Aller au contenu
Invité Axo

Un soir d'été

Messages recommandés

Invité

[align=justify]2 semaines que nous nous ne sommes pas vu. Elle est partie voir sa famille comme elle aime le faire de temps en temps. C’est maintenant une habitude mais le temps est tout de même long. Sa présence me manque, son parfum me manque, son sourire me manque, son corps me manque, tout me manque. Heureusement, elle rentre aujourd’hui, il faut que j’aille la chercher à la gare … j’ai hâte.

Je me presse d’un pas hâtif, je ne voudrais pas être en retard. Son train est annoncé ... je trépigne d’impatience. Bientôt je pourrais la serrer dans mes bras, l’embrasser, lui dire que je l’aime ... vite !!

Soudain, je la voie. Elle est là au milieu de la foule, elle tire péniblement sa grosse valise. Qu’elle est belle … après chaque absence je n’en reviens pas comme elle est belle. Elle a mis sa robe, ou plutôt ma robe. Celle qui me fait craquer et que nous avions achetée sur un marché lors de nos dernières vacances. Elle est blanche avec de jolis motifs noirs, légère, elle lui arrive un peu plus haut que mi-cuisse, elle dévoile son dos que l’on ne demande qu’à caresser, et lui fait de magnifiques petits seins que l’on rêve de sucer.

Je sens déjà des frissons parcourir mon corps, mon sexe reprend vie. Quel bonheur ..

Elle sait l’effet que ça me fait, son sourire en dit long. Nous nous embrassons longuement sur le quai, je la serre dans mes bras. Je lui caresse le visage, ma main se perd dans ses cheveux, j’aurais envie de caresser ses cuisses puis remonter sous sa jupe mais un peu de tenu. Nous ne sommes pas tout seul.

On rentre à la maison, mais dans la main, elle a plein de choses à me raconter. Je l’écoute, d’un air un peu distrait. Je ne peux m’empêcher de penser à son corps et du câlin que nous ferons dans l’intimité de notre chambre. Ces pensées ne font que raviver en moi l’excitation de tout à l’heure.

Arrivés dans notre nid d’amour elle souhaite prendre un apéro sur le balcon. C’est l’été, Il fait chaud avec une légère brise agréable, le voyage lui a donné soif. Je m’exécute, prépare son kir et les toasts pendant qu’elle range quelques affaires.

Enfin, nous sommes tous les deux sur notre balcon, yeux dans les yeux. Je me saoule de sa beauté, je bois ses paroles. Même sa voie m’excite. Quand allons-nous faire l’amour ? je n’en peux plus …

Je la dévisage, je regarde ses seins, je caresse sa main, dépose quelques baisers sur son front, son pied vient de temps en temps me caresser les mollets.

Le jour commence à tomber.

« tu m’as manqué mon amour » me dit elle, « j’ai souvent pensé à toi, j’avais hâte que l’on se retrouve, je t’aime tant »

Il n’en fallait pas plus pour que je l’embrasse à pleine bouche. Que c’est bon, nos lèvres collées, nos langues entremêlées, je caresse ses cuisses ... que sa peau est douce … je me laisse porter par un sentiment de bien être, j’aimerais que ce moment ne s’arrête jamais. Soudain, elle s’arrête et retire ma main. Je ne m’en étais pas rendu compte mais j’avais complètement relevé sa robe. Elle était là, en petite tenue sur le balcon, à la vue des voisins.

« Excuses moi » lui dis-je, pensant que ça la dérangeait qu’un voisin puisse nous voir … « j’ai envie de toi » me répond-elle.[/align]

La suite tout à l'heure ... peut être. Si vous le voulez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

[align=justify]C’est sur ses mots qu’elle se lève, puis sans aucune hésitation fait glisser sa culotte le long de ses jambes. Elle vient s’assoir sur moi à califourchon, face à moi. Je n’en reviens pas … elle ne m’avait encore jamais fait ça !! et les voisins ???

Elle entame des mouvements du bassin sur mon sexe gonflé, tout en m’embrassant. Je ne peux m’empêcher de lui caresser les fesses, son anus, sa chatte. Je la sens frissonner de plaisir, son sexe est bouillant, déja trempé. Je vais exploser, mon cœur bat la chamade, je suis à deux doigts de la prendre comme ça sur la table du balcon devant tout le monde, je m’en fou, c’est elle que je veux, plus rien existe autour, je ne voie qu’elle, son excitation, ses lèvres, son corps bouillonnant d’envie de sexe. Je m’imagine déjà la scène, elle sur le dos, et moi entre ses jambes écartées la pénétrant vigoureusement.

