bisous à toi, LdM :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Comme toujours :aime2::doh::langue: Loup de Mer, pour tes magnifiques récits :roll: , pour ta plume "toujours verte" :aime2: et pour tes sages conseils avisés :oops:

Je pense que chaque couple est différent :aime: et doit essayer d'assumer ses problèmes (et surtout s'ils sont passagers :non: ) en fonction de sa propre expérience, de son vécu et de ses sentiments. Et - bien sûr - le dialogue entre partenaires :pardon: reste primordial :ange:

Bisous à toi, LdM :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerais apporter mon propre témoignage d'homme tiède à cette fort intéressante discussion.

Je n'ai pas toujours eu 69 ans et j'ai eu deux relations de longue durée (15 ans et plus de 20 ans) dont une qui continue. Mes deux épouses se sont d'autant plus facilement accordées à mes faibles besoins sexuels que les leurs ne l'étaient (ne le sont) guère plus. La première avait 28 ans (moi 33) lorsque nous nous sommes mariés. Nous étions assez harmonieusement accordés et avons connu treize ans d'une relation plus qu'acceptable pour tous les deux jusqu'au jour où ... mais c'est une autre histoire.

Mon épouse actuelle est Arménienne et très probablement asexuelle, tout comme je le suis devenu avec les années.

En mai, quelqu'un ("Invité") dans ce fil a mentionné le groupe américain des asexuels. Il existe un forum équivalent en français - Avenfr - (faire une recherche sur google si vous êtes intéressés, et à mon avis vous devriez l'être, ceux/celles qui ont un problème avec leur partenaire, car apparemment ce n'est pas un petit groupe.) Ces gens ne sont pas que des femmes ou que des hommes, et ils ne sont pas frigides; ils ont simplement, semble-t-il, une très faible libido, et ils sont de tous les âges. En fait, le créateur du forum français n'a guère plus de 20 ans. Dans vos histoires de difficultés sexuelles, je crois reconnaître les caractéristiques communes de ceux et celles qui se disent asexuels. C'est bien dommage que les professionnels n'aient pas encore suffisamment étudié ce groupe et qu'on en connaisse à vrai dire si peu de choses. S'il existait un moyen de reconnaître à l'avance cette sorte de personne, il est probable que les relations - et les difficultés - que vous avez mentionnées auraient pu être évitées, simplement en choisissant un ou une autre partenaire.

Si une personne - homme ou femme - est réellement asexuelle, il me semble futile d'essayer de la changer du tout au tout. Cela me semble être une question de tempérament. Et comment change-t-on son tempérament?

Toutefois, il est fort possible que ce soit aussi, dans certains cas, une question de circonstance. Exemple ma première épouse.

Arrivé vers la quarantaine bien tassée, ma libido s'est suffisamment réveillée pour que je sois tenté un jour par une de ses amies mieux dotée qu'elle au niveau de la poitrine. Le vin aidant, j'ai commencé à peloter l'amie en question devant mon épouse ... et nous avons poussé les choses, ce soir-là, jusqu'à leur ultime conclusion, sans réaction manifeste de la part de ma femme. Néanmoins, quelques jours plus tard, ma femme (appelons-la Katzuo) se donnait à un de ses collègues à la banque japonaise où elle était réceptioniste. Pour moi, la situation était une de défi personnel de mes sentiments. Je m'étais toujours dit que je ne savais pas ce qu'était la jalousie. Et effectivement je n'ai jamais ressenti le moindre sentiment de ce genre, même jusqu'à six mois et plus après la liaison de Kazuo. Nous avions toujours été entièrement ouverts l'un envers l'autre, et c'est elle-même qui m'avait avoué sa liaison dès le lendemain. Pour moi, tout dans notre relation, était prétexte à jeu et à une meilleure connaissance de soi. J'aimais profondément ma femme mais un peu à la manière de ce que j'imagine être une relation entre asexuels sans grands besoins.

