Aller au contenu

Messages recommandés

L'inconnu, qui n'a pas rêvé de rencontrer cet(te) inconnue qui nous fait fantasmer. Un jour d'ennui, je surfe tranquillement, mais j'ai un besoin de parler à quelqu'un de tout et de rien.

Direction mon chat préféré, mais comme souvent, difficile de commencer un dialogue, plusieurs tentatives d'approche pourtant sympathique, je ne viens que pour discuter, apparement c'est pas du gout de tous, sauf d'une personne qui me répond gentillement, une discussion des plus basiques s'engage.

Ni âge ni description n'est demandée, un dialogue comme j'aime.. Mais d'un coup la discussion change de ton lors d'une remarque de ma part "Comme toutes les femmes ..." Je m'attends à une réponse mais pas celle que je reçois "Qui te dis que je suis une femme ..."

Silence de mon côté, puis je me lance.. "tant pis, je prends le risque.."

elle: "......@hotmail.fr"

Après l'ajout à mes contacts, je ne vois pas de photos, et elle me lance un défi.. celui de venir vérifier qui elle (il) est...

mais avant elle veut me voir plus en détail, elle (il??) veut me voir en cam. Oups.. Je branche fébrilement ma webcam, et lance le process... Et la une grande discussion s'engage... la situation m'exsite énormement.

Ses demandes deviennent de plus en plus précises, je m'exécute sans le moindre doute, elle a l'air d'apprécier... rendez-vous est pris pour le lendemain, avec comme seule consigne de respecter les consignes ...

Le lendemain j'arrive au lieu de rendez-vous chez elle (lui?), je montre fébrilement les escaliers, moultes choses me traversent l'esprit. c'est la première fois que je fais une chose sans en avoir calculé les consequences, sans une seule porte de sortie, mais ca m'exite et me tente tellement.

Je m'imagine déjà en tain de trouver un homme qui me fera découvrir ma bisexualité, j'imagine aussi trouver une femme directive... bref mes pensées sont en feu, le calecçon aussi ...

Devant la porte, je trouve une lettre accrochée avec mon prénom dessus. Serait ce les consignes..bingo ...

"Entre dans l'appartement, suit les indications, assis toi sur la chaise et attends ..ne bouge surtout pas, aucun mot ..rien ... ton inconnu(e)"

Gloups ..on y est ...

Et alors ...

J'ouvre la porte et je me retrouve dans un lieu inconnu, étrange sensation qui me remet les idées en place...que fais-je ici? Ne suis je pas en train de faire un truc de dingue .... Pas le temps de réfléchir, j'ai fait les premiers pas dans l'appartement et je suis les flèches...je prends mon temps, j'avance comme anesthésié, apercevant le panneau sur une porte " C'EST ICI"

Re-gloups ....

Tant pis j'ouvre cette porte, l'obscurité m'éblouit, je me cogne dans une chaise...LA chaise !!! Je m'assieds, et j'attends, les sens en alerte, les mains moites, le souffle court ... Je suis devenu fou de me mettre dans ces situations, mais cette attirance pour l'inconnu, l'inattendu et l'imprévu ont pris le dessus, depuis le temps que je cherche du piment, j'ai mangé le pot entier...ca brule mais c'est si bon ...

Depuis combien de temps suis-je ici, 30 secondes, 1 minute?? Des pas sur le parquet, je tremble, de désir, de peur, d'appréhension, un mélange des trois. Je ferme, les yeux, je les rouvre m'apercevant du ridicule de la situation j'ai envie de rire... Je me retiens d'autant plus que des mains se sont posées sur mes épaules... don't move ...elles massent doucement, je me détends mais tout est en éveil... je ne sais pas quoi faire ...RIEN, je dois respecter les consignes...

Et soudain une voix rompt le silence de la pièce: "Ravi(e) de voir que tu aies eu le courage de venir, tu es tout à moi maintenant ..."

