Aller au contenu
AsMoth

Les premiers plaisirs de la levrette

Messages recommandés

Aurélie était ma petite amie de l’époque. Je devais avoir dix neuf ans et elle aussi. J’avais la chance de pouvoir dormir tous les samedis soirs chez elle. Ses parents m’adoraient.

Aurélie était une jolie blonde aux cheveux longs. Un vrai petit ange ! Tout du moins… c’est ce que devaient penser ses parents, car en réalité, elle adorait le sexe !

Ce dimanche matin, on s’était levé relativement tôt. Ses parents n’étaient pas là… ce n’était pas une coïncidence ! on descendis dans le salon pour prendre notre petit déj. Auré’ s’était enfilée un petit gilet blanc pour couvrir ses seins nus, un string et surtout –j’insiste sur ce détail qui m’excite plus que tout ! – des bas en laine blanche qui lui arrivaient à mi-cuisses et lui donnait bien chaud l’hiver.

Le soleil traversait la grande baie vitrée. On avait chaud à l’intérieur ; on était bien.

Je finis de préparer le petit déj et arriva dans le salon pour que l’on se régale. J’étais en short pyjama. Arrivant dans le salon, voilà que je vis Aurélie assie sur le fauteuil les cuisses écartées, sur la pointe des pieds, en train de réajuster son string : clairement : elle tirait tellement dessus qu’elle se le rentrait dans la minette !

- hé ! qu’est-ce que tu fais !

- rien… j’ai envie de faire l’amour ici !

- ici ?!

- oui, on ne l’a jamais fait !

- mais… c’est le salon de chez tes parents !

- et alors ! ça m’excite trop rien qu’à y penser !

Son string en nylon bleu rentrait odieusement dans sa jolie minette dépourvue de poils et naturellement excitait aussi sa rondelle. Je me mis à bander face à ce simple spectacle de la nature. Le soleil caressait les cuisses de ma belle Aurélie, qui n’attendait plus que je vienne m’occuper d’elle.

Alors qu’elle jouait avec son string et sa jolie chatte, l’excitation montant en moi, je ne pus m’empêcher de me mettre à poil. Ma belle queue en érection devant moi, je me mis à me palucher. Aurélie ne l’avait pas remarqué au début. Lorsqu’elle releva les yeux vers moi, elle me vit prêt à l’embrocher. Je ne m’étais jamais masturbé devant elle auparavant, mais le fait de la voir se caresser la minette avec son string me rendit fou.

Du coup, j’approchai d’elle. Auré’ s’y était bien prise : elle avait la chatte toute ouverte : sa jolie vulve rose pâle s’offrait à moi. je m’approchai jusqu’à elle et portait immédiatement ma main à sa fente. Je l’autre, je lui tendais mon chibre, l’invitant à faire de même. Je sentis ses doigts se saisir de mon manche dur et gonflé. Du bout des doigts, immiscés entre son string humide et sa jolie minette, je me mis à la lui caresser délicatement. Aurélie se mit aussitôt à gémir. Sa main se mit à faire coulisser énergiquement la peau de mon sexe sur mon gland qui se mit à fondre sur place. Bouche ouverte, Aurélie me paluchait… ça annonçait une matinée torride ! Auré qui d’habitude était plutôt « classique » : dans le lit, dans l’obscurité… voilà que le soleil d’hiver semblait éclaircir sa lanterne ! J’avais pour le coup l’impression de la voir pour la première fois complètement nue, alors qu’elle ne l’était pas. Elle me laissait voir son corps, le dévorer des yeux. Je le découvrais et cela m’excitait énormément. Je me rendais compte à quel point Auré avait un corps sensuel, fait pour l’amour : blondinette à la peau douce. De même : la voir me masturber à pleine main de la sorte me mettait dans un sacré état d’excitation. Je pense que ces ébats en « plein jour » nous mettaient tous deux dans un état d’excitation que nous n’avions vécus jusqu’alors.

