Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest MrPostal

La Belle Sandra

Recommended Posts

Guest MrPostal

La belle Sandra #1

j'avais 19 ans, à l'époque.....

Comme chaque jour, je me rendis dans mon établissement scolaire, et dans ce même établissement je ne passe plus que la moitié de mon temps à travailler sur des cours dont je n’en n’ai rien à faire, et à qui je n’y vois aucun avenir.

Je m’appelle Kévin, je suis étudiant dans une modeste école remplis d’enfant gâté et de dragueur invétéré, pendant bien des années je me suis toujours sentis sur le plan psychique et intellectuelle supérieurement au dessus des autres élèves.

Mes notes été correct, sans plus, un caractère plutôt neutre, je ne me fis pratiquement jamais remarquer par les professeurs.

Au niveau sentimental, je n’étais pas un flagrant séducteur de dame à l’époque (et encore aujourd’hui), les filles ne s’intéressaient pas particulièrement à moi, et s’intéressaient plus aux ‘bad boy’ de la classe, ceux qui ce permettre de les traiter comme de la viande, presque comme du bétail, moi j’étais dans mon coin, je ne cherchais pas vraiment à me faire beaucoup d’ami, seulement mon copain depuis toujours, Matthieu, le seul en qui j’ai réellement confiance.

Pour me rendre à l’école il me fallait prendre le train, 15 minutes d’attente chaque matins, chaque fin d’après midis pour rentrer et sortir de chez moi (avec environ 20 minutes de marche), mais même dans des métros miteux et pourris par la rouille il ce peut qu’un rayon de soleil passe.

Elle était incroyablement belle et sexy, très bien conservée pour sont age (qui est de 47 ans), des yeux de biches, des cheveux soyeux, une bouche pulpeuse et une poitrine de rêve. Bien que magnifiquement belle, je sentais une certaine tristesse dans sont regard, des cernes entourait ses beaux yeux. Elle ne devait pas avoir une vie très épanouie. Je ne pouvais pas croire qu’une femme aussi exceptionnelle puisse être aussi malheureuse.

Elle commencée et finissait sa journée exactement à la même heure que moi. Mais jamais elle ne me remarquait dans le métro.

Pourtant bien des fois j'essayais, mais en vint, plusieurs petites sournoiserie pour qu'elle me remarque, mais sans effet.

Bien entendu elle été mariée, une des choses que j’ai remarquais, au moment où me vint l'idée stupide de faire semblant de tomber sur elle, suite aux "turbulences" du métro juste pour qu'un simple regard ce croise... Ou un début de conversation, pourquoi pas.

Mais juste au moment où je m'apprêtais à mettre en marche cette idée stupide, mes yeux ce sont dirigés sur ses mains fines et douce, et en voyant la magnifique bague qu'elle avait, j'ai vite compris qu'elle n'était pas marié à un pauvre type qui ne subvenez pas à ses besoins.

Bien que cette décevante nouvelle ma mit un coup sur le moral, je ne pouvais m'empêcher de m'asseoir tout les jours devant elle dans le métro. En la regardant de haut en bas, sans jamais m’arrêter.

En sortant un livre, je faisait honteusement semblant à lire mon bouquin, mais mon regard ce diriger sur ses jambes et sa poitrine, je sentis mon sexe monter en érection et je me mit à rougir instantanément dès qu’elle croisa ses jambes.

Le fait d'être crispé, de rougir et de croiser moi aussi mes jambes, la fit sourire, puis elle me demanda:

- Il y a quelque chose qui ne va pas ?

(Qu'elle belle voix avait-elle ! Elle s’intéressait à moi !)

- Non, non madame, je me sens un peu fiévreux, c'est tout !

- Je vois... C'est vrai que tu à l'air de ne pas aller bien, tu es tout rouge !

Soudain elle ce leva puis s'assois à coter de moi, j'ai l'impression de rêver ! Cette magnifique femme ce préoccuper de moi !

Elle mit sa main sur mon front, j'étais brûlant à qu'elle point j'étais surexcitais, puis elle s'exclama:

- Ah oui, tu as de la fièvre mon poussin ! Veux tu que je te donne un médicament pour soigner tout ça ? J’ai tout ce qu’il me faut dans mon sac.

J'étais obliger d'accepter, elle m'aurait donner n'importe quoi, je l'aurais avaler !

- Voilà, à partir de maintenant, ça va aller mieux demain

- Merci beaucoup Madame...

- De rien, dit moi comment t'appelle tu mon poussin ?

