Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
marc77

Ma copine n'a jamais d'orgasme clitoridien - help

Question

Bonjour à tous,

Un message pour une question à destination aussi bien des femmes que des hommes. Merci d'avance pour vos conseils, avis, etc.

Voilà, ma copine et moi sommes ensemble depuis trois ans. Notre relation sexuelle s'est épanouie mais il a toujours été très compliqué de communiquer avec elle, sur son passé, sur ce qu'elle voulait. Au début de notre relation, j'étais en effet assez "mauvais" tout simplement parce que mon expérience sexuelle était quasi-égale à 0. J'avais 23 ans et il était temps. Ma copine, elle, avait eu pas mal de relations et depuis longtemps.

Elle ne m'a pas vraiment guidé dans ces débuts difficiles et je me suis souvent senti nul, même si elle prenait au fur et à mesure de plus en plus de plaisir. Avec le temps, je me suis peu à peu retrouvé être moteur de notre relation sexuelle et de son développement. Je devenais peu à peu l'initiateur.

Mais ce manque de communication m'a toujours un peu handicapé (ce qui n'aurait peut-être pas gêné des hommes avec plus de confiance et d'expérience).

Au bout d'un an, ma copine m'a trompé et je ne l'ai appris que plus tard. Coup dur. Mais je suis passé par dessus et notre relation en a été revigorée, bien que son acte n'ait jamais eu pour objectif de faire bouger les choses entre nous. Elle doutait de ses sentiments à mon égard et je crois que j'étais peut-être trop protecteur (plus mari qu'amant... un peu la loose).

Aujourd'hui notre relation est nettement meilleur mais restent quelques tabous au niveau sexuel, bien qu'elle ait appris depuis à communiquer beaucoup plus. Malgré tout, le fait que son passé reste quelque peu tabou m'inquiète. Mes peurs sont simples : aurait-elle eu un amour suprême qu'elle garderait au fond d'elle ? Ne suis-je au fond pas son type d'homme physiquement ? Etc. etc.

Question subsidiaire et plus technique : je m'interroge toujours sur le fait qu'elle ne réagisse pas très positivement aux excitations clitoridiennes et énormément à la pénétration vaginale. Côté égo masculin, voilà ce que ça donne : je ne suis pas un bon amant et finalement, un sexe c'est un sexe (elle m'avait avoué qu'elle n'avait, en effet, jamais eu de mal à jouir par pénétration)... en suis-je donc "un" parmi d'autres ?

J'ai pourtant tout fait pour "m'améliorer" en suivant des conseils d'amis ou d'Internautes ainsi qu'en lui demandant de m'indiquer ce qui lui procurait plus de plaisir.

Brefs, voici mes préoccupations et je souhaiterais avoir votre avis sur le sujet (y compris technique pour la dernière partie).

Merci d'avance,

Marc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7 réponses à cette question

Recommended Posts

Invité

Dans les différents aspects de ce qui te préoccupe, il y a une obsession: celle d'être à la hauteur. A la hauteur des "autres" avant toi.

Pour commencer avec le point qui ,au départ fait l'objet du titre ton topic, à savoir l'insensibilité clitoridienne (dont le degré reste assez indéfini) de ta compagne, ça semble vraiment te préoccuper, alors qu'au final, elle prends du plaisir... et ça reste l'essentiel, le but et la finalité d'un rapport amoureux.

Ce qui te turlupine, n'est pas vraiment lié à elle, c'est encore lié "aux autres", à l'angoisse de la performance qu'ils font naître en toi et qui altère ta conception de ta sexualité.

Il est vrai, que les plus récentes théories affirment que chaque femmes est à la fois potentiellement vaginale, clitoridienne et anale... que tout est une question d'initiation du corps et que bien sûr, l'idéal dans l'épanouissement sexuel d'un couple, c'est l'ouverture progressive à tous les plaisirs possibles... MAIS il s'agit d'une progression choisie, surtout pas d'une course, l'essentiel, le but et la finalité restant inchangé: apprécier le moment.

Si une découverte devient contrainte, elle devient simplement inutile et vaine.

(Tu trouveras sur le forum, les conseil et témoignage qui t'aideront à entreprendre cette démarche, si tu le fais avec le bon état d'esprit)

Tu dois me semble-t-il absolument te détaché émotionnellement du passé de ta compagne. Il se trouve que tu étais vierge lors de votre rencontre ce qui rends les choses particulière, mais cela arrive tous les jours, que deux personnes ayant toutes deux un passé amoureux (rocambolesque ou pas) se rencontrent et construisent ensemble. Et leur passé reste à sa place: DERRIERE. Se concentrer ce que l'autre à pu vivre avant, avec d'autres est innaproprié et destructeur. Dans un couple, il n'y a par définition que deux personnes, ensemble dans le présent.