Ces mots m'atteignent et me font réagir de suite... l'effet est immédiat et je me détends mentalement...sa voix m'a rassuré, elle est douce avec un brin de coquinerie... Elle n'avait pas menti, c'est bien une femme ...

Et aussitôt une autre interrogation, de quoi est capable une femme qui vous fait un plan comme çà ....

Eh bien capable de me demander de me lever, attraper chaque poignet, et me passer des menottes... un bandeau vient barrer les yeux et me plonge dans la vraie obscurité, mes yeux s'habituant progressivement.

Ses mains me parcourent, elles sont chaudes, légères et sensuelles...elles passent sur mon torse avec des pressions plus ou moins marquées. Ses doigts s'attaquent aux boutons de ma chemise, qui sautent un à un... j'ai le souffle court, j'essaie de sentir son parfum sans réussite...et je me laisse porter par la situation. Une fois ma chemise ouverte, ses doigts parcourent ma poitrine, j'attardant sur mes tétons, me faisant frissonner.

Une chose humide et chaude suit ses doigts, sa langue titille les zones devenues très sensibles. Pendant ce temps ses doigts défont les boutons de mon pantalon qui ne tarde pas à être par terre et enlevé. Ses mains caressent mon sexe emprisonné dans le boxer très tendu. Elle me masturbe doucement tout en faisant des commentaires assez cru auxquels je n'ai pas le droit de répondre. Le boxer a sont tour se retrouve par terre, me voici pratiquement nu devant une femme que je ne connais pas et qui fait de moi ce qu'elle veut ... elle me pousse doucement en arrière pour me faire assoir sur la chaise. Le sexe tendu, j'attends la suite des événements, et ils ne sont pas longs à venir. Sa main s'empare de ma virilité et doucement fait des va-et-vient lent mais intense, sa langue léchant avec gourmandise mon gland gonflé. Ses commentaires toujours très osé ne font qu'attiser mon envie. Qu'elle ne tarde pas à assouvir, elle avale, car c'est bien le terme, mon sexe d'un coup, j'ai l'impression qu'elle va tout manger. Sa langue goulue tourne autour de plus en plus vite. La tension montant de plus en plus...avec mes pieds je lui caresse les fesses, mais elle repousse bien vite mes initiatives. Elle reprend mon sexe dans sa main pour me masturber de plus en plus rapidement, et gobe mes testicules une à une...sensation exquise. Puis retour au calme, elle lâche mon sexe et je sens sa bouche qui essaie de l'attraper de nouveau ...ses mains s'aventurant sur mon ventre et mon torse, sa bouche s'empare de moi et doucement monte et descend au rythme de mon bassin que je fais aller et venir...ressentant la même sensation que la pénétration j'accélère mon mouvement qui semble l'exciter au plus haut point. Je me sens partir, mais n'ayant pas le droit de parler je ne dis rien et j'explose dans sa bouche qui au lieu de s'éloigner continue sont travail de succion...

Je l'entends se lever et je sens sa bouche venir se coller à la mienne et m'offrir un baiser passionné et gouteux.

Les seuls mots que je comprenne sont ..." ...tu connais la sortie...à la prochaine fois ..." Je me retrouve le cerveau à l'envers assis sur cette chaise avec des menottes facile a enlever...je me releve donc me rhabille et je sors de la pièce aveuglé par la lumière du jour et les jambes flageolantes. Ai-je rêvé, non une enveloppe à mon nom sur la table me rappelle à la réalité ... mon prénom et cette phrase ..."la prochaine fois je m'offre à toi ..." tout un programme

Donc j'en étais resté à la fin de notre première rencontre, où je ne vis rien d'elle, mais où j'ai pu m'apercevoir qu'elle savait se servir de sa bouche et qu'elle aimait assez faire languir les gens.