- Kévin, madame

- Et bien Kévin, moi c'est Sandra, appelle moi par mon prénom maintenant, ce sera mieux.

- D'accord mada... Euh Sandra...

- Voilà qui est parfait

J'étais sur un petit nuage, je connaissais enfin sont prénom après tout ces mois passer à la mâter chaque jour de l'année.

- Ecoute, j'ai vu qu'il pleuvait des cordes dehors, veux tu que je te raccompagne chez toi avec ma voiture qui est devant chez moi ? Je sais le chemin que tu prends, nous prenons tout les jours le même trajet.

- Et bien euh...

- Tu as peur de moi Kévin ?

- Non, non, c'est juste que...

- Allons, allons, c'est de ma responsabilité, maintenant que je te connais, tu vas attraper une sacré pneumonie si tu fais le chemin jusqu'à chez toi à pied !

C'est sur que je rêve, j'aller voir l'endroit où elle habitait, mon érection monter en flèche !

Après plusieurs minutes, le métro s'arrêta, et le conducteur annonça "Gare Rue Verte", enfin à destination !

- Nous y voilà, attend que je sorte mon parapluie... Ah le voilà, viens te mettre prêt de moi, il ne faudrait pas que tu te mouille.

C'étais un moment magique, que dire de plus, j'étais à quelque centimètre d'elle, elle me posait tout un tas de questions sur ma vie, sur mes études, mes loisirs, puis soudain, LA phrase:

- Dit moi, elle doit être contente ta petite amie, tu es si adorable

- Euh... Je n'ai pas de petite amie...

- Ah bon ! Tu es pourtant un garçon mignon comme tout, ça m'étonne !

Le fait qu'elle met posé cette question me troubla. Puis ce fut la chute, je trébuche et tombe dans une flaque d'eau, tout le bas de mon jean été mouillé, c’étais parfais ! Je ne vais pas entrer dans sa voiture comme ça maintenant.

- Mon pauvre poussin ! Tu ne t'ai pas fais mal ?

- Non, non... Ca va...

- Mais tu es tout trempé ! Tu vas passer rapidement chez moi pour laisser sécher ton pantalon, je te prêterais un pantalon de mon mari, vous faites la même taille.

- Mais...

- Il n'est pas là avant la fin de la semaine ne tant fait pas, tu me le rendras un peu plus tard, ah mon dieu, moi et mes questions, regarde le résultat (rire).

Elle ma invité chez elle ! Bon peut être parce qu'elle ce sent un peu coupable et qu’elle soit un petit peu obliger de m’héberger le temps de changer de pantalon, mais c'était un bon début à tout ça !

Nous étions arrivé chez elle, je voyais déjà de l'extérieur que sont appartement été de grande classe. Nous prenions l'ascenseur, elle habitait au dernier étage, très luxueux, et me regarder avec des petits sourires moqueurs et taquin, j'avais tellement envie de la prendre la tout de suite, elle été si mignonne, et c'était dur de me contrôler...

- Voilà, c'est chez moi ! Comment trouves tu ?

- C'est très beau, un magnifique appartement.

- Merci, mon mari ce donne beaucoup de mal pour "compenser" en achetant des objets de valeurs.

(Compenser ?)

Enlève ton jean, je vais te chercher un pantalon

- Euh... D'accord.

J'ai retiré difficilement mon pantalon, mais aussi lentement juste pour qu'elle revienne, en me voyant en érection, pour qu’elle voit enfin l’effet qu’elle peut me faire. Comme je prenais mes jeans sérés en forçant pour le faire descendre, mon boxer laisser dépasser mon gland.

- Je t'ai trouvé un panta.... Ohh excuse moi ! Je me retourne le temps que tu te déshabilles et que tu mettes le pantalon. Dis donc tu n'es plus du tout un enfant...

Cette phrase ma émoustiller, ma libérer, je me suis rapprocher d'elle encore en boxer, en érection, j'étais derrière elle, puis je l’ai pris dans mes bras en frottant mon sexe sur sa jambe, en gémissant.

- Non, tu ne peux pas...

- Sandra... Je n'en peux plus... Cela fait des mois que je te regarde dans le métro, où je me masturber le soir en pensant à toi...

- Je ne savais pas que je te faisais autant d'effet mon poussin, mais ce n'est pas bien j'ai plus du double de ton age ! Je pourrais être ta mère !

- S'il te plait, je deviens dingue à force ! Tu m’excites terriblement... Je ne veux plus souffrir autant !

