Aller au contenu
Invité koralie

Souvenir de Colmar

Messages recommandés

Invité koralie

Etant une férue de musique classique, j'étais allée il y a quelques années avec Marc mon copain d'alors au festival de Colmar qui se tenait début juillet. Durant 3 jours, on a été bercé par de grands compositeurs mais Marc arriva à saturation alors je lui ai donné carte blanche pour la journée suivante. Cet après-midi là, nous nous promenions dans les rues de la ville, allant aux grès de nos envies. Nous marchions mains dans la mains en admirant les colombages des maisons lorsque je vis à quelques mètres de nous un caricaturiste de rue. Il avait l'air assez jeune, peut être 18 ou 19 ans et je le trouvais au premier abord plutôt mignon, je me suis retournée vers mon chéri et je lui ai fait part de mon envie d'être caricaturé en désignant le jeune homme. Sans doute avait-il aperçu mon air coquine, Marc m'entraîna dans une petite ruelle et à sa demande, je passais mes mains sous ma petite robe d'été bleue pour retirer ma culotte et la glisser dans la poche de son bermuda en toile puis avant de sortir de la ruelle, j'embrassai mon chéri puis je lui dis qu'il était mon petit pervers en passant ma main sur son entrejambe pour l'exciter un peu. De retour dans la rue, nous sommes allés voir l'artiste puis après l'avoir payé, je me suis assise face à lui pour prendre la pose mais je pris soin de remonter un peu ma robe pour laisser le loisir à mon dessinateur de regarder mes cuisses.

Pendant 30 minutes, immobile sur la chaise, je me laissais croquer par ce beau jeune homme que j'avais à loisir de détailler. Son petit nez aquilin, une mâchoire carré et des lèvres charnues, des yeux marrons pétillants et une peau qui me donnait l'envie de la mordre , de la lécher...Je sentais mon excitation poindre le bout de son nez dans mon ventre et mon chéri qui était derrière le caricaturiste l'avait remarqué. Quand le dessin fut fini, j'admirais ma caricature peu flatteuse puis je remerciai mon dessinateur en allumant une cigarette puis mon chéri me demanda d'attendre de l'autre côté de la rue tandis qu'il lui parlerait. Pendant qu'ils parlaient, je tirais sur ma cigarette et la faisait rouler entre mes doigts en les regardant et en me demandant ce qu'ils pouvaient bien se dire et après plusieurs minutes, je vis l'artiste ranger ses affaires puis mon chéri me prit dans ses bras en me disant qu'on allait accompagner notre artiste jusqu'à chez ses parents pour qu'il pose ses affaires et ensuite aller tout les 3 à notre hôtel. Mon chéri m'a ensuite embrassé puis main dans la main, nous avons suivi le jeune homme et pendant le trajet , nous avons fait rapidement connaissance. Il s'appelait Damien et avait 18, puis arrivé devant chez lui, nous nous sommes mis en retrait le temps que Damien revienne puis après quelques minutes, il es revenu alors nous sommes partis en direction de l'hôtel.

Pendant le trajet, je sentis que Damien était pas très à l'aise alors pour le détendre un peu, je me suis placée entre Damien et mon chéri et je leurs ai pris tout les 2 la main et je lui souriais. Il me rendit un pâle sourire alors je pris l'initiative de l'amener contre un mur de la rue puis après lui avoir doucement caressé le visage, je l'embrassais très doucement. Je sentis ses lèvres légèrement crispés se détendre un peu. Je ne m'étais pas trompée, ses lèvres étaient douces et agréables et ses baisers devenaient assurés puis je sentis sa langue cogner contre ma bouche alors je lui ouvris le passage et nos langues ont commencé à danser ensemble. Je sentis la main de mon chéri se poser sur mes fesses et cela me ramena sur terre alors nous sommes repartis d'un pas plus pressé mais cette fois, je plaçais leurs mains sur ma croupe. Arrivés devant l'hôtel, leurs mains quittèrent ma croupe car nous étions dans un hôtel 4 étoiles. On a vite investi notre suite puis une fois la porte fermée, je me suis ruée dans les bras de Damien et ma langue retrouva la chaleur de sa bouche. Ensuite, mes 2 amants sont allés au salon pendant que j'allais me préparer dans la salle de bain et j'en ressortis quelques minutes plus tard, nue et je retrouvais mes 2 amants nus, assis sur le canapé.