Auré m’offrait sa chatte toutes cuisses écartées, la chatte dressée vers le haut. Elle en voulait ! Voir sa jolie fente si bien offerte eut raison de moi : d’un coup d’un seul, je passai mes mains sous les fesses d’Aurélie et la fit baculer en arrière dans le fauteuil. Elle se retrouva les jambes en l’air. Je lui ôtai virilement son string que je laissai à ses chevilles. Cuisses ouvertes, Auré m’offrait donc sa chatte, s’attendant à être dévorée d’une seconde à l’autre. Là, je me penchai et ma tête plongea entre ses cuisses. Une main posée sur sa cuisse, l’autre remontant son ventre pour le lui caresser, je me mis à lui lécher la chatte toute langue dehors. Une première entre nous ! pour lui montrer toute ma détermination, je fixais Aurélie dans les yeux. C’était la première fois pour elle qu’elle se faisait lécher la minette comme ça, en plein jour, spectatrice de ce que je lui infligeais. Ma langue se mit à parcourir son fruit en surface, puis, tout doucement, à ouvrir ses chairs et entrer en elle. Inutile de dire qu’Aurélie se sentit littéralement fondre sur place. Elle arborait un sourire de bonheur, tant ces sensations nouvelles étaient exquises. Sa jolie minette me rendait fou. Ses petites lèvres ressortaient des grandes ; elles étaient luisantes de ma salive, certes, mais pas seulement ! un rien faisait mouiller ma belle Auré… une situation pareille l’inondait ! je me mis à lui lécher le clito tout en lui enfonçant mon index, pour la parcourir délicatement. Auré se mit à gémir comme une chatte en chaleur. Ses bas en laine blanche montaient au ciel. Ils mettaient en valeur la beauté douce de ses cuisses, nues quant à elles, à la jonction desquelles se trouvait sa belle chatte parfaitement lisse, dépourvue de poils. Aurélie me passa sa main dans les cheveux, m’invitant à poursuivre : « vas-y ! continue mon chou ! c’est trop bon ! ». Ses doigts se crispèrent soudain dans ma crinière, alors que le bout de ma langue s’attardait sur son bouton d’amour. Aurélie grimaçait et bloquait sa respiration… jusqu’au moment où je la fis exploser. Son corps ondula en vagues de plaisir. Aurélie cria sans retenue. Un ange vous dites ?!

Une fois son orgasme passé, je me relevai. Auré était un peu dans le gaz. Je me mis pour la première fois à me masturber devant elle, à me donner en spectacle. Elle me regardait. Rapidement, elle me demanda de me rapprocher de nouveau : elle voulait le faire elle-même. Alors debout, offert, la queue bien devant, je me laissai faire. Quel pied de voir et de sentir ses petits doigts entourer mon sexe et s’agiter dessus, tirant et faisant glisser la peau de mon sexe de façon à exciter mon gland !

J’avais maintenant très envie de baiser. Alors, je pris la main libre d’Auré et la fit se lever. On s’embrassa fougueusement. Ma queue raide d’excitation et de désir, tapait contre sa hanche. Elle ne tarda pas à s’en saisir à nouveau. Là, je fis pivoter Aurélie sur elle-même et la fit se pencher en avant : « Montre-moi ton joli cul ma belle ! » lui dis-je. Et là encore, quelle incroyable excitation que de voir ce joli cul lisse en plein jour, offert jusque dans les moindres détails ! Aurélie avait les grandes lèvres de sa jolie chatte toutes gonflées d’excitation et les petites luisantes de mouille, entrouvertes, prêtes à m’accueillir. Aurélie avait les joues rouges, à la fois d’excitation mais aussi peut être de honte à offrir ses parties les plus intimes ainsi à ma vue, comme une chatte en chaleur. Me mettant dans son axe, ma belle queue raide et gonflée entre les doigts, je me mis à lui caresser la vulve avec mon gland, avant de m’introduire en elle doucement. Aurélie me sentit entrer en elle, et la remplir, centimètre par centimètre, par mon sexe dur et chaud. Sa minette étant très humide, je n’eus aucun mal à m’introduire jusqu’au fond. Aurélie lâcha un petit gémissement, mais ne faisait pas la maline. Elle ne s’était jamais offerte comme cela !

