Aller au contenu
AsMoth

Ma cliente m'a sucé... mais pourquoi pas plus ?!!

Messages recommandés

Visite cliente !

Cet après midi là, j’avais rendez-vous chez une cliente qui souhait effectuer quelques travaux dans sa maison personnelle. J’avais donc été désigné pour faire l’état des lieux des travaux à opérer, visiblement au niveau de la toiture. Arrivant sur place tout pile à l’heure, je sonnai à la porte d’entrée. Personne ne répondit dans un premier temps. Puis, sonnant à nouveau, ce fut des bruits de talons aiguilles qui se firent entendre, suivis de la voix de ma cliente :

- Bonjour ! Veuillez passer par le jardin… les travaux sont de l’autre côté.

- OK. Bien madame ! Je fais le tour, j’arrive !

J’arrivai donc par le jardin, et vis ma cliente debout sur sa terrasse. Je crois que de mémoire, je restai bouche bée. C’était une sublime blonde au corps fin, et sa quarantaine passée ne transparaissait aucunement dans ce corps visiblement ferme. Plus d’un homme ou d’un jeune homme comme moi l’aurait bien sautée sur place ! Elle portait une robe noire ultra moulante, qui s’arrêtait au raz du bonbon ! Elle était bronzée et portait ses lunettes de soleil noir. Arrivant en face d’elle, elle me tendit sa main. Elle me la serra d’une façon très particulière. Elle remarqua aussitôt mon trouble et cette bosse naissante qui se dessinait dans mon pantalon. Finissant de me serrer la main à moitié en me la caressant, elle finit son geste par le bas. Sa main vint frotter contre mon sexe. Elle fit semblant de rien. Nul doute que, derrière ses lunettes opaques, elle reluquait mon sexe déjà gonflé et dur d’excitation. C’était une femme divorcée et je l’imaginais avide de sensations fortes ! Elle ne portait visiblement rien sous sa robe. Ses beaux seins étaient irrésistiblement moulés – serrées à l’intérieur.

Mme Martin se mit dès lors à prendre la parole sur les travaux qu’elle souhait mettre en œuvre. Elle se tenait de trois quarts face à moi. La vue de ses gros seins m’excitait plus que tout, tout comme sa robe courte et moulante qui laissait ses cuisses quasi entièrement dénudées. Une petite fente située à la couture dénudait encore un peu plus ses jambes fines et musclées. Je bandais comme un âne. Mme Martin lisait toute la gêne dans laquelle elle me mettait, ainsi sexuellement vêtue. J’aurais tout donné pour la baiser, tant c’était un appel à la baise ! Son corps de rêve si bien mis en valeur me donnait une envie incroyable de baiser, voire même plus : d’éjaculer ! Qu’il devait être bon de prendre une femme pareille en levrette ! Curieusement, des fantasmes naissaient en mon cerveau… je n’écoutais presque plus ce qu’elle me disait. Elle me troublait complètement. Je me disais en mon fort intérieur qu’une femme de la sorte, sachante de son pouvoir immense de séduction et le fait qu’elle soit divrocée devait faire d’elle une femme avide de sexe, sans tabou, à la recherche de sexe sous toutes ses formes. Une sorte de « créature », ne reculant devant rien. Une « mangeuse d’hommes » comme on aime à dire… Ainsi debout à côté d’elle, le trouble ne pouvait être que maximum. Je bandais comme un forcené. J’étais là, juste à côté d’elle. Mme Martin se tenait tout près de moi. mon cœur battait à exploser, tout comme ma raison : je mourrais d’envie de lever sa robe pour dénuder son cul et me l’offrir… mais c’était avant tout une cliente. Je ne pouvais pas. Je ne voulais pas perdre mon job non plus. Quel situation infernale ! Me montrant la toiture, j’en profitai pour me rapprocher d’un pas de côté, feignant voir plus précisément où ce qu’elle m’indiquait. Mon sexe, gonflé et serré dans mon boxer, vint alors frôler puis s’écraser contre sa cuisse. Oui ! SI je ne pouvais pas la prendre d’assaut, je ne voulais aucun regret : elle devait savoir tout l’effet qu’elle me faisait ; toute l’excitation que son corps provoquait en moi.