Le lendemain de cette rencontre, sur MSN, elle me demanda mon numéro de téléphone, ce que je lui donnais sans problème (eh oui je suis un gars pratique). Nous avons pu faire enfin "connaissance", me donna son prénom, qui je suppose n'est pas le sien. Le sujet de notre conversation tourna obligatoirement autour de la première rencontre et de la seconde que l'on avait déjà programmée à la semaine suivante. Elle me dit qu'elle n'avait jamais eu ce genre d'expérience avec un homme mais qu'elle avait pris les choses en main (c'est peu de le dire...pas qu'en main) car depuis un moment son homme ne la touchait plus et elle souhaitait vivre ses fantasmes. J'appris donc qu'elle était mariée et en manque ... assez flagrant...

Elle m'avoua des fantasmes assez poussés, entre autres mots crus, utilisation d'objet, être dominée...

La tension montait de plus en plus, les mots devenaient physiques, on ressentait le besoin de mettre des actes derrière les mots. Dans nos discussions téléphoniques, elle en vint même à me dire qu'elle aimait la b...e et me dit sans détour, tu feras ce que tu veux de moi, no limit...

Je dois dire que ca me fit peur... No limite, j'ai eu comme première réaction de me dire que je ne pourrais être à la hauteur de ses attentes... Surpris par cette femme qui m'annonce sans complexe qu'elle est toute à moi et que je peux lui faire faire le moindre de mes désirs sexuels

Le sujet au téléphone devait chaud au fil du temps, plus la date du rendez vous approché plus nos propos devenaient chargés d'envie.

Le jour fatidique approchant, mon envie reprit le dessus, je n'avais aucune idée de ce que je pourrais souhaiter ni comment le faire, la domination n'étant pas dans ma gamme de fantasme, je me dis qu'après tout, il serait tant d'y penser dans l'acte. En effet je m'étais aperçu que dans l'acte je n'avais pas de point de non retour et je partis donc la fleur au fusil ( ) en ayant pris soin de passer prendre une petit bouteille de champagne et des coupes (de pique nique).

Arrivé dans l'appartement d'une amie à elle, je trouve un petit mot (encore) me disant "viens dans la chambre nu, je suis à toi..."

En gars qui ne pose pas de question j'entre et m'exécute, et rentre dans la chambre nu et au garde à vous.... toujours cette pénombre...le temps que mes yeux s'habitue et je sens ses mains sur moi, son corps nu se colle au mien et je découvre avec plaisir ses seins qui se "heurtent" à ma poitrine, sa bouche qui parcourt mon cou pour venir chercher un baiser...

Pas le temps de réfléchir, parfois c'est mieux, je lui rends son baiser et la saisis par les hanches, doucement mes mains parcourt ce corps inconnu, elle a la peau douce, ses mains sont chaudes. Mon sexe tendu (le bienheureux) est "coincé" entre elle et moi, presque collé à son sexe. Ne perdant aucune seconde, la voici qu'elle se glisse à mes pieds, et me saisit pour commencer une douce masturbation et un léchage de gland lent et gourmand, sa langue passe sur la longueur de mon sexe, pendant que je lui caresse les cheveux et la tête. Et là elle m'aspire totalement, et commence des va-et-vient plus rapide, et je ne sais pas ce qui me passe par la tête mais j'ose lui sortir une chose que je ne dirais jamais en vrai ( ) : "Puisque tu aimes ma b...e, je vais t'en donner...»

Lui saisissant plus la tête je mène le rythme, comme si je lui faisais l'amour. Ce qui a le don de m'exister au plus haut point, au bout de quelques minutes de ce traitement, je sens que je ne tiendrais pas la route, la situation m'a énormément mis la pression. Je lui demande d'arrêter, elle relâche mon sexe, et recommence une masturbation tout en me regardant elle me dit qu'elle veut tout...Ainsi soit-il...elle accélère ses mouvements et je ne tarde pas à jouir, la petit coquine s'evrtuant à ouvrir la bouche pour récupérer tout ce sperme (si je n'étais pas en train de jouir, c'est une scene qui m'aurait fait partir...)

