Aller au contenu
Invité Anonymous

Première nuit d'amour avec ma meilleure amie

Messages recommandés

Invité Anonymous

Après avoir découvert ma meilleure en train de se masturber à côté de moi dans mon lit durant une nuit ( http://www.forum-intime.com/confession_intime/ma-meilleure-amie-se-masturbe-dans-mon-lit-t23591.html ) puis après avoir passé une semaine à lui prodiguer des cunnilingus ( http://www.forum-intime.com/confession_intime/friend-cunni-t13308.html ) et un échec de coït nous avions décidé d'en rester là.

Sa situation ne s'arrangeant pas, elle me demande de venir la rejoindre car elle ne s'en sort pas toute seule avec son récent retour au célibat. Pour ma meilleure amie, je serais capable de faire beaucoup de choses, je décide donc de partir le lendemain et traverser la France pour la rejoindre.

Ayant roulé toute la journée, elle me reçoit le soir chez elle, toute souriante, les larmes enfin séchées des coups tordus que vient de lui refaire son ex. Je dépose mes affaires alors qu'elle me propose de manger un morceau et de me servir un verre. Elle me dit « tu vas voir, toi qui ne boit pas tu vas aimer le rhum coca ».

Toute la soirée se passe bien.

Il est vrai que ce rhum coca me détend, je lui dit que je ressens une drôle de sensation dans les bras et les jambes, mais je n'abuse pas de son breuvage, je me suis levé assez tôt ce matin et toute la journée à rouler je pense que je ne vais pas faire long feu ce soir.

Elle me propose alors de préparer son lit. Comme son appart est petit nous devons installer un matelas au sol et partager une fois de plus notre couche, après toute la semaine qu'on a passé le mois précédent où je la léchai quotidiennement ce ne sera pas une innovation.

Bien entendu, on reparle de cette soirée où elle a voulu que je la prenne et qui a été un fiasco dans les sentiments. On s'était senti gênés tous les deux et l'excitation était vite retombée et avions arrêté.

On se dit que ce n'est pas grave, qu'il ne faut pas que cela provoque un froid entre nous et qu'on peut reprendre notre relation d'amis fusionnels sans tabous ni pudeur. Aussi, pour confirmer, elle se déshabille aussitôt devant moi pour se mettre en nuisette. La voilà qui tombe son petit short en jean moulant et son cache-coeur rouge pour se retrouver en string dentelle blanche devant moi. Je lui dit qu'elle reste tout de même très bandante avec ses petits seins qu'elle trouve trop petits mais que j'adore.

Hop, la nuisette en satin est enfilée et elle se poste devant son PC pour vérifier ses mails. Elle me dit de me mettre à l'aise. Je me déshabille alors tout en plaisantant sur son strip tease rapide et lui dit qu'elle pourrait exciter n'importe qui et que d'ailleurs elle ne m'a pas laissé insensible. Sans bouger de sa chaise elle se tourne vers moi et me demande de lui prouver avec un petit sourire malicieux.

Je suis alors nu avec une belle érection qu'elle contemple et se remet à tapoter sur son ordi.

Je rajoute alors que je ne me suis pas masturbé depuis 2 jours et que son rhum coca me donnait une drôle de sensation.

Là, elle me dit: « tu sais, l'autre fois chez toi, avant que tu ne me fasses tes petits tours de langue, je me suis branlée dans le lit pendant que tu dormais. »

J'ai donc confirmation qu'elle ne savais pas que je l'avais vue faire et que je m'étais donné du plaisir par la suite. Je lui répond que je m'en étais aperçu. Elle me regarde surprise et après de 3 secondes se met à rire « bon, si t'as besoin de te soulager tu peux y aller, ça me dérange pas, mais fais-ça dans la salle de bain ». J'imagine la situation et je trouve tout de même cela bizarre donc je me contente de remettre mon boxer et viens m'assoir en me calant derrière elle.

