Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

hqsslendemain

plan cul préparé en voiture

Recommended Posts

Petite coquine tu es au rdv, comme prévu tu acceptes de me laisser le volant de ta voiture.

Sur le siège passager, comme je te le demande, tu enlèves ton string en dentelle en glissant sur tes longues jambes gainées de bas.

Comme je te le demande pendant que je conduis et que je t'osculte du coin de l'oeil, tu commences a te caresser sous ta mini jupe.

Je profites du spectacle et tu commences à vouloir me faire participer, tu me caresses la cuisse.

Alors je te demande de me caresser le sexe aussi, que tu devines dur et long sous mon jeans, excité à ta vue, tu es bandante à souhait.

Tu ouvres ma braguette, et tires sur mon boxer d'où mon sexe jaillit en érection, tu me la prends en main et me la caresses, pendant que de ton autre main tu guides ma main vers ton sexe, tu veux me faire sentir que tu as envie de moi.

Tu as, comme moi, fantasmé cette rencontre tout le long de la route pour venir.

Ma main sur ton sexe,j'enroule mes doigts autour de son clito maintenant que tes lèvres s'entrouvent de désir, il gonfle et je t'entends soupirer, ta respiration et la mienne s'accélèrent, mon majeur écartes tes lèvres humides et brulantes, pour te pénétrer facilement encore plus humide et chaude en dedans.

Je roules doucement et je te demandes de me sucer, difficile dans une voiture surtout en conduisant.

Tu dois te mettre à quattre patte pour me prendre en bouche, heureusement nous sommes sur un chemin de campagne, maintenant et nous roulons à allure très réduite.

Tu me suces, cela me fait un bien terrible, pour te rendre l'ascenceur du plaisir, je glisse ma main vers ta chatte humide et je te masturbe mon majeur papillonnant dans ton sexe, ma main brulante sur tes fesses froide, mais je veux ton cul, alors...

A quattres pattes à coté de moi conduisant, tu me lèches le gland puis tu me l'aspires pour enfin me branler dans ta bouche, pendant que de mes doigts mouillés de ton jus, je te caresses l'anus, mon majeur tourne sur les bords sensibles, tu miaules.

Nous tremblons de désirs quand je trouves un coin arboré à l'abri des regards.

Je me gares,ne bouges pas, je t'embrasse et tu attends que je fasses le tour de la voiture pour te prendre par tous les trous.

A quattres pattes devant moi, je commences par te lécher le sexe, je t'aspires le clito, puis je glisse mes doigts sur ta vulve et dans ton cul, te lubrifiant de ta mouille.

Je te doigtes maintenant de deux doigts dans chaque trou alors que je te redemandes de te caresser le clito.

Je diriges mon pénis sur tes doigts près de ton sexe chaud et humide, tu brules de me recevoir et tu commences à fatiguer dans cette position..

Tu te caresses le clito, entre tes grandes lèvres, avec mon sexe dur dans la main, pour le repousser du bout des doigts dans ton vagin accueillant et largement ouvert.

Je te pénètre, tu sens mon gland brulant descendre facilement dans ton sexe coulant de ton eau en feu, tu laches un cri étouffé de satisfaction et de plaisir.

Tu es pleine de moi alors, et je commences à te prendre ainsi, toi à quattres pattes devant et moi debout derrière toi, je te prends par les hanches, ta jupette relevée.

La tête maintenant posée sur le siège conducteur pour te soulager les bras, ton jolie cul débordant par la porte passager, je m'affaire derrière toi.

La chaleur de nos corps se mêlent, tu pousses sur tes bras pour t'empaler sur mon sexe quand je recules.

Alors que je butes au fond de toi, tu sens mes main t'écarter les fesses pour tendre ta peau, augmentant ma pénétration et tes sensations sur tout tes orifices. Mon pouce se perdant dans l'entrée de ton anus, améliorant ma prise pour te tirer en arrière ma verge coulissant dans ton con.

Ainsi, après de long va et viens devenuent plus rapide et au moment de jouir en toi, je retiens ma semence du bout du doigt...

Pour te la lacher sur ton trou de balle encors ouvert, mon jus visqueux te chauffe le cul encore un peu plus, tu en veux encore.

Après cette chaude lubrification, tu sens mon gland à l'entrée de ton anus, tu n'as pas eu le temps de savourer ma jouissance.

"Ouvres-toi que je te pénètres", je suis plus gros que les deux doigts précédents, mais en poussant tu me sens lentement t'appartenir.

Maintenant que tu me sens entièrement en toi, je recommences mon va et vient dans ce trou qui me serre alors que tu fais tout pour me faciliter le passage.

Tu me sens de plus en plus à l'aise en toi, et mes bourses frappant ton sexe et ma jouissance montant, après être passé lentement de très lent à très rapide, voir frénétique, j'explose en toi te soulageant également de ta jouissance prolongée.

Après quelques aller retour entre ton sexe et ton anus, tes bras ne te portes plus, la tête reposée sur le siège conducteur tu es concentrée.

Tu ne cherches plus à relever la tête pour te cambrer, néansmoins je te demande de te doigter, ce que tu fais avec plaisir malgrés la transe qui parcours nos corps et la fatigue qui nous gagne après ce marathon endiablé.

Enfin je te demandes de te retourner pour me sucer.

Satisfaite, tu me suces avec plaisir, me montrant que cela t'avait plue.

Je te demandes d'accélérer le mouvement et de m'aspirer le gland au moment ou je te le dirais.

L'extase, tu m'aspires au moment ou je me lache, je suis complètement vidé en toi, mon sang n'ayant fait qu'un tour, m'expulsant sans le moindre frein accéléré par ta succion, propulsé dans ta gorge déployée.

Nous reprenons la route, fatigués, mais ton sourire et ton oeil en disent long sur le moment que nous venons de passer et le plaisir immense que nous avons partagés.

Sans dire mot nous reprenons notre souffle, ajustant nos vêtements, tu me redéposes ou tu m'avais pris en stop.

Tu reprends ta route, seul un intense souvenir nous rattachant l'un à l'autre, comme un rêve, un fantasme, un instant envolé mais inoubliable.

Bises,

Al

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.