Aller au contenu
Tobyking

Une rencontre fulgurante - Première partie.

Messages recommandés

Me voilà de retour pour vous conter une histoire qui m'a été inspirée par une belle naïade et pour respecter ma promesse.

Pour ceux et celles qui ne le savent pas, je travail en tant que profession libérale. J'ai la chance d'avoir des collaborateurs et secrétaire et c'est vrai que le travail me laisse peu de temps pour le côté rébarbatif de la gestion administrative et comptable.

C'est la raison pour laquelle, je paie gracieusement tous les mois un Expert Comptable qui ne se déplace jamais. Mais un jour, dans un coup de colère alors que je reçois une lettre de rappel, j'appelle immédiatement mon Expert Comptable pour lui dire ce que je pense de son suivi. Il me répond qu'il m'envoie dès le lendemain une contrôleuse pour vérifier ce qu'il se passe et fear le nécessaire par la suite.

J'arrive très tôt à mon Cabinet le lendemain matin et m'attend à recevoir une vieille peau sortie du placard d'un Cabinet comptable pour venir m'embêter par ses questions toute la journée.

J'arrive à la porte de mon bureau et j'aperçois une silhouette d'une jeune et jolie femme attendre à la porte.

Monsieur Toby, je suis Melle Betty (il en faut), je suis envoyé par le Cabinet comptable.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir une jeune femme d'une trentaine d'années, le teint clair, les cheveux en chignons, des yeux magnifiques derrières de jolies lunettes et un corps svelte dans un tailleur qui laisse dessiner les formes de sa poitrine cintrée dans une veste et un chemisier assorti.

Peut être que la journée sera moins ennuyante que prévue.

Elle rentre, et je lui offre un café pour détendre l'atmosphère, vu l'état de colère dans lequel j'étais depuis hier.

Je profite de ce moment pour dévisager entièrement Melle Betty dont la jupe fendue de son tailleur s'est légèrement écartée en s'asseyant sur le fauteuil. je peux même apercevoir le dessin de ce que je pense être un porte jaretelle ce qui commence à me mettre en émoi.

La matinée se passe bien et je la laisse vaquer à ses occupations, lorsque je reçois un appel de ma secrétaire me deamndant d'aller rejoindre Melle Betty dans la salle des archives. C'est à cet endroit que sont classés les archives comptables.

Lorsque j'arrive, j'ouvre la porte et je vois cette beauté debout, légèrement penchée sur la table en train de lire des documents. je vois ces formes cambrées avec ce chemisier quasi transparent qui laisse entrevoir un soutien gorge en dentelles blanches soutenant une poitrine qui j'imagine généreuse.

En s'approchant pour me montrer des documents sociaux, la belle Betty trébuche sur un cable informatique et bien que ne tombant pas par terre, chavire légèrement dans mes bras. En galant homme je lui demande si tout va bien, avant de m'apercevoir que l'une de mes mains est posée sur son sein. Tout en m'excusant, et tout en se redressant, je constate qu'elle tarde à détacher son buste de ma main.

Après cet incident, nous discutons des problèmes et je ne peux m'empêcher de la regarder ce qu'elle constate et rougit. Puis, voyant l'heure avancée, je lui propose de faire une pause déjeuner et de m'accompagner dans un restaurant proche.

Epicurien de table et de chair, nous profitons de ce repas agrémenté d'un bon bourgogne, voir une deuxième bouteille. Et c'est au moment du café ue je sens un frôlement sur la jambe de mon pantalon. D'abord surpris, je m'excuse pensant avoir décalé une de mes jambes. mais alors que j'ai replié mes jambes, je sens cette même sensation.

Je lève la tête et je la regarde sourire et rougir en même temps. Puis elle se lève et s'absente un long moment aux toilettes.

Je la vois revenir, les joues rosies par je ne sais quoi, ou ce dont je me doute, mais ne laisse rien transparaître.