Nous voilà, l'un contre l'autre en tenu intime et à surfer sur le net.

Passionné par la photo, elle a souvent été mon modèle et nous visitons des sites de jolis nus. On donne notre avis sur les poses, sur les modèles et me demande si on pourra refaire des photos. Comment refuser ? Déjà que je suis toujours partant pour une photo classique alors une séance de nu avec celle que je considère comme la plus belle...

On passe à des photos de nus masculins et me dit que pour changer il faudrait que ce soit elle qui me prenne en photo et me propose de commencer maintenant. Elle me dirige. Je suis sous le drap et retire mon boxer. Elle me dit comment regarder l'objectif, elle s'amuse avec mon appareil (photo biensur...).

Elle me demande virer le drap et de masquer mon sexe avec mes mains, elle me demande d'être sensuel. Elle cherche des angles de vu et pour cela se contorsionne devant moi à tel point qu'à un moment elle se retrouve les jambes écartées en train de shooter mon bas-ventre excité par ma vision. Je lui fait part de sa posture limite obscène ce qui a pour effet de la faire se lever tout en pouffant.

On regarde le résultat des photos.

On parle des marques de bronzage et du coup des siennes et qu'elle aimerait faire de l'intégral mais qu'elle n'ose pas seule. Je lui lance sous forme de défi de me faire voir ses marques et elle retire sa nuisette. Je suis assis sur le matelas, à poil, elle est dressée en string uniquement juste devant moi. Je la complimente sur sa lingerie et ne peut m'empêcher de toucher le tissus.

« - Profiteur ! » qu'elle me lance.

« - Au point où on en est... » que je lui répond...

« - C'est vrai... »

Nous continuons la soirée ainsi, moi nu et elle en string et s'amusant à remuer des fesses en me disant:

« je te fais toujours bander mon cochon ».

Je lui répond que c'est quand même agréable de pouvoir s'amuser ainsi sans aller plus loin.

Il commence à se faire tard. Cela fait maintenant 18 heures que je suis levé dont 12 à rouler et bien 2 heures et demi a être excité par nos petits jeux. On décide de se coucher. Elle ne remet pas sa nuisette mais je remet tout de même mon boxer.

Une fois la lumière éteinte et sous le drap elle se blottie contre mon torse. Je lui dit que je suis content d'être à ses côtés et elle me dépose un bisous sur l'épaule.

Alors que je pensais dormir elle me pose une dernière question: « On a dit qu'on baiserait plus mais ça te dirais de me faire l'amour ? »

Je suis estomaqué. Elle qui m'a toujours dit que j'étais pas son type de mec, pas assez badboy et trop doux, là voilà qui me fait des avances.

« - Chiche ! »

(à suivre...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Voici la suite alors:

Je vire mon boxer et lui dit d'en faire autant. Pour rire elle me répond « ah bon; je dois enlever mon string ? ». Elle se marre et vire son petit tissus, puis sans attendre elle m'enjambe pour venir frotter sa vulve contre mon gland: « je vais t'exciter encore plus ».

J'ai l'impression de rêver.

J'embrasse ses petits tout en malaxant ses fesses bien dures et bien rebondies.

Nos bouches s'embrassent pour la première fois. On réalise qu'après nos petits jeux nous nous sommes jamais embrassés sur la bouche.

Nos lèvres sont électrisées, nos langues se découvrent, je l'entend gémir...

« Hummmm, putain j'aurai jamais penser que tu embrassais si bien, déjà que tu me suçais trop bien » qu'elle me sort tout en baissant son bassin et s'empalant d'un seul coup sur mon sexe tendu.

Tout doucement, elle monte et descend. Elle monte et descend sur mon vit.

« Pourquoi c'est bon ce soir et c'était pas top l'autre jour ? »

Je n'ai aucune réponse, je me laisse aller.

C'est elle qui impose le rythme et j'aime ça.

