Aller au contenu
Rofl

Le charme des femmes en uniformes

Messages recommandés

Mardi matin je suis admis à l’hôpital de ma région suite à un bête accident de la route, enfin pas si bête que ça … Je dois m’être casser le bras et la jambe au minimum avec quelques contusions en primes, du moins pour ce qui est apparent.

Emmené en ambulance, j’y reste la journée pour procéder aux examens, mettre en place les plâtres, etc.…

Durant divers examens, j’avais l’occasion d’admirer les jolies infirmières que comptait le service hospitalier de la région, et je dois dire qu’elles avaient toutes un petit quelque chose qui était fort appréciable au regard ! Notamment une en particulier qui me rendait dingue, une jeune demoiselle aux cheveux châtains, un petit sourire tout mignon, un maquillage léger, et discret et pour couronner le tout, un mignon petit piercing sur un côté du nez, vraiment ça lui allait à ravir !

Elle a une taille d’environ 1m65 avec un poids correspondant parfaitement à sa taille, du moins de ce que je peux en juger sous son vêtement d’infirmière.

Le docteur a décidé de me garder quelques jours en observation.

Une fois les examens terminés je rejoints ma chambre, une fois installé, je me suis mis dans mon lit devant la télévision. La nuit ne se passe pas trop bien vu dans l’état dans lequel je me trouve, mais peu importe le jour se lève…

Au matin, à mon agréable surprise, je vois débarquer « ma » jolie infirmière dans la chambre. Je tente de cacher mon étonnement et ma joie tant bien que mal. Elle m’annonce que ce matin, étant donné l’époque de l’année et le manque de personnel présent, elle va se charger de ma toilette. Elle rajoute de suite que si je préfère je peux garder les sous-vêtements pour éviter tout malaise.

Elle m’aide à me relever et nous atteignons la salle de bain non sans mal ! Devant le lavabo, elle m’aide à me déshabiller. On sent qu’elle a le geste sûr et l’habitude. La situation bien qu’ordinaire, hormis que c’est une très belle femme, commence à provoquer en moi un soupçon d’excitation qui ne se laisse pas trahir chez nous les hommes. On en a terminé avec le haut, et le simple fait de montrer mon torse et de sentir ses mains sur mon corps occasionne un début d’érection. Plutôt gênant et mal venu, quoique…

Elle commence à descendre le pantalon et là ça en est trop… les pensées qui m’habitent ne laissent pas mon sexe indifférent. Celui-ci a décidé de faire les yeux doux à cette charmante demoiselle et de lui déployer (si je puis dire :welcome:) tout son charme.

Elle abaisse le pantalon un peu plus et avant même d’arriver aux plâtres elle remarque la grosse déformation dans mon boxer… Etonnée, elle n’en perd pas le sourire pour autant, au contraire ! Elle en a même un petit rire. Elle me regarde, et a dû deviner ma gène devant cette situation.

C’est à cet instant qu’elle prend l’initiative de baisser l’ultime rempart, elle baisse doucement le boxer et se retrouve fasse à mon membre complètement dressé devant elle.

J’en reviens pas et je reste bouche bée, elle commence alors un léger mouvement de va-et-vient avec sa main. Elle me regarde et se justifie en disant qu’elle comprenait que dans l’état où je suis (notamment un bras dans le plâtre) il n’est pas facile de me satisfaire.

Son adresse montrait qu’elle avait une certaine expérience, et ce plaisir ne tarda pas à laisser place à quelques gouttes humides de plaisir ruisseler le long de mon sexe et sur sa main.

Elle s’arrête un instant, et porte sa main à sa bouche afin de la lécher sensuellement en me regardant droit dans les yeux. Dépité qu’elle interrompe ce moment si fort en émotion (ben tien !), je ne peux m’empêcher de lui demander sous l’excitation si elle ne voudrait pas continuer avec sa langue. Surprise dans un premier temps, elle sourit et approche ses lèvres. Du bout de la langue, elle titille mon gland, le contact électrise tout mes sens. Elle enchaîne avec quelques coups de langues, tantôt sur le gland, tantôt le long de mon sexe. J’ai beaucoup de mal à résister, surtout quand je regarde ce si joli visage que j’ai contemplé la veille. Au bout d’un moment elle décide de le prendre en bouche, et commence de profonds va-et-vient. Après quelques minutes de ce traitement, je tiens quand même à la prévenir, mais apparemment ça lui est bien égale et décide de continuer malgré tout.

