Aller au contenu
Sinclair

premiere fellation

Messages recommandés

L'histoire est ancienne, j'avais 19 ans, j'en ai aujourd'hui 42, mais ce fut ma première fellation, et elle se produisit en voiture, bien sur, on s'en souvient toute sa vie ...

J'étais alors en Allemagne pour un échange de jumelage franco-allemand auquel je participais en tant que sportif , je faisais alors du tennis en compétition universaitaire et mon équipe rencontrait une équipe allemande dans une petite ville située dans la foret Noire qui s'appelait Wehingen, on était début juillet.

Je jouais le dernier match qui devait ou non donner la victoire à mon équipe, ce match fut long et éprouvant et je le remportai après de grandes difficultés je l'avoue.

J'avais remarqué dans les gradins une jeune fille brune aux yeux bleus qui m'encourageait alors qu'elle était assise avec les Allemands et aurait du encourager mon adversaire, mon regard avait croisé le sien 2 ou 3 fois durant le match, une jolie fille en jupe courte, jambes bronzées et dont le t-shirt blanc moulait une très belle poitrine, détail que remarque un gars de 19 ans ...

Le match gagné, avec peine ai-je dit ( presque 3 heures de combat), je prends ma douche avant de recevoir le prix avec mes équipiers, cette fille est là près du podium à me regarder ... un copain me glisse " tu vas rentrer sans nous on dirait, elle s'appelle Ella et c'est la soeur de mon correspondant, elle a 23 ans "

En sortant, alors que je m'appretais à rejoindre mes équipiers dans le car, elle s'approche et me dit dans un français approximatif mais touchant " tu veux que je ramène toi, j'ai ma voiture ?"

Répondant au sourire charmant qu'elle m'adresse, je lui dis " bien sur, tu rentres à Wehingen ?"

Elle me fait signe que oui, je la suis dans sa Golf blanche non sans admirer ses formes pleines et sa poitrine, visiblement libre sous son t-shirt ...

Mon allemand alors courant m'aida car malgré ses efforts en français, seuls ses gestes traduisaient son envie, elle m'effleura la cuisse alors que nous nous asseyions et me dit l'air admirative qu'elle avait apprécié mes montées à la volée gagnantes.

On roulait depuis 15 minutes, elle se gara en lisière de foret ... ses lèvres effleurèrent les miennes tandis que sa main se posa doucement sur mon entrejambe massant 2 ou 3 fois ce qui l'intéressait.

Elle me regarda droit dans les yeux dégrafa deux boutons de son polo-t shirt libérant deux seins magnifiques et d'un geste preste défit mon bouton de jean, tira le zip vers le bas , sa main saisit ce qui avait déjà grossi et durci .

D'un geste gracieux, sans rien dire, elle se pencha et sa bouche remplaça sa main, avalant goulument mon membre cette fois raide comme un manche.

Je dus penser à autre chose quelques minutes pour garder mon sang-froid, pas habitué à ça.

Sa bouche et sa langue s'activaient tour à tour sur la partie la plus sensible quelle léchait goulument avant d'avaler ma hampe le plus loin qu'elle pouvait, j'avais l'impression qu'elles étaient deux.

Son visage qui montait et descendait, ses oeillades mutines me faisaient un effet indescriptible pendant que je caressais ses jolies épaules nues ...

Elle accéléra soudain le rythme de sa bouche et deux ou trois coups de langue bien placés eurent raison de moi , l'onde de plaisir m'envahit au moment ou ma liqueur se déversa dans sa jolie bouche.

Je planais encore quand elle rajusta les boutons cachant ses seins et remit le contact en me disant " mes parents sont en vacances, viens je t'invite à la maison ce soir"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous
:content: tu avais posté ton texte à la suite d'un topic je te l'ai donc déplacé pour que tu es un sujet entièrement consacré merci de comprendre le fonctionnement du forum avant de poster

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bonne experience qui sent bon le vecu,

Plein de spontaneité. Ca me plait ce genre de recit. Je sens l'ambiance qui a regné lors de cette anecdote.

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai été longuement absent, je raconte la suite demain, promis, c'est encore gravé dans mon souvenir comme une marque de tatouage ... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reprends le récit (pardon) laissé en suspens, dont le souvenir m'est toujours très présent, malgré le fait que ceci se soit déroulé à l'été 1986 si ma mémoire des dates, moins précise je l'avoue, est exacte ...

Donc Ella, jeune Allemande qui avait assisté à un match de tennis au cours duquel, avec difficulté, j'avais apporté le point de la victoire à mon équipe, et m'avait récompensé à sa façon, mais plus agréablement qu'avec une médaille autour du cou m'invite à passer la soirée chez elle en redémarrant sa voiture.

Malgré le fait qu'elle parle Allemand, je n'ai aucun doute sur sa phrase, je parlais à cette époque l'Allemand presque couramment ...

