Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

trell17

Lila ~ Initiation saphique

Recommended Posts

[align=justify]Il s'agit du quatrième récit mettant en scène la call-girl Lila, personnage issu de mon imagination. Les trois premiers sont lisibles ici, ici et ici. Bonne lecture et n'oubliez pas de commenter l'écrivain :bisou:

Il arriva un jour où Lila dut à son tour initier une fille aux plaisirs saphiques.Depuis qu'elle avait découvert l'amour au féminin, elle ne se lassait pas de voir Manon régulièrement, et elles finir finalement par assumer leurs sentiments au grand jour. Les deux filles, éprises de libertinage et d'envies de sexe, s'affichaient main dans la main le jour et seins nus contre entrejambe chaude la nuit. Elles n'en oubliaient pas pour autant les hommes, qui venaient les satisfaire ensemble ou séparément, à 3, 4 et parfois plus. Mais ce qu'elles adoraient par dessus tout, c'était déclencher chez l'autre une envie irrépressible à n'importe quel moment de la journée, le plus frustrant étant de devoir satisfaire ce besoin seules. Ce jour là, Lila était en cours et Manon avait une heure d'intercours à tuer. Sadique, la jeune fille commença à envoyer quelques messages coquins à sa partenaire.

Lorsque cette dernière les lu, sa réaction fut immédiate. Un désir irrépressible l'anima et l'envie de le satisfaire s'accrut de minutes en minutes. Elles devaient se voir et elles devaient jouir ensemble. Elle prétexta ainsi un mal de ventre et son enseignant l'autorisa à quitter la salle pour prendre l'air. Sa voisine, Charlotte, l'accompagna sur la demande du professeur, et elles sortirent toutes les deux en direction des toilettes. Manon l'y attendait. "J'essaie de faire au plus vite, prévint-elle, tu peux peut-être m'attendre dehors." La jeune fille s'exécuta, laissant Lila, la main sur le ventre et un rictus douloureux aux lèvres, entrer dans les toilettes des femmes. Une porte s'ouvrit et une femme lui fit signe d'entrer. Manon l'attendait déjà, la jupe relevée sur un string légèrement transparent et les seins à l'air. "J'avais trop envie de toi mon amour, tu ne m'en veux pas ?"

"Jamais", lui répondit-elle avec un clin d'oeil, le sourire aux lèvres et refermant la porte du cabinet exiguë. "Je suppose que tu n'attends que ma langue ?" et sa compagne approuva d'un signe de tête, baissant son sous-vêtements et tendant son pubis déjà humide vers les lèvres de sa petite amie. Manon adorait l'expertise du cunnilingus de Lila, sans doute la fille qui lui avait le plus donné d'orgasme dans cet acte. La bouche collée au fruit chaud de son aimée, Lila se donnait à coeur joie et la fit rapidement venir. Les cris retenus tant bien que mal dissimulèrent aux deux amantes l'ouverture discrète de la porte. Charlotte, intriguée, venait de rentrer pour s'entretenir de l'état de sa collègue mais découvrait à la place que quelque chose de bien moins terre à terre se déroulait dans cette pièce. Curieuse de nature, elle chercha à savoir d'où provenait ce son et s'installa furtivement dans le cabinet d'à côté.

Elle devina bien vite ce qu'il se passait : Lila et Manon venait de se retrouver en cachette, comme le bruit courait. Et la rumeur avait tendance à aller plus loin, dans le sens où semblait-il que les deux jeunes filles ne faisaient pas que s'embrasser. Tout ceci attisa toujours plus la curiosité de la jeune fille qui, tel Saint Thomas qui ne croyait que ce qu'il voyait, monta sur le cabinet et se hissa par dessus la cloison. Elle vit alors Lila debout, adossée à la porte et Manon, assise sur les toilettes, la main sous la jupe de sa partenaire. Estomaquée, la jeune voyeuse détourna le regard un moment, le temps de reprendre son souffle, avant de jeter un nouveau coup d'oeil, excitée conclut-elle quelques temps plus tard.