+1

Si elle ne veut pas parler de son passe c'est peut etre tout simplement qu'il est douloureux pour elle ! J'aime beaucoup ta vision romantique de l'Amour Parfait mais malheureusement la realite est bien souvent plus douloureuse.

Toutes les femmes sont differentes et pourquoi veux tu absolument qu'elle prenne plus de plaisir avec son clitoris que lors de la penetration. C'est un peu comme si tu disais elle veut que je prenne le maximum de plaisir lors de la fellation et que se soit mieux qu'une penetration.

Je ne critique pas le fait que tu veuilles lui faire plaisir et que tu cherches a ameliore vos rapports bien au contraire (c'est une belle preuve d'amour) mais parfois il ne vaut pas chercher midi a quatorze heure.

+1

à trop vouloir faire le bien, tue le bien.

ça me rappelle les ados qui disent en vouloir une aussi grosse que les acteurs pornos et voir la nana crier de la même façon persuadés que le plaisir se traduit ainsi (toutes les filles aiment la sodo, l'éjac faciale, avaler etcc). :wink:

c'est la singularité de chacun qui pimente la vie, nous fait découvrir le même câlin d'un autre manière.

une pratique la fellation de telle manière, préfère jouir en levrette, aimera les mots crues ... nous sommes humains pas des machine avec un DD contenant des données similaires.

regarde les pâtissiers, ils pratiquent tous un métier identique, pourtant chacun son coup de main, ses petits secrets.

l'erreur suprême qui peut bousiller un couple, se comparer à un ex. ça ne sert à rien, ne rapporte rien étant donné qu'on est tous différents des autres.

déjà dans la vie quotidienne on ne resemble à personne, alors au lit c'est certain qu'on sera tous différents. on n'a pas tous contruit notre vie sexuelle sur les mêmes bases.

vouloir égaler quelqu'un au lit c'est le meilleur moyen de tout planter. ça deviendra un plaisir mécanique, ta copine risque vite de s'ennuyer.

l'obsession lié à ton égo n'aidera pas non plus, on sait que tu es l'homme hein :clap:

concernant ta copine, elle est tout simplement pas clitoridienne tout comme toi le massage prostatique ne te branchera pas. (ce n'est qu'un exemple)

comme je l'ai dit dans un autre topic cet aprèm, le sexe est une question d'envie partagée.

si l'un n'est pas intéressé par qqch, faut savoir passer, et se concentrer sur ce qui lui plait ou alors voir d'autres horizons pour ne pas tomber dans le plaisir routinier( toujours en étant d'accord pour avancer ensemble).

on ne peut que s'inspirer d'un modèle car une copie n'égale jamais l'original.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De rien :wink:

Je ne doute pas que la démarche dont j'ai parlé soit difficile, au contraire, je suis bien placée pour savoir qu'elle est ardue, mais j'ai aussi appris à quel point elle est essentielle, capitale en fait, pour votre bonheur et ton épanouissement à toi. :clap:

Je te souhaite vraiment de te libérer de ses démons ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous et surtout (sans vouloir vexer les autres) à Naughty Girl. Pour l'histoire d'être à la hauteur (c'est clairement ça), je crois que c'est en partie lié au fait qu'elle m'ait trompé. Même si d'une certaine manière ça a été une prise de conscience.

Il faut que je médite tout ça. Mais vous m'avez aidé.

Merci encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Meph

ça me rappels une discution avec ma chérie. On était arrivé à la conclusion que, si on s'était rencontré plus tôt, et donc que nous n'aurions pas eu le passé que nous avons aujourd'hui. Nous n'aurions certainement pas pu nous entendre.

C'est notre passé, notre apprentissage de la vie, qui fait qu'aujourd'hui on s'est choisi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, ton problème a tellement de facette qui s'entremêlent que c'est pas facile d'essayer d'y répondre.

L'essentiel de ma réponse à moi, rejoindra un point que Meph a très bien exprimé (:wink: ) à savoir

la véritable plaie que constitue le manque de confiance en soi dans la vie sexuelle de la personne qui doute, mais par extension aussi dans le pire des cas, celle du couple tout entier.

Dans les différents aspects de ce qui te préoccupe, il y a une obsession: celle d'être à la hauteur. A la hauteur des "autres" avant toi.

Pour commencer avec le point qui ,au départ fait l'objet du titre ton topic, à savoir l'insensibilité clitoridienne (dont le degré reste assez indéfini) de ta compagne, ça semble vraiment te préoccuper, alors qu'au final, elle prends du plaisir... et ça reste l'essentiel, le but et la finalité d'un rapport amoureux.

Ce qui te turlupine, n'est pas vraiment lié à elle, c'est encore lié "aux autres", à l'angoisse de la performance qu'ils font naître en toi et qui altère ta conception de ta sexualité.

