Aller au contenu
AsMoth

Le bain de minuit, voyeurisme et masturbation

Messages recommandés

L’été, les landes. Une chaleur enivrante du beau moi d’août me poussait à profiter de la plage jusqu’à la tombée de la nuit, dans cette tiédeur à vous faire exploser les sens. Riche des souvenirs de ces corps de femmes à moitié nus, exposés au soleil toute l’après-midi durant, mes hormones étaient plus en verve que jamais à la tombée du soir.

Après dîner, j’aimais me balader sur la plage et profiter de ce lieu quasiment déserté par les touristes pour me laisser bercer par le bruit de l’eau. J’aimais aussi me baigner lorsque l’eau se montrait docile :une mer d’huile le vent ainsi tombé.

Ce fameux soir, alors que j’étais assis dans les dunes, je vis passer au bord de l’eau une bombe sexuelle. Elle était à plusieurs dizaines de mètres de moi, mais les formes de son corps et sa chevelure brune et longue faisait d’elle une amazone. Aussitôt, j’entrepris de m’en rapprocher pour me rincer l’œil une dernière fois pour cette formidable journée.

Mes soupçons liés à ma mauvaise vue de loin se confirmèrent : elle portait un string ficelle rose, qui ne cachait rien à son cul de rêve ! Un cul merveilleusement rond, visiblement ferme et galbé, dans lequel disparaissait la fine cordelette rose pâle. Bon sang de bonsoir ! En voilà une apparition, inespérée en cette heure où il n’y avait vraiment pas grand monde…

J’arrivai à elle, d’un pas alerte, excité par ce qui apparaissait devant mes yeux gourmands. Mieux encore : elle était donc de dos face à moi et marchait les pieds dans l’eau, et je voyais qu’elle tenait les fines cordelettes qui faisaient office de soutien-gorge dans a main droite. Elle avait donc les seins à l’air. Poitrine que je n’avais pas encore vue.

La vue de ses fesses de rêve suffit à faire pousser une puissante érection dans mon boxer de bain noir. J’y portai machinalement ma main et sentit à quel point, sans même regarder, mon sexe était déjà dur et gonflé d’excitation. Je n’avais pas vu pareil cul depuis mon arrivée en vendée deux semaines auparavant, surtout en string. Et quel string ! un assemblage de cordes de nylon de moi de 3mm d’épaisseur !

Je me mis à marcher dans l’eau comme elle afin de signaler ma présence. Avec un peu de chance, elle se retournerait pour m’offrir ses seins ! Bingo ! elle s’arrêta lentement de marcher et fit un quart de tour sur elle-même, feignant regarder la plage. je vis alors ses petits seins darder droit devant. La belle brune avait un corps svelte, une taille de guêpe et un piercing au nombril. Mes yeux durent rester rivés sur ses seins, car elle les cacha avec ses mains un instant. Naturellement, je lui dis « bonsoir ». Elle me rendit la pareille.

- Il fait bon ce soir…

- Oui, très… c’est très agréable. Me répondit-elle d’une voix douc, presque timide.

- J’aime bien profiter de la plage le soir… c’est moins bruyant !

- Oui, moi aussi !

Elle me regardait en souriant. Un sourire d’ange. Elle me faisait face n me parlant. Comment aurait-elle pu porter un tel string de jour ?! il était en nylon rose pâle, rendu quasi transparent car mouillé de l’eau de la mer. Mon regard se posa sur les jolies lèvres de sa chatte qui se dessinaient parfaitement, moulées par ce nylon humide. Si bien moulées, qu’elles ne pouvaient qu’être lisses et rasées de prêt. Bordel ! Quel abricot d’amour !

La belle inconnue remarqua que je matai son sexe. Je vis ses pouces passer entre les ficelles au niveau de ses hanches. Elle entreprit un réajustement de string devant moi, tirant bien dessus pour mouler plus encore son sexe. Je n’en pouvais plus. Je sentais mes boules lourdes tanguer dans mon boxer que mon sexe en érection tendait comme pas permis. Je sentais même une brise passer à l’intérieur, au niveau de mes boules, signe que je devais vraiment bander de façon in descente devant elle. Ma belle inconnue semblait en rire. Je vis en effet ses yeux ricocher sur mon entrecuisses à plusieurs reprises. Cela ne semblait pas la choquer ni même la gêner.

