Aller au contenu
Miel Gay

Pris par le barman derrière son comptoir

Messages recommandés

Voici l’histoire d’un soir où je ne suis non pas passé sous la table, mais derrière le comptoir. En effet, j’ai rencontré un homme avec qui j’ai discuté sur le net, celui-ci tenait un bar-restaurant dans ma ville, et pour notre première rencontre, on avait décidé de s’y retrouver en fin de soirée après qu’il ait fermé et dit au revoir à ses clients.

Lorsque j’arrivais, il se tenait là derrière son comptoir, fidèle à la photo qu’il m’avait montrée, proche de la quarantaine, les cheveux courts légèrement grisonnants, je découvrais un joli sourire, un regard assez direct et rassurant, dans un premier temps, il me proposa de boire un verre et de fumer une cigarette afin de faire un peu connaissance, de discuter de ce qu’on attend de la soirée et si on se plaisait, ce qui était le cas. On partit sur l’idée de passer un moment calin mais pas totalement soft. Il me rassura également sur le fait qu’on voyait la rue (une principale de la ville en question) à travers sa vitrine mais qu’à l’extérieur, on ne voyait pas ce qui se passait à l’intérieur, ce dont je doutais un peu, mais l’idée d’être surpris ne me dérangeait pas alors je n’y accordais pas d’importance, et notre soirée était lancée.

Rapidement, il me fit passer derrière le comptoir, je me retrouvai dos au comptoir, face à lui, les lumières du comptoir étaient allumées, il s’avança vers moi, passa ses mains sur mon torse, me fixa dans les yeux, sa main gauche remonta le long de mes épaules pour passer derrière ma nuque et rapprocher ma bouche de la sienne, son autre main se dirigea vers mon entre-jambes, alors qu’il m’embrassait et me caressait à travers mon pantalon, je ressentis une érection soudaine, mes mains se joignirent derrière son cou, il enleva mon t-shirt et me mit torse nu, il se mit à embrasser mon torse, s’occuper de mes tétons avec sa bouche, je me collais à lui, je commençais à gémir, je ressentais une très forte chaleur. Il commença à descendre le long de mon torse pour se diriger vers ma braguette, il défit ma ceinture tout en me regardant. Je bougeais peu, j’étais mort d’excitation à ce moment-là, et malgré le fait qu’il était à genoux, j’avais la sensation que c’était lui qui maitrisait la situation, mon pantalon tomba, après avoir un peu caressé mon sexe à travers mon boxer, je me retrouvais nu devant lui, alors qu’il était toujours habillé. Je me tenais nu dos au comptoir, mon sexe complètement dressé, il commença à caresser mes parties avec sa bouche avant de commencer à me sucer en me regardant le plus possible, ses mains me caressaient le torse, les fesses, les cuisses, les miennes s’étaient posées derrière sa tête et serraient ses cheveux, des gémissements émanaient de ma bouche. Cela dura quelques instants, il s’arrêta et se releva, intérieurement, j’étais tremblant, excité à mort, j’avais envie de faire tout ce qu’il voulait. Il me dit simplement en otant son t-shirt « à toi ».

Il m’embrassa, comme pour me motiver un peu plus, alors que je n’attendais que ça. Je glissa ensuite à genoux, ses mains posées sur mes épaules, je défis son pantalon, lécha son sexe, par-dessus son boxer, il m’avait promis quelque chose d’assez volumineux, il n’avait pas menti, une fois son boxer à ses pieds, je me retrouvais face à un sexe bien bandé bien épais et bien long, je posais mes mains sur ses fesses plutôt fermes, les faisant glisser le long de ses cuisses, alors que je passais ma langue sur ses couilles avant de la faire remonter tout doucement le long de son sexe, un premier gémissement sortit de sa bouche, une fois ma langue arrivé au sommet de son gland, ma bouche s’emplit de ce sexe, je me lança dans une fellation douce et appliquée, je m’arrêtais sur son gland, le suçotant, l’aspirant, ce qui le faisait particulièrement gémir, je ressentais des spasmes de son sexe, je calmais le jeu en le sucant de haut en bas, doucement, j’aime à changer le rythme, une de ses mains passa derrière ma nuque, il me plaqua soudainement la tête contre le comptoir et remplit ma bouche tant que possible, hélas, elle était trop grosse, ou ma bouche trop petite, je ne pouvais l’accueillir en entier, il continua par des petits mouvements d’avant en arrière, j’étais coincé à genoux, dans une situation que j’adore, je bandais comme un fou, ma bouche prisonnière, mon corps prisonnier, l’entendre gémir, râler était ma récompense. Cela dura un petit moment, il sortit de ma bouche, j’allais m’apprêter à reprendre ma fellation mais il me fit signe de me relever d’un geste sur l’épaule. Il m’embrassa et m’enlaça fougueusement contre le comptoir, nos corps nus étaient collés, nos sexes se touchaient, avec ses jambes, il écarta doucement les miennes alors que nos langues s’entremêlaient, je plaçais mes mains derrière sa nuque, il faisait passer son sexe entre mes jambes, sous mes couilles, touchant mon anus, ce qui ne me faisait que m’exciter encore plus, et me faisait comprendre qu’il allait bientôt me prendre, on resta enlacés à s’embrasser, se caresser un long moment, il me mordit l’oreille, ce qui déclencha une chaleur intense en moi. Puis, il stoppa les choses, il resta à me regarder les yeux dans les yeux, il m’invita à aller plus loin, et pris le temps d’installer un matelas et une couette par terre pour pouvoir approfondir nos ébats.

