Aller au contenu

Messages recommandés

Elle était sur la plage et nous l’avions vu se diriger vers l’endroit le plus calme de la plage. Elle était superbe et son air décidé m’avait tout suite charmé. Il m’était difficile de me laisser aller à mon envie d’aller la voir car j’étais avec un couple d’amis. On avait décidé d’aller prendre du soleil et de délier les muscles en allant se lancer le ballon de foot.

Le soleil semblait vouloir nous quitter mais déjà la plage était presque déserte. Je devais aller la voir, avant qu’elle quitte. Je la voyais au loin, elle s’était réfugiée dans un endroit désert de la plage où la vue n’était pas superbe mais où personne ne pouvait vraiment la voir. Elle était allongée et la vue de ses courbes m’excitait énormément. C’est alors que Sylvie vient me surprendre dans mes pensées lubriques et en me caressant le dos me dit : « Pourquoi tu vas pas la rejoindre? Je préférais te garder pour nous mais je sais bien que toi aussi tu as droit à ta copine à toi. » Ça mains c’était égaré sur mes femmes et elle termina sa phrase en m’embrassant dans le cou.

Je me dirigeai donc vers ma belle et rendu à sa hauteur, entama la discussion. Elle me dit qu’elle m’avait vu et qu’elle trouvait que je prenais du temps avant de venir lui jaser. Elle me pensa pas intéressé : « C’est ta copine, la femme tellement désirable avec qui tu parlais tout à l’heure? » Embarrassé d’avoir été vu par elle je lui répondis que non mais que le couple d’amis et moi étions très proche. Elle me sourit avec un air coquin et il me semble qu’elle comprend tout et m’approuve. On continua de jaser et elle passa sa main sur sa cuisse et c’était si sensuel que je bandais juste à la voir ainsi, coucher sur le côté. Ce que je ne savais pas c’est que mes amis nous espionnaient de pas très loin et elle les avait vu alors que moi non.

« Tu as vu ce que font tes amis en nous regardant? Pourquoi tu ne leur dis pas de venir nous rejoindre peut-être me désire-t-il autant que toi. » Elle avait du front la belle. J’allais rejoindre les amoureux alors qu’il avait la tête entre ses jambes, elle était belle dans son monde de plaisir à onduler au rythme des coups de langues de son mari. Quand elle me vu, elle me sourit et me demanda si je revenais penaud, parce qu’elle saurai me consoler. Après leur avoir exposé la situation, ils se regardèrent et voulurent bien venir profiter de cette déesse offerte à nos désirs de luxures.

Arrivé à elle, nous la regardions couchée sur le dos. Les yeux clos savourant les derniers rayons du soleil qui nous quitterait dans un peu plus d’une heure. Je fus le premier à lui caresser les cuisses, en lui disant combien elle était désirable. Elle sentait bon la crème solaire et je me positionnais entre ses cuisses pour la caresser et mes amis la regardaient en lui disant qu’elle était vraiment désirable, encore plus de proche et le mari dit à sa femme qu’elle avait d’aussi jolis seins qu’elle. Faisant suivre les gestes à la parole, il défit le haut du bikini de sa femme et la caressa longuement en l’embrassant. Les deux amoureux faisaient chauffer l’ambiance rapidement et je remarquais que notre belle les regardait du coin de l’oeuil. Mes mains continuaient leurs caresses en remontant toujours les cuisses et maintenant je lui caressais l’intérieur des deux cuisses de mes mains. Elle tourna la tête vers le couple et dis à mon ami qu’il semblait bien savoir caresser une belle poitrine et qu’elle aimerait bien en profiter elle aussi. L’homme regarda sa femme qui lui sourit et alla rejoindre la belle et lui enlever son top avec délicatesse. Sa copine viens me rejoindre et se mis devant moi dos à moi en me disant de regarder comment faire pour bien faire monter la libido d’une femme tout en la caressant. Ses mains vinrent se joindre au mienne et elle me dirigea. Je passait du haut en bas, mélangeant les pressions, parfois doucement presque qu’en effleurant et d’autres la palpant la caressant lourdement. Moi je regardais l’homme qui avait maintenant un sein dans sa bouche et qui s’amusait à lécher et sucer le mamelon. Il semblait avoir du talent car la belle commençait à avoir le souffle court. C’est à ce moment que j’arrêtai de suivre les mains de ma complice pour m’amuser avec elle. Mes mains commencèrent alors à aller chercher ses seins et dans un mouvement circulaire je caressais doucement ses seins en finissant sur ses mamelons que je pinçais délicatement. Ma queue était maintenant bien bandée et frottait contre ses fesses. Quant à elle, le plaisir aidant décida d’attaquer la petite chatte de notre amatrice de soleil qui se retrouvait nue pour nous. Elle avait une chatte presque que complètement rasée, un petit triangle demeurait sur son mont de vénus nous indiquant presque la direction de son paradis.

Je décidai d’attaque le cou de la perverse devant moi en continuant de lui caresser les seins de mes mains. Elle ronronnait de bonheur et son sourire m’indiqua qu’elle adorait mes attentions. Après quelques minutes elle me dit : « Regarde comme notre invitée est jolie et excitée, mes doigts sont complètement trempée par sa chatte. Elle veut sûrement une langue experte comme la tienne pour la soulager quelque peu. Allez dis lui toi que tu veux te faire manger! » Tout en parlant ses doigts de fée lui caressait le clitoris et entraient de temps en temps délicatement dans sa chatte. Le couple était si dans leur caresse que ma belle gémissait son appel pressant à ma bouche. La femme devant moi me laissa la place et j’approchai ma bouche de cette chatte qui me semblait si délicieuse. Je commençais par des légers coups de langue et je continuai par ma langue qui lui fouillait l’intérieur de la chatte et remontait vers le clitoris. Elle ondulait et gémissait de plus en plus fort. L’autre femme alla se positionner la chatte sur ce visage qui commençait à hurler de bonheur pour recevoir un peu de plaisir elle aussi. Elle semblait danser sur sa bouche et elle devait avoir de l’expérience car ça n’a pas pris de temps pour qu’elle aussi commence à gémir.

Après que les deux femmes soient bien chaudes et excitées on les positionna à 4 pattes l’une en face de l’autre. Les deux hommes derrières leur belle. Nos queues les pénétrant en un rythme lent mais régulier les pilonnaient. Les femmes gémissaient et nous invitait à y aller plus rondement et mon amie disait à ma nouvelle connaissance de bien en profiter que j’étais un si bon coup. Ma queue alla très profondément en elle de plus en plus fort et les seuls moments où on n’entendait pas les femmes, étaient quand elles s’embrassaient passionnément, perversement.

Je ne sais pas qui des deux emmena l’autre mais les femmes semblaient jouir en même temps à l’unisson. On aurait dit une chorale dédiée à la luxure. C’était si excitant que je ne pu me retenir plus longuement et en la baisant sauvagement je jouie si fort qu’on aurait dit que toutes mes énergies se vidaient d’un seul coup.

Ce fut mémorable et je savais que cette rencontre ne serait pas isolée et que je m’assurais de revoir cette belle de la plage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.