- ...

- Pitié Sandra.... Pitié...

Je pleurer en la serrant tendrement, mais fermement dans mes bras, je ne voulais pas la lâcher, je n'ai jamais autant pleurniché de ma vie !

- Allons Kévin, ne pleure pas mon bébé...

Elle ce retourna puis m'embrassa tendrement en me câlinant dans ses bras. Qu’elle été douce et ci gentille avec moi…

J'étais l'homme le plus heureux du monde.

- Je t'aime Sandra...

- Voyons mon poussin, ne dit pas ça, on ne ce connaît même pas

- Tu ne peux pas savoir tout ce que j'imaginais faire avec toi, je suis tomber fou amoureux de toi dès que je t'ai vu la première fois dans le métro…

- Ne tant fais pas mon bébé, je vais bien m'occuper de toi...

Elle sécha mes larmes, et continuer à m’embrasser tendrement, elle glissa délicatement sa langue entre mes lèvres, nous nous sommes échangé un fougueux baisé pendant de très longue minutes, les plus belle de ma vie.

Elle commença à me baisser mon boxer, ce qui fit dégager mon sexe qui ne pouvait plus respirait depuis plus d’une heure.

- Oh comme c'est mignon, tu es vraiment excitait à ce que je vois ! Je n’en reviens pas que c’est moi qui t’ai mit dans cet état !

Elle le prit en main, et commença une lente et douce masturbation, en continuant à m'embrasser.

- Que c’est bon Sandra…

- Tu aimes ?

- Oui… J’aime tant ça…

Elle s’y prenait avec tant de douceur, que je pouvais m’empêcher de gémir de plaisir des les premiers mouvement de va-et-vient.

- S'il te plait Sandra, suce moi s'il te plait, j'en ai tellement envie...

- Ok mon poussin

Elle s'abaissa, et goba mon sexe brûlant dans sa magnifique, et tendre bouche, elle le sucer, le lécher, le tripoter, en me susurrant des mots doux. Je gémissais beaucoup, puis n'en pouvant plus :

- Sandra, je vais jouir !!!

- Viens dans ma bouche mon bébé, fais toi plaisir...

J’ai pris sa tête entre mes mains et j’ai sérés jusqu’au fond de sa gorge. Ca ne la pas gêner, elle apprécier le fait qu’elle me donner tant de plaisir.

Un long jet de sperme sortit de mon sexe, Sandra s'empressa d'avaler tout mon foutre, en ce léchant les babines.

- Voilà Kévin, ça ta fais du bien ?

- Oh oui Sandra, beaucoup de bien...

Je commencé déjà a rebander dès que Sandra mit sa langue dans ma bouche.

- Dis donc tu reviens vite à la charge ! Plus vite que mon mari en tout cas.

- Tu es tellement belle et excitante...

- Tu es mignon tout plein... Hmm, plus long et plus gros aussi.

- Je veux te faire l'amour...

- D'accord mon poussin, viens dans ma chambre

Je la pris dans mes bras dans le lit conjugale en l'embrassant pendant de très longue minute, je descendait lentement, pour prendre ses deux magnifiques seins dans ma bouche, je la tétais avec tellement d'amour qu'elle s'exclama:

- Oh oui que c'est bon mon bébé continue à me lécher les tétons, j’aime énormément...

Au fur et à mesure je descendit de plus en plus bas, j'embrassais fougueusement sont nombril, ses hanches, puis jusqu'à arriver à sont magnifique sexe, un véritable joyaux brillant, dégoulinant d'un liquide sucré, que je m'empressais de lapais, de lécher, et de sucer cette merveille de la nature.

- Oh, oh oui continue, c'est merveilleux mon poussin ! Continue, continue encore !

J'y mettais de l'amour et de la tendresse, que c’était magnifique de lui procurer tant de plaisir avec ma langue et ma bouche, de lui offrir autant d'amour de ma part.

- C'est si bon de te sentir Sandra...

- Continue, je sens que ça vient...

Après avoir mit toute mes forces (Je ne sentais plus ma langue) à lui donner du plaisir elle prit ma tête et me plaqua contre sont sexe, en ce tordant comme un Arc. Elle soupira de plaisir en s’écroulant sur le lit et me dit:

- Merci mon bébé, tu viens de m'offrir un magnifique orgasme, que je n'avais pas eu depuis bien des années, pour te dire franchement mon mari n’à jamais pus.

