Aller au contenu
Invité Anonymous

Une surprise peut en cacher une autre.

Messages recommandés

Invité Anonymous

Le texte qui suit est purement fictionnel, j'y est pensé ce matin et l'ai écris dans la matinée pour un petit forum, je vous le propose également en espérant qu'il vous plaise :langue:

"Voila trois mois que j'ai rencontré mon amie, Sophia, elle ma tout de suite plu, brune aux yeux bleu, taille moyenne, une poitrine assez petite mais qui va parfaitement avec son corps. Notre entente est parfaite, probablement parce que notre relation est encore jeune. Avec notre premier trimestre arrive les beaux jours, le soleil reviens, les plages se réchauffent tout comme les esprit. Souvent, lorsque nous avons des journées pour nous nous les passons au lit, à nous découvrir, il faut tout de même avouer que je découvre bien plus qu'elle :roll: c'en ai même devenu un fantasme commun, elle en maitresse et moi en élève, à ses ordres.

Un jour de Juillet ses parents prirent la décision de partirent en vacances pour un mois sur un îles des Bahamas, nous laissant la maison. En un éclair nous avons pris nos quartier et avons profité d'être seul pour faire l'amour dans toutes les pièces de la maison.

Un jour entre la mi-Juillet et le 15 Août nous avions décidé de sagement nous donner du plaisir dans sa chambre, nos vêtements rejoignirent très vite le sol et langoureusement je descendis le long de son corps. J'embrassais ses seins puis son ventre avant d'atteindre ses cuisses et remonta légèrement pour m'arrêter devant son pubis totalement dégarnis. Ma bouche se colla à sa peau avant de ne prendre la direction de son intimité, je fis passé mes doigts sur son sexe, l'effleuré juste assez pour sentir que déjà elle m'attendais. Ma bouche vint à la rencontre de ses lèvres déjà brulantes et humide, puis ma langue commença, encore en apprentissage j'essayais de m'appliquer au mieux en suivant le mouvement imposé par ses mains posées sur ma tête. Son souffle s'accéléra et ses jambes ne cessèrent de bouger. Tout en variant la vitesse et le mouvement de ma langue, une de mes mains remonta la caresser également, mon nez collé à son corps je sentait la légère odeur de son nectar qui sublimais encore plus mon activité, de temps à autres je me permettais de gouter à ce "jus" délicieux qui me plaisait tant.

Lorsque son excitation fus à son comble elle inversa les rôles, je me retrouvais donc confortablement allongé pendant que doucement elle parcourais mon corps avec ses baisers. Lorsqu'elle arriva devant mon pénis, déjà en érection depuis longtemps, elle ne perdis pas une seconde et commença son ouvrage. Ses mains expertes caressaient mon phallus brulant d'envie. Délicatement elle massa mes testicules et les suça légèrement. Enfin elle s'occupa de mon sexe, sa langue se promena sur la longueur de mon membre, puis revins sur mon gland, passant sous la couronne et titillant le petit bout de frein qu'il me restais. Je sentis alors ses lèvres chaudes se posé sur la tête de mon sexe commençant doucement les va et viens si attendu. Avec l'une de ses mains elle continua à me caresser les bourses pendant qu'elle accéléra son mouvement de tête, mon plaisir ne faisait aucun doute, mon cœur s'emballa et quelques minutes seulement suffirent pour qu'à mon tour je sente monté l'orgasme. Coquine comme à son habitude elle stoppa son activité avant le final pour laisser le désir monté encore plus en moi.

La chaleur dans la chambre devenais insoutenable, le soleil d'été et notre chaleur se combinant nous étions tout deux en sueur mais toujours terriblement volontaire pour continuer à faire montée nos températures respectives. Après avoir ouvert les fenêtres elle revins prêt de moi sur le lit, les voisins les plus proches étant hors de portée de voix nous reprîmes nos caresses.

Lorsque l'excitation fus remonté Sophia me mis sur le dos et lentement, tendrement, elle posa sur mon sexe dressé ses lèvres toujours trempé de désir. Elle se pencha pour m'embrasser et commença à bouger ses hanches, je sentais tout le plaisir d'être dans son intimité la plus profonde, la laissant diriger nos deux sexes. Je sentais son bassin monter et descendre mon membre, nous regardions dans les yeux et ne perdions rien du plaisir in-cachable de l'autre, nos baisers étaient brulant, je sentais sa poitrines frotter mon torse. Au bout de quelques minutes elle décida de changer de position, mais alors que nous allions reprendre nos ébats nous furent stoppé par une forme sur le pas de la porte.