Pour me calmer, je décidai d’aller faire un tour dans l’eau.

- huummm ! elle est tiède ! Dis-je à ma belle nymphe.

- Oui ! elle est super bonne ! il faut en profiter ! relança-t-elle.

Je marchais quelques instants dans l’eau, jusqu’à ce que celle-ci masque mon entrejambes. Ma queue tendant le boxer, l’eau s’engouffrait délicieusement à l’intérieur, caressant mes boules et filant entre mes fesses. Cela me fit redoubler d’excitation. Ma belle brune avait fait elle aussi quelques pas dans l’eau. Me retournant discrètement, je remarquai qu’elle me faisait dos de nouveau. Mes yeux se rivèrent sur son cul de rêve. Sentant me sexe bouillir, je ne pus résister. Regardant autour de moi – non, il n’y avait personne d’autre que nous deux dans les parages – je baissai mon boxer faisant jaillir ma belle queue hors de celui-ci. une délivrance, tant mon sexe commençait à me faire mal, ainsi retenu de force. Le sexe et les boules à l’extérieur de l’eau, je me mis à me palucher à pleine main en dévorant ses fesses du regard. Je ne pouvais plus résister. C’était un appel de la nature, le désire charnel. Je n’en pouvais plus. Le mouvement d’aller-retour de ma main provoqua des clapotis dans l’eau. Dans le silence paisible des lieux, peut être que ma nymphe entendit et devina ce que j’étais en train de faire derrière elle. Ce n’était pas bien, mais c’était plus fort que moi. J’imaginais ma belle queue coincée entre ses fesses rondes et musclées ; j’imaginais prendre ma belle brune en levrette, par de profondes pénétrations, avant d’éjaculer tout mon sperme blanc sur ses fesses bronzées. Au oui que je voulais jouir !

La belle brune marcha lentement vers le sable. J’anticipai qu’elle se retourne tôt ou tard vers moi, donc, je rangeai mes attirails. L’élastique de mon boxer claqua lorsque je le remis. Inconsciemment ou non, je voulais que ma beauté sache tout l’effet incontrôlable qu’elle me faisait.

Elle devait avoir l’eau au niveau des genoux lorsque ce claquement la fit se retourner lentement. Ses yeux se rivèrent immédiatement sur la bosse énorme dessinée par mon sexe en érection totale. Marchant vers elle, je sentis l’eau qui cachait encore mon sexe glisser et appuyer de son poids sur mes parties et alourdissant mon boxer, ayant pour conséquence directe de me les mouler comme pas permis. Je vis alors comme une rougeur se dessiner sur les joues de ma nymphe des sables, dont les yeux ne quittaient plus mon sexe en feu. La vue de son cul et de ses yeux ainsi posés sans gêne sur mon érection totalement affichée me fit sursauter le cœur, me mettant dans un état d’excitation profond, proche de la transe. Un état où la réflexion et les principes d’existent plus. Je n’avais plus qu’une seule envie : jouir sur son cul de rêve. Avec le poids de l’eau, j’avais l’impression que mon boxer tirait sur ma queue et mes boules.

Cela redoubla mon excitation et me fit grimacer, tant je sentais mon intimité odieusement prisonnière de la décence et de la pudeur...

Le regard plissé et insistant de ma brune posé sur mes parties eut raison de ces deux diablesses…

Ma jolie nymphe brune semblait attendre ce moment avec impatience…

Baissant la tête pour ne pas affronter son regard et encore moins a réaction, pour me donner du courage ainsi sans doute, je saisis mes parties dans ma main droite en marmonnant un « Huummm.. j’ai mal là-dedans », pur mélange de douleur et de désir extrême, et passant mes pouces entre mes hanches et mon boxer, je baissai celui-ci jusque juste en haut de mes cuisses, dénudant juste mon manche en feu et mes boules bien pleines.

