Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Luna024

J'ai fais un rêve

Recommended Posts

Guest Luna024

(Un fantasme :wink: )

Je me suis réveillée, en sueur, tremblante et seule, au milieu de mon lit ravagé.

J'ai fais un rêve. J'ai rêvé d'un amour puissant, fort, un amour de la race de ceux qui dominent tout le reste.

J'ai rêvé de toi, cette nuit, encore.

Je t'ai vu, à genoux sur ce même lit, vêtu de ta tenue d'Adam, la verge tendue, ton regard dans le mien.

-Vien-là, prend-la. Osais-tu me dire sans fausse pudeur, sans honte, sans aucune inibition.

Et gourmande, affamée de toi que je suis, je me suis presque jetée sur toi. Ma langue qui est aller directement sur tes testicules, pour les caresser, pour leur signifier, par quelques concret baisés, combien je les aime. Délicatement, j'ai aspiré l'un entre mes lèvres, sucé délicatement tout en caressant son jumeau...

Une main plaquée entre mes cuisses, je caressais mes lèvres les plus intime tout en caressant ainsi tes testicules.

Mon regard fondu dans le tien, je te regardais, j'épiais chacune de tes réactions, je jouissais de te voir prendre plaisir à mes caresses.

Mais j'avais si faim de toi que ce plat ne me suffisait plus. Je désirais bien plus. J'attendais de toi bien davantage!

Ma langue se glissait, lascive, caressante, le long de ce muscle tendu et dur. Immobile, tu me caressais inlassablement les cheveux, m'encourageant à poursuivre, à aller plus loin, mais à ne surtout pas cesser.

Ma langue a dessiné mille et une arabesque sur cette verge qui se dressait comme une menace, comme une promesse. Ton membre luiesant de la salive que j'y ai laissé alors que mes lèvres se posaient sur ton gland.

Ton regard semblait me brûler, me transpercer, tu t'impatientais, et moi, coquine, je fesais durer ton attente. Je te provoquais par ma croupe que je fesais bouger lentement. Tu admirais ma poitrine, nue, qui frôlait tes cuisses par moment... l'ai-je fais exprès? Oh oui!

Je te voulais qui brûle, je te voulais enflammé de désir, je te voulais qui ne penserait qu'à moi, qu'à toi, qu'à nous deux. Dans notre lit il n'y avait que nous.

Mes lèvres s'écartaient enfin, et ton sexe pénètra ma bouche, la possèda, y plongea profondément alors que ta gorge laissait passer un gémissement sourd.

Que croyais-tu mon chéri? Croyais-tu vraiment que j#allais être ton objet de plaisir?

Tu confondais, car ce soir, c'est toi qui m'appartenais.

J'ai attrapé tes hanches de mes mains, mes ongles glissaient sur tes fesses, ils te prévennaient, te disaient que tu avais bien assez joué déjà. Que la maîtresse c'était moi...

Pour te punir de ton impatience, je me suis reculée et j'ai abandonné ton désir pour disséminer mille et un baisé sur ton ventre, ton torse...

Et je suis revenue sur ton sexe que j'aspirais lentement entre mes lèvres accueillantes. Ma bouche avançait et reculait sur ta verge durcie, ma langue caressait ton gland, ta hampe... ton regard semblait voilé, ton esprit s'embrumait... et je te laissais te perdre dans ce délicieux tourment.

Cruelle-Oh oui et oh combien!- je t'abandonnais ainsi, au paroxysme du désir. Je me suis levée, me suis mise debout sur le lit. J'avançais.

J'exigeais de toi un baisé. J'exigeais de toi le plus intime des baisé.

Mes jambes étaient ouvertes, ta tête à la hauteur de mon bas ventre, et je te regardais.

-Convainc-moi de continuer. Exigeais-je, intraitable.

Je te provoquais sans pudeur, et tu ne me résistais pas. Tu voulais jouir de ma bouche, tu voulais jouir tout court.

Ton baisé, sur mon sexe que j'avais déjà si chaudement carressé, m'arrachait déjà une plainte.

Les yeux mi-clos, je sentais ta langue qui faisit de doux aller retour de ma vulve humide, à mon anus étroit, serré... Les sensations se bousculaient, nombreuse, bouleversantes.

Je me suis reculée, tu t'es assis. Je me suis accroupie , puis me suis mise sur toi, à quatre pattes, pour aller encore goûter ton sexe d'homme, ta virilité.

Mais tu ne voulais plus de cette caresse, tes envies te conduisaient bien plus loin.