Là devant nous, la sœur de Sophia, Ludivine, 18 ans depuis quelques jours, nous regardaient, depuis quand, seule elle le savais, personne ne bougeais plus ni ne parlais. Alors que mon sexe commençait à ramollir mon amie suivis le regard de sa sœur vers mon membre. Elle me regarda alors avec un grand sourire et le repris en bouche à ma grande stupeur. Malgré la présence d'yeux scrutateur je repris de la vigueur sans vraiment tardé. C'est alors que j'eu la plus grande des surprises. Mon amie amena sa bouche à mon oreille tout en caressant mon sexe, là elle me dit doucement :

"Je veux que tu me prenne par derrière !"

Estomaqué je lui fis signe de la tête de la présence de sa cadette, elle m'embrassa alors doucement et se mis à quatre patte faisant face à Ludivine. Sans vraiment y réfléchir je m'avançais alors à genou jusque mon amie qui déjà se caressait en ne perdant pas une seconde des réactions de notre voyeuse. Plutôt excité par la situation je passait ma main sur son sexe trempé pour y récupère un peu de nectar, mes doigts passèrent ensuite le long de son anus déjà brulant mais encore clos. Lorsque ma mains sentis le moment venu mon sexe se présenta à l'entrée de ses fesses. Lentement je m'insinuait à l'intérieur en entendant les gémissements de mon amie qui semblais apprécié fortement la situation. Mes mains sur les hanches de Sophia imprimèrent un rythme peu élevé pour que nous puissions sentir tout les deux les aller et venu de mon sexe dans ce lieu si plaisant. Tout aussi doucement que nos ébats Ludivine commença à reculer, semblant vouloir s'éclipser. Mais mon amie ne voyais pas cela du même oeil. Alors que je continuais à la sodomiser elle dit tout en gémissant :

"Si tu sort de cette chambre j'expliquerai au parents que tu nous mattes entrain de baisé ! Alors maintenant tu rentre et tu m'enlève tes fringues !"

Devant la gêne de sa sœur Sophia me demanda d'arrêter, je me retirais donc la laissant descendre du lit pour rejoindre sa soeur. Elle la pris par le poignet et la mena jusqu'à un chaise qui trainais dans la chambre, là sans laisser le temps à Ludivine de comprendre elle lui retira son débardeur moulant, laissant sa poitrine à l'air libre. Elle avais des seins de toute beauté, bombé parfaitement avec de petit tétons entouré d'une auréole qui appelais à être caresser. Étrangement Ludivine ne fus pas offusqué. Lorsque Sophia se baissa pour retiré la petite jupe blanche et volatile de sa sœur celle ci eu un mouvement de gêne.

Mais lorsque le tissu tomba au sol mon amie et moi eurent le plaisir d'admirer un sexe libre et sans aucun doute possible trempé de désir. Sophia se tourna vers moi et me dit :

"Regarde, elle est déjà toute trempée. Je ne serais pas surprise qu'elle se caressait en nous regardant baisé ! C'est pas vrai ?"

D'un mouvement timide Ludivine confirma, alors Sophia se tourna vers elle et repris :

"C'est pas grave tu sais, je vais pas t'engueuler pour sa, au contraire même je trouve sa plutôt excitant."

Toujours sur le lit j'admirais ces deux sœur nues devant moi, l'une en sueur le sexe trempé et l'anus que je savais brulant de désir et l'autre les lèvres pleine de nectar qui avais du prendre pas mal de plaisir en regardant sa sœur se faire prendre. Mon érection ne diminuais pas se qui amena Sophia à dire à sa sœur :

"Tu vois il bande comme un cheval, je suis sur qu'il adorerais baisé deux sœurs en même temps !"

Devant mon approbation elle laissa ses mains parcourir le corps de Ludivine passant de ses seins à ses fesses et s'attardant sur son sexe. Elle l'embrassa dans le coups et sa sœur ferma les yeux visiblement de plus en plus chaude face à la situation.