Je la pris dans mes bras en la serrant très fort en me frottant contre elle, elle remarqua:

- Oh mais je l'ai oublier celui là ! Aller viens, prend moi mon ange... Tu la bien mérité maintenant.

Elle prit mon sexe et me montra et la direction vers sont vagin, je n'en pouvais plus, je l’ai pris sauvagement, mais amoureusement en l'embrassant et en la câlinant de toute mes forces.

Je ne voulais arrêter ça pour rien au monde. C’était magnifique.

Après plusieurs minutes, je n'en pouvant plus de ces mouvements répéter, de plaisir insurmontable.

- Sandra, je n'en peux plus je viens !!!

- Oh oui ! Jouit en moi mon poussin ! Envoie moi tout !

- Ahhhhh....!

J'ai jouis dans sont doux et fabuleux vagin. J’étais sur un petit nuage, dans un autre monde, jamais je n’ai été aussi heureux de ma vie.

Puis à cause de la fatigue, n'en pouvant plus, je me suis endormis dans ces bras.

- Repose toi mon petit chérie, tu en as besoin

- Je t’aime ma Sandra…

- Moi aussi mon bébé. Moi aussi…

Je dormis une bonne heure, puis pour me réveiller elle m'embrassa avec une telle tendresse que j'étais tout retourné sur le coup, que c’était bon ce faire réveiller de cette façon.

- Réveille toi mon bébé, il est 20h.

Je bondis hors du lit, ma mère va s'inquiéter ! Elle rentrer du boulot à 19h30.

- Ecoute, si tu veux tu peux dormir avec moi cette nuit, je risque de me sentir bien seul sans toi...

J'étais fou d'elle, j'ai faillis tomber dans les pommes, de bonheur tellement j'ai apprécié qu'elle me dise ça.

Je me suis collé contre elle en lui chuchotant :

- Bien sur que je resterais avec toi ma Sandra, mais peux tu s'il te plait me laisser passer un coup de fil ?

- Bien sur mon ange.

J’ai pris le téléphone pour appeler chez moi.

- Oui allô ?

- M'man ? C'est Ké....

- Kévin ! Je me suis inquiétée où tu étais passer ?

- Je suis chez Math il ma invité à dormir

- Ah d'accord ! Mais tu aurais pus me prévenir !

(Soudain, Sandra ce colla derrière moi et commença à me caresser les fesses et le sexe)

- Euhhh... Ca ne te dérange pas ?

(Sandra commença à me masturber)

- Non, non mais bon fais attention quand tu rentreras demain, il à plue beaucoup.

- O... Oui oui M'man.

- Qu'est-ce qui t’arrives Kévin ?

(Sandra glissa un doigt, délicatement entre mes fesses)

- Rien, rien juste que j'ai un peu mal au crâne, Matt à des Aspégics, ne tant fait pas, j’ai tout ce qu’il faut.

- Ok, mais fais attention hein !

- Oui, oui, bisous

- Bisous et bonne nuit

À peine raccrocher je pris la bouche de Sandra.

- Mmmhh... Kévin, ça te fais du bien ce que je te fais ?

- C'est gênant... Mais oui ça me fait du bien

- Je vais m'arrêter là on feras quelques fantaisies plus tard si tu veux bien, j'ai préparé à manger

Nous nous asseyons côte à côte, je dévore le magnifique repas qu'elle m'a préparait, en lui complimentant sur sa beauté, je pourrais faire ça toute la nuit durant avec elle. C’était la première fois que j'avale si vite un plat.

- Et ben, tu avais faim mon chou !

- Oh que oui, tu cuisines merveilleusement !

- Merci... Tu veux que l'on ce fasse un petit câlin dans le lit avant de commencé nos petites fantaisies...

- Mmmh oui Sandra...

On ce prit l'un l'autre dans les bras dans le lit en s'embrassant fougueusement et tendrement, de longue et douce caressent ce font, nous étions tout les deux parfaitement en symbiose.

Puis, elle commença à me caresser l'anus, à le tripoter.

- Sandra...

- Laisse moi faire, tu vas voir à quel point c'est bon...

- Oh oui... C'est si bon, c'est quelque chose de si bon... Masturbe moi lentement en même temps s'il te plait...

- Comme tu voudras mon bébé.

Elle prit mon sexe tendu dans sa main gauche et entama un va-et-vient.

- Je suis si heureux avec toi

- Moi aussi, tu aimes ça hein ?

- Oh que oui... Ca me fait tellement de bien...

