Aller au contenu
Metabeen

Pourquoi ne pas regretter...

Messages recommandés

Je me met à penser, et me retourner les neurones pour mieux réfléchir. La tête en bas rien ne vas, le chaos reprend le dessus pour remettre tout à plat. Cheminant dans la vie pour éviter les esquilles je fréquente régulièrement les villes à la recherche de regards pour m'en dire plus sur la raison de regretter...

Elles sont rares celles qui obligent à méditer et encore plus pour regretter. Le regret ne peut occurer dés le moment qu'on prend pleinement conscient de ses actes et qu'on cherche juste à avancer sur le sentier. La vie avance telle une transhumance suivant les foules ont peut ne pas se créer de personnalité. Ou alors s'imaginer la personne qu'on sera, qu'on va demeurer, mais ce fait au prix de la perte d'intégrité...Dans cette société ou l'intégration est si importante, la vie d'une personne mitigée, voir à la recherche de son côté qu'il a le plus aimé est d'une grande difficulté. Vivre pour soi est encore la clef.

Un vent argent sèche ma peau, me rend terriblement aigri.

Plutôt que de m'énerver je préfère en faire fi...

Je subis la caresse brulante du souffle chaud mêlée de sable.

L'humeur toujours aux beaux fixes, tout ce qu'il y a de plus stable...

Faire face à l'adversité sans broncher voilà l'objectivité,

Sourire dans un moment ou personne n'a pitié pour l'arrêter

Faire voler en éclat les moments ou tout le monde doit oublier

Ne jamais, se voiler la face même d'un châle léger...

La pluie alors surviens au creux de ce désert d'aridité,

J'avance dans un marécage bientôt pris jusqu'en haut des pieds,

Plus tard j'aurais compris qu'il est préférable de se laisser à l'analyse,

Avancer n'est de première nécessité que quand on est poursuivi par la brise...

Le froid vient glacer mes os, prêts à se briser dans leurs écrins de chair

Recherchant le chaud à travers mon souffle, qui ne forme que des congères

Dans cette océan ou l'eau n'est devenu que glace, égale au cœur des hommes

Dont l'abandon les rend insensible à la beauté d'une renaissance sous toute ses formes...

L'air se raréfie soudain, la dernière épreuve pour ne pas oublier

Qu'on vit tous grâce à l'être qu'on chéri profondément sans virer

A l'obsession pour ne pas nous étouffer, la bouche de ma dulcinée

Vient m'apporter l'oxygène dans le miracle de cette traversée....

Avancer sans jamais penser à la fin malgré la difficulté, savoir s'arrêter quand les plaines baignent de dangers, jamais oublier la beauté du moment ou l'on découvre, toujours croire en l'être aimé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.