Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

maki_974

En ville...

Recommended Posts

(Texte écrit il y a deux ans et demi, posté sur un autre forum, fermé depuis)

e sors du train... sur le quai les personnes se croisent, familles cherchant leurs proches, hommes d'affaires discutant l'air sérieux, parisiens se dirigeant à grands pas vers le métro... Avançant au milieu d'eux, je scrute, à ta recherche...

Une main posée sur mon épaule, je me retourne, tu es là, face à moi, un ptit sourire au lèvres, les yeux pétillants. Je te prends dans mes bras, tes mains caressent mes bras, mes lèvres rencontrent les tiennes, ma langue goûte ta bouche sucrée.

Quelle idée de se retrouver ici, à Paris, par cette journée grise et humide? un vrai hiver parisien... Sans but autre que de se retrouver quelques heures en avance... juste quelques heures pour nous deux dans la ville...

Un petit passage sur les quais de Seine... le froid est un bon prétexte pour que tu te blottisses contre moi, que je sente ton souffle chaud dans mon cou lorsque tu t'engouffres dans mon manteau, que je glisse mes mains contre tes fesses dans les poches de ton jean....

Nous nous engouffrons dans le métro, se laissant envahir par sa moiteur. Une rame bondée arrive, nous nous glissons dedans, tu te serres dans un coin et je viens me coller à toi... ton regard... tes lèvres... ta chaleur... mes bras t'entourent, tes yeux me dévorent, ma bouche avale ta langue, tes mains glissent sur mes fesses, les miennes se frayent un chemin autour de ta taille passant rapidement sous ton pull... Je presse ton corps contre la paroi pour sentir tes seins contre moi, tes cuisses qui glissent contre les miennes... Un instant je devine ton regard partir vers les autres voyageurs: je te plaque d'autant plus fort contre le mur de métal, te bâillonne de ma bouche te laissant à peine respirer, caressant la peau de ton dos puis la laissant descendre ma main sous ton jean à la naissance de tes fesses... ton ventre vient se coller au mien, tu recules un peu tes lèvres et me retourne un petit sourire gourmand en sentant la raideur qui commence à naître contre toi... tu n'oserais pas?!! si!! je sens ta main se glisser entre nous et venir apprécier l'effet que tu me fais... effet qui augmente d'un coup sous tes caresses à travers mon baggy... alors que je ne peux plus résister, glissant ma main être tes fesses moulées dans ton jean trèèès taille basse, laissant mes doigts suivre ce joli string qu'il laisse entrevoir...

Le métro ralentit.... c'est notre station... Je t'entraîne dans les couloirs, collé contre toi, au mileu de la fourmillière parisienne. Quelques arrêts sur le trajet pour sentir tes lèvres contre les miennes et nous entrons dans le grand bâtiment qui abrite le musée. Nous payons nos places et nous pénétrons rapidement dans une série de pièces en enfilades quasi désertes, aux murs desquelles pendent des tableaux...

Pas très passionnant, en fait, cette exposition.. surtout avec toi contre moi, c'est résolument impossible de s'y intéresser... surtout quand au bout de la quatrième salle, alors que nous sommes justes tous les deux face à un tableau, je sens tes doigts glisser dans mon baggy, droit sous mon boxer, et s'emparer de ma hampe... mes mains glissent sous ton pull pour saisir tes seins, parcourir leurs courbes douces et exciter tes tes tétons durcis qui pointent à travers le tissu...

A la salle suivante, je dégrafe ton soutien gorge dans ton dos, fait passer une des bretelles par ta manche pour que tu le fasses glisser, puis je le fais sortir par l'autre manche... un joli petit balconnet rouge en dentelles qui finit rapidement dans ton sac, alors que, les fesses plaquées contre mon sexe, tu sens mes mains glisser sous ton pull sur tes seins nus... et l'une d'entre elles descendre sur ton ventre... sous le tissu léger de ta lingerie... glisser sur ton sexe humide... épouser ton mont de venus de mes doigts... caresser ton bouton et te sentir vibrer... pénétrer doucement en toi... mes lèvres dévorent ton cou... je sens ton corps onduler contre moi....