Qui vous seront racontés au prochain épisode si vous aimez!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

Ne te prives pas de raconter la suite, pour une fois que ce genre d'histoire est très agréablement raconté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime aussi beaucoup ta façon d'écrire et j'avoue que de lire un texte mettant en scène deux hommes, est assez rarissime ici.

Alors en plus, quand c'est si bien raconté, je demande la suite aussi. :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux que rejoindre l'avis de mes deux compères ^^

La lecture est plaisante et on s'en lasse pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très interessant comme réçit et très rare en effet évidemment qu'une suite serrait la bienvenue :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calynette

Oui la suite.. C'est si bien écrit.... Bien décrit aussi le plaisir masculin...

C'est vraiment beau..... :aime:

Et c'Est vrai aussi que c'est rare de voir le coté de deux hommes en faisant l'Amour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci vos compliments, ça fait plaisir, je vous avoue que j'ai un peu de mal au niveau de la concordance des temps, je me cherche un petit peu dans la façon de narrer, et pour la suite, j'ai mis au présent, j'espère que ça ne vous choquera pas, ça me parait plus fluide, plus "temps réel" et je m'excite tout seul en repensant et en écrivant ce moment de plaisir. Et je vous avoue que souvent quand je lis les récits homo sur le net, je les trouve très bruts, durs, alors que perso, et je pense que c'est aussi le cas de plusieurs de mes partenaires, je préfère quand on mélange ce côté un peu 'brutal" avec ce côté faire l'amour, de la même manière qu'un homme et une femme. En tout cas, j'exprime seulement mon ressenti. Donc, je reprends!

Nous nous tenons à genoux sur la couette, l’un face à l’autre, nous nous collons, il me serre contre lui, m’embrasse, sa langue envahit ma bouche, chevauche ma langue, nos sexes se touchent, se frottent, durcissent, mes mains serrent ses fesses… C’est si bon de sentir son désir. Je me dégage, ma bouche parcourt son torse, vient caresser son sexe, ses mains parcourent le long de mon dos alors que je suis à quatre pattes devant lui, il se penche pour pouvoir caresser mes fesses, alors que je rentre son membre entre mes lèvres, il me malaxe les fesses, place ses doigts entre les fesses, il est un peu court pour pouvoir toucher mon anus. Il me stoppe et me demande me retourner, cette fois ce sont mes fesses qui se présentent face à son sexe, je le sens coulisser entre mes fesses, se poser sur elles, j’adore ce sentiment, où je n’en plus d’attendre qu’il me pénètre et où en même temps je savoure qu’il ne soit pas encore en moi et qu’il me fasse sentir qu’il arrive. Il enfile une capote, doucement, je sens du gel couler sur mes fesses, entre elles, il l’étale, me malaxe, fait glisser son sexe dessus, glisse un doigt, me titille l’anus, me fait me pencher, je me cambre, la tête plaquée contre la couette, les fesses en arrière, il me doigte, fait des petits mouvements, assez brefs, puis présente son sexe devant mon intimité. A ce moment-là, j’ai une petite appréhension malgré tout, mais il ne me laisse pas le temps de gamberger, je sens son sexe s’immiscer doucement, il pose ses mains sur mes hanches, me tire un peu en arrière alors qu’il vient en avant et me pénètre, d’un coup… ca y est, je suis pris, je ne peux m’empêcher de pousser un petit gémissement, j’ai chaud, je suis bouillant de partout, il me demande si ça va, je lui dis que oui en gémissant, il entame un lent mouvement d’avant en arrière, pose une main sur le bas de mon dos et m’invite à m’allonger, il place son autre main sous mon sexe, me caresse, je n’ai toujours pas débandé, avec sa main, il me maintient juste mon bassin légèrement en hauteur, me demande de rester comme ça, je bafouille un petit oui en gémissant, je ne peux que gémir, je vois ses mains se placer des deux côtés de mon visage, , il est en hauteur par-dessus de moi, il coulisse en moi, comme dans du beurre… doucement, mes gémissements sont constants et sourds, je m’abandonne, il commence à accélérer petit à petit. La situation, l’action, tout m’excite.

