Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest relations69

Voilà la première partie d'une aventure exceptionnelle !!!

Recommended Posts

Guest relations69

Ce qui devait arriver est enfin arrivé et comme je l'espérais ce n'est dû qu'au hasard. Ca s'est passé hier.

Voilà la première partie d'une aventure exceptionnelle !!!

"Je suis devant le rayon des soutiens-gorge, j'en ai choisi un qui me plait, lorsque j'entends une voix de femme me dire :

- Il va vous aller à ravir.

Je me retourne, vois une femme à peine plus jeune que moi, je la trouve très belle, pas très grande, cheveux courts, yeux noisettes tirant sur le vert, beaucoup de classe.

- Vraiment ? Vous êtes certaine qu'il va m'aller ?

- Oui j'en suis certaine, me confirme cette dame sympathique. J'ai l'oeil, vous avez une belle poitrine et ce soutien-gorge est fait pour vous.

Je la remercie pour son compliment et prise d'une inspiration subite lui propose de m'accompagner dans le salon d'essayage, voir si elle a raison ou pas.

Elle me sourit, me prend par le bras et me dit :

- Mais très volontiers.

J'ai enlevé ma veste, mon pull, lorsque cette dame me propose très gentiment de m'aider, pas question d'enlever mon soutien gorge pour essayer le nouveau, je le pose simplement sur le mien, ma nouvelle connaissance l'agraffe dans mon dos, je me regarde et lui dis simplement :

- Et bien vous aviez raison, il me va à ravir, merci à vous pour votre gentillesse.

- Mais je vous en prie !!! Cest un plaisir pour moi !!

Ma nouvelle amie dégraffe le soutien-gorge et avant que je ne réalise ce qui se passait, dégraffe également le mien, baisse mes bretelles, et ses mains prennent possession de mes seins. Je me raidis complètement, submergée par des émotions nouvelles, troublée agréablement par ce toucher. Dans mes oreilles une voix qui me dit :

- Chutt !!!!!!! Laissez-vous faire...

Et des mains qui me caressent mes seins, des mains qui virevoltent sur mes mamelons qui durcissent, des mains qui font que je me sens excitée, des mains qui me font dire que j'ai envie de cette femme, envie de faire l'amour, je sens que je mouille.

- Tout va bien ici ?

C'est une vendeuse qui vient d'entrouvrir le rideau

- Oui oui, très bien merci !! ais-je juste le temps de lui répondre

Le rouge me montant au visage, alors que mon amie continue ses caresses divines.

Mais le charme est rompu, je suis mal à l'aise à l'idée de voir revenir cette vendeuse qui a tout compris de ce qui se passait

Je me retourne vers cette femme fantastique pour lui faire part de mon désarroi et de mon trouble, je lui avoue que je n'ai jamais eu d'exprience avec une femme, mais que je fantasme, que de ce fantasme est née une véritable envie et que là ça devient un besoin.

Elle me dit me comprendre et ne veut rien brusquer, elle me laisse me rhabiller, et me tend sa carte de visite, et avant de me quitter me dit,

- J'ai vraiment très envie de vous revoir, pouvez-vous venir en début d'après-midi ??????

Je lui réponds : - Oui très rapidement.

Je ne prends même pas le temps de réfléchir aux conséquences. Elle me sourit et me quitte. Je vais à ma voiture rongée par une sourde envie, je me sens excitée, troublée, j'ai du mal à m'expliquer ce qui m'arrive, la seule chose qui compte pour moi est de revoir cette femme et ce le plus tôt possible.

J'arrive à la maison, dépose mes quelques courses, je vais vite prendre une douche, me lave avec soin les endroits les plus intimes, me parfume très légèrement. J'enfile un pantalon et pull noirs, décolleté en v, je préviens mon ami que je repars et que je rentrerais tard ce soir. Il ne s'inquiète jamais et me dit okay.

Je repars le coeur en fête vers ma destinée.

