Aller au contenu
amifredi

Sensualité matinale

Messages recommandés

la clarté tamisée de l'aurore

qui filtrait à travers les volets

nous réveilla en même temps

la joie irradiait

de nos regards complices

sourire de l'aube sur tes lèvres

baisers affectueux

j'enfonçai mes doigts dans tes cheveux

tu encadras mon visage de tes mains

comme pour en fixer à jamais l'image

nous nous appartenions un peu plus

tous les deux

je déposai ma tête sur ta gorge

et titillant tes mamelons de mes doigts

je les voyais se raidir

bientôt nous reprenions nos ébats

là où la veille nous les avions laissés

déjà nos corps nous étaient plus familiers

on en connaissait les principaux sentiers

nos chairs furent vite à se manifester

te servant d'une main tu me guidas

là où tu voulais que j'entre en toi

quelle douceur que de pénétrer

dans cette moite ouverture

chaude comme un cocon

nous restâmes ainsi un moment sans bouger

à nous contempler l'un à l'autre unis

bonheur de nous faire languir

de déguster avant d'engloutir

l'un à l'autre

moi en toi

toi autour de moi

une vague berceuse

venue de la mer

nous fit tanguer

d'abord si calmement

que le tangage distillait à petites doses

des sensations encore inconnues

elles se répandaient partout

partout en moi comme en toi

puis les vagues se firent plus fortes

un roulis nous ébranlait

les sens étaient en fusion

ma bouche mordillait tes mamelons

en fière érection

tu haletais en me griffant le dos

de tes ongles pointus

le temps était à l'orage

on le sentait venir

par l'ampleur de la houle

tu soulevas brusquement le bassin

pour ensuite déposer tes jambes

sur mes épaules

moi presque à genoux

je te récitai le plus beau poème d'amour

les yeux dans les yeux

nous voguions sur l'onde houleuse

j'allais et venais entre tes cuisses

et en crescendo monta le vent

qui nous ramenait vers le rivage

et l'eau saline jaillissait de ta source

au fur et à mesure que je te prenais

puis en toi comme un éclair fulgurant

j'explosai de tout mon corps

et notre navire s'échoua sur la rive

dans un dernier soubresaut

dans un cri de joie

nos êtres furent secoués de spasmes

alors que nous étions l'un sur l'autre

à jouir du même orgasme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle écriture !

Mais alors, jamais le matin !!!

Faut que je me douche, prenne un café, et ensuite .... Why not ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.