Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Metabeen

Texte à tendance poétique...

Recommended Posts

Marchant au gré du vent, l'idée même d'avancer un moment de plus m'enchante.

Porté par cette légère brise rafraichissant un esprit tourmenté qui réfléchit bien trop régulièrement. Jamais s'arrêter de penser, continuer d'y penser le retourner dans sa tête comme les faces d'un dé, analyser chaque possibilité, les jauger et les doser pour ne pas se tromper. Oubliant complètement l'existence de mon corps j'en viens à disparaitre.

Je ne suis plus que pure réflexion... J'ai été désincorporé de ma propre enveloppe charnelle. Je sais que j'ai tendance à trop réfléchir dans cette position...Les idées surgissent dans mon esprit cherchant à s'évader avant que je puisse résoudre leur équation...Mathématiquement, sentimentalement, analytiquement chacune ont leur réponse le temps d'un moment. Tout est affaire de réfléchir en rythme avec les pulsations de la vie, d'harmoniser son cœur sur la fréquence bonheur.

Si les gens me voyaient, ils ne verraient que le fantôme de lui même...Un corps sans âme, l'âme partant vaquer au plus profond du puits de réflexion qu'est l'esprit. Cherchant à glaner les informations pour son équation. La question redondante est là pour la Xème fois...Pourquoi sommes nous là...J'ai déjà posé une réponse qui ne satisfera jamais que moi. Pour être heureux, jouer son rôle dans la scène de la vie.

L'autre question qui vient, c'est pourquoi l'amour? Êtres de violence et de souffrance on s'entredéchire et s'aiment sans distinction, les images qu'on reflète ne sont pas les mêmes pour tout le monde, nous ne sommes que des interprète d'un rôle particulier à notre interlocuteur. Je me prend à philosopher sur le sens de la vie, quand je vois que bientôt elle se finit...

Se procurer le bonheur de satisfaire une femme, de la faire soupirer sous les doigts doucement romancés d'une conversation ou par le frottement de nos peaux l'une contre l'autre. N'être l'espace d'un instant que la seule pensée qui traverse son esprit, sentir l'attachement se tisser à la façon d'une corde...Méticuleusement tisser le lien de l'esprit à celle des corps, la même longueur d'onde...

Mots après mots, réflexion après érection se mêle dans un foutoir innommable quand il s'agit de disserter d'êtres désirés, qu'on veut chérir ou aimer alors que la vie ne nous en a pas forcement donné la permission.

Transcender la matière pour projeter son esprit près de la personne qu'on aime...Rêve de tous les amoureux et pourtant...Si on y croit fort...

Quand les phénomènes physiques se font ressentir alors qu'on est à distance, c'est que la proximité des esprits permet d'oublier que les corps ne peuvent se toucher.

Mon âme rejoint mon corps, une fois encore j'ai touché celle que j'aime, un jour viendra ou se sera mes bras qu'elle aimera...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

c'est superbe j'adore :momotte:

:aime2: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci. Je vais rédiger un nouveau texte du coup :momotte:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

je me nourrirai toujours du courant de tes pensées.

j'adore ce que tu écris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.