Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Rofl

Le bus n'a pas que des mauvais côtés!

Recommended Posts

Bonsoir, je suis nouveau sur le forum, et je me suis dis que plutôt qu’un long discours pour me présenter, je pourrais vous présenter un récit !

N’hésitez pas à me faire des petites remarques/critiques, ça ne peut faire qu’améliorer le prochain récit :wink: (Tout en restant courtois :P, c’est mon premier :$)

En cette triste journée de novembre, où les jours se raccourcissent au fur et à mesure que l’on s’approche de l’hiver, je dois prendre le bus vers 7h comme chaque jour pour me rendre à ma faculté. Le temps est froid, et l’obscurité est omniprésente. Comme chaque matin, une foule se masse à l’avant de l’emplacement du bus. A ce moment là, j’aperçois différentes personnes que je connais dont Sarah, une jeune fille dont j’ai fais connaissance il n’y a pas très longtemps auparavant. Elle est brune, avec un regard bleu époustouflant, de taille moyenne et un joli corps dans son ensemble. Par chance nous trouvons deux places libres dans le bus, aussitôt aperçus aussitôt installé.

Le voyage se passe tranquillement et nous discutons de tout et de rien pendant que le soleil se lève.

Il faut savoir que le bus qui est à notre disposition est un bus qui est plus spacieux et plus confortable qu’un bus ordinaire. La raison étant que le trajet dure environ une heure.

Après cette petite heure, fort agréable il est vrai, nous nous séparons et chacun prend le chemin de son cours.

La journée se passe tranquillement mais sans pour autant être des plus passionnante.

Le soleil est couché depuis un moment et l’obscurité a repris possession des lieux. Fin des cours, il est 19h25 et il est temps d’aller prendre le bus déjà en stationnement.

Et quelle ne fut pas ma surprise de voir Sarah assise au fond du bus. Je m’approche et elle m’aperçoit enfin, je lui dis tout naturellement :

- Je peux m’installer ?

- Bien sur !

Le dialogue continue, et le bus démarre…

Un moment de silence s’installe, je tourne la tête et la regarde, je ne peux m’empêcher de sourire, elle est si touchante, si innocente, si … belle.

Je détourne le regard et zyeute ailleurs, quand je sens qu’à son tour elle me regarde :

- Qu’est-ce qu’il y a ?

- Rien… rien …

Après un petit laps de temps, ma main se pose délicatement sur sa cuisse, je tourne la tête et la regarde, cet échange était … magique, électrisant… elle regarde ma main et y dépose la sienne. Mon cœur battait comme jamais auparavant. Sa main posée, elle remontait ma main plus haut sur sa cuisse, le signal était clair. Nous étions sur la même longueur d’onde. Et le regard que nous échangions à la suite était encore plus impressionnant, plus fort ! Inconsciemment nous nous sommes rapprochés, et je n’ai pu résister à l’embrasser. Ce baiser était superbe. Nos lèvres se sont touchés en douceur, un doux contact, et peu à peu nos bouches se sont entre ouvertes et nos langues sont entrer dans la danse (si je puis dire :wink:).

Pendant ce doux baiser, ma main n’est pas rester inactive, elle a continué sa progression vers le trésor.

La braguette de son jeans n’aura pas tenu longtemps, le bouton n’aura pas tardé à suivre non plus. Ma main s’insère doucement et je parviens à caresser une douce petite partie de son ventre, et une autre partie en dentelle de son string.

Le bus n’est pas fort garni étant donné que c’est le dernier du jour et que le peu de personnes présentes pensent plus à dormir que d’être attentif à ce qui st en train de se passer au fond du bus. Quant au chauffeur, de la où nous nous trouvons, il ne peut rien voir de significatif. De plus il a bien autre chose à surveiller !

Pendant que lentement j’essayais de passer ma main plus bas, je sentis une main se poser sur la bosse bien apparente que formait mon pénis dans mon jeans. Ce contact fut comme électrique, et quel bonheur quand elle a posé sa main dessus à travers le boxer une fois le jeans ouvert. Mais son action fut interrompue quand doucement du bout du doigt je titillais son clitoris. Je la regarde à ce moment précis et je vois son visage s’illuminé de bonheur, quel plaisir de la regarder ainsi. Doucement je passe de ses lèvres (déjà bien humide) à son clitoris. Je retire mon doigt et le porte à sa bouche, et doucement je lui propose de goûter, et lentement elle le suce toujours en me regardant bien fixement avec son superbe regard !

Après qu’elle ait relativement repris ses esprits, elle reprend possession de ces moyens et abaisse mon boxer de telle sorte que mon pénis soit dégage, quelle délivrance ! A ce moment précis je suis partagé entre le bonheur et l’excitation de cette situation et la peur ! L’adrénaline monte et l’excitation est à son paroxysme. Le plaisir a pris le dessus, d’un geste assurer, elle commence à me branler, c’est tellement bon !