Redescendant de mon nuage de plaisir ( et de surprise), je lui réponds que j'accepte avec plaisir ... Il faut dire qu'Ella est une très jolie fille, que j'avais déjà croisée à des fetes chez des copains, elle ne passait pas inaperçue avec son joli visage, au sourire craquant, ses yeux bien bleus et ses cheveux bruns coiffés " à la Diana " , qui faisait fureur à l'époque chez les filles de vingt ans ... Elle mesurait environ 1m70, on remarquait sa poitrine, sa taille fine et ses longues jambes fuselées ( elle avait fait du saut en hauteur en compétition universitaire).

Satisfaite de mon oui à sa proposition, elle me dit alors d'un air malicieux" t'aurais préféré ça sur le podium tout à l'heure non ?

Je réponds que oui, sans aucun doute, mais devant 200 personnes , une médaille est plus discrète...

Elle me dit alors " si tu veux, on roule jusqu'à Wehingen, on va s'acheter des pizzas, et on va à la maison, je suis seule toute la semaine, mes parents sont en vacances … joignant le geste à la parole, elle prit ma main et la posa sur sa cuisse bronzée découverte dont j’explorai la douceur et la fermeté pendant qu’elle conduisait …

Ma main s’aventurant plus haut entre ses jambes, trouva un rempart de dentelle d’une douce tiédeur, elle écartait les jambes facilitant ma caresse au travers du tissu, avant de les resserrer brusquement, emprisonnant ma main. A un moment, après plusieurs fois ce manège, je la vis se mordiller la lèvre inférieure les jambes serrées très fort sur ma main prisonnière d’une douce geole …

On arriva à la pizzeria ( d’ailleurs excellente)lieu de retrouvailles de tous les jeunes de cette petite ville de 4000 habitants à l’époque, Ella me dit « on en prend à emporter et on les emmène, ça te va ? » Après un petit quart d’heure pendant lesquels elle était devenue très tactile, on embarqua les pizzas dans la voiture et alors qu’elle redémarrait, je vis juste passer le car avec mes copains et les accompagnateurs de l’équipe, deux de mes coéquipiers ayant reconnu la voiture, se mirent à me faire le genre de grands signes que l’humour potache commande dans ces cas là … ils avaient compris que je ne serais pas avec eux cette soirée …

En arrivant devant chez elle, Ella me prit par la main, les pizzas restèrent dans la voiture , j’eus juste le temps d’apercevoir un grand salon d’une belle maison, elle m’entraina dans l’escalier, jusqu’à sa chambre, ferma la porte et me regardant dans les yeux, posa ses lèvres charmantes sur les miennes pour un baiser langoureux … Reprenant son souffle, elle me glissa à l’oreille « fick mich gegen die Tur gekleidet » , en bon français « baise moi toute habillée contre la porte » …

Je mis la main sous la petite jupette, trouvant le slip « tanga » brésilien en dentelle blanche que j’avais touché dans la voiture, le fis glisser sur ses longues jambes bronzées.

Elle défit voire m’arracha mon bouton de jean et tira vers le bas , je bandais comme un cerf, la plaquant à la porte , je lui relevai une jambe , me guidant , mon gland gonflé trouva une fine toison humide, et sa fente trempée entrouverte.

Sans autre préliminaire, je m’enfonçai en elle de toute ma longueur d’une seule poussée , elle n’était que miel et poussa un cri bref quand je la clouai à la porte. La saisissant sous les fesses, je me mis à aller et venir dans ce minou accueillant provoquant des « Ll’ hart sein, fuck me » soit « baise moi fort » … Je me mis à pilonner la jolie Ella à grands coups de reins comme si j’allais défoncer la porte. Je sentis ses ongles derrière ma nuque , son corps se raidit contre moi, son intimité se resserra sur mon membre et elle poussa une série de cris qui auraient ameuté toute la maison si nous n’avions été seuls … presque en meme temps, je me déversais en elle avec une onde de plaisir.

Nous restames appuyés contre la porte, moi encore en elle, elle était magnifique, les cheveux ébouriffés, ses beaux yeux bleus un peu révulsés, les boutons de son polo avaient sauté sans que je me souvienne si je les avais défaits et un sein superbe en sortait, que j’embrassai avant de la reposer au sol…

Elle me dit « Tu m’as fait jouir comme une folle, j’ai faim maintenant , on jouera plus doux après »

Nous nous rendimes alors compte que les pizzas étaient restées dans la voiture et qu’il allait falloir les réchauffer …

La soirée ne faisait que commencer, elle allait etre très longue …

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très belle histoire, tu viens de me donner envie de me mettre au tennis et à l'allemand :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Tres sympa comme echange franco-allemand mais maintenant on voudrait bien connaitre la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Allemagne m'a laissé plusieurs très beaux souvenirs ...

je raconte la suite demain, cette fille pleine d'initiative et plus expérimentée que moi à l'époque, m'a fait vivre une sacrée soirée comme dirait quelqu'un et une sacrée nuit ... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très joli récit souvenir...

Ton récit, a fait resurgir, un de mes plus beau souvenir

:twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.