Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Kirah

La terrasse du jardin de vacances... prise à mon propre jeu

Recommended Posts

Mon mec de l’époque et moi avions loué un fameux été une petite maison de campagne dans le sud de la France. Elle appartenait à un ami à lui, gracieusement prêtée donc pour une quinzaine de jours.

Mon mec, fan de vélo, me laissait souvent toute seule la première moitié de l’après-midi. J’en profitais pour bronzer et me reposer.

Sauf que son ami ne nous avait pas dit que sa maison était quasi mitoyenne avec une autre, dans laquelle résidaient un couple ayant pas loin de la cinquantaine et leur fils, un jeune homme de vingt ans… très charmant au demeurant ! Sauf que je ne m’en étais pas aperçue tout de suite !

Cela faisait plusieurs après midi que je bronzais topless et en string. La veille, je l’avais surpris en train de me mater. Il avait paru si gêné que s’en était touchant.

Ce fameux après midi donc, me disant qu’il n’y avait pas de raison pour que ça soit toujours les mêmes qui montrent et les mêmes qui matent, j’avais décidé de jouer le grand jeu : me mettre complètement nue !

Après le départ de mon ami, j’étais déjà toute excitée à l’idée de mes projets. J’avais le cœur qui battait fort et la minette toute moite. Pas de quoi pourtant me disais-je… je ne fais rien de mal ni de dangereux !

Arrivant sur la terrasse, me cachant derrière le pilier, je me rendis compte que le bel étalon était là ! Il était torse nu, vêtu d’un simple short. Il marchait dans le jardin, paraissant s’ennuyer. Quelle idée de partir avec ses parents ! Profitant qu’il avait le dos tourné, je me suis mise toute nue et me suis assise sur la chaise longue deux places installée par mon copain.

Je n’attendais plus qu’une chose : qu’il se retourne ! Un pied à terre, l’autre sur la chaise, j’avais les cuisses écartées, mais je cachais – à peine – malicieusement mon intimité avec mes mains agrippées au rebord de la chaise.

Il se retourna… et se figea !

Feignant ne pas le voir toute de suite, je fus amusée de voir son visage défait :

- Bonjour !

- … bonjour… tarda-t-il à répondre

- Belle journée ensoleillée aujourd’hui ! C’est parfait pour bronzer me justifiai-je, alors que j’étais à l’ombre !

- Oui…

Je vis aussitôt à travers le grillage une bosse se dessiner dans son short. Mes petits seins nus se mirent à pointer. La bosse de son short ne cessait de grossir, de grandir. Emu, gêné, mon beau Franck se retourna un instant. J’avais la minette en feu ! Alors, discrètement, je me mis à la caresser du bout des doigts. Je me surpris à me trouver déjà très humide, ma minette cliquetante. Un rien fallut pour exciter mon petit clito d’amour qui ne tarda pas à dépasser des grandes lèvres. J’avais ma minette fraîchement rasée du matin… je me sentais plus désirable que jamais !

Franck se tourna alors de nouveau vers moi. J’écartai les cuisses, ôtant mes mains de ma minette pour la lui offrir. Il devint tout rouge.

- Le vent est un peu frais tout de même ! dis-je. Ça fait longtemps que vous êtes ici avec tes parents ?

- Euh… quatre jours.

- Ah ok… j’adore cet endroit. Au moins, on est pas embêtés ! … bon aller, je vais me reposer un peu en attendant le soleil !

Ses yeux n’existaient que pour mon corps nu offert. Ils étaient fixés sur ma jolie petite chatte. La bosse de son short était plutôt impressionnante. Le pauvre homme… il devait déjà être à bout. Il fallait qu’il se soulage ! et je voulait être de la partie… sans pour autant tromper mon chéri !

Alors, je m’allongeai sur la chaise longue sur le ventre, mise en position plate. Après mes seins et ma minette, Franck devait très certainement reluquer mon cul. Prévoyante jusque dans les moindres détails, je pris un miroir posé là et regarda Franck dans on reflet. Il semblait perdu ! Je le voyais regarder en direction de sa maison, l’air paniqué, piétinant sur place. Il me sembla le voir mettre sa main dans sa poche, sûrement pour se caresser le sexe discrètement…

Mais comme je l’avais dit précédemment, y’a pas de raison que ce soit toujours les mêmes – les femmes ! – qui se fassent reluquer sans rien en retour. Alors, pour m’assurer de le faire craquer, JE pris le tube de crème solaire et, excitée et sûrement les joues toutes rouges, je me mis à quatre pattes. Légèrement de biais, je lui offrais ainsi ma trinité : mes seins pointant vers le bas, mon joli cul rebondi et offert tel que j’oserai uniquement le faire quand mon petit ami me met le feu, et enfin ma minette que je sentais suinter de mouille, me démangeant de façon insupportable.

