Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

harry le hareng

au temps jadis de la complicité virtuelle.

Recommended Posts

voici pour vous, le récit d'une période assez enrichissante de ma modeste vie "sexuelle": la première fois que je goutais aux joies des jeux intimes via internet:

à l'époque en couple, très souvent frustré par une copine légèrement...frigide, j'ai commencé à fréquenter internet (d'abord pour des sites...porno, je l'avoue) dans le but de savoir si il existait quelque part des filles un peu plus au fait de délires sexuels partagés, et délirants. Pour me rassurer...

Après toutes les inscriptions préalables, me voila en discussion avec une femme d'une trentaine d'années à peine, qui comme moi, s'ennuie un peu le soir, et aime les aventures "différentes".

Ainsi, au bout de quelques soirs et messages, nous voila à partager notre première masturbation par tchat, je ne vous fais pas de dessins, tous ceux qui y ont gouté savent comme c'est ultra érotique, les mots, le partage et l'inconnu.. une drogue pour nous deux, on en vintt rapidement a la webcam, avec un seul mot d'ordre: le mystère de l'anonymat!

un jour, assez rapidement d'ailleurs, ma camarade de jeu me demande une chose exceptionnelle, c'est la où j'ai gouté à cette géniale pratique: elle veut être ma soumise.

elle a envie d'être dirigée pour faire des choses auxquelles elle ne songeait pas, etre surprise, et surtout pour être prise en main. elle accepterait tout, me disait elle, uniquement entre nous deux (pas de relation avec un autre homme, une femme, un lapin ou une huitre...). je vous rappelle que nous ne devions vivre cela que sur internet, jamais de rencontre.

De fil en aiguille, se sont instaurées des règles, des jeux ultra excitants.

je lui donnais des leçons à faire chez elle, des compte-rendus écrits obligatoires de chacune de ses masturbations (orgasmes sur mon répondeur de portable) , des interdictions d'avoir du plaisir pendant une semaine tout en l'excitant chaque soir, des jeux avec des sex-toys que je lui envoyais, des punitions douloureuses quand elle me le demandait avec insistance (meme si je restais soft, de peur de lui faire mal), tout un tas de petites choses aussi géniales et sans tabou que des journées avec 10 orgasmes obligatoires, mettre une couche pendant 24h, m'envoyer ses dessous portés une semaine etc..

c'est par le meilleur des jeux, celui qui revenait souvent, qu'on aimait tous deux plus que tout, que je vais terminer mon récit..

Ma belle soumise pratiquait l'orgasme par contractions vaginales, c'est a dire, que sans penetration, sans caresse du clitoris, sans rien faire, sinon contracter son vagin, elle avait un orgasme. Ainsi, ce qui nous amusait le plus, c'était qu'elle aille dans un lieu public (parc, petite rue..) peu fréquenté, ou en extérieur, à la campagne, et qu'elle ait un orgasme, sans que personne ne s'en aperçoive, en faisant semblant de lire sur un banc public par exemple. le tout était filmé par elle même avec son appareil photo, et le recit de ses sensations m'était envoyé par mail... c'était plutot..... géniallissime!

au bout de 1 an et demi, elle a rencontré l'amour, et a souhaité interrompre nos jeux, ce que j'ai compris.

on reste en contact de temps en temps, mais je ne sais pas a quoi ressemble son visage et elle non plus.

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jadejokn

pas mal, c'est plutot sympa comme aventure

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.