Je suis enfin arrivée, le coeur battant je sonne à l'interphone et aussitôt une voix qui me dit :

- C'est vous ??

- Oui c'est moi !!!!

- Montez vite, j'habite au dernier étage, je vous attends.

Les portes de l'ascenceur s'ouvrent, je sors et mon amie m'attend, un sourire chaleureux sur ses lèvres, elle n'est vêtue que d'un grand tee shirt qui lui arrive à mi cuisses, au vu de ses mamelons énormes qui transpercent le tee shirt, j'en déduis qu'elle n'a pas de soutien gorge.

- Oh vous êtes venue, je suis ravie, venez vite

Et de me prendre par la main et de m'entraîner dans son appartement arrangé avec beaucoup de goût. Elle me fait assoir sur un grand canapé d'angle, elle dans un fauteuil, très à l'aise, elle croise ses jambes superbes et j'entrevois l'espace d'un moment qu'elle ne porte rien dessous, elle est nue sous son tee shirt, nue et tellement belle. Je me noie dans son regard qui en dit long sur son désir, sur ses envies.

- Vous désirez boire quelque chose ?

Et spontanément sans réfléchir je lui réponds :

- Non c'est vous que je veux.

Je me trouve bête, le rouge envahit mon visage, j'aimerais être une souris afin de pouvoir vite me cacher. Je n'ose regarder cette femme si désirable, elle vient vers moi, soulève mon visage et m'embrasse sur la bouche, ses lèvres chaudes m'électrisent complètement, j'entrouvre les miennes et laisse passer sa langue qui vient fouiller ma bouche, sa langue qui vient prendre la mienne, l'enveloppe, s'enroule autour d'elle. Ce n'est plus un baiser tendre, mais un baiser torride, une vraie tempête sexuelle, dans ce baiser nous faisons passer l'envie que nous avons l'une de l'autre. C'est prodigieux !!!!! Mes mains caressent ses seins doucement.

- Enlève-moi mon tee shirt, s'il te plait.

Oh cette voix rauque me fait chavirer, je la débarasse de ce tee shirt encombrant, je reste figée devant son corps magnifique, ses seins gros, lourds mais encore fermes, ses gros mamelons qui ne demandent qu'à être caressés. Son ventre encore plat, ses cuisses qu'elle a écartée. Je n'en peux plus, j'ai une bouffée d'envie qui me vient, l'émotion est grande, J'ai l'estomac noué par une énorme boule mélée d'angoisse et de plaisir. . Je vais concrétiser mon fantasme, faire l'amour à une femme.

Nous titubons toutes les deux et finissons sur le canapé où j'allonge mon amie, elle a posé une jambe sur le dossier du canapé, alors que son autre jambe est à terre, légèrement pliée, cette position fait qu'elle est écartelée, je vois son sexe épilé, humide. Je me sens terriblement excitée, je me penche sur ma belle amie, l'embrasse de nouveau violemment, puis mes mains s'emparent de ses seins et je commence longuement à la caresser, d'abord je prends ses seins dans mes mains, les soupèse, les pétris, les malaxe, j'enfonce mes doigts dans sa chair tendre. Ses mamelons se sont érigés en pointe dures, j'ai mouillé mes paumes de la mains et lui caresse ses mamelons, j'effectue des cercles de plus en plus grands, et appuie un peu plus sur ses mamelons.

- Hummmmmmmmm...

Je les prends dans mes doigts, les étire le plus possible et les fais tourner entre mon pouce et l'indexe,

- Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, encore...

Cette femme merveilleuse apprécie mes caresses, je me donne à fond, avec bonheur, je mouille.

C'est ma bouche qui remplace une de mes mains, qui s'empare d'un mamelon, le suce, l'aspire, l'étire...

- Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, j'adore tes caresses.