Le comble fut atteint lorsque Mme Martin s’assit sur la marche de sa terrasse, les cuisses écartées. Sa robe se retroussa aussitôt, laissant apparaître un string noir très échancré. Finalement, elle portait bien quelque chose en dessous ! Et assurément, Mme Martin ne devait pas avoir beaucoup de poils à la chatte ! Elle s’était assise pile en face de moi. Relevant ses lunettes en les mettant sur sa tête, elle me décrocha un sourire qui en dit long. Ses yeux se rivèrent sur la bosse énorme dessinée par mon sexe en fusion, qui était maintenant à hauteur d’yeux. Je ne savais plus où me mettre. J’avalai ma salive avec difficulté. Mme Martin portait bien un string, tant je vis le nylon noir disparaître entre ses fesses.

- Quelle chaleur aujourd’hui ! Vous ne trouvez pas ?

- Si si ! C’est un temps merveilleux ! Vous êtes d’ailleurs très bronzée !

- Oui, j’aime prendre soin de mon corps… J’ai justement oublié ma crème solaire…

Mme Martin, mordillant ses lunettes avec un sourire coquin aux lèvres, finit de me torturer, en m’achevant par une phrase qui claqua dans l’air :

- Bon, et si tu me sortais ta grosse queue ! J’ai envie de te sucer !

Mme Martin se mit à caresser la cuisse de l’autre main, en léchant le bout de la branche de lunette du bout de sa petite langue rose. Je n’en pouvais plus. Je cédai. Déboutonnant mon pantalon, et abaissant celui-ci en même temps que mon boxer, je fis jaillir ma belle queue en érection totale, qui se dressa fièrement devant moi. « Approche ! » m’ordonna gentiment Mme Martin, qui s’empara de ma grosse bite à pleine main et qui se mit à me masturber de façon à la faire grossir au maximum. Regardant son entrejambes, je vis son clitoris darder sous le nylon noir très moulant. Ma queue se mit à chuinter de mouille. Mon gland rose et tendre luisait de mouille visqueuse. Mme Martin, posant une main sur mes fesses, me fit encore approcher, et enfourna mon gros gland d’une seule bouchée, avant de faire aller et venir lentement mon sexe en fusion dans sa bouche de rêve, me faisant littéralement fondre de plaisir.

Elle sortit mon chibre aussitôt de sa bouche, pour me masturber en regardant mon gros chibre, accompagnant ses caresses de petits gémissements de satisfaction. Elle se remit à me sucer, cette fois-ci avec plus d’avidité et d’énergie, enfournant une bonne partie de ma grosse bite. « Quelle bonne grosse queue ! » se permit-elle de commenter, avant de recommencer à me sucer avec un incroyable savoir-faire, posant un regard insistant dans le mien. Me léchant tantôt les boules, tantôt le gland, elle prenait un plaisir certain à me donner du plaisir avec sa bouche et avec sa langue. Elle ne semblait d’ailleurs décidée qu’à cela. C’était la reine de la pipe. J’aurais tant aimé aller plus loin, histoire de la prendre sur sa table de jardin sauvagement en levrette, mais la petite gâterie que Mme Martin me proposait me contentait parfaitement. C’était elle la cliente après tout ! Elle savait excellemment bien sucer, sachant varier les plaisirs de multiples manières. La petite langue rose et pointue faisait des merveilles à mon prépuce. Ses lèvres roses me pompaient odieusement bien le dard, sa bouche étant parfaitement humide. Mme Martin me suçait avec délicatesse, comme si elle ne voulait pas me faire jouir tout de suite. Elle me profitait de moins autant qu’elle le pouvait, marquant des petites pauses coquines dans ses caresses, pour me demander par exemple : « Tu aimes les petits plaisirs comme ça, hein mon grand ? ». J’acquiesçais d’un grand sourire, fermant les yeux comme pour mieux sentir le plaisir qu’elle me procurait. Mme Martin me magnait le manche tout en me suçant le gland, qu’elle faisait littéralement fondre dans sa bouche. Elle me masturbait merveilleusement bien, faisant tournoyer sa main autour de ma grosse queue. « Laisse-toi faire mon beau ! » osa-t-elle me dire, alors que je n’offrais aucune résistance ! Sa bouche divine et câline fit des ravages. Après plusieurs minutes à me sucer ainsi avec avidité et savoir faire, je sentais que j’allais jouir d’une minute à l’autre.