Ses mains enlevant mon Tshirt me ramènent à la réalité. Elle embrasse mon torse, je sens sa langue parcourir mon corps, passer autour de mes tétons. A mon tour de défaire le nœud qui tient sa robe. Ses seins sont là, devant moi, dur, son dos est à porté de main, je prends possession d’elle, mes mains sont partout à la fois, je lèche ses tétons, les prends en bouche, je l’entends gémir, son corps est déjà agité de spasmes, qu’il fait chaud en ce soir d’été. Mon sexe encore emprisonné dans mon jean ne demande qu’à sortir, j’ai mal, il ne sait plus comment se mettre, et elle qui continue de s’agiter dessus … mon dieu, elle va me rendre fou ... « comme t’es bon mon cœur » me dit elle.

Enfin, elle déboutonne mon jean tout en léchant mon torse, puis tire dessus d’un coup sec enlevant mon caleçon en même temps. Mon sexe rasé du matin est maintenant dressé, droit comme un I, gorgé de sang … je croie bien que je ne l’avais encore jamais vu si gros et si dur. Nous sommes à la vue de tout le monde, même pas il nous vient à l’idée de jeter un œil. « j’aime ta queue quand elle est dressée comme ça », elle la prend dans ses mains puis commence à me branler lentement. Je ferme les yeux, m’abandonne, je suis à elle, je ne peux pas lutter. Sa langue vient le lécher de toute sa longueur, elle l’embrasse, prend son temps, s’attarde sur le bout du gland, le lèche encore, puis je sens maintenant qu’elle le prend à pleine bouche. C’est chaud, humide, doux, elle me suce merveilleusement bien. Elle fait de long va et vient, elle pourrait l’avaler tout entier si elle voulait. Mon gland vient butter au fond de sa gorge. Mes mains sont dans ses cheveux, je suis ailleurs, le paradis existe et mon ange est là. Je frissonne de plaisir, mon corps est comme possédé, mes abdos se contractent, mon sexe est agité de soubresauts dans cette bouche divine. Elle me regarde avec ses yeux magnifiques, presque intimidante, se remet à me branler .. « t’aime ça mon cœur, hein dis ? » .. « oh que oui j’aime ça, j’ai trop envie de te la mettre, je veux la sentir en toi ».

Ni une ni deux, la voici de nouveau à califourchon sur moi frottant son sexe trempé et gonflé contre mon gland. Je tente de la pénétrer mais elle a envie de jouer. D’un coup de rein elle se retire et continue de se frotter sur moi. Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps. Elle s’abandonne sur moi, dans mes bras, les yeux fermés, la bouche entre ouverte, gémissant de plaisir, son souffle est fort.

Ca y est ... enfin …. Sa chatte brulante, grande ouverte, vient appuyer plus fort sur ma bitte. Je n’ai aucune difficulté à la pénétrer, et elle ne peut retenir un petit cri. Elle se penche en arrière, je la retiens pour ne pas qu’elle tombe, je suce délicatement ses tétons pendant qu’elle mène la danse. J’embrasse sa poitrine, son cou .. je suis au bord de l’explosion. Que c’est bon de sentir mon engin en elle, ça glisse tout seul, c’est chaud, l’air s’est chargé d’une fine odeur de sexe. Nos cris de plaisirs sont à peine étouffés, on nous regarde, c’est sûr, impossible de passer inaperçu. De nombreuses fenêtres donnent sur notre balcon.

Je n’en peux plus, je vais éjaculer, c’est alors que je me lève et la plaque contre la baie vitrée, ses cuisses m’enserrent, ses bras m’enlacent le cou « vas y mon chéri, fais moi crier, défonces moi la chatte, je veux sentir ton sperme chaud me transpercer ». J’y vais à grand cou de reins, nos corps transpirent, les gouttes de sueurs coulent sur nos peaux. Je sens l’éjaculation venir, je redouble d’intensité, elle gémit, que j’aime bien sa chatte … oh oui … merci de me l’offrir. Plusieurs grosses giclées de sperme viennent remplir son antre, elle jouit à son tour, de violentes contractions. Je la porte jusqu’à notre canapé, mon sexe encore en elle, nous nous allongeons, nous embrassons, puis restons comme ça un long moment. Nous sommes ailleurs.

Je t’aime ma chérie, que c’est bon d’être avec toi.

[/align]

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.