Je donne ces détails simplement pour amener le fait que, presque du jour au lendemain, Katzuo est devenue une autre femme. Méconnaissable. Elle qui n'avait jamais manifesté avec moi de gros besoins, se trouva soudainement transportée dans un autre monde par un homme qui correspondait à 100% à ses fantasmes de jeune fille financièrement ambitieuse: il travaillait dans le milieu bancaire où il gagnait largement sa vie. Qu'il ait été un amant habile et probablement mieux doté que moi, n'était que la cerise sur le gâteau! Il était lui-même marié et son épouse, également japonaise, venait de lui donner leur premier enfant, un bébé mâle. Je me disais qu'il aurait bien du mal à gérer les deux relations simultanément. En cela, je me trompais lourdement... et bien entendu les choses entre nous empirèrent au point où il ne me resta rapidement plus d'autre choix que de demander le divorce. Katzuo n'espérait pas moins de moi que de laisser leur relation mourir de sa belle mort. Je suis patient, mais pas trop quand même! Après plus de six mois, je la mis au pied du mur: lui ou moi, et je n'exigeais qu'une pause d'un mois dans leur relation, ce qu'elle me dit être dans l'impossibilité de faire. Elle était devenue réellement "folle de lui" et il n'y avait plus aucun espoir pour notre union.

Je ne regrette rien; ce serait à refaire, je le referais même connaissant le dénouement. Nous avons connu treize années de bonheur, non pas délirant, mais quand même très riche sur tous les plans, et c'est cela qui compte. Je pense qu'elle aussi a bénéficié de cette expérience. Je ne sais ce qu'elle est devenue ni combien de temps a duré leur liaison, car je l'avais prévenue bien longtemps à l'avance que si nous divorcions un jour, pour quelque raison que ce soit, ce serait du définitif, sans aucun contact ultérieur, puisque nous n'avions pas d'enfants (c'est moi qui n'en voulait pas et je n'avais pas eu grand mal à la convaincre de prendre des précautions, mais ce désir de ne pas avoir d'enfants avait joué aussi un rôle dans mon comportement sexuel - la fréquence de nos rapports notamment -, d'autant plus qu'elle ne voulait pas entendre parler de préservatifs.)

Bref, il y a vraiment toutes sortes de situations qui peuvent se présenter dans les relations intimes entre un homme et une femme et il est pratiquement impossible de généraliser quoi que ce soit. Mais je tiens à souligner que le cas des asexuels mérite plus d'attention qu'il n'en a reçu jusqu'ici. Les rêves de jeune homme ou de jeune fille ont certainement aussi une influence sur le comportement sexuel futur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Je t'en prie ma belle :ange:

Tu comptes appliquer la méthode sur le tien ? :aime:

Je promets d'essayer en tous les cas :aime2: ... SI çà marche, je te tiendrai au courant :roll: ... mais je n'ai pas beaucoup de patience genéralement :oops:

Et :langue::doh::non: pour tes récits en général: moi non plus je n'osais pas écrire sur C.I. au début, mais en lisant les autres narrations :P , j'ai pris mon courage et hop !!! :pardon: Penses-y Vraitot ... les femmes ont du courage !!! :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il n'y avait pas mes filles, je serais probablement partie depuis longtemps...

Quand je suis arrivée sur le forum, j'osais à peine écrire, mais maintenant, je n'en suis plus à ça près :pardon:

:langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo Iza pour ton courage dans ta situation.

Je ne sais si j'oserai l'écrire sur le forum.

:langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'en prie ma belle :langue:

Tu comptes appliquer la méthode sur le tien ? :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Fabuleux courage et récit, Iza :langue::oops::aime:

Très chaud :aime2: ... mais la patience :aime2: (et l'amour :roll: ) dans un couple "font plus que force ou que rage" :doh: ... tu peux en témoigner :non:

Merci pour cette magnifique narration :P , ces encouragements :pardon: lors d'une "mauvaise passe" :ange: et pour tous tes conseils en MP :(

:(:( :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je sais bien que ce n'est pas ma femme qui n'est pas demandeuse, mais mon mari qui n'est pas très efficace !