"Je suis sur que tu à envie de nous rejoindre, c'est pas vrai ? Je le sent, ta petite chatte est trempé, tu le veut, sentir mon homme te prendre, me sentir entre tes cuisses, te lécher les lèvres pendant qu'il te sodomise, dit le que tu veut jouir entre nos mains, moi en tout cas je veut te voir comme sa, je veut sentir ta chatte brulante sous ma bouche, je veut te voir te faire baisé pendant que je te lèche et je veut que tu me fasse la même chose pendant qu'il me prendra. D'accord ?"

Sa main caressais le sexe de Ludivine, jouant avec la petite toison qui recouvrais son intimité, elle recouvrais le pubis mais étais entretenu sans doute possible.

Lorsque la cadette rouvris les yeux elle tourna la tête vers Sophia et l'embrassa sans hésiter. Avant que celle ci ne l'amène sur le lit. Ludivine étais à aux ordres, allongés sur le dos je pris le partis de descendre entre ses cuisses, je pris tout de suite ses cuisses sur mes épaules pendant que sans vrai ménagement je commençais à lèche ses lèvres dégoulinante de plaisir. Sophia se mis au niveau du visage de sa sœur et se tourna comme pour se mettre en Soixante-Neuf. Pendant que sa sœur commençais à la lécher elle me regarder prendre soins du sexe de sa cadette. Après plusieurs minutes dans la même positions Sophia se releva et, surement dus à l'excitation, pris un ton beaucoup plus cru.

"Maintenant je veux tu voir la baisé, me dit elle, occupe toi de son petit cul je suis sur que personne ne s'en ai occupé encore."

Sa sœur aquiesca et rajouta là aussi de manière cru :

"Je me suis souvent masturber en vous imaginant tout les deux, j'ai toujours fantasmé que se soit avec vous deux que je me fasse prendre comme sa."

Un rire éclata entre les deux sœurs qui semblais se redécouvrir dans cette luxure alors même que j'étais à l'entrée de son cul. Lorsque mon sexe entra j'entendis des petits râles de douleurs mais Sophia me fis continuer, lentement je rentrais mon sexe, agrandissant mon passage au ralentis. Je voyais mon amie sur le dos pendant que Ludivine lui léchais amoureusement la chatte. Aucune des deux ne perdais le regard de l'autre alors que le plaisir se lisait dans leur yeux.

Mes mouvements se faisait de plus en plus pressant, accélérant le rythme, mon sexe rentrais de plus en plus vite les petits gémissement que je percevais me poussais à continuer alors même que Sophia à nouveau se retourna, cette fois si le sexe de Ludivine étais libre, elle se plaça alors sous elle et commença à la lécher, avec un de ces mains elle en profita pour me caresser les bourses pendant que je continuais à aller en venir entre les reins de sa sœur. Tout le monde profitais e ce moment surréaliste. Et au bout de plusieurs longues minutes je sentis l'orgasme venir, après en avoir fait part à mes deux amantes je me retire de Ludivine, les deux sœurs se mettent alors devant moi et me masturbe énergiquement, lorsque je sent mon plaisir arrivé je ne peut retenir des râles de plaisir, alors plusieurs jet sorte de mon sexe pour atterrir sur la poitrine des deux sœurs qui continus de me branler pour extraire jusque la dernière goutte de plaisir.

Exténué je laisse mes deux comparses s'amuser entre elles, visiblement leur jeux vont durer plusieurs heures. Je repart détendu et encore sous le coup de cette après midi des plus incongrus."

Milles excuses pour les fautes qui se sont glissé dans le texte :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tres belle histoire on pourrait croire a une vrai experience malgrés 2 soeur qui se touche c'est un peu bisar mais plaisant pour ma part en tout cas .Merci pour le recit

:content::shock::clap::aime::wink: :shock:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les deux soeurs me dérange aussi mais l'histoire est trés excitante...

Mais si tu parles de la même Ludivine que celle de mon histoire, ça ne m'étonnes pas d'elle ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Merci beaucoup ;)

@ SIRE-LANCELOT : Désolé, je doit avouer que je n'avais pas lu ton texte avant :aime2: , si tu le souhaite je peut changer le nom sans soucis :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.