Lila se pinçait les lèvres et se caressaient les seins au rythme du doigté de Manon. Charlotte remarqua que Manon ne portait rien en dessous de la ceinture, peut-être le cri qu'elle avait perçu en entrant expliquait celà. Quelques instants plus tard, Lila explosait dans un cri retenu et, paniquée, Charlotte sortit précipitamment de la pièce. Lorsque Lila sortit à son tour, Charlotte chercha à ne pas croiser son regard, afin de ne pas être gênée, mais le ton rouge que ses joues avaient prises était déjà quelques peu éloquent. Elles revinrent précipitamment en salle de classe et s'installèrent le plus silencieusement possible.

Les jours qui suivirent, Charlotte n'arreta pas de penser à ce qu'elle avait vu, au sexe dénudé de Manon, aux caresses que celles-ci prodiguaient à Lila et surtout, au plaisir qui émanait de cette dernière lorsqu'elle s'abandonnait à la masturbation de sa petite amie. Le cri de jouissance de son amie tournait en boucle dans sa tête tel un disque rayé. Et lorsqu'une fois elle laissa ses idées vagabonder un peu plus loin, avec la pensée d'être à la place de sa camarade, et cette dernière en train de lui prodiguer la même caresse, elle ne put s'empêcher de se caresser à son tour, seule dans son lit trop grand. Après s'être calmé les esprits, elle se dit qu'elle devait peut-être inviter son amie chez elle, pour une nuit.

Ce fut le cas le week-end suivant. Une fois l'heure de se coucher arriver, n'ayant qu'un lit deux places, Charlotte demanda à Lila si dormir avec elle serait une gêne. Cette dernière lui rétorqua que c'était sans doute plus à elle de craindre cette situation. Charlotte fit mine de ne pas saisir et invita son amie à se changer dans la salle de bains attenantes. Lorsqu'elle revint, Charlotte reposa sa question, les yeux dans les yeux, et, lorsque Lila s'apprêta à répondre la même chose que la première fois, elle fut saisi par la spontanéité avec lesquelles les lèvres et les mains de sa camarade se positionnèrent sur elle en un baiser appuyé et des caresses sur les fesses. La jeune bisexuelle était dans une nuisette en satin au décolleté plongeant, que protégeait encore toutefois son soutien-gorge. Elle avait aussi gardé son string assorti, dans un réflexe de protection envers son amie inexpérimentée.

Remarquant le désir spontané mais malhabile de Charlotte, Lila continua à lui sucer les lèvres un long moment tout en déboutonnant avec facilité son joli chemisier puis retirant son soutien-gorge . Sa maîtresse du moment lui demanda si elle pouvait éteindre la lumière, et la serrant contre elle, la jeune libertine s'executa. Elle sentit sa partenaire tendue alors qu'elle cherchait avec un peu d'avidité ses points sensibles, passant son genou entre ses jambes encore recouverte de son jean. Elle fut stoppé dans son élan et la jambe retirée. Elles se déshabillèrent alors à leur tout restant en petite culotte. Lila savait pertinemment que Charlotte n'avait jamais connu de filles auparavant, elle était toute crispée, elle l'a rassura en l'approchant d'elle et en frottant ses tétons aux siens. Privée de sa vue, la fraîchement découverte bisexuelle ne devait se fier qu'aux gémissements de son amie mais heureusement, ce qu'elle faisait semblait lui plaire.

En bonne initiatrice, Lila tenait à rester de marbre et à ne lui imposer aucune caresse ou embrassade que son "élève" ne pourrait désirer. Attentive au plaisir de l'autre, elle glissa sa main entre ses jambes en caressant l'intérieur de ses cuisses, profitant de l'espace laissé par la présence de son genou, retourné à cet endroit après l'effeuillage. Elle finit par effleurer son clitoris à travers sa petite culotte et Charlotte ressentit comme une décharge. Il était clair que l'excitation était forte chez elle, et sans doute celle-ci était décuplé et par le manque, et par la nouveauté de la situation. Lila continua donc ses mouvements appuyés sur cet endroit qui emportèrent rapidement, debout et agrippée à son dos, une Charlotte tétanisée par un orgasme clitoridien flugurant. Le temps de se décontracter, Lila retira son dernier morceau de vêtement et fit de même sur sa partenaire, complètement abandonnée à l'expertise de son amie.