MAIS ! A force de menacer, cajoler, tenter, etc, ça finit par donner des résultats.

Ma technique récente a été la suivante :

- lui écrire une lettre où j'ai exposé tout ce qui n'allait pas (avec diplomatie, en commençant par ce qui allait pour que la pilule passe) et lui demander l'équivalente en retour (il a mis un peu à côté de la plaque, mais a fait un effort, bon) ; nous comparerons nos conclusions communes dans quelques jours pour nous donner le temps de réfléchir, puis nous élaborerons un programme rien que pour nous qui devra se répéter régulièrement (temps en commun, sortie sans les enfants...)

- le tenter hier en lui disant tout ce je lui aurais fait s'il avait fait un effort : l'accueillir au retour du boulot, le baigner, lui donner à manger, le conduire dans la chambre où j'aurais mis de la musique douce et des bougies, je lui aurais bandé les yeux, aspergé son membre de chantilly et je l'aurais dégusté vivant ! :ange: ; comme il n'avait pas fait d'effort récemment, ben tout ça, tintin !

- très émoustillé et agité par ce qu'il avait loupé, il a bien tenté une approche (et je le sentais en grande forme :oops: ), mais non, trop tard mon chéri, pas pour ce soir. Et comme ça, ça te donnera une idée de ce que ça fait chaque fois que tu ne me "finis" pas, c'est à dire toutes les fois jusqu'à aujourd'hui :aime2:

- ce matin, on s'est blottis tendrement dans les bras l'un de l'autre, puis j'ai commencé à léchouiller ses tétons, à le masturber manuellement, puis j'ai continué en le suçant jusqu'à ce qu'il ne tienne plus en place et morde sa main pour étouffer les gémissements :aime2: Là, il a quasiment essayé de me sauter dessus, mais :aime: d'abord, on s'occupe de moi. Il m'a fait des bisous dans le cou, s'est occupé de mes seins, mais je lui ai ouvertement demandé un cunni. Il a mis du temps à s'exécuter, mais a fini par obtempérer. Non mais ! Au départ, c'était plus que moyen, je l'ai dirigé un peu et comme là aussi, il faisait des efforts, ça devenait un peu mieux et je n'ai pas forcé quand il a dit qu'il n'arrivait pas à sucer le clito. J'ai mis la main à la pâte et l'ai exposé à l'air libre pour qu'il s'en occupe mieux et là, ce fut beaucoup mieux. Puis je lui ai dit "prends-moi" et là, pour la première fois depuis plus de10 ans de vie commune, il m'a fait crier en me pénétrant. Et même crier ensuite ! Ca n'a pas été jusqu'à l'orgasme pour moi, mais bon sang, quelle amélioration :roll: !

- pour couronner le tout, je lui ai demandé si ça le gênait que je me finisse toute seule (d'habitude, il ne veut pas en entendre parler), là il a dit oui et a pris la fuite à la vue du gode :doh: Et la complétion est arrivée vite fait.

Bref ! Tout ça pour dire : beaucoup, beaucoup, beaucoup de communication quand ça ne marche pas niveau sexe dans le couple.

Chercher d'où vient le problème. Ne pas hésiter à parler de sexe de façon quotidienne et normale, histoire d'habituer le conjoint hésitant et récalcitrant. Ne pas hésiter à menacer, s'il le faut ! Et dans mon cas, même si ça prend très très longtemps et que ce n'est pas encore parfait, il finit par y avoir de l'amélioration. 5 mois de ce traitement et mon mari progresse, il y a de l'espoir, enfin :langue:

C'était ça ou un couple qui sombre lentement et une famille qui finit par s'éclater...

Mais c'est du boulot :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre message a été déverrouillé par un modérateur.

Raison: Topic nettoyé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Hommes e-t femmes sont LIBRES et EGAUX EN DROITS.

une femme ne sera jamais un homme et vice-versa, mais on a plus de points communs qu'on ne le croit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.