Ce qui devait arriver arrivera, dans un profond soupir, de long jet de spermes vont percuter le fond de sa gorge, j’ai rarement ressenti un tel plaisir ! Elle se redresse et se porte contre moi, et tendrement me dépose un bisou sur la joue. Après quoi, sans mot, elle termina son travail et partis comme si de rien n’était. Je ne la revis plus de la journée, à mon grand désarroi… Le lendemain, les examens n’ayant rien décelés d’anormal, je pu regagner (malheureusement ?) mon domicile…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon cher Rolf, cette histoire est tout simplement délicieuse. On en souhaiterait presque se casser une jambe ou un bras...(euh...peut-être pas tout de même!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité abadon

Pour la peine, je me casserais presque une jambe !! lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité blackstallion

c est vraie que ton histoire est tout à fait bandante mais sans prétention je t avoue que je suis assez chanceux pour avoir ma propre infirmiere a la maison et c est vraie qu elle sont speciale et elle me fait tripper avec ses petits habits blancs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PaNdA903

Quelle histoire!!! Je sens que je vais avoir un gros probleme de sante, bras cassé, jambe cassé, ou autre :furax:

Et j avoue, infirmiere ou autre, l uniforme est assez attirant en général, ca dépend, mais parfois, :welcome:

Moi j ai eu une remplacante en anglais, :youpie: le tableau ainsi que le cours n avait plus aucun intéret, mes yeux plongeaient sans aucune raisons :x :x

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très sympatique comme histoire, pour ma part j'ai pu faire un petit jeu où ma copine pris la tenu et le rôle d'infirmière pour un moment très calin... de bons souvenir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

ahhhh les infirmières c'est vrai qu'elles sont charmantes !! :momotte:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

ahhhh les infirmières c'est vrai qu'elles sont charmantes !! :wink:

:content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:content: :):)

Bravo pour ce texte sympathique, et merci a toute les infirmières et de facon plus general les dames du corps médical qui savent nous faire profiter au mieux d'un passage dans un milieu médical :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au mois d'août dernier j'ai été emmené d'urgence a l'hôpital car je commençais un infarctus. On m'a mis des stents et ensuite je suis allé en surveillance intensive dans une chambre ou il y avait 5 autres hommes. Pas d'infirmières seulement des infirmiers. Le lendemain après-midi j'avais bien récupéré et j'ai eu des pensées particulières qui m'ont poussé à me tripoter le sexe sous le drap. J'étais à poil. Pas facile avec le gros pansement que j'avais à l'aine. Mais j'ai insisté et j'ai réussi à avoir une bonne petite bandaison. Bien étendu sur mon lit je passais ma main discrètement sur ma bite mais on pouvait voir les mouvements sous le drap. Un autre malade qui se trouvait dans le lit en face de moi lisait un livre mais il a aperçu mes mouvements et a fait semblant de ne pas me voir. Mais je voyais ses yeux qui bougeaient vers moi. Rien de plus mais il ne perdait rien de mes mouvements. Lorsqu'un infirmier est venu il m'a aussitôt vu faire et il m'a regardé avec un sourire complice. J'ai continué et de temps en temps en soignant un autre patient son regard se dirigeait vers moi. Puis la nuit est venue. J'ai dormi un peu. Il faisait chaud et j'ai repoussé mon drap au pied du lit. Je me suis ainsi trouvé exposé nu au regard des autres. J'ai fait semblant de dormir et j'ai posé ma main sur ma bite. Dans le noir presque complet j'ai commencé à me masturber lentement. J'ai pu voir mon voisin d'enface se soulever un peu sur son oreiller pour me ragarder. Alors j'ai bougé ma main plus vite en faisant des mouvements un peu plus amples. J'ai bandé et d'un coup j'ai tiré sur mon prépuce pour dégager le gland. Le mec d'en face se rinçait l'oeil mais il ne faisait rien. Cela a duré un long moment. Tout d'un coup la porte s'est ouverte la lumière s'est allumée et l'infirmier est entré. Du premier couip d'oeil il n'a pas pu manquer de voir ma bite bandée que je tenais dans ma main. Totalement surpris je n'ai pas vraiment réagi et je suis resté immobile. Alors l'infirmier est venu près de moi, il a bien regardé ma queue et en me regardant il a tiré le drap sur moi pour me couvrir. Pendant le reste de la nuit je me suis exhibé au voisin d'en face en me branlant lentement pour garder ma bite bandée et sans chercher à jouir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.