Le sexe dur, le visage grimaçant, je lui fis comprendre que j’allais bientôt éjaculer. Mme Martin lâcha alors ma queue, et passant bien ses cheveux derrière ses oreilles, me dit : « Allez mon beau ! Fais-toi jouir ! Jouis sur moi et dans ma bouche ! ». Mme Martin offrit sa bouche grande ouverte, toute langue dehors à ma grosse queue, ainsi que ses beaux seins qu’elle serra contre ses biceps. Elle me regardait dans les yeux, n’attendant plus que mon sperme en se caressant la chatte. J’hallucinais. Commençant à me masturber, je ne pus me retenir. Mme Martin lut sur mon visage l’arrivée de la fin inévitable. Elle tira bien sa langue rose dehors. Aussitôt, je me mis à éjaculer de puissants et longs jets de foutre qui vinrent gicler dans sa bouche. Elle en avait plein le museau mais aussi dans la bouche. Mon sperme se mit à couler sur ses seins. Alors que je me vidais les couilles, yeux fermés et langue dehors, Mme Martin gémissait son plaisir d’accueillir du sperme de la sorte. Une fois l’éjaculation terminée, Mme Martin saisit ma belle queue de nouveau pour en lécher délicatement le gland. Elle me sourit, montrant satisfaction. Elle me laissa enfin une pochette expliquant tous les travaux qu’elle souhaitait opérer. Je repartis avec, sans en dire plus. Je compris donc que Mme Martin m’avait fait venir uniquement pour passer un peu de bon temps. Sacrée Mme Martin !

La question est : pourquoi n'a-t-elle pas voulu plus de moi... j'aurais tellement aimé la prendre et la faire jouir chez elle...

Malgré ce sacré coup de bol... les regrets me hantent... J'aurais dû réclamer plus, mon sang bouillait tellement en moi. Mais j'ai eu la frousse... elle m'impressionnait tellement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

démentiel!!

Sérieux faut que je change de métier lol!

Le trip qd même!

Veinard même si tu n'as pas eu la totale!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:-D ;) Toujours d'aussi bonnes narrations, AsMoth ;) ... mais j'ai quand même du mal à croire que ce soit une véritable expérience :P:oops:

J'imagine mal une femme "bien" dans cette situation dire tout-de-go à un jeune inconnu :"Bon, et si tu me sortais ta grosse queue ! J’ai envie de te sucer ! et le faire en plus !!! :-D;):lal:

:-D ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, c'est vrai... je ne dois retenir que le meilleur !

mais je vous jure... son cul, purée son CUL !, dans cette robe noire et moulante... il hante encore mes cauchemars !

c'est dur à expliquer, mais un cul pareil sur une autre femme - plus jeune par exemple - ça n'aurait pas fait le même effet... si seulement j'avais pu prendre cette femme en levrette, si seulement j'avais pu faire claquer son cul, alors, seulement alors, la partie de baise aurait été d'un niveau digne de cette femme, qui méritait vraiment autre chose d'une sucette dans la bouche !

Je suis frustré de ne pas l'avoir prise tel qu'elle aurait dû l'être ! :oops:

Il faudrait que je refasse apparition en zizi masqué pour appliquer la sentence qui lui est due ! ha ha ha !

un cul pareil est démoniaque et devrait être banni de la surface de la terre ! car il ne peut que provoquer confusion, chaos et sperme à gogo à ses alentours !

certaines femmes n'ont pas un corps, mais une arme de destruction massive d'éthique et de self-controle dans l'esprit des hommes. Si j'étais président, j'instaurerais le permis de port du string pour ces raisons là !!!

(désolé, je délire, je pète un plomb, mais des fois, sérieux les filles, vous me foutez dans un sacré état !) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:oops: :-D tu pourrai nous faire une photo de toi en zizi masqué ;)

bravo pour ton texte aussi merveilleusement écrit et qui fait toujours le même effet à tout le monde :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

;):-D tu pourrai nous faire une photo de toi en zizi masqué :-D

bravo pour ton texte aussi merveilleusement écrit et qui fait toujours le même effet à tout le monde ;)

;) Je plussoie !!! :oops::lal: :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

;) Je plussoie !!! :oops:;):-D

Toujours aussi torride mister Asmoth ;)