Au bout de quelques minutes ainsi elle accélère. Mes mains empoignent toujours ses globes fessiers et mes doigts glissent par moment sur sa raie et effleure son petit trou, ce petit trou que j'avais senti se contracter lors de mon dernier cunni le mois précédent...

Soudain, je la soulève, nous incline pour basculer sur le côté. De ce fait, elle est sur le dos, les jambes écartées et je suis sur elle. Elle passe sa main sur son mont de Vénus imberbe et fait un « Hummm, c'est bon ». Je suis presque décontenancé par son aisance à se dévoiler ainsi.

Cette fois, c'est moi qui impose le rythme mais elle commente:

«  - Vas-y... hannn, hannn, c'est bon.... putain qu'est-ce que tu me baises bien, continue.... »

C'est déroutant mais excitant, et je pense qu'elle le fait un peu exprès.

Nous sommes en nage par cette nuit d'Aôut.

«  - Ne t'arrête pas, je veux jouir, je veux que tu me fasses jouir... »

Sans ralentir, une main plaquant un de ses poignet pendant que son autre main frotte son clitoris, les doigts descendant et entourant mon sexe qui glisse dans le sien.

Soudain, son ventre se contracte, elle se cambre et râle de manière étouffée. J'accélère encore le mouvement et elle ne bouge plus puis se décontracte. Je m'arrête alors. Elle m'embrasse par petits baisers successifs.

Je me retire et elle me dit: « tu m'as fait jouir, c'est trop bon, mais j'ai encore envie »

«  - Ne t'inquiète pas, j'ai pas joui moi et j'ai pas l'intention de m'arrêter là »

«  - Génial »

Je lui tête alors les seins et m'amuse à lui mordiller ses petites aréoles.

Ma salive se mélange à sa sueur qui coule sur son corps.

Je descend sur son ventre et ma langue retrouve son petit ami le bouton rose.

Je le sens turgescent et chaud. Je m'amuse avec.

«  - T'as vu ma chatte comme elle est humide ? »

Elle me fait rire par son langage cru qui tranche avec son petit gabarit. Elle a le don de m'exciter.

Sans prévenir, je la retourne d'un coup sec lui faisant lâcher un petit cri.

Elle se cambre et son petit cul se dresse vers moi. Elle le remue.

«  - Vas-y, à la sauvage ! »

Je l'attrape par la taille et la pénètre en levrette. Son sexe est tellement lubrifié que j'entre sans aucune retenue.

Je vais et viens. Je la lime. En moi je me dit que ce n'est pas possible, que je baise mon fantasme et qu'elle aime ça !

Dans nos longues discussions sur le net, on se raconte tout. Je connais ses positions favorites, je sais ce que ses ex ont loupé en ne trouvant pas toujours ce qu'elle aime, je sais ce que certains lui ont fait et qu'elle a aimé. J'ai l'avantage de connaître ses désirs, ce qui l'excite.

D'une main, je passe dans ses cheveux que j'enroule. Tout en continuant de la prendre en levrette assez fortement, je lui tire sur ses cheveux ce qui la cambre encore plus et lui oblige à incliner la tête en arrière. Un nouveau râle de plaisir me fait comprendre que je me souviens bien de ce qu'elle aime.

Toujours en la besognant ainsi, une main tirant ses cheveux longs, je lui donne une tape sur sa fesse avec mon autre main.

«  - Oh oui, putain, tu sais ce qui me plait toi, fesses-moi ça m'excite à fond !!! »

Une autre tape sur la fesse, puis une autre, et elle pousse des petits « Ho » des « hann » à chaque claque, à chaque butée de mon sexe dans le sien, à chaque tiraillement de sa mèche de cheveux.

«  - Plus fort ! … Han... Oui..... »

«  - Tu aimes ? Je ne te fais pas mal ? »

«  - Non, continue, baise-moi... oui.... ouiiiiii..... »

Elle plonge sa tête dans l'oreiller qu'elle se met à mordre pour étouffer son orgasme.