- Très bien... Est-ce que tu pourrais me faire une petite faveur ?

- Tout ce que tu voudras

- Ca fais tellement longtemps que l'on ne ma pas prise par derrière et ça me manque terriblement, ça fais si longtemps que l’on ne sait pas occuper de moi...

(Ça ma étonné, pas le faite qu'elle me le demander, mais le faite que ça faisait longtemps pour elle, qu’elle ne sait pas fais prendre depuis longtemps)

- Bien sur... Je ferais tout pour te combler ma Sandra….

- Et bien alors qu'est-ce qu'on attend mon Kévin ?

La belle Sandra #2

Après avoir passer un si bon début de soirée, j'ai prévenus ma mère que je dormais chez mon copain Mathieu (odieux mensonge, mais je n'aurais jamais voulus risquer de tout gâcher). Nous étions, Sandra et moi, seul tout les deux dans le lit conjugal, elle venait de me demander de lui procurer une sodomie, n'ayant jamais vu ni entendu ça dans ma vie, que ce soit dans des films pornographiques, ni même dans mes plus fous fantasmes, quoi que je me suis toujours demander ci s’étais possible de faire ça, un mystère que j’aller enfin éclaircir.

J’en ai seulement entendus parler grâce à mes camarades de classe qui s'amuse souvent à parler des "culs des filles" et qu'ils aimeraient bien les "prendre par derrière", même si je ne me suis jamais intéressé à leurs conneries de conversations, c'étais un des seul sujet où j'avais prêter attention.

Sandra me montrer ses magnifiques fesses rondes et douces, tout prêts de mon visage.

- S'il te plait mon bébé, j'en ai tellement envie, fais ça pour moi...

- D'accord Sandra... Mais je ne sais pas comment m’y prendre…

Je décalotter mon sexe, puis je m'approcher de sont anus, très excitait et impatient d’entrer en elle.

- Non, non mon poussin, il faut que tu me lubrifies l’anus, avant d'entrer en moi... Sinon tu vas me faire mal…

- Mais comment ? Je ne sais pas quoi faire…

- Laisse donc ton imagination faire place...

Je réfléchie une 10e de seconde, puis j’eus l’idée de me baisser, puis de commencé à lui lécher délicatement l'anus, l'embrasant, le suçant, et en essayant de faire rentrer ma langue à l'intérieur, pour que mon sexe puisse coulisser.

Je ne vais pas vous mentir, ça ne sentait pas très bon par là, mais je l'aimais tellement et je voulais tant lui procurer ce plaisir, que je m'en ficher totalement, elle était quand même une femme très propre.

J'enfonce très doucement mon index dans sont petit trou en léchant le contour de sont anus.

- Mmmh, tu as compris comment faire continue s'il te plait, je veux te sentir tout au fond de moi

Je bander comme un fou, je n'en pouvais plus, j'ai toujours été attiré par ses magnifiques fesses depuis que j'ai commencé à la mâter dans le métro.

Après avoir entrer deux de mes doigts, je mis ma langue à l'intérieur, comme ci que je l'embrasser à pleine bouche amoureusement comme nous l’avons fais précédemment dans le lit conjugal qu’elle impression splendide.

- S'il te plait, arrête de me titiller l'anus avec ta langue mon chérie, je vais devenir dingue, je veux te sentir gonfler en moi...

- Sandra....

Bien que tout petit, sont anus pouvait contenir mon sexe facilement, je commencer par entrer délicatement mon gland, qu'elle sensation exceptionnel, c'étais étroit mais incroyablement doux et chaux à l’intérieur.

Puis ce fut le sexe en entier dans ses jolies fesses. J'étais comme aspiré par sont jolie petit derrière, elle s'exclama:

- Mon bébé, tu es au fond de moi, c'est ci bon, accélère la cadence s'il te plait

J'étais comme sont esclave, dès qu’elle me demandé quelque chose, j'exécuter sont ordre sans restriction. J’entamai un long va-et-vient en gémissant de plaisir.

- C'est si bon Sandra, j'aime tant ça ! J’aime tant te prendre par derrière ! C’est magnifique !

- Tu l’aimes l'enculer ta Sandra, hein ? Fais toi plaisir amour, tu es si gonfler en moi...

- Je sens que je vais jouir....

- Ejacule au fond de moi mon bébé !

- Oh ouiiiii !!!

J'ai éjaculé dans sont anus, qu'elle sensation, j'étais dans les nuages, mais je ne voulais pas la quitter, pas maintenant en tout cas, nous étions unis tout les deux, nous avions fusionner nos corps.