Puis, tout en gardant son sexe entre mes reins, il s’allonge sur moi de tout son corps, m’écarte les jambes avec les siennes, me bloque les mains avec les siennes, et change de rythme, ses coups de reins deviennent plus rapides, plus profonds, plus intenses, il me pénètre si facilement, j’essaie de bouger, il y va fort, je ne peux pas, alors ma bouche s’ouvre en grand, et je me mets à gémir comme un fou, il ralentit, et me demande si ça va, je le rassure, je lui dis que j’aime ça, je lui de continuer, je n’ai pas eu le temps de finir qu’il a repris, je sens ses couilles battre mes fesses, du moins je les imagine, mon sexe est coincé entre mon corps et la couette, dur comme jamais, il se relève légèrement, me refait me relever le bassin, il prend mes mains, les bloque sur le bas de mon dos, il se tient à genoux, et me baise à un rythme d’enfer, il soupire de plaisir, je suis en apnée de plaisir, il me relève, me met à quatre pattes, ralentit, s’arrête, spontanément, je me mets à faire des mouvements d’avant en arrière avec mes fesses, à faire tourner mon bassin, il ne bouge que peu, c’est moi qui coulisse sur sa queue tout en gémissant, lui aussi gémit, me complimente sur ma façon de bouger. Puis, il pose ses mains sur mes hanches, stoppe mon mouvement, se retire, sa main posée sur mon corps m’invite à sa retourner, je m’allonge sur le ventre, il m’essuie un peu et lui aussi, nous sommes bouillants, puis il s’allonge sur moi, nous nous embrassons, il frotte son sexe sur le mien, me caresse, recule et se met à me sucer, je redresse un peu ma tête pour pouvoir le regarder pendant qu’il me suce, alors que ses yeux se plongent dans les miens, seule sa bouche s’intéresse à mon sexe, j’ai perdu toute notion du temps, je suis au bord de l’implosion.

Il s’arrête, lui bande toujours mais semble encore loin de jouir, je me dis à ce moment-là que je n’ai pas fini de prendre, ça m’excite, je souris bêtement, il me demande pourquoi je souris, je lui dis « rien, je prends mon pied, c’est tout, t’arrêtes pas », il sourit, remonte vers moi, m’embrasse, passe ses mains le long de mes cuisses, les caresse, puis fait remonter mes jambes, j’ai compris ce qu’il veut faire, le lève mes jambes, les passe par-dessus ses épaules, il me doigte un petit coup en passant, s’étend au-dessus de moi, j’ai mon anus complètement ouvert, offert, je vois son sexe en hauteur, imposant, dominateur dans l’air se rapprocher, mes yeux restent à contempler ce court moment, et il s’insère facilement, mais pas sans gémissement de ma part, il s’allonge sur moi, je suis complètement recroquevillé, je peux difficilement me donner plus, ses mains bloquent les miennes derrière ma tête, sa langue visite ma bouche, l’envahit, des « hmmm » s’échappent de ma bouche pendant qu’il m’encule comme un fou, ses couilles tapent contre mes fesses, le rythme est effréné, il arrête de m’embrasser, me sucote dans le cou, sucote mon oreille, j’ai chaud, je tremble de tout mes corps, je sens des spasmes me prendre, mais je suis prisonnier, je sens son poids sur moi, il s’arrête, me regarde dans les yeux, je me mors les lèvres de plaisir en gémissant du bout des lèvres pour ne pas hurler, nos regards se croisent, je sens qu’il aime me voir complètement vulnérable, complètement abandonné, il sourit, m’embrasse, me relache les mains, passe ses mains dans mes cheveux, les pressent contre mes temps, et accélère encore plus le rythme, tout en m’embrassant, sûrement pour m’empêcher de gémir comme un fou, j’adore sentir son sexe entre mes fesses, c’est comme si mon cul était fait pour l’accueillir. Puis, il ralentit, relache ses mains, remonte doucement, je vois son visage s’éloigner, je le vois se relever doucement, son sexe est toujours en moi, il pose ses mains sur mes hanches, je retire mes jambes de sur ses épaules, il les place autour de ses hanches, il se met à genoux, me tient avec ses mains, j’ai le haut du dos et la tête contre la couette, et mon bassin en hauteur, et… ce n’est pas fini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Félicitations pour ce texte si bien écrit ! Je me joins aux autres commentaires