Nous retournons au travail, un peu gai il faut le dire. Puis, vers la fin de journée, alors que le cabinet est quasiment désert, je vais voir Melle Betty pour savoir si elle a terminé et je rentre dans cette salle d'archive. je ne la vois pas, mais j'entends un léger bruit.

Je m'avance en silence et constate que Melle Betty est assise sur une chaise, dans un coin de la pièce, de dos, et je vois une main au niveau de sa poitrine et l'autre que j'imagine bien bas.

Je m'approche doucement et je ne me fait aucune illusion sur ce qui se passe, Melle Betty se fait allégrement plaisir au point de ne pas m'entendre. Je me mets dos à elle et pose mes mains sur son cou, ce qui la fait sursauter.

je lui dit chut tout en venant poser ma main sur la sienne qui s'occuper de sa poitrine.

Je descends ma bouche près de son cou et je lui susurre à l'oreille, alors, je vois que l'on fait une pause coquine, avant de l'embrasser dans le cou, dans l'oreille et tout en prenant son sein dans ma main.

Son souffle est court et sa seconde main est restée entre ses cuisses. je l'embrasse à pleine bouche tout en descendant ma seconde main entre ses cuisses.

Alors, lui dis-je, j'avais bien senti que tu m'as fait du rentre dedans au restaurant. Et je pari que tu es allé te faire jouir dans les toilettes ma coquine. Elle me répond par un hochement de tête affirmatif.

Alors je fais pivoter la chaise vers moi et m'accroupi devant elle. Je lui dis qu'une bouche c'est toujours mieux que des doigts et je viens placer ma tête entre ses cuisses déjà bien humide. Une douce odeur de femme en chaleur s'évade de son antre tandis que je bois cette liqueur qui m'ennivre.

Je sens les cuisses de Melle Betty venir sur chacune de mes épaules btandis que ma langue passe sur toute sa fente. je joue avec son clito que je lèche, aspire, mordille, titille, tout en insérant un doigt pour jouer en duo avec cette langue chercheuse de plaisir.

Je sens les contractions de la belle Betty qui a détachée son soutien gorge et se malxe les seins de façon efreinée.

Elle est en transe et je bande dur, mais je veux savoir jusqu'ou va aller ma belle. Elle gémit, pousse de légers cris et je la sens se lever sur la chaise et je sens couler sa cyprine dans ma bouche.

je ne laisse aucune goutte s'échapper tandis que ma langue poursuis sa sarabande entre ses lèvres et son petit trou secret.

Au bout de cinq minutes et la sentant se calmer, je me redresse debout devant elle, et je lui dis que je savais que c'était une sacré coquine dès que je l'avais vu.

Maintenant, en voyant la bosse dans mon pantalon, c'est à toi de me faire du bien et cela ne fait que commencer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

Ben je vois qu'entres deux affaires, on ne s'ennuie pas ! L'es tout de même bien tombé cette lettre de rappel :aime2:

Fait plaisir de te revoir un peu parmi nous :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:content:

très belle première partie, à quand la suite ?

:aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très rapidement.

Peut être aujourd'hui si vous êtes sages et que c'est demandé très, très, mais très joliment...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

Svp m'sieur :aime2: ça va non ? :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nat71

T'as de la chance parceque mon comptable a une moumoutte sur la tête et fait vraiment PD :aime2:

Je suis pas prête d'aller le voir salle des archives :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le mien aussi, mais j'avoue que deux de ses collab, oulalala.

Svp Monsieur, ca va, mais c'est bien parce que c'est toi.

Si je peux la suite sera pour ce soir. Mais il y aura une suite de la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

Merci m'sieur :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:oops: :content: Excellent début de narration de cette rencontre plutôt suggestive :oops::roll: ... vite la suite de cette "mise en bouche" !!! :D :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

superbe debut qui promet une belle suite que je vais m'empresser d'aller lire

bravo!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.