- Sandra...

- Oui mon ange ?

- Laisse moi rester en toi pendant quelques minutes s'il te plait je me sens si bien

- Ok, profite s'en, mon petit chérie

Je suis rester pendant 35 minutes dans sont anus, j'aurais pus y rester pendant des jours entier tellement le plaisir été là. En ressortant de sont derrière un long fil de sperme accompagna mon sexe. Au bout de 20 mins dans sont anus, j'ai jouit une deuxième fois dans ses fesses j’ai été très vite excitait une fois encore, c'étais intensément émouvant.

Je pris Sandra dans mes bras en lui susurrant des mots doux à l'oreille:

- Sandra je t'aime tant, jamais je ne veux te quitter, je veux toujours rester à tes cotés…

- Je t'aime aussi, mmh... Tu as trouver ça comment ? D'être dans mon cul ?

- C’était si doux, si agréable, je suis tombé amoureux de cet endroit.

- On le refera quand tu le voudras, je ne m'en lasse jamais.

Elle me lécha le lobe de l’oreille pendant que je caressais ses doux seins.

- Tu as l’air de beaucoup les aimer…

- Oui, comme je les aime ….

- Attend que je te fasse un petit cadeau.

Puis elle descendit jusqu’à ma taille et prit mon sexe entre ses deux seins.

C’est si bon de sentir mon sexe entre ses deux mamelles. Soudain je m’excitais totalement, je me frottais au milieu de ses deux globes sans m’arrêter.

- C’est si bon, c’est si bon !

- Ca te plait, je le savais.

- Je sens que ça monte…

- Laisse moi terminer.

Elle prit le relais, en me masturbant et en me prenant dans sa bouche, au bout de quelques minutes, je pris sa tête et je forçais jusqu’au fond de sa gorge en jouissant.

- Je viens !!!

Mon sexe évacua le peu qu’il me rester de foutre, que Sandra ne pouvait pas s’empêcher d’avaler d’un trait. Elle aimé ça, et moi aussi j’aimé la voir m’avaler complètement…

- Mmmh… Ton sperme chaud a toujours aussi bon goût.

- Je t’aime Sandra.

- Je t’aime aussi mon ange

Nous avons tout les deux fais couler des larmes de joie et de bonheur, tellement c'étais un des moments les plus beaux de notre vie. Et ce n’étais pas prêt de ce terminer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas évident de lire ça d'une traite du boulot, mais encore bravo, très excitant, puis le passage de la sodomie.....j'en ai eu un coup de chaud :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest yaourth

Je confirme que c'est pas évident quand tu es au taf pour lire ce genre d'histoire après tu es obligé d'attendre un petit peu pour que ca dégonfle :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

C'est l'intéret de lire ca tranquillement chez soi... :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est du texte digne de ce qu'écrivait mon ami Balou.

En revanche, je te le dis parce que tu auras très certainement le reproche de certains maniaques de l'écriture, essaies de faire attention à l'orthographe.

Continues. Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest MrPostal

C'est ça mon petit soucis, l'orthographe, enfin si il y a une personne assez courageuse pour corrigé un petit peu mon texte :oops: .

(Comment ça je suis gonflé :clap: ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca c'est également ton boulot.

Mais l'essentiel c'est le contenu du texte. Et cette Sandra, elle existe réellement? Tu continues de la voir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonne année à tous

et absolument merveilleux (hormis les fautes) ton textes plein d'amour et de sensualité

j'adore!! vraiment!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

c'est magnifique ! Très agréable à lire et très excitant ! Si seulement je prenais le métro avec cette Sandra... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

T'as du talent, mec ! continue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Moi les fautes ça passé... c'est la longueur.... :oops: Meme chez moi devant mon ordi... trop long... cette histoire aurait été encore plus excitante coupée en deux pour faire languir le lecteur...

Sincèrement... j'en ai buffai des parties.....

Mais de ce que j'en ai lu.... c'est tres touchant cette tendresse.... j'ai adoré..... Et ça m'a fait pensée a mon expérience avec cet amour d'une différence d,age de 24 ans....

Vraiment tres touchant...excitant...adorable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum :) un délice, très belle histoire ,le rêve nous les hommes de rencontré une femme comme cela .

Moi c’est un de mai fantasme, moi aussi je prend beaucoup les transport ,et sa fait rêver .

En tout qua j’espère te relire bientôt. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.