Posant mes mains sur ses hanches, je me mis dès lors à aller et venir lentement en elle, mais de toute la longueur de ma queue. Je voulais qu’Aurélie sente ce que c’est que se faire prendre en levrette. Qu’elle découvre ce plaisir qui ne peut être total que lorsque l’on s’abandonne complètement. La pénétrant de plus en plus profondément, voilà qu’enfin je sentais ses fesses douces mais pourtant fermes s’écraser contre moi. Le paradis ! Je me demandais si Auré’ était gênée de se faire prendre ainsi, car elle était moins explicite que tout à l’heure. Pourtant, elle prenait du plaisir ; je le savais à sa respiration.

Voyant qu’au final elle n’était pas très à l’aise, je décidai de la faire varier légèrement de position. je pris le pouffe sur lequel son père étendait ses jambes et la fit s’agenouiller à quatre pattes dessus. Cela n’étant pas suffisant, je lui fis comprendre qu’il fallait qu’elle cambre le dos et qu’elle m’offre bien ses fesses. Je sentis Auré un instant réticente, avant d’oser jouer le jeu. Là, je m’empressai de me mettre derrière elle, et pour ne pas perdre son état d’excitation, je me mis à faire glisser mon gros gland plein de mouille de haut en bas sur sa rondelle. Auré serra les fesses tout d’abord par réflexe, mais sachant que je ne voulais pas y aller, se laissa faire à mes caresses. Rapidement, le fait de se faire caresser la rondelle de la sorte la mit dans un état d’exictation terrible. Les joues plus rouges que jamais, elle se laissait faire. Mieux même : genoux serrés, elle m’offrait son cul comme jamais : cambré vers le haut et les fesses bien ouvertes ! j’hallucinais de voir Auré dans cet état ! Quel veinard je suis me dis-je dans ma tête ! Jamais Auré ne m’avait offert son joli cul aux fesses rondelettes et fermes. Prête à être prise comme jamais ! Me calant derrière elle, je m’insérai en elle. Doucement, puis profondément ! très profond ! une profondeur que seule cette position offre et permet ; j’arrivai au fond d’elle. Lâchant quelques petits gémissement de peur et de plaisir, Auré fondit plus encore que tout à l’heure, ainsi comblée, remplie, offerte. Posant mes mains sur son joli petit cul, je me mis à aller et venir en elle. La partie était gagnée : malgré mes allers venues, Auré ne serrait pas les fesses, bien au contraire ! Rapidement, c’est elle qui se mit à bouger : à venir à la rencontre de mes coups de queue… de plus en plus vite, de plus en plus fort. Voilà maintenant qu’elle sautillait littéralement sur mon chibre, s’empalant dessus sans retenue ! une vraie partie de rodéo ! ses cheveux virevoltaient en tous sens ; Aurélie râlait et prenait son pied ! Ses fesses se mirent à claquer contre moi ! Bordel qu’est-ce qui se passait ?! Je ne la reconnaissais plus ! C’était gagné, Aurélie était maintenant débridée. Connaissant les vraies joies du sexe, je savais que désormais, elle n’en demanderait plus jamais moins ! plus excitée que jamais, Auré ne ralentissait pas le rythme. Moi, j’essayais de réaliser ce qui se passait ; d’apprécier la grandeur de l’événement à sa juste valeur ! Merci mon dieu ! merci ! Oui, cet ange en était bien un ! L’ange du sexe ! La minette totalement dilatée, Aurélie nageait sans le plaisir. Je voyais ses fesses divines aller et venir sur ma belle queue. Sa jolie chatte me faisait fondre. Ne freinant pas ses ardeurs, Aurélie parvint à l’orgasme. Elle se mit à jouir en gémissant, freinant un instant ses mouvements, profitant de la sensation de ma grosse queue en elle, tête en l’air, bouche grande ouverte. Elle se remit ensuite en mouvement… ce fut moi qui explosai. Je me mis à éjaculer fortement en elle. Je la remplis. Aurélie adorait sentir mon sperme lui remplir la minette.