Ma nymphe me regarda et fixa mon intimité sans mot dire, se sentant visiblement l’objet de mon intention, et l’assumant.

- Je me sens si serré ! lui dis-je, telle une confession honteuse, les yeux rivés sur son cul de déesse, n’osant les lever jusque ses yeux.

Finalement, ne voyant pas de réaction de rejet de sa part, je le fis.

Ma belle brune arborait un joli sourire et un regard coquin. Elle avait dû se sentir amusée et flattée par ma remarque. Et sûrement excitée par la vue de mon sexe dressé et gonflé pour elle, par elle ; par sa quasi nudité enivrante.

Alors qu’emporté par le désir je me saisis de mon beau manche pour me masturber, juste un tout petit peu devant elle espérai-je, elle me dit simplement :

- Oui, je vois ça !

Elle me regardait me masturber, visiblement pas désintéressée du spectacle et de l’émotion qu’elle suscitait en moi.

- C’est… c’est à cause de vos fesses !Elles sont si jolies !

La belle brune exclata de rire avant de me rendre un « merci » tout à fait sérieux.

Je la regardais, perdu entre honte, retenue et désir. Je me décalottai enfin, mais je n’osai me masturber en la dévorant des yeux. M’autoriserait-elle ? Me voyant ainsi empoté, la belle voix douce me délivra de ses paroles qui sont encore intactes dans ma mémoire :

- Vas-y, caresse-toi ! Y’a pas de mal à se faire du bien… Je te regarde !

Son alliance me fit comprendre qu’elle n’irait pas plus loin. Mais le cadeau était déjà grand. Voire immense. Inespéré.

Du haut de mes vingt ans et de mes vingt centimètres de chair bien dure t gonflée, cette beauté qui devait avoir la trentaine légèrement passée me laissait me masturber en dévorant son corps du regard.

Ma belle s’approcha alors du sable, sortant de l’eau en me disant approche. Là, elle fit volte-face et s’assît devant moi dans le sable, les cuisses amplement écartées. Lentement, elle tira son string, sur le côté gauche, et me dévoila sa belle chatte. Seul son pubis était orné d’une légère toison noire, en forme de ticket de métro. Le reste était absolument lisse. Dans cette position, les grandes lèvres fines de sa jolie fente s’étaient totalement ouvertes, laissant apparaître les petites lèvres déjà entrouverte et son clito visiblement aussi dur que les tétons de ses seins.

- « Je peux aussi te montrer ma minette si tu le souhaites… » finit-elle par me dire.

Je restai ainsi devant elle, offert en spectacle, finalement tout comme elle aussi s’offrait, l’eau arrivant juste en-dessous de mes genoux. Je ne voulais pas m’approcher plus, pour avoir cette vision globale. La vue inespérée là encore de sa petite chatte d’amour me rendit dingue. J’imaginais ma belle queue entrer dedans, l’ouvrir et la remplir. Je suis persuadé que ma belle brune devait en imaginer tout autant. Rapidement, je me mis à gémir, puis à râler. Ma nymphe ouvrit plus encore les cuisses. Soudain, ne pouvant plus me retenir, je me mis à éjaculer copieusement et fortement devant elle, ma belle spectatrice. Les jets de sperme giclèrent longs et forts devant moi, en sa direction, avant de faire « plouf » dans l’eau. Quel pied. Quelle délivrance surtout.

Une fois l’éjaculation terminée, je me mis à souffler, à moitié k.o. par tant de tension. Cela fit rire ma belle nymphe qui remit avec délicatesse et précaution son string par-dessus da jolie chatte d’amour.

- Il fait chaud ! dis-je.

- Oui, moi aussi j’ai très chaud…

Sur ce, elle se leva, et partit dans l’autre direction, en me souhaitant bonne soirée. Moi, ailleurs, je restai dans l’eau, ingurgitant et repassant en boucle les moments qui venaient de s’écouler…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David rugit

joli histoire, très bien écrite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On en aimerait, des rencontres comme cela ! Elle n'était pas farouche, la petite dame...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité tiny

Tu as du passer un bon moment =)

chouette récit ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

AsMoth,

tu as le don de nous faire rêver avec ta plume et tes aventures, un vrai plaisir de te lire à chaque fois.