Et là, la magie de produisit…

Au bord de la syncope, je vis dans mon miroir mon beau Franck baisser son short. Et là, ce fut moi qui fut très surprise. Une queue énorme. Tendue comme jamais. Grimaçant, je le vis s’en saisir. Il la saisit en son milieu et je le vis alors tirer dessus, décalottant un gland gonflé et prêt à exploser. Mon dieu quelle queue ! Je sentis aussitôt ma minette la réclamer. Je ne pus que me trémousser pour sentir mon clito rouler entre les lèvres de ma minette toute lisse. Je me sentais prise au piège de mon propre manège. Je voulais m’amuser un peu au départ… maintenant, mon corps réclamait du sérieux !

J’étais d’autant prise au piège que ce petit malin avait dû repérer que je le matais dans le miroir. Je faisais semblant de me recoiffer, de regarder mon visage, mais il m’avait semblé croiser des yeux un instant par ce diabolique intermédiaire.

Les choses se gâtèrent ensuite…

[la suite ?]

:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouiiiiiiiiiiiii, la suite s'il te plait ..........

Je pense que je bande autant que lui....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ça pour de l'exhib, c'est du vrai exhib :bbl:

Joli jeu !

Allez, la suite. Tu vas pas laisser Franck tout seul empêtrer avec son membre ? :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la chaise longue est une deux place...

il a du te rejoindre....

très belle histoire, les vacances, le soleil, la chaleur...

ne nous fais pas trop attendre pour la suite!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

… la vue de son sexe puissant me fit basculer. Je sentais ma petite chatte ruisseler et s’ouvrir presque d’elle-même, réclamant un câlin. Enfin, un câlin, vue la taille de l’engin, je savais que je le sentirais passer ! mais je me sentais trempée jusqu’au plus profond de moi-même. Alors, je craquai.

Tournant bien le miroir vers Franck pour lui montrer que je le regardais, je passai, rouge de honte, ma main entre mes cuisses afin que le bout de mon majeur vienne mourir sur mon joli clito. Je fondis. Mes autres doigts vinrent le rejoindre. Quant à lui, il vint explorer ma grotte d’amour. J’entendis Franck hoqueter à l’autre bout. Tous deux n’en pouvions plus.

Alors, honteuse, mais trop en feu, je tournai la tête vers lui. Nos regards se rencontrèrent, directement cette fois.

Il s’arrêta de se masturber, ne sachant ce qu’il devait faire. Rester, fuir ou me sauter dessus. De sa main, restée à la base de son sexe, en dépassait encore une belle moitié. Son gland luisait. Sa queu était plus désirable que jamais dans cette candeur provocante.

Alors, je lui dis :

- Viens !

Alors qu’il enjambait le grillage, je me remis en position assise. J’avais chaud. J’avais peur de faire une grosse bêtise. Mais voir cette belle queue vaillante arriver vers moi, la vue de nos corps nus comme Adam et Eve, ce cadre naturel de verdure… tout cela me faisait tourner la tête et seule mon désir, cette chaleur dans le ventre et dans le bout des seins m’inspirait.

Il arriva à moi, le sexe à la main. Je pris sa place.

Mon cœur se mit à frapper fort à prendre ainsi dans ma main le sexe de ce jeune inconnu, monté comme un âne. Quelle queue j’ose encore le répéter. Un mélange de puissance virile et de fragilité, lorsque, activant ma main, j’entendis mon beau Franck gémir. La vue de son beau gland rose et luisant de mouille me faisait fondre. Franck reluquait ma jolie petite chatte encore inaccessible pour lui. Mon regard était captivé par son sexe. Je n’osais regarder Franck dans les yeux. C’était son sexe que je voulais, pas lui. Je devais m’en persuader.

Le fait de remuer lentement ma main sur cette queue énorme me fit mouiller comme jamais. Ca faisait longtemps que j’en avais pas vue de si belle. Au fur et à mesure que je la caressais, je la sentais gonfler et durcir plus encore. J’en connaissais l’issue. Un autre cruel dilemme naquit en moi : ça faisait longtemps aussi que je n’avais pas reçu en moi un pareil membre. Je le voulais, je le désirais. C’est comme si ma minette criait : « S’il te plait, mets-le moi ! ». Quelle honte j’avais ne plus pouvoir me contrôler ainsi !