Je ne tiens plus sur mes jambes pliées et je m'écroule sur son dos.

Nos sueurs nous collent l'un contre l'autre. Je suis épuisé mais je n'ai toujours pas éjaculé. Elle sait que j'ai ce pseudo problème et me dit que ça lui change de son ex qui bandait mou.

Je frotte mon gland sur sa peau.

Elle se dandine et joue le jeu.

Je la repénètre de nouveau de dos mais cette fois-ci nous sommes couchés sur le côté, en « chiens de chasse ». Après quelques minutes ainsi, doucement, elle me fait basculer sur le dos et s'assoie sur moi. Elle me tourne toujours le dos et me chevauche doucement.

Toute fine qu'elle est, je sens à peine son poids. Elle écarte ses jambes qui sont légèrement recroquevillées de part et d'autre de mon corps. Elle pose ses mains en arrière et s'allonge presque sur moi.

C'est trop bon.

Son bassin fait des petits cercles, puis alterne avec des mouvement transversaux.

Mon bras gauche lui encercle le buste et vient lui pincer un sein tandis que ma main droite atteint tout juste son clitoris que je fais rouler autour de mon index.

Par moment, je sens ses fesses se serrer et me pincer légèrement, au dessus du pubis.

Tout à l'heure nous baisions sauvagement, cette fois c'est doux et lent mais tout aussi bon et intense.

«  - Je veux te faire jouir mon chéri »

Elle m'a toujours appelé « son chéri » même si nous n'avons jamais cherché à nous draguer ou penser aller aussi loin que ce soir.

«  - Tu m'excites ma poupée, je sens que je ne vais plus tenir longtemps »

J'ai toujours aimé l'appeler « ma poupée », d'une manière tendre.

Elle augmente le rythme en sentant ma respiration s'accélérer.

Elle bouge, je pince encore plus son téton et son clitoris, je sens que cela vient, ses abdominaux se contractent également jusqu'à ce qu'ensemble nous jouissons en même temps.

Ma liqueur se répand en elle, mon sexe se contracte en spasmes accompagnés par ceux de son puits d'amour.

Ses coudes lâchent et elle s'effondre sur moi.

Nous ne bougeons plus.

Je sens un liquide chaud s'écouler sur mes cuisses. Je la bascule sur le côté.

Un petit air frais de la fenêtre porte-fenêtre grande ouverte vient nous caresser alors que nous nous embrassons à pleine bouche tendrement. Nos langues s'enroulant avec douceur.

Une petite lueur pointe dehors.

Je ne sais pas combien de temps tout cela a duré, j'ai perdu la notion du temps.

Je lui fait la remarque et elle me répond:

« - En tout cas, c'est la première fois que j'ai trois orgasmes dans la même nuit, pourquoi on a attendu si longtemps ? »

Epuisés, enlacés nus et transpirants nous nous endormons alors que la ville commence à s'éveiller dehors...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PTtgcbbnkkjjvccx

Pardon? :non: Des phrases correctes, en français et pas en neptunien sont attendues de ta part merci. Je suis sûre que quelque part dans la charte tu as pu lire que le flood est punissable de bannissement! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

;-)

;-)

;-)

waou, terriblement excitant comme récit, comme le premier ou elle se masturbe dans tonlit, je viens de lire les 2 et.... je sens comme une certaine humidité là en bas ;-) ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau texte ;-) on ressent cette complicité qui vous unis. C'est terriblement excitant que j'en ai des frissons partout.

Bravo ;-) n'oublie aps de nous raconter vos prochaines aventure ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit qui me rappelle ma première nuit avec ma meilleure amie. Je la connaissais depuis 10 ans et nous sommes sortis ensemble 1 an avant de redevenir "simples" amis.

Je te souhaîte une belle et longue histoire ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cool, C'est vraiment génial avec les amies, souvent c'est beaucoup plus intime qu'une nouvelle connaissance ou un "one night"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.