Je la fait relever et on partage un baiser plein de saveur...je la pousse doucement vers le lit 1m plus loin... Elle s'allonge et moi aussi le long d'elle, passant ma main sur sa poitrine que je trouve généreuse. Je passe ma langue au plus proche de ses auréoles, mes mains ne restent pas inactives et lui caressent le ventre qui monte et descend au fur et à mesure que ma langue qui contourne ses tétons se rapprochent dangereusement de ces zones sensibles. Et la je prends en bouche un téton comme un mets délicieux et précieux, ma langue effleurant la peau, son ventre semble me montrer la direction, ma main descend plus vers son entre jambe que je trouve fort dégarni et doux...ma main continuant son exploration, je découvre tout l'envie de ma partenaire, mon doigt glisse sur ses lèvres humides, effleurant juste la peau sans pénétrer. Ma bouche prend la même direction que mes mains, embrassant au passage sa peau. Arrivé au sein des saints, le bout de ma langue copie mon doigt, savourant le plaisir de la belle. Puis je me décide à gouter encore plus en avant ce fruit offert à ma bouche et je glisse ma langue en elle, doucement et sans détour. Ce qui provoque chez elle l'envie de parler...de me dire qu'elle aime, qu'elle ne veut pas que j'arrête ... Ma langue trouve le chemin de son clitoris, et l'effet est immédiat, ses mains se plaquent sur ma tête me caressant les cheveux. MA main vint à la rescousse de ma bouche, et je pénétrais un doigt en elle... profondément, la lubrification n'étant pas le souci, j'en mis un second.. Ce qui me semble t'il lui plut...un petit traitement qui dut lui ouvrir l'appétit, car elle me demanda de la prendre..Je relevais la tête en lui disant " déjà ..." Sa réaction fut alors de me demander de prendre ce qu'il y avait sur la table de nuit..Une bougie assez large

Je m'exécutais, et m'asseyait à coté d'elle allongée, sa main se saisit de mon sexe redevenu correct. J'approchais la bougie de son sexe, elle entra parfaitement, sans encombre et je pus apprécier son plaisir à la pression de sa main sur mon sexe..

Ma main suivait le rythme de la sienne sur mon sexe ..Je l'entendais respirer plus fort, ralentir son geste pour profiter des effets de la bougie.

Je réussissais à garder un peu de self-control, malgré le traitement que ses doigts infligeaient à mon sexe, et mes testicules. D'un coup elle s'est tendue, et à exploser dans un gémissement de plaisir... Je me retournais pour venir me blottir le long d'elle quand elle m'arrêta, s'empara de mon sexe avec sa bouche et tira un préservatif du dessus de la table de chevet.

Elle me relâcha pour ensuite ouvrir et dépose la capote sur mon sexe. Elle déroula le bout de caoutchouc avec sa bouche ... et se mis à quatre pattes sur le lit..En me disant "viens me prendre depuis le temps que j'attends"

Je ne me suis pas fait prier, je suis venu poser mon sexe à l'entrée du sien luisant de son plaisir récent. Je n'ai pas eu le temps de m'enfoncer en elle que d'un mouvement de bassin elle s'était embrocher sur mon sexe, me surprenant

Que quelques secondes. Je commençais à aller et venir en elle doucement, quand pris d'une envie soudaine et encore inconnue face à ses fesses rebondies, j'ai eu envie de lui fesser..Ce que je fis et déclencha chez elle des mots assez crus du genre "B..se moi plus fort" ..

Encore sous le choc de ce geste inattendu de ma part et de mon audace, j'accélérais le rythme, augmentant son flot de parole crues qui m'exciter de plus en plus. Nous étions comme des animaux copulant avec force et mots indécents. Une première pour moi, et cela me plut énormément.

Ce qui devait arriver arriva, je fus submerger par une vague de plaisir que je laissai sortir de moi comme un torrent de désir et plaisir.

Nous nous affalâmes exténués sur le lit ..Encore surpris tous les deux de notre expérience récente dans les mots obscènes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fabuleux! :non: :x :x

Une situation comme j'adorerai en vivre :x

Une narration au style époustoufflant :x

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.