Aller au contenu
highlander

Une femme très ordinaire

Messages recommandés

Qu’est-ce qu’il m’a pris s’interroge Caroline ?

Tout à l’heure, en rentrant d’avoir été conduire les enfants à l’école, elle a embourbé sa voiture sur un chemin de campagne détrempé par la pluie. La vache ! Coincé au milieu de nulle part, elle était mal embarquée.

Heureusement, un jeune délégué commercial est passé par là et a eu la délicatesse de s’arrêter. Bien sûr, il ne pouvait à désembourber la voiture mais au moins lui a-t-il proposé de la reconduire chez elle pour qu’elle puisse s’organiser pour trouver un dépanneur qui viendrait la sortir de là.

Mais qu’est-ce qu’il m’a pris de proposer à ce jeune homme de rentrer chez moi et de lui offrir un café ?

Bien sûr qu’il allait accepter cette invitation. Mais aurait-elle pu faire autre chose ? C’était quand même la moindre des courtoisies ?

Et lui proposer de s’asseoir au salon, elle ne pouvait pas l’éviter !

Et c’est là qu’il se sont installés, que Caroline a poursuivi la conversation entamée dans la voiture, à parler de tout et de rien et surtout, … de se sentir irrésistiblement attiré par cet homme qu’elle ne connaissait pas.

Mais qu’est-ce qu’il m’a pris de commencer à lui sourire, s’interroge-t-elle encore. Aurais-je pu faire autre chose avec un homme aussi prévenant ?

Comment, moi, la mère de famille respectable, l’épouse fidèle d’un mari charmant, ai-je pu m’approcher de jeune homme ? Comment n’ai-je pas cherché à me reculer lorsque celui-ci a posé sa main sur mon genou ?

Et cette main qui a remonté doucement ma jupe, pourquoi n’ai-je pas eu envie de l’arrêter ? Sans doute ai-je été surprise par ces lèvres qui se sont approchées de ma bouche. Juste un baiser ! C’était juste un baiser de rien du tout. Et pourtant tout a basculé.

Pourquoi n’ai-je pas réagi quand il m’a renversé sur le canapé ? Quand ces mains ont commencé à parcourir mon corps, quand ses lèvres m’ont dévoré le visage, le cou, les oreilles, que sa bouche a embrassé mes épaules que ses mains venaient de dénuder. Quelle étrange sentiment m’a envahi lorsque je l’ai pris par la main et que je l’ai conduit dans la chambre conjugale, qu’après avoir tiré le tentures, je me suis déshabillée pour m’offrir à lui en ne gardant que mon petit string tout mignon et tout fin que j’avais enfilé ce matin pour une raison que j’ignore ?

C’est alors que Caroline a goûté à cette sensation bizarre qui vous fait saliver plus qu’il ne faut. C’est alors qu’il a prise dans ses bras, qu’il l’a embrassée comme jamais on ne l’avait embrassée, qu’il l’a caressée comme personne ne l’avait caressée. C’est alors qu’elle a vu cette belle queue fièrement dressée devant son visage et qu’elle a eu cette irrésistible envie de la caresser, de la cajoler, de la lécher, de la sucer, de jouer avec ses couilles, …

Jamais elle ne s’était comportée comme ça. Comment en avait pu elle en arriver là ? Quel plaisir pourtant que de sentir cet homme prendre autant de bonheur à se faire pomper par cette improbable maîtresse d’un seul jour. Quelle jouissance que de sentir cette queue durcir, grossir et grandir dans sa bouche. Où avait-elle appris a sucer si bien se demandait-elle, elle d’habitude si réticente à assouvir les demandes de son mari. Aujourd’hui, elle était la reine des pipes, l’impératrice de toutes les fellations. Son partenaire couché sur le dos, elle installée entre ses cuisses, suçait avec ardeur, mouillait sa verge de sa salive et le branlait de mains devenues expertes.

Désireuse de le sentir en elle, elle s’installa quelques instants plus tard à califourchon sur son partenaire. Que cette queue était bonne ! Elle le sentait au plus profond de ses entrailles. Cette verge qu’elle avait préparée dans sa bouche lui remplissait à présente le vagi. Qu’elle était grosse ! Quel était bonne.

Son partenaire la retourna alors pour la prendre en levrette. Elle se trouvait chienne de se faire prendre par derrière par cet homme dont elle ne connaissait rien. Pourtant elle adorait ça. Il la pénétra d’un coup. Profond et fort à la fois. Mmmh, que c’était bon de se faire prendre comme ça. Il la tenait fermement par les hanches et il la pilonnait avec rythme alors que le plaisir montait en elle. Qu’il était bon de sentir cet inconnu explorer ses profondeurs de sa bite experte.

Jamais Caroline n’aurait voulu arrêter ça. Un flot de plaisir commençait à la submerger.

Pourtant son partenaire s’interrompu. Caroline regarda par-dessus son épaule et fis la découverte de quelque chose de totalement nouveau pour elle. Son jeune partenaire lui léchait la chatte et remontait vers son anus. Il salivait abondamment et tournait sa langue autour de sa rondelle pendant que Caroline savourait ce plaisir nouveau. Que c’était bon de sentir sa langue jouer à l’entrée son vagin et tourner autour de sa rondelle.

Lorsque enfin il lui fourra sa queue dans son anus, Caroline eut un petit cri de douleur mais rapidement elle pris plaisir à cette présence chaude et dure qui entrait et venait dans son cul. Bon sang, que se passait-il en elle ? Elle, la si gentille mère de famille, elle la vertueuse, elle qui n’avait jamais aimé un autre homme que le sien se faisait enculer par un parfait inconnu ! Et elle aimait ça. Le plaisir montait en elle. Elle ignorait si ce plaisir venait de la sensation nouvelle de cette bite lui fourrant le cul ou justement de se comporter comme elle n’avait jamais imaginé se comporter un jour.

Quoi qu’il en soit, elle se mit à trembler de plaisir. Ses mains se contractèrent sur les draps lorsqu’un orgasme violent lui secoua le corps. Son partenaire s’enfonça en elle encore plus profondément et Caroline eut l’immense satisfaction de sentir la décharge de sperme chaud lui inonder le cul. Mmmh que c’était bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut que je bosse de temps en temps. L'inspiration est là, mais faut quand même un peu de temps !!!

C'est pas pour ça que je m'arrêterai pour autant. Merci pour tes encouragements, ça stimule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calynette

:P Je me vois bien dans cette image :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hé, psitt, écoute: (je te stimule, je te stimule je te stimule.......) imagine une jolie fée qui te fais des gestes pour t'envôuter....ne travaille pas TROP! écris...écris...hi hi! (mon côté scorpion j'vous dit!)

à tout à l'heure... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore!!!!!c'est vrai que la suite ça serait trés sympa monsieur!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D :D Ouah c'est dur de ne pas s'immaginer a la place de Caroline :)

Hâte de lire ce que tu as immaginé pour la suite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Natoleza

WOwwwww !!! ca me donne encore plus envie de passer mon permis !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

WOwwwww !!! ca me donne encore plus envie de passer mon permis !!!!

oui moi aussi hihi!!!! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.