Agrippant mon poignet pour maintenir ma main contre ton ventre, tu m'entraînes vers la salle suivante, déserte, dans laquelle trône dans un coin un petit banc rembourré en face d'un grand tableau... tu m'attires vers lui, tourné vers la peinture, passant ta langue sur tes lèvres puis sur les miennes pour m'exciter.... et je sens tes doigts faire sauter les boutons de ma braguette, glisser dans mon boxer et s'emparer de l'objet de ton désir... tu le sors à l'air libre, comme pour mieux l'admirer, caresses toute la longueur de la hampe, soupèses mes bourses, laissant filer tes doigts jusqu'entre mes fesses, m'excitant tant que tu peux...

Tu te laisses alors glisser contre ma jambe, à genoux sur le banc, tournée vers le tableau. Tes yeux remontent vers les miens....et tu déposes ta tête contre ma hanche, tes lèvres douces tendrement sur mon gland... ta langue chaude qui passe dessus.. humm... prend possession de ton jouet, descend et remonte le long de mon membre... tes lèvres viennent l'enserrer... tu sens mes contractions s'accélérer au rythme de tes caresses... tu suces en me regardant dans les yeux... tu sens mes doigts agripper ta tête... je soupire... tes doigts agrippent mes fesses tandis que ta langue redouble d'ardeur... mes doigts se crispent, mon sexe se raidit... et vide sa semence dans ta bouche...

Alors que tu nettoies de ta langue mon gland avec douceur, nous entendons des pas dans la salle voisine... je te relève rapidement et te serre contre moi, mon sexe contre ton ventre et je t'embrasse à pleine bouche... donnant ainsi le change à la conservatrice qui vient d'entrer dans la salle...

A peine a-t-elle tourné le dos que je me rhabille tant bien que mal et que nos fuyons vers la sortie....

Dehors, la nuit est en train de tomber... l'un contre l'autre nous quittons les grands boulevards pour les petites rues sombres... Dans une ruelle à l'écart, vide et sans éclairage, je sens ta main glisser sur mes fesses. Ma main suit le même chemin, glissant doucement entre tes cuisses brûlantes et humides... D'un coup je t'entraîne sous un porche, te plaque contre la porte, bâillonne ta bouche de mes lèvres, dégrafe ton jean, le fait glisser lui et ton string au bas de tes fesses, te retourne contre la porte. Tu sens une de mes mains glisser dans ton intimité... aussitôt remplacé par mon sexe dur qui s'enfonce d'un coup en toi... tu pousses un petit cri et t'appuies contre la porte. mes mains viennent s'appliquer sur les tiennes et tu me sens aller et venir en toi. Mes coups de butoir t'arrachent des petits gémissements, tu dois te tenir fort à chaque fois que mes couilles tapent contre tes fesses... tu soupires, tu fermes les yeux, je te sens te contracter... tu jouis... Je me retire doucement, mais déjà tu sens un de mes doigts, mouillé, appuyer sur ton petit trou puis s'enfoncer entre tes belles fesses, bientôt suivi par un deuxième... tu t'agrippes à la poignée, te cambres pour t'offrir à moi...tu devines mes doigts qui ressortent... et l'instant d'après mon sexe enduit de ta cyprine s'introduire à leur place et glisser profondément dans ton joli cul... tu sens mes bourses taper contre ton sillon trempé, mes mains accrocher tes seins, tes hanches, mon membre dur aller et venir à toute vitesse en toi, passer entre tes muscles serrés.... en quelques secondes tu jouis à nouveau et je me vide en toi....

Nous nous rhabillons mutuellement en s'embrassant tendrement... je regarde l'heure: il faut vite prendre un taxi pour retourner à la gare et sauter dans le dernier train...

Sans doute qu'on y sera pas très sages non plus.... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Bonjour et merci pour ce moment, je reconnais une belle plume peut être rencontrée ailleurs, la toile est si vaste :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.