Il est vrai, que les plus récentes théories affirment que chaque femmes est à la fois potentiellement vaginale, clitoridienne et anale... que tout est une question d'initiation du corps et que bien sûr, l'idéal dans l'épanouissement sexuel d'un couple, c'est l'ouverture progressive à tous les plaisirs possibles... MAIS il s'agit d'une progression choisie, surtout pas d'une course, l'essentiel, le but et la finalité restant inchangé: apprécier le moment.

Si une découverte devient contrainte, elle devient simplement inutile et vaine.

(Tu trouveras sur le forum, les conseil et témoignage qui t'aideront à entreprendre cette démarche, si tu le fais avec le bon état d'esprit)

Tu dois me semble-t-il absolument te détaché émotionnellement du passé de ta compagne. Il se trouve que tu étais vierge lors de votre rencontre ce qui rends les choses particulière, mais cela arrive tous les jours, que deux personnes ayant toutes deux un passé amoureux (rocambolesque ou pas) se rencontrent et construisent ensemble. Et leur passé reste à sa place: DERRIERE. Se concentrer ce que l'autre à pu vivre avant, avec d'autres est innaproprié et destructeur. Dans un couple, il n'y a par définition que deux personnes, ensemble dans le présent.

La vie de couple nécessite sûrement de se remettre en question, mais encore une fois, pour le bien de chacun, il faut rester dans le "ici et maintenant". C'est d'ailleurs presque toujours là que se trouve le problème.

C'est en faisant bien cette distinction, et en prenant bien soin de circonscrire l'espace-temps à VOTRE relation, que tu dois aborder le problème de communication dans votre couple. Car en revanche, voilà quelque chose qui, à mon humble avis, est absolument vitale dans une relation. Sexuellement, ou sentimentalement, pour moi, un couple doit s'évertuer à s'ouvrir l'un à l'autre sur ces besoins, ses désirs, ses frustrations...

C'est sur ces sujets que doit se porter ton attention.

Voilà, en définitive, la priorité pour toi, est de bien démêler les problèmes, les séparer et voir ceux qui sont illusoire et ceux qui au contraire, sont réels et sérieux.

Bon, je vais finir un peu comme d'habitude en m'excusant de la longueur de ma réponse lol! Mais c'est ma façon d'aborder une question et d'être sûre d'avoir été claire :clap:

En espérant avoir au moins rempli mon deuxième objectifs ;)

Bon courage ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sylphide

Je me suis dit la meme chose que toi Meph (mais cette fois je comprends la question hihi)

Si elle ne veut pas parler de son passe c'est peut etre tout simplement qu'il est douloureux pour elle ! J'aime beaucoup ta vision romantique de l'Amour Parfait mais malheureusement la realite est bien souvent plus douloureuse.

Toutes les femmes sont differentes et pourquoi veux tu absolument qu'elle prenne plus de plaisir avec son clitoris que lors de la penetration. C'est un peu comme si tu disais elle veut que je prenne le maximum de plaisir lors de la fellation et que se soit mieux qu'une penetration.

Je ne critique pas le fait que tu veuilles lui faire plaisir et que tu cherches a ameliore vos rapports bien au contraire (c'est une belle preuve d'amour) mais parfois il ne vaut pas chercher midi a quatorze heure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Meph

ça me rappel une histoire en méga mieux écrite.

Bonjour monsieur.

Ton problème est loin d'être simple. D'un côté un homme qui fait preuve d'un manque de confiance en soi, et de l'autre une femme apparement plus affirmé mais handicapé de la communication.

Pour l'histoire de l'orgasme clitoridien, ne te pose pas trop de questions. Si elle prend son pied par la pénétration, la stimulation clitoridienne n'est peut être tout simplement pas à son goût.

Le fait qu'elle arrive à prendre son pied avec le mec avec qui elle couche, c'est plutôt logique. Ce serait bête de coucher avec quelqu'un, et de rester indifférent.

Sexuellement, le manque de confiance en soi, c'est juste un poison violent pour les sensations des deux partenaires.

Essais de voir sur quel type d'homme elle pourrait fantasmer. Beaucoup de femmes ont une sorte de rêve innaccessible. Genre "Oh je kiff Vin Diesel!!" "Oh non moi c'est Brad Pitt!" (Je fais bien la nana non?)

Il est assez évident que physiquement, il est très difficile de ressembler à ces icônes. Mais il faut chercher psychologiquement quel genre de personnalité ils expriment. Et ça, c'est beaucoup plus facile pour nous à recréer. Rien ne t'empêche, de temps en temps, de jouer un rôle qui rappelera à ton amie, son fantasme.

Biensûr, je parle surtout d'imiter au niveau intellectuel, mais surtout pas physiquement, ce serait un coup à se tourner en ridicule. Donc tu deviendrais plus doux, caressant, ou au contraire plus viril et dominateur, ou autre aspect...

C'est une petite idée comme ça qui me traverse la tête. ça ne vaut peut être rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.