D'ailleurs ça m'a rappelé mon premier bain de minuit, pendant que mes amis dansaient sur la plage. Personne n'en a jamais rien su, un magnifique souvenir. Malheureusement je n'ai pas eu la chance de croiser de voyeur averti...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Asmoth, content de te voir de retour.

en fait, je te lis sur ce forum et sur un ou deux autres depuis un bout de temps et j'avoue être totalement fasciné.

Existe-t'il vraiment en ce monde un type qui se balade en micro short, la bite coninuellement prète à être sortie dès qu'une dame a une éttitude équivoque?

Depuis que je t'ai lu, j'observe encore plus les gens que je croise et j'avoue qu'aucun ne te ressemble, même de loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes zé tous !

en effet de retour, je vais pouvoir consacrer un peu plus de temps à l'écriture.

Celle-ci est en effet magique : elle permet de faire revivre des moments, et je l'espère, vous faire vibrer tout comme moi.

C'est un réel plaisir pour moi de vous en donner par les mots.

Je confie les expériences qui ont suscité une réelle émotion. Toutes ne l'ont pas été.

Mais ce que j'aime dans le sexe, finalement c'est ce qu'il y a tout autour : la tension de l'interdit, du "peut-on ? / peut-on pas ?" ; du conflit permanent qui existe entre la morale et le désir, le côté raisonnable contre le côté animal, qui existe en chacun de nous.

Il n'y a jamais eu dans ces expériences des actions imposées, juste des "laisser tenter".

Pour sûr, il est plus difficile pour une homme d'attirer par le corps - nous ne sommes pas tous faits de jolies courbes. La femme est dotée du plus bel esthétisme.

Mais un sexe gonflé sous un fin tissu attire toujours le regards des coquines, des moins farouches... pour nous le fait que l'érection ne soit pas toujours contrôlée... sommes-nous dès lors coupable de la beauté ou de l'érotisme qui se dégagent en nos femmes ?

Au plaisir de vous faire partager d'autres instants très chauds,

Votre bien dévoué.

PS : vous pouvez voir sur mon profil mon mail/msn. J'y liste (liens hypertextes) toutes mes confessions érotiques. J'écris en quasi exclusivité sur ce site, que je trouve convivial et pour lequel j'ai plaisir à écrire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PS2 :

pour celles qui le souhaitent, je compose à partir de photos de vous vos fantasmes, allant des plus légers aux plus inavouables... l'alliance de l'imaginaire et de l'écriture donne une réalité à ces chimères et éveille vos sens en profondeur.

Là encore, n'hésitez pas ! :)

Le forum sera ravi, si vous le souhaitez, de lire ce qui se cache au fond de votre imaginaire coquin !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo, cel m'a rappelé un bain de minuit, i y a fort longtemps!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:) :) Superbe narration de ta talentueuse plume, Asmoth :) ... j'adore les câlins aqua-érotiques en plus :clap::D:) (même si vrai bain de minuit reste encore un de mes fantasmes) ... et merci pour tes précisions concernant ton inspiration :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mrs.Cookine

Sympa cette histoire :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui des bains de minuit à la plage... cela me rapelle de bons moments!! :langue::lal: :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Amandax

J'aime beaucoup, jolie !!!

:langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres belle histoire, bonne complicité entre toi et la belle brune

Je devrais aller plus souvent en Vendée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que tu écris vraiment bien Asmoth, félicitation et au plaisir de lire un nouveau récit de ta plume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel histoire sa ma trop fait bander tout comme toi mdr

je serai toi je ne l'aurai pas laisser partir c impossible donc je doute que ton histoire est vrai lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:) oui ba ça fait qu'une histoire de+ qui s'ajoute aux best sellers d'ici moi ça m'a rappelé mon tout premier bain de minuit l'été de mes 17ans où j'avais perdu ma cullotte :D dans l'eau et qun gentil garçon(a ui jai eu le privilege de prendre la virginité ;) ) avait récupéré en jouant les hommes grenouilles lol faudra que je vous raconte quand j'écrirais mes propres histoires :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.