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calynette

J'aime beaucoup ta manière d'écrire.... :wink:

Et comme tu le mentionne, ce n'est pas parce que les gens sont diffiérents, gay, lesbiennes, bi, transexuels ou simplement femme et homme qui aiment le sexe, qu'on est salope ou salop pour autant.... Juste des etres humains qui aimons faire l'amour autrement que par les positions classiques....) et la soit disant béséance des millénaires passés. :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, ça me fait plaisir vos mots, j'ai souvent eu le sentiment que des rapports entre homos inspiraient peu de plaisir et beaucoup d'incompréhension aux gens, enfin surtout entre hommes, les expériences entre filles font plus fantasmer les hommes bizarrement ... :wink: ...

En tout cas, écrire tout ça m'a donné très envie, mais je dors tout seul en ce moment, arf. Je pense que je finirais le récit à la prochaine étape en tout cas. Par contre, si y a des petits reproches, des petits conseils, je suis prêt à écouter aussi, j'espère que c'est assez aéré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pfiou moi j'ai eue une monter de temperature. :wink::wink: Bravo pour ce texte qui est vraiment agéable a lire, je me joins à Calynette qui a tout à fait raison..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calynette

A quand la suite beau Miel ? :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:clap: y'a pas bcp d'hommes qui réagissent! moi, je trouve ça trés érotique, et trés bien écrit.

Normal j'attendais la suite pour me prononcer :clap:

Un récit ma foi très bien écrit. Ce que je trouve bien c'est qu'on voit qu'une certaine tendresse peut émerger de récits comme celui ci. Ca casse un peu l'image qu'on a traditionnellement des rapports entre hommes. Ne te prive surtout pas de continuer à écrire, ce sera un plaisir de te lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de lire les 2 "récits" et franchement :clap::clap::clap: c'est trés mais trés bien écris !!! trés sensuel !! tu fais passer un max d'émotions dans ce texte...le fait que se soit 2 hommes n'est qu'un détail, c'est 2 êtres qui se donnent et partagent un moment de plaisir :clap:

Je ne peux que te supplier de nous raconter la suite :clap: les récits d'une telle qualités sont si rares ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé du retard, voilà la suite, et fin:

Nous nous tenons donc derrière le comptoir, lui à genoux, ses mains sur mes hanches, ma tête en arrière posée sur la couette le contemplant d’en bas, mes cuisses serrant ses hanches, une situation peu confortable où je suis sous son emprise, je vois mon sexe en érection, mes parties s’emballer au rythme de ses coups de butoir, il ne cesse de me regarder, puis alterne. Il se redresse, m’entrainant avec lui, il se tient debout, je me retrouve les jambes en l’air, la nuque en arrière, il est en hauteur, il s’est retiré, me pénètre de nouveau, à l’aide de sa main qui guide son sexe entre mes cuisses, je le vois littéralement entrer et sortir, il fait de légers aller et venues, il aime cette position dominante sur moi, je le ressens fortement, malgré la position difficile, l’excitation est toujours à son comble, l’angle de pénétration est efficace, je ne peux que gémir, son sexe entre en profondeur, va là où ça fait du bien, je m’abandonne dans des gémissements incontrôlés, il pose ses mains à l’intérieur de mes cuisses, me les maintient bien ouvertes, les écarte même un peu et la va-et-vient s’accélère, j’essaie de reculer inconsciemment, il s’avance avec moi, ne me lache pas, je ne peux m’échapper, il arrête, se retire, reste debout, je m’allonge, il m’invite en me tenant la main à venir dans ses bras, on se tient de nouveau face à face, à genoux, nos sexes se frottant, se frolant, se cherchant, durcissant au contact de l’autre, mes bras autour de lui. On s’embrasse, se caresse, peu de parties de nos corps y échappent. Il s’allonge en arrière m’invitant avec lui, je me retrouve allongé sur lui, ses bras passant derrière mes épaules, mes cuisses ouvertes autour de son corps, son sexe butant en arrière sur mes fesses, mon sexe tendu contre son ventre, mes mains des deux côtés de son visage, nous nous embrassons fougueusement, puis ses mains se posent sur mes fesses, il les malaxe, les caresse, les claque, glisse un doigt au milieu, caresse mon anus totalement dilaté, humide, dilaté, grand ouvert, approche son sexe, me demande de l’accueillir… je me concentre, recule mon bassin quand il avance son sexe… c’est trop bon… c’est l’extase… cela peut paraitre bête mais je me sens un peu femme, et j’aime cette sensation… ses mains maintenues sur mes fesses facilite la pénétration, il fait de petits mouvements, je remue mon bassin, d’avant en arrière, je tournoie un peu, j’adore, je le sens au bord de l’extase, nous transpirons, ce n’est rien, je bouillonne de partout.

Après quelques minutes d’aller-retour, il calme le jeu, il ne veut pas venir de suite, on reste dans la même position mais sans mouvement, je serre un peu mes fesses pour maintenir l’excitation, le garder en moi, qu’il soit un peu prisonnier de moi lui aussi. Puis, il semble prêt à vouloir nos jouissances respectives, il sait comment il veut en venir, il ne le sait pas, mais ce qu’il va me proposer, c’est ce que je préfère, la fin que je rêve à chacun de mes rapports avec un homme, ma fin idéale, nous nous relevons, nous essuyons, puis il m’emmène au milieu de la salle, face à la rue, le matelas par terre, il s’allonge, je m’allonge à ses côtés, son sexe face à ma bouche, le mien face à la sienne, nos bouches jouent respectivement avec nos sexes, les taquinent du bout de la langue, puis il m’impose virilement de monter sur lui, je suis face à la vitrine et face à la rue, je repense à ce qu’il m’a dit au début de la soirée, il le sent et me dit « ne t’inquiète pas, on ne peut pas nous voir », puis il prend mon sexe dans sa bouche, s’arrête pour me lécher les couilles, , je regarde un peu la rue, j’espère secrètement qu’on puisse être vus, je me sens complètement nu, sentiment que je ne sais expliquer puisque nous sommes nus, mais comme si le monde pouvait nous voir, d’ailleurs des gens vont passer, mais je ne sais pas s’ils auront tourné leur visage dans notre direction, et s’ils l’ont fait s’ils nous auront surpris. En effet, je me suis occupé de mon partenaire alors qu’il s’occupait de moi, je m’occupais d’abord de ses couilles, les léchant, les aspirant, je léchais son sexe de haut en bas. Je pose une main à la base de son sexe, le prend en bouche, aspire son gland, le lèche, le sucote, prend le maximum de son sexe dans ma bouche, suce goulument, je me lache, j’adore sucer, et je veux le faire jouir, je sens des spasmes, je sens qu’il n’est pas loi de venir… Mais moi aussi, il m’aspire de toute sa bouche, j’ai du mal à résister à ce double sentiment de plaisir, je m’occupe d’essayer de le faire jouir et je perds tout contrôle sur le plaisir qu’il me donne, et rapidement, je lache tout, je jouis, je me vide, il m’aspire, je me sens partir, et comme s’il attendait ce moment-là pour se lacher, je le sens monter à son tour… il éjacule, je sens son liquide chaud envahir ma bouche, caresser ma langue, je l’avale, le savoure, je continue à le sucer pour ne pas en perdre une goutte, il en fait de même. Puis je recule ma tête, embrasse son sexe, me pose un peu sur le côté me retirant de sa bouche, il me demande de s’allonger à sa hauteur, m’embrasse, je sens un peu de mon sperme encore dans sa bouche, c’est un drôle de sentiment, l’impression que nous mélangeons nos spermes, et nous restons ensuite collés l’un à l’autre, ma tête sur son torse, mon bras l’enserrant. Nous avons fini la soirée en discutant un peu, en partageant ce que nous avons ressenti, le plaisir fut total comme j'ai eu beaucoup de plaisir à vous raconter ce moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien ! Une lecture qui a bien relancé mon érection matinale…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sa valait le coup d'attendre :wink: la suite est excellente :furax: trés trés sensuelle :lal: :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: :lal: Une fin digne de ce nom. Encore merci de nous l'avoir fait partagé. :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.