Après deux, trois minutes de ce magnifique traitement, elle se baisse et approche ces douces lèvres de mon membre gonflé comme jamais ! Je n’en pouvais déjà plu tellement l’excitation était forte, au contact de ses lèvres et sa langue, j’ai cru éjaculer instantanément. Elle me suça lentement, goba le gland, tourna sa langue autour de celui-ci, le ressortis, et lécha mon pénis, des testicules au bout du gland, Mmmmmhhhh délicieux !!

Malheureusement, le temps est passé si vite que nous arrivons bientôt, nous nous rhabillons vite, mais pas trop bruyamment non plus. Je sonne pour mon arrêt, je lui fais un bisou en dessous de l’oreille et lui demande si elle veut terminer. Sa réponse ne se fait pas attendre et m’embrasse tendrement en guise d’approbation.

On descend du bus, et je prends par la main, et on se dirige vers un petit endroit très calme que je connais.

Le chemin que nous avons pris est très sombre, et nous arrivons dans un petit bois qui sépare la chaussée à une école situé un peu plus en amont. La température est relativement fraîche, mais pas glaciale pour l’époque.

Quand j’estime être à bonne distance, je l’arrête et l’attire vers moi ou nous reprenons notre baiser passionné là ou nous l’avions laisser. La lumière du vieux lampadaire est faible, mais suffisante Les mouvements sont plus directs et plus franc, nous allons plus vite pour agir, ne serait-ce que pour la peur d’être surpris, mais aussi par le summum de l’excitation.

Je l’invite à s’asseoir sur un banc, je me glisse entre ses jambes, je lui ouvre le pantalon, le descend et son string a le même sort. Je ne me fais pas trop attendre, et je commence à la lécher doucement du bout de la langue, avant de reprendre de plus belle, avec un deuxième passage beaucoup plus appuyé. Je titille son clitoris du bout de la langue, ses soupirs se font entendre de plus en plus. Ma langue s’enfonce entre ses lèvres et ressort plusieurs fois de suite. Je la regarde et je suis ravi de voir les effets de mon coup de langue. Très vite j’insère un … puis deux doigts dans son vagin. Je fais de lent mouvement va-et-vient puis plus rapide, elle mouille de plus en plus et je la sens prête.

Je décide alors d’interrompre ce cunnilingus, elle se lève s’accroupis devant moi, sors mon pénis une nouvelle fois, le lèche un petit peu, fait quelque va-et-vient mais guère plus, je suis au bord de la jouissance. Elle place alors délicatement le préservatif que je lui tends sur mon membre en érection.

Je la tourne de telle façon à ce que je puisse contempler ces fameuses fesses … à faire bander un mort !

Je ne peux m’empêcher de les couvrir de bisous. Je place mon pénis dans la raie de ses fesses. Je la sens impatiente, et doucement je guide mon sexe vers l’entrée de son vagin. Quelle extase, je m’insère doucement mais sûrement, j’arrive au fond de son vagin, et je commence de lent va-et-vient, à ce moment je ne peux m’empêcher de lui caresser les seins à travers son soutien à gorge. Mes va-et-vient se font plus rapide et le bruit de mes testicules sur ses fesses se fait plus bruyant. Elle fait de petits cris, et son souffle est plus saccadé. Je n’en peux plus ! Je jouis fort ! Je sens les jets partir se fracasser sur le bout du préservatif. Je me retire, ôte le préservatif, et elle, décidemment pas rassasié, s’accroupis encore et nettoie les gouttes de spermes restantes avec sa langue et avale.

C’est alors que je lui demande de ce remettre sur le banc, et je décide de terminer mon cunnilingus. Il ne fallut pas longtemps avant qu’elle n’atteigne l’orgasme. Je l’embrasse tendrement avant que nous nous rhabillions et partions, ensemble, main dans la main après ce moment si magique !

:-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un récit passé ou pur fantasme?

En tout les cas, c'est du réel bonheur. Très bien raconté pour une première fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Bienvenue Rofl, avec un récit magnifiquement raconté surtout pour un premier.

Fan des fantasmes, alors continue à nous en raconter, tu as du talent et de l'imagination.

:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'instant ce n'est que du domaine du fantasme :wink:

en tout cas vos commentaires font plaisir :wink:

après ça, je ne peux que continuer !! :-D :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: Tu as même interêt ! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Luna024

:content: Magnifique! Bravo, j`adore ton ecriture, tes mots, si clairement mis en situation... Un delice a deguster :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest mecsympat

Bravo, très jolie cette histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.