Je chevauchai mon amant et ses bras virent sur mes hanches tandis que je caressais son visage puis je l'embrassais avec toute ma passion et pendant que nos langues chaudes tournoyaient de concert, mon chéri se plaça dans mon dos et ses mains agrippèrent ma poitrine puis il fit jouer ses doigts sur mes tétons qui pointaient sous la douceur de ses caresses tandis que sa bouche papillonnait sur une de mes épaules. Je fondais sous la douceur de leurs baisers et de leurs caresses, puis je me cambrais bien en arrière et pendant que mon chéri continuait d'englober ma poitrine, il m'embrassa à son tour pendant que la bouche de mon amant vint suçoter mes tétons durcis par le désir qui se manifestait en rendant juteux mon abricot. Sentir ces 2 hommes me désirer me faisait perdre la raison alors je suis descendue de mon amant puis après que mon chéri se soit mit dos à l'accoudoir à ma demande, je me suis agenouillée sur le canapé, entre ses cuisses et j'ai commencé à lui flatter doucement les testicules puis je pris son membre et je commençais à le masturber pour le rendre bien dur et raide à souhait pendant que je présentais ma croupe à mon amant.

Pendant que le sexe de mon chéri prenait de l'ampleur sous mes caresses, on s'embrassait langoureusement tandis que la langue de mon amant vint sur mon abricot et récolta un peu de mon nectar à l'aide de sa langue. Je croulais sous le désir quand je sentis sa langue quitter mes petites lèvres pour venir taquiner ma gourmandise gonflée par l'excitation qui brûlait dans mon ventre alors, je pris le sexe de mon chéri bandé à son maximum puis j'enfonçais son gland au fond de ma gorge avant de faire glisser mes lèvres le long de son sexe. Connaissant mon chéri, je faisais des allers retours rapide sur sa verge puis je faisais danser ma langue sur son gland et son méat avant de lui lécher son membre de tout son long pendant qu'une de mes mains massait doucement ses testicules, lieu où se trouve l'objet de ma convoitise, ma suprême récompense. Mon chéri grognait de plaisir tandis que mon amant commença à venir tourner sa langue autour de mon anus alors je lui ai demandé de ne pas s'occuper de cet endroit comme mon chéri avait dû lui dire alors il quitta gentiment l'endroit puis il fit glisser ses doigts le long de ma fente avant de me planter 2 doigts dans mon vagin. Ses doigts sur mes parois intimes me rendait folles alors que sa bouche mordait chacune de mes fesses alors j'accélérais ma succion sur le pivot d'amour de mon chéri puis, après quelques minutes, je sentis mon chéri se crisper alors j'empoignais plus fermement son sexe puis les mains de mon chéri empoignèrent mon visage et dans un élan, il donna un coup de rein pour planter au plus loin son sexe dans ma gorge puis il explosa. Les doigts de mon amant qui remuaient en moi et le foutre chaud de mon chéri qui éclaboussait ma gorge fit monter mon excitation au point culminant de mon plaisir et un orgasme traversa mon corps. Mon corps alanguie flottait dans les cieux, allongée sur un nuage cotonneux mais je revins vite sur terre puis je m'empressai de me délecter de ma récompense et je sentis la semence de mon chéri glisser le long de ma gorge en soutenant son regard coquin puis mon chéri proposa d'inverser la position alors après un nettoyage rapide de son sexe, je l'embrassais avant de me tourner.

Mon amant m'embrassa pendant que je commençais à caresser son sexe et à le masturber tandis que la bouche de mon chéri prit d'assaut sans tarder mon abricot et s'abreuva de mon jus alors que son pouce roulait sur mon bonbon d'amour. Mon chéri savait vraiment comment s'y prendre avec moi et très vite mon excitation reprenait son ascension pendant que je prenais mon amant en bouche. Son sexe était moindre que celui de mon chéri mais je pouvais sentir sa fougue dans ses reins et cela m'excita. Je me délectais de son sexe puis je le masturbais en faisant courir ma langue sur ses testicules pour l'exciter au maximum puis je léchais son gland gonflé de désir quand je sentis les mains de mon chéri écarter mes fesses tandis que sa langue quittait ma fente pour venir tourner autour de mon petit oeillet. Je sentis mon petit trou s'ouvrir pour sentir au mieux sa langue tandis que je calmais mes ardeurs sur le sexe de mon amant pour ne pas le faire exploser, je maintenais simplement son excitation le temps que mon chéri retrouve de sa vigueur. Je léchais le membre tendue de bas en haut tel une glace qu'on aime à lécher un jour d'été puis j'embrassais son membre puis le tapait contre ma langue quand d'un seul coup, mon chéri enfonça sans ménagement 2 doigts dans mon oeillet et 2 doigts dans mon vagin. Il faisait aller et venir ses doigts en moi en alternance alors que je caressais les testicules de mon amant en l'embrassant mais les doigts de mon chéri dans mes orifices faisaient preuve d'une telle dextérité qu'un autre orgasme ravagea mon corps et ébranla mon esprit.