Oh cette voix me transperce complètement, je suis déchainée devant ce corps superbe. Je lèche ses seins, ses aréoles, ses mamelons, la lèche partout, je descends sur son nombril, m'y attarde, puis enfin j'atteins le bonheur.. ma main s'est posée sur son sexe mouillé en abondance, j'écarte les grandes lèvres, je sens un frémissement parcourir mon amie...

- Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, continuuuuuue....

Je passe juste un doigt sur cette fente qui m'attire, je caresse le capuchon sous lequel est caché son clitoris, je le mets à jour et commence à le caresser, mon amie se cambre sous cette caresse exquise,

- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, encoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee.

Je prends délicatement son clitoris dans ma bouche, le suce, l'aspire, je ne veux surtout pas lui faire mal, mais à ses réactions, je comprends qu'elle apprécie. je lèche son sexe ouvert, ses grandes lèvres, je donne de grands coups de langue qui la font hurler de plaisir. J'introduis ma langue au plus profond de son puit d'amour et la fais tourner, je la ressors puis la rentre à nouveau, ma maitresse hurle son plaisir, son bonheur.

- Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, c'est trop bonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn.

Ce sont maintenant deux doigts qui ont pénétré et remplacé ma langue, je la doigte très rapidement, mes vas et viens se font plus longs et rapides, je sens mon amie sur le point de jouir, je l'embrasse sur sa bouche, elle répond à mon baiser avec passion. Je passe ma langue sur ses mamelons durcis, je continue à la doigter très rapidement, avec mon pouce je caresse en même temps son clitoris gorgé.

- Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh,

Et dans un cri énorme, mon amie jouit. Je la doigte encore et ressors mes doigts mouillés par son nectar, je les porte à ma bouche et je les suce avec avidité. Hummmmmmmmmmmmmmmmmm, c'est agréable. Je ne résiste pas et me baisse de nouveau pour lécher son sexe, le humer.

- Viens vite ma chérie...

Je me lève et vais vers mon amie qui respire plus vite, ses seins se soulèvent, elle reprend peu à peu sa respiration normale.

- Oh chérie c'était merveilleux, quand je pense que tu n'avais jamais fait l'amour à une femme. Et bien dommage pour ces femmes, tu es une amante exceptionnelle.

De nouveau je rougis sous son compliment.

Elle prend mon visage entre ses mains, m'attire contre elle pour un baiser sensuel et torride. Je ne voudrais pas que ce baiser s'arrête. Je suis sur un nuage.

- Je m'appelle Michèle et toi ?

Nous éclatons de rire ! Pas une seconde nous avions pensé à nous présenter, trop pressées l'une et l'autre par ce désir qui nous tenaillait.

- Moi c'est Kimi.

- Kimi ???? Oh j'aime beaucoup.

Michèle me caresse mes seins et me fait comprendre que c'est à son tour de me donner du plaisir, je lui souris, la rassure et lui dis que j'ai joui, que là je n'ai plus trop le temps, mais que je reviendrais et que nous aurons tout le temps nécessaire. J'ai du mal à me détacher de cette superbe femme, mais je dois rentrer à la maison, il est temps.

Un dernier baiser, une dernière caresse, elle m'accompagne nue jusqu'à la porte, nous nous embrassons à nouveau violemment, passionnément, je m'écarte d'elle, le coeur lourd, je lui souris, lui promets de revenir, l'ascenceur est là, je m'y engouffre, les portes se referment.

- Je reviendrai c'est certain !!!

La suite est pour demain, car aujourd'hui je suis revenue voir ma belle amie...

Alors belle Jessyka penses-tu que ça vaille le déplacement de passer me voir par le plus grand des hasards ??????? :wink:

déplacé par Cath41

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magique ton texte! Comme si j'y étais!

Tellement de filles ont ce fantasme et n'osent pas faire le saut, n'osent pas approcher une autre fille... (et je m'inclue ici... :wink: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle belle histoire relations69 :wink:

Merci de l'avoir partagée :wink:

En espérant que ca en motive certaines :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

superbe récit, j'aimerais bien vivre ce récit au masculin :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.