+1, à quand une photo de monsieur micro short, qu'on voit enfin le tombeur de voisines, de clientes et de cousines ? :P:lal:

Encore ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n as plus le choix asmoth!! Fais plaisir a toutes ces femmes qui ne demandent qu a voir ton zizi masque!!!! :oops: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais, je n'ai pas le droit de montrer mon zizi sur le site ! même masqué !! :wink::):)

je ne peux qu'envoyer des photos par mail ou msn... snif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais, je n'ai pas le droit de montrer mon zizi sur le site ! même masqué !! :wink::):)

je ne peux qu'envoyer des photos par mail ou msn... snif !

bah voyons lol :)

tu peux mettre un caleçon xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ptitcoquin

Le travail c'est la santé !

Bravo jolie texte :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais, je n'ai pas le droit de montrer mon zizi sur le site ! même masqué !! :wink::):)

je ne peux qu'envoyer des photos par mail ou msn... snif !

Le petit futé :)

Tu veux pas nos adresses postales aussi ? :)

Allez courage, y'a mille moyens de te montrer sans trop montrer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:) :) Ton fan-club féminin te réclame à grands cris, AsMoth :wink::D:D

:) Tu remarqueras que nous avons toutes bien pris note de tes propos dans tes superbes récits : "les micro-shorts et la belle queue" ... à toi maintenant de nous le prouver par une photo de slip très mouillé :):P

:D:D

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais je vous jure... son cul, purée son CUL !, dans cette robe noire et moulante... il hante encore mes cauchemars !

c'est dur à expliquer, mais un cul pareil sur une autre femme - plus jeune par exemple - ça n'aurait pas fait le même effet... si seulement j'avais pu prendre cette femme en levrette, si seulement j'avais pu faire claquer son cul, alors, seulement alors, la partie de baise aurait été d'un niveau digne de cette femme, qui méritait vraiment autre chose d'une sucette dans la bouche !

j'adore!!!!!!!!tu es passioné ça se sent rrr!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu sais, chez moi, ce sont les fesses qui sont, chez la femme, le symbole de leur féminité ; plus que leurs seins ou autre...

pour moi, une femme est au sommet de sa féminité lorsqu'elle accueille son homme en levrette. Les fesses, c'est tellement de choses : la générosité de leurs formes qui met en appétit et éveille les instincts animaux ; c'est le "charnel intime" : ce que seul leur assaillant, à leur bon vouloir, peut toucher. C'est le "graal" ; enfin, la levrette : c'est la fusion de multiples sensations : le pénis dans le vagin + la sensation de ce "charnel intime" qui s'écrase voire claque contre le bas ventre de l'homme => tout ça réuni, c'est le pied total.

C'est pour cela... selon moi, le meilleur atout de séduction chez une femme : c'est son cul. C'est lui qui rend fou et renverse ; provoque le désir, fait bander à mort... il est le potentiel sexuel de sa propriétaire !!!

à ce titre, sur tes photos, j'ai vu que tu en avait un sacré, de "potentiel" !!! hihi !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour cela... selon moi, le meilleur atout de séduction chez une femme : c'est son cul. C'est lui qui rend fou et renverse ; provoque le désir, fait bander à mort... il est le potentiel sexuel de sa propriétaire !!!

à ce titre, sur tes photos, j'ai vu que tu en avait un sacré, de "potentiel" !!! hihi !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

HUMMMM tu me rends fou fou fou !! :wink::):)

sérieux, ça va sembler bête ce que je vais dire, mais le cul d'une femme, c'est ce qu'il y a à mes yeux de plus beau sur terre. la pureté parfaite d'une forme qui à elle seule élève les sexes, fait chavirer les têtes, éveille les pulsions les plus animales !

si j'étais une femme, mon souhait serait d'avoir le plus beau cul de la terre. Je serais alors une arme de destruction massive !!!

Vive les fesses, c'est ce que la terre porte de plus beau... et de plus dangereux à la fois !

c'est en tout cas le plus bel instrument... d'inspiration (le fantasme), de plaisir (la levrette), de torture (le froti frota contre) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore!!!!!!!!tu es passioné ça se sent rrr!!!

merci leetha pour ce commentaire tout aussi passionné !

merci aussi pour tes photos sublimes !!!

merci pour ce récit passionné et passionnant !

j'adore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.