Je n'en pouvais plus, je voulais les sentir en moi alors je fis stopper mon chéri puis j'abandonnais quelque peu mon amant et me retourna pour refaire durcir au plus vite mon chéri alors, a l'aide de ma langue, je stimulais au mieux son sexe puis après quelques minutes...mes yeux s'illuminèrent. Son sexe commençait doucement à reprendre de la vigueur alors pour l'encourager, je le pris en bouche et je me mis à le sucer comme une folle. Pendant que je sentais son sexe grossir dans ma bouche et retrouver sa superbe raideur, mon chéri demanda à mon amant de passer un préservatif alors je me suis retournée vers lui et lui dit de s'allonger tandis que je lâchais mon chéri pour descendre du canapé. Quand Damien eut passé la protection, il s'installa confortablement puis une fois en place, je me mis au dessus de lui et plaça son gland à l'entrée de ma grotte puis doucement, son sexe prit place dans mon ventre. Pendant que mon amant attrapait mes hanches, mon chéri prit place derrière moi et plaça son gland contre mon oeillet puis il enfonça doucement son sexe dans mes entrailles. Je sentais mon oeillet s'ouvrir à mesure que son sexe prenais place en moi et mon plaisir retrouvait son paroxysme en me sentant pleine par ces 2 sexes que j'accueillais en moi avec gourmandise. Mes mains posés sur le torse imberbe de mon amant, mon chéri pesait de tout son poids sur moi tandis que sa bouche venait mordre mon cou puis ses mains englobaient ma poitrine alors que son sexe et celui de mon amant allaient et venaient en moi. Mon plaisir dépassait tout les sommets comme si mon plaisir était un orgasme en continu, je gémissais sans retenue entre ces 2 hommes qui s'activait en moi alors que mon chéri me sodomisait de toute sa puissance. J'ai cru m'écrouler plusieurs fois tant je jouissais, je dépassais les nirvanas du plaisir tandis que je demandais à mes 2 amants de m'en donner encore plus alors mon jeune amant fit du mieux qu'il pouvait dans cette position mais mon chéri se déchaîna. Mon chéri ressorti alors son sexe et me l'enfonça de nouveau avec toute sa fougue entre mes fesses puis ses coups de reins étaient à son maximum. Je n'étais plus que jouissance et plaisir tandis que ma peau se perlait de sueur puis je sentis les mains de Damien se crisper sur mes hanches et un long râle rauque s'échappa de sa gorge tandis qu'il explosait dans son préservatif. Je me collai alors à lui et cambrai mieux mes reins pour que mon chéri continu de me sodomiser avec plus de facilité. Pendant que mon chéri me prenait, mon amant m'embrassa et nous fîmes rouler nos langues ensemble jusqu'à ce que je sente les mains de mon chéri se crisper à son tour puis, dans un râle porcin, mes entrailles furent éclaboussés par sa semence.

Nous sommes restés ainsi quelques instants, alors que j'étais écroulée sur mon amant et lui léchait le cou jusqu'à la pointe de son menton, mon chéri était écroulé sur moi et mordillait mon épaule puis j'envoyai mon chéri aller chercher une lingette pour éviter tout incident le temps que j'aille jusqu'à la salle de bain pour un petit nettoyage puis une fois fait, j'embrassais sur la joue mon ancien amant avant d'aller prendre une bonne douche. Mon chéri m'a rejoints quelques minutes plus tard puis une fois notre douche prise, je passais juste mon petit peignoir de satin puis je suis allée sur le balcon fumer une cigarette. Puis mon chéri se plaça derrière moi et me serra contre lui et à ce moment, alors que ses bras m'enlaçait et que ses mains caressaient mon ventre par l'entrebâillement de mon peignoir, j'étais heureuse et comblée....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: :wink: Fait chaud comme ça à Colmar??? ou c'est moi? :wink::wink:

Super récit !! :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.