Je venais de passer de la maîtresse à l'élève.

Tu t'es mis à genoux derrière moi, tru t'es mis à caresser mon sexe du tien. Mes hanches se mouvaient, cherchant à t'attirer en moi.

Tes mains, larges, rompu à cet exercice, malaxaient mes fesses que tu as par moment embrassées.

L'incendie au creux de mon ventre devenait une torture, je t'appelais, je te voulais, mais c'était à chaque fois insuffisant pour toi.

J'en suis venue à te supplier tant me désir ne souffrait plus d'attendre. Tu as empoigné ton sexe avec fermetéet l'as plongé entre mes fesses.

J'ai gémis. Je sentais ton gland qui glissait lentement entre mes fesses, descendant entre elles toujours plus bas, vers mon sexe... mais tu t'es arrêté avant, tu as poussé sur mon anus qui s'est ouvert pour toi. Tu m'a prise. Tu es entré en moi, si profondément que des testitules se collait à mes fesses, et tu t'es presque couché sur moi pour aller mordiller ma nuque.

La vive douleur du premier contacte faisait place à un sentiment de plénitude. Sur ma main que j'avais glissé entre mes cuisses, je sentais mon désir couler. Déjà à deux pas de l'extase, je bougeais sous toi, cherchant à me pénétrer plus intimement encore de toi.

Tu t'es redressé. Ton désir déjà exascerbé par mes précédentes caresses, tu bougeais en mois lentement d'abord, pour nous calmer tous les deux... puis plus vite, plus fort, avec virilité, avec force... et je devenais folle de tout cela.

Tu m'appelais à la jouissance, mes doigts trempés qui harcelaient sans cesse mon clitoris gonfflé... J'ai poussé un cri, j'ai joui avec une violence de cataclysme. Ton sperme a giclé en moi, durant cet orage, je l'ai senti me brûler, j'ai entendu ton cri de plaisir, comme un tonnerre qui me frappait de plein fouet...

... et je me suis réveillée, en sueur, seule.

Ma main s'est glissée d'elle-même entre mes cuisses, j'ai découvert mon sexe lisse, trempé. J'y ai plongé les doigts pour les plonger ensuite dans mon anus esseulé.

J'entends la télé, je me masturbe et j'entends la télé.

Cessant mon manège, je sors du lit, me rend à la salle de bain, je me lave les mains puis vais au salon.

Tu es-là. Tu regardes un match, tu écoutes les commentateurs et leurs voix qui m'endorment toujours.

-Le volume est trop fort ? Me demandes-tu.

-Trop faible. Opposais-je.

Je te rejoins, m'assois sur toi... et tu bandes déjà. Mon regard a suffit, tu as saisi. Je m'en fous.

Je repousse l'élastique de ton boxer, je relève ma nuisette.

-À quoi tu as rêvé comme ça hein? T'amuses-tu, tout à fait près à me laissé faire.

Alors que tu t'attends à ce que je m'empale sur ta verge, je la saisi et la tient fermement, j'y colle mon anneau encore humide... et doucement, je te possède.

-Oh... Soupires-tu.

Lascive, amoureuse et joueuse, je donne libre cours à mon fantasme. Je te prends enfin tout comme dans mon rêve tu t'es permis de me posséder.

Cette fois, c'est toi qui caresse mon clitoris, cette fois, ce sont tes doigts que j'inonde.

... faites de doux rêves :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest K@thy

:wink: :wink::wink:

Très joli fantasme que tu nous conte là, maintenant il va falloir le réaliser

Car il est tellement agréable à lire…

Que tu ne peux que prendre du plaisir…….

:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: ça me donne des envies :wink:

Cathy ? :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest K@thy

:wink: ça me donne des envies :wink:

Cathy ? :wink:

j'imagine bien :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Luna024

:wink: Allez-y, je vous apporte une couverture, et... vous nous raconterez ce que vous aurez partagé... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: Allez-y, je vous apporte une couverture, et... vous nous raconterez ce que vous aurez partagé... :wink:

ne t'inquiètes pas, dés c'est fait, nous écrirons dans "expèriences" :wink:

:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

superbe... tout simplement

Je ne saurais dire mieux :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

très beau texte !! :)

ça donne chaud tout ça !! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest BRUNO37

Fais chaud d'un coup !!! :):):)

bravo pour ce superbe récit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest RQT

J'ai édité le titre de ton message car "fantasme" n'est pas très parlant :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.