Enfin, je me retirai. Mon sperme coulait le long de sa minette. Aurélie était « à bout ». Elle planait comme jamais elle n’avait plané jusqu’alors. Je peux vous dire qu’à lui suite de ces fous ébats : 1°) jamais on ne baisa comme avant : Aurélie avait ses plaisirs décuplés ; 2°) le plaisir offert et reçu de l’autre nous a rendu amoureux fous !

Ah… les tendres plaisirs du sexe adolescent… incandescents !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:D :P Joli souvenir d'adolescent :D:-D:welcome: , superbement raconté comme d'habitude, AsMoth :-D

Si tu restes fidèle à tes shorts :-D:-D , par contre je remarque une petite chose : tu fais ressentir plus de tendresse dans cette narration toujours très sensuelle et je pense que c'est la première fois que tu utilises les termes "faire l'amour" :P:P:D:D , plutôt que "baiser" :-D ... personnellement je préfère ! :P

:-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

humm pas mal du tout :-D :welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous zé toutes !

Baiser / faire l'amour... oui il y a des différences, c'est indéniable ; mais on se le représente aussi chacun différemment.

Je fais l'amour lorsque je veux faire transparaître mes sentiments par mes actes - donc pas avec n'importe qui : il faut que je sois amoureux ; je "baise" lorsque seul le plaisir est le but recherché : un plaisir intense et partagé, voulu pour l'autre ; pas que pour moi-même. Car mon objectif sera toujours le même dans les deux cas : faire jouir ma partenaire ; à défaut : lui procurer un maximum de plaisir. Car le plaisir de l'autre est ce qu'il ya de plus excitant ! :welcome: :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

Merci à tous zé toutes !

Baiser / faire l'amour... oui il y a des différences, c'est indéniable ; mais on se le représente aussi chacun différemment.

Je fais l'amour lorsque je veux faire transparaître mes sentiments par mes actes - donc pas avec n'importe qui : il faut que je sois amoureux ; je "baise" lorsque seul le plaisir est le but recherché : un plaisir intense et partagé, voulu pour l'autre ; pas que pour moi-même. Car mon objectif sera toujours le même dans les deux cas : faire jouir ma partenaire ; à défaut : lui procurer un maximum de plaisir. Car le plaisir de l'autre est ce qu'il ya de plus excitant ! :-D:D

D'accord avec toi sur la terminologie et ta conception du plaisir :P

Simplement, étant très romantique, je ne conçois pas autre chose que "faire l'amour" :D:P:P car des relations sans sentiments celà m'est impossible :welcome:

Comme dit à peu près la citation (je ne sais plus de qui :D ) : "Les femmes donnent du sexe pour avoir de l'amour, les hommes donnent de l'amour pour avoir du sexe" :P

Fin du HS :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jachyra

Trop bon récit :-D Merci Asmoth :welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais je t'en prie Jachyra ! tout le plaisir est pour moi ! :-D:P

Decibel, il n'y a pas de HS là-dedans, bien au contraire ! la discussion doit rester ouverte ! :welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité NickyLarson94

T'es histoires sont si excitantes :-D

ça pourrait inspirer un réalisateur de film érotiques :welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci beaucoup ! :welcome: ce sont de beaux compliments ! je suis tellement content d'écrire pour vous !

merci encore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité tiny

très jolie texte vraiment,

j'ai adorée :clap::clap:

Merci beaucoup =) :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sa me rappelle ma copine, elle etait du genre a faire qu'un ou 2 truc ( faut dire aussi qu'elle s'est offertes à moi suis son premier!! :clap: ) mais depuis quelque temps elle s'est libéré et chaque fois qu'on fais l'amour elle veut essayé d'autres choses!

Elle voudrait essayé la sodomie mais elle as peur d'avoir mal et plein de truc comme sa :clap:

Avez vous des conseils pour elle ainsi que pour moi??

Merci d'avance! :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bon de commencer la journée par une lecture coquine comme la tienne. Plaisir partagé. Ce qui est cool, c'est qu'on ressent bien toutes les émotions qui t'ont traversées sur le moment.

Très belle histoire excitante. Bonne journée en perspective.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai adoré :aime2:

vraiment bien écrit :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

pfui excitant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.