Puis elle commença à se dévergonder en lui embrassant les épaules et le cou avant de sucer un des seins de la jeune bisexuelle avec vigeur. Celle-ci pénetra lentement d'un doigt le pubis trempée mais encore plein d'envie de son amie tout en reprenant ses caresses clitoridiennes avec le pouce. Cependant, la réaction de Charlotte à cette délicate pénétration fut surprenante. Elle se crispa, serrant férocement les hanches de son amante et contractant son vagin autour du doigt. Il était clair, évident, qu'elle avait des séquelles d'une premiere fois pas vraiment douce, et Lila resta ainsi sans bouger le temps pour la jeune fille de s'habituer à sa présence. L'initiatrice n'arrêta pas pour autant ses autres flatteries et elle s'amusait ainsi à dessiner quelques lettres de l'alphabet sur son bouton tout en embrassant son visage. Elle bougea doucement et sentit sa partenaire se cambrer, son ventre venant à la rencontre du sien. Mettan rapidement fierté et retenue de coté, Charlotte insitsa pour que Lila accélère, ce qu'elle fit en ajoutant un second doigt.

Les mains sur ses hanches la serrèrent plus fort encore, de plaisir cependant, et elle guetta l'orgasme imminent. La novice n'avait aucune discretion ni pudeur, ayant tendance à réclamer avec de petits encore lascifs. La bouche de Lila est à coté de son oreille et, lorsqu'elle lui en suça le lobe, l'explosion de jouissance fut immédiate. La jeune femme se félicita intérieurement d'avoir enfin trouvé le point faible de son apprentie. Le temps qu'elle reprenne ses esprits, elle lui proposait un 69 féminin qu'elle acceptait sans résistance. Lila s'allongea, se maintenant légèrement cambrée en s'appuyant sur ses coudes, et la mit à 4 pattes au dessus d'elle. Une vue imprenable sur un clitoris gonflée s'offrait à la future escort-girl, qui pass alors de petits coups de langues dessus. Les gémissements de sa partenaire étaient tellement fort que la crainte du réveil des parents commença à se manifester.

Charlotte de son coté léchait avec la passion du débutant, glissant sa langue entre les lèvres humides et, grande et heureuse initiative, accompagnant ses caresses buccales d'un doigt. Lila continuait son manège linguale et la pénétra aussi de deux doigts. Les deux amantes finissent quelques minutes plus tard par jouir à quelques poignées de secondes d'intervalles, Lila la première. Excitée par cette initiation et totalement dévouée au plaisir de son élève, "l'enseignante" se retira de sous son amie, l'intimant de rester dans sa position. Elle avait déjà pris goût avec Manon à une sorte de domination saphique, où le plaisir de l'autre ne venait que lorsqu'elle en avait décidé. Reconnaissante pour l'orgasme qu'elle venait d'avoir, elle glissa son majeur au plus profond de l'intimité de sa camarade et commença un lent mouvement de va et vient.

Maintenant fermement Charlotte par le bassin, elle joua de son doigt infiltré sur plusieurs rythmes, cherchant à frôler le point de non-retour et à provoquer une nouvelle jouissance salvatrice. Le pubis de sa partenaire était mouillé à l'excès et le doigt se frayait un chemin avec une aisance déconcertante. Quand bien même elle semblait clitoridienne, elle ne restait pas insensible à cette stimulation très "masculine" de son vagin et, au bout de longues minutes de plaisir et d'orgasmes évités, Lila la laissa venir, non sans étouffer ses cris dans sa main libre. Elles s'allongèrent alors l'une à côté de l'autre, caressant leurs hanches et leurs fesses, rapprochant leurs poitrines et se donnant de langoureux baisers.[/align]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est toujours aussi agréable de te lire !!! J'adore !!! :bisou: :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A quand le prochain :bisou:

Dans ta boîte de MP si tu m'en laisses l'occasion :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ta boîte de MP si tu m'en laisses l'occasion :bisou:

Pourquoi pas. :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sylphide

Quel beau recit :bisou: , quel plaisir de te lire j´espere que tu ecriras encore d´aussi bon :bisou: et beau texte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest thib64_2

Recit manifique, on en redemande!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.