Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Bedou

Câlins

Recommended Posts

Aujourd’hui nous avons échangé de multiples regards, quelques caresses

délicates, signes d’un besoin de tendresse, d’amour et de plaisirs partagés.

J’ai caressé ta joue et je t’ai lancé un regard tendre et coquin auquel tu as

répondu.

Je me suis alors penché sur toi pour que nos lèvres puissent se toucher,

j’ai alors senti une chaleur m’envahir, une chaleur passionnée et qui m’a

très vite fait oublier tout le reste. Alors que nos langues trahissaient toute

la passion qui nous animait, nos mains se sont vite égarées. Les miennes

sont vite passées de ton visage à ta poitrine gonflée de désir. Je te

caressais les seins au travers de ton très léger top, ton souffle

commençait à s’accélérer, je sentais ton cœur qui battait plus que de raisons.

Tu m’as caressé le torse en passant tes mains sous mon t-shirt, de tes

doigts très délicats, tu as su faire naître chez moi un réel tourbillon de plaisir.

J’ai alors fait de même, j’ai soulevé ton top et commencé à te caresser les

seins, le contact de mes mains devenues brûlantes sur ta poitrine t’a fait

pousser un cri de plaisir étouffé par les baisers que nous partagions.

Ma main droite a caressé ton dos ce qui nous a obligé à nous rapprocher

encore un peu plus. Je suis resté assis sur le canapé et tu t’es alors mise

à califourchon sur moi. De cette manière je pouvais m’adonner

à toutes les caresses sur ton dos et sur tes fesses.

Toi tu as pris ma tête entre tes mains pour m’embrasser à pleine bouche,

quand nos lèvres se sont détachées ma tête à plonger entre tes seins

pour les lécher très délicatement. D’abord en déposant des baisers sur

chaqu'un d'eux, ma langue se baladait sur ta poitrine et je m’arrêtais de

temps en temps pour te regarder dans les yeux et constater que tu

appréciais ce que je te faisais et que tu appréciais nettement moins que

j’arrête. J’ai alors pris tes tétons dans ma bouche pour les sucer et par la

même occasion te transporter, emporter par une vague de chaleur. Tes

mains derrière ma tête me plaquaient contre toi, parfois tu passais ta

main sous mon menton pour relever ma tête et m’embrasser.

Plus tard je t’ai renversé sur le canapé, tu étais allongé, je me suis assis à

côté de toi je t’ai caressé et embrassé sur toutes les parties de ton corps.

Ma main est passée sous ta jupe, j’ai remonté le long de ta jambe jusqu’à

ton intimité. Je te touchais les lèvres au travers du fin tissu de ton string,

qui était d’ailleurs largement souillé par ton jus intime qui a dû couler en

abondance entre tes cuisses. J’ai écarté le tissu qui me gênait, mes

doigts n’ont eu aucun mal à trouver l’entrée de ton vagin et à y rentrer.

J’ai senti alors une chaleur immense et ton liquide qui n’en finissait pas de

se répandre en toi. Je commençais à faire bouger mes doigt en toi et tu

gémissais en fermant les yeux. Tu te tortillais sous mes caresses, tes

râles se faisaient de plus en plus longs et bruyants, bien vite une onde de

plaisir plus forte que les autres partit de ton bas ventre où s’agitaient mes

doigts et te parcourut tout le corps. Cette vague de chaleur a été si forte

qu’elle t’a laissé pantelante sur le canapé, le souffle court et le corps

encore brûlant.

ps: ce texte est le premier que je poste tous sites et forums confondus j'espère qu'il vous plaira !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Merci Bedou pour cette première :lal::lal:

Que de câlins, que de câlins, que de câlins, encore et encore.....

j'adore lire cela, surtout en ce moment, c'est très tentant, revigorant, enthousiasmant, érotique, sensuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

et très vivant ! :lal: j'en redemande !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hummmmmmmmmmmmm !

un mot ! Encore !!!!!!

:lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me souviens qu’un jour nous avions décidé de regarder ce film dans

lequel il y a une scène particulièrement chaude. Tu étais entre mes

jambes et mes bras t’entouraient. Au moment où celle-ci commence

j’entame une quasi imperceptible mais pourtant bien réelle, caresse sur

ta poitrine. Ma respiration est plus profonde et je ne peux à la vue de

cette scène retenir une certaine érection. Mon souffle commence à

atteindre ta nuque, je rapproche ma tête et je dépose sur ta joue un

baiser tendre et très sensuel.

A ce moment mes mains se font plus coquines, l’une te caresse la poitrine

pendant que l’autre s’insinue entre tes jambes pour te caresser l’intérieur

de la cuisse.

« Non s’il te plait je veux voir le film »

Mais on ne m’y trompe pas, ta voix est hésitante presque saccadée,

d’ailleurs ma main qui est remontée entre tes cuisses constate que la

scène ne te laisse pas indifférente :lal:

Je commence à te caresser, je t’embrasse dans le cou et sur la joue, mon

autre main est passée sous ton t-shirt, je te touche le ventre et les seins.

Ta respiration est maintenant plus rapide et tu as quelques soubresauts

lorsque mes doigts viennent toucher ton clitoris.

J’entame sur toi une masturbation d’abord lente puis beaucoup plus

rapide, ton plaisir coule entre tes jambes, tu renverses la tête en arrière et

je t’embrasse.

Le mouvement circulaire que j’effectue sur ton sexe commence à te faire

réagir , tu gémis, tu te tortilles lentement, tu te mords les lèvres que tu

essayes de garder fermées pour ne pas crier ton plaisir.

Ta bouche est toute aussi chaude que ton vagin que je commence à

pénétrer avec mes doigts, il n’est plus question pour toi de regarder le

film.

Je sens la douce chaleur de ton intimité, je m’enfonce lentement en toi, tu

n’en peux plus, tu as chaud, tu es déconnectée de la réalité…..que tu es

belle quand tu prends du plaisir :lal:

Mes doigts vont maintenant à un tel rythme en toi que tu serres mon bras

avec une telle force que j’en ai presque mal, tes gémissements sont

plaintifs et de plus en plus rapprochés.

Au moment où la chaleur a envahie toute la pièce je ralentis le rythme puis m’arrête.

« Mais pourquoi arrêtes tu ? »

« La scène est terminée je veux regarder la suite du film »

Très frustrée tu me lances un regard furieux, je t’embrasse alors sur la

joue et te fais un clin d’œil, ce n’est que partie remise

:-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Bedou coquin, bedou câlin, bedou farceur :-D

:-D:lal: pour cette suite !!!

Sur cette douce lecture, je m'en vais dormir :lal: :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest K@thy

:lal:

Hummmmmmmmmmmmmmm

J’adoreeeeeