Aller au contenu
Kuni

Pour elle..

Messages recommandés

La solitude maintenant ;

La solitude est mon berceau.

Comme le capitaine guide son bateau.

Elle arrive comme cela sans frapper.

Mais insidieusement, tout tranquillement on se fait happer.

Un rêve de brouillard se lève, froid, piquant omniprésent.

Tel un manteau de larmes, qui coulent dans mon esprit à maintenant.

Semblable à un zombie je hères à la recherche de cette douce brise.

Sans boussole, cartes ni compas je suis perdu dans le tortueux de mon esprit.

J’avance le cœur lourd et ma volonté s’affesse comme Pise.

Continuer ? pourquoi ? vers qui ?

A ses questions je ne peux répondre pour l’instant.

La solitude est ma compagne, avide et possessive tel une lionne.

Que m’arrive t-il ? où vais je poser mes sacs et valises que j ai sous mes yeux.

Même la rage de mes larmes n’ont su me guérir, j’ai sur moi sa couronne.

Sombre présage pour cette morne et triste vie que je m’efforce de vivre au mieux.

La tristesse est mon ennui qui me gagne et me ronge l’âme.

Au secours ? à quoi bon je ne suis que déchets d ‘esprit et vague à l’âme.

Ce soir comme beaucoup de soirs je n’ai pas le moral même pour lire des textes ou jouer.

Je me souviens petit, plein d’innocence où l’on jouais au foot comme les filles aux poupées.

Notre envie de bien faire et en ne pensant qu’au lendemain.

Lui ce lendemain qui me tendais la main.

Il ne me veut plus, ne me reconnais plus car la solitude est ma compagne.

Des regrets j’en ai oui, des frustrations aussi comme les vignes font le vin et le champagne.

Ces alcools qui coulent les jours de fêtes, mais qui sont pour moi ceux de l’oubli.

Ce néant imbibé dans lequel je me complais et me pourfend jusqu’au plus profond de mon lit.

Aurais je le courage d’en finir une bonne fois pour toute de me libérer de ce marasme.

Qui a chaque fois ce fait de plus en plus présent, tels des sarcasmes.

Comme disais le curé de mon village : ‘allez en paix’….

Je ne le trouve pas ou plus celle-ci !!

Oui je voudrais être conscient et on confiance tel un homme en paix.

Ici se termine ce triste récit ou fable tel un cris qui résonne dans ma sombre nuit.

A ma Lucie qui est partie

:content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

courage...

tu finiras pour l'oublier avec le temps...le temps est l'allié de nos douleurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bien beau et triste texte tout droit sorti de tes entrailles ! :wink:

ne te laisse pas abattre, mon vieux :content:

Je connais ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merçi à vous sincérement.

J'essaye d'exorciser et me lacher sur des mots que de rester sur le carreau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merçi à vous sincérement.

J'essaye d'exorciser et me lacher sur des mots que de rester sur le carreau.

C'est ce que j'ai fait, et ça soulage un peu :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kuni

touchée par ta douleur et ta peine, je veux te dire que j'ai connu le vide et l'envie d'en finir! :wink:

mais la vie revient en nous, s'insinue peu à peu pour nous faire reprendre pied...je sais que cela peut paraître lieu commun. :content:

Mais sache que je pense à toi et si tu veux m'écrire...il y a toujours un petit coin de ciel bleu quelque part! courage et patience. :welcome:

une bise spéciale rien que pour toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tres touchant

mais il faut toujours s'accrocher ,esperer, souhaiter et ne pas attendre a etre heuruex pour sourire plutot sourire et attendre....

Courage la vie est le plus cadeau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité K@thy

Kuni !

Je vais te raconter une petite histoire,

Il y a quelques mois j’ai souffert au point de tout plaquer et même quitter CI

Certaines personnes sont venues me parler me consoler et me prouver

Que cela ne valait pas la peine de tout quitter…

Alors relève la tête et dit toi bien que les mauvaises journées vont passer.

Et qu’un jour tu rencontreras quelqu’un qui saura te rendre heureux !

Et sache que tu as toujours une personne autour de toi ou même sur Ci qui peut t’écouter… :wink:

:content: :welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité plume2

La solitude maintenant ;

La solitude est mon berceau.

Comme le capitaine guide son bateau.

Elle arrive comme cela sans frapper.

Mais insidieusement, tout tranquillement on se fait happer.

Un rêve de brouillard se lève, froid, piquant omniprésent.

Tel un manteau de larmes, qui coulent dans mon esprit à maintenant.

Semblable à un zombie je hères à la recherche de cette douce brise.

Sans boussole, cartes ni compas je suis perdu dans le tortueux de mon esprit.

J’avance le cœur lourd et ma volonté s’affesse comme Pise.

Continuer ? pourquoi ? vers qui ?

A ses questions je ne peux répondre pour l’instant.

La solitude est ma compagne, avide et possessive tel une lionne.

Que m’arrive t-il ? où vais je poser mes sacs et valises que j ai sous mes yeux.

Même la rage de mes larmes n’ont su me guérir, j’ai sur moi sa couronne.

Sombre présage pour cette morne et triste vie que je m’efforce de vivre au mieux.

La tristesse est mon ennui qui me gagne et me ronge l’âme.

Au secours ? à quoi bon je ne suis que déchets d ‘esprit et vague à l’âme.

Ce soir comme beaucoup de soirs je n’ai pas le moral même pour lire des textes ou jouer.

Je me souviens petit, plein d’innocence où l’on jouais au foot comme les filles aux poupées.

Notre envie de bien faire et en ne pensant qu’au lendemain.

Lui ce lendemain qui me tendais la main.

Il ne me veut plus, ne me reconnais plus car la solitude est ma compagne.

Des regrets j’en ai oui, des frustrations aussi comme les vignes font le vin et le champagne.

Ces alcools qui coulent les jours de fêtes, mais qui sont pour moi ceux de l’oubli.

Ce néant imbibé dans lequel je me complais et me pourfend jusqu’au plus profond de mon lit.

Aurais je le courage d’en finir une bonne fois pour toute de me libérer de ce marasme.

Qui a chaque fois ce fait de plus en plus présent, tels des sarcasmes.

Comme disais le curé de mon village : ‘allez en paix’….

Je ne le trouve pas ou plus celle-ci !!

Oui je voudrais être conscient et on confiance tel un homme en paix.

Ici se termine ce triste récit ou fable tel un cris qui résonne dans ma sombre nuit.

A ma Lucie qui est partie

;)

Cet hommage!!Je comprend mieux à la lecture de ce deuxième poème!!

J'en suis moins à l'aise pour te laisser un commentaire

Ta tristesse ta solitude m'émeuvent plus que tu ne peux le soupçonner!!

Alors c'est délicatement sur la pointe des pieds

que pour aujourd'hui je vais cesser ma lecture des poèmes du site

Même tout en sachant à l'avance que tu ne liras jamais ceci tu as droit à quatre bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.