Le pire est que j’étais si excitée que je ne pus résister : rabattant mes cheveux en arrière, l’envie de prendre ce beau gland en bouche fut instopable. Sans oser regarder Franck, et serrant mon membre à sa base après avoir tiré sur la peau de son sexe pour le tendre, je me laissai avaler son gland chaud et trempé de mouille épaisse et savoureuse. Mon dieu quel bonheur d’avoir tel sexe en bouche. Meilleur que tous les plats du monde ! Un mélange subtil, entre chaud et tendresse. Je me surpris à me caresser la minette tout en le suçant. Je prenais soin à le faire doucement. Je voulais Franck en moi, ou plutôt sa belle queue ! Je faisais donc tournoyer ma langue tout doucement, lâchant des petits gémissements de plaisir à dorloter sa belle queue ainsi. Langue dehors, je fis glisser son membre jusqu’au fond de ma bouche, savourant ce bâton d’amour. J’étais si excitée par la sensation de sa queue dans ma bouche que les caresses que je prodiguais à ma minette étaient comme sans effet. Le plaisir était « buccal » avant tout !

Je suçais Franck, léchais se sexe délicieusement, de ses boules rasées jusqu’à son gland, avant de l’enfourner à nouveau dans ma bouche de plus en plus avide de cet engin de plaisir. Franck semblait de plus en plus raide. Je ne m’en rendis pas compte, captivé par ce plaisir de la bouche.

Je fus alors surprise lorsqu’il me dit : « je vais jouir madame ! ». Oh non !!!! moi qui le voulait dans ma minette ! Mais je le savais, je le sentais :c’était trop tard.

Alors, je levai les yeux vers lui, et constata à quel point ce beau visage était grimaçant. Il devait se retenir depuis déjà tellement longtemps. Alors, langue dehors, je fis glisser son gland dans ma bouche jusqu’à ce que le barrage se rompe. Franck se raidit et serra les yeux. Ensuite, un flot de jets de sperme brûlant me remplit les amygdales. Hummmmmmmmm… c’est à ce moment là que je sentis de nouveau ma minette me chatouiller. Je m’activai sur mon clito. La sensation de son sperme coulant entre mes seins et ruisselant sur mon ventre me produisit une soudaine vague de chaud associée à un terrible frisson de froid. Je me mis à jouir à mon tour. mais pas comme je le voulais…

… Franck reparti, j’avais la minette, au plus profond de moi, qui me démangeait. Aucune autre solution face à ce fantasme de cette queue énorme que je désirai plus que tout en moi : je fonçais à la salle de bain et sorti mon gode que je m’enfonçai avec la rage au ventre. Je crois que mon orgasme fut si puissant que mes cris durent sortir les parents de Franck de leur sieste ! Exténuée, vidée, je ne pus que m’endormir sur le lit, jsuqu’à ce que mon petit copain revienne de son tour. l’objet illicite encore sur le lit, il comprit quelles avaient été mes occupations… mais tout ceci n’était que la vitrine d’un désir beaucoup plus profond et plus secret…

Nous n’avons jamais rien retenté avec Franck. Je ne voulais pas tromper mon petit copain. Un mal pour un bien que tout cela se soit fini ainsi, même si j’ai encore un peu honte de la tournure prise par la situation. Nos désirs sont si puissants, si dangereux…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens juste de finir ton texte et une belle bosse orne le haut de mon pantalon! Je suis tout excité. :wink: merci Kirah pour ce beau texte tellement émoustillant! :bbl:

Un autre, un autre!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

J'ai adorer. Je dois bien avouer aussi que moi aussi j'ai eu une bosse dans mon pantalon. =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super expérience, et tellement bien écrit! Bravo :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je souhaiterai tellement que ma femme puisse me raconter des tels "écarts".

J'adore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: :bbl::cul:

magnifique récit... Comment dire... On s'y croirait !

En tout cas Franck ne vas ps regretter les vacances chiantes avec les parents !!!

Si t'as d'autres histoires comme ça , faut surtout pas te gêner !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

félicitations pour ton récit! superbe!

il est difficile de contrôler dans ces moments là... mais je pense qu'il faut les vivres à fond!

encore bravo :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

;) ;)

bravo, j'adore ton récit est bien raconter j'ai eu une montée de temperature lol ! ;)

si tous tes prochains récits sont comme ça pfiou :) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest coolchris

tu as jamais regretté de ne pas avoir "eu" cette belle queue en toi ??? :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça devrait être interdit de faire subir ça au gens..

je vais être obliger de faire redescendre la chaleur sous une douche froide à ce rythme.

en tout cas très beau récit que celui ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit, magnifique ironie du sort, situation extrêmement excitante.

J'ADORE!

*bave encore en imaginant ces scènes*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest smart

tres excitant merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai adorer. Je dois bien avouer aussi que moi aussi j'ai eu une bosse dans mon pantalon.

:);) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très excitant, j'imagine déjà la scène. Qui n'a jamais rêver de tomber sur une belle inconnue...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une histoire absolument torride, et particulièrement excitante

merveilleusement raconté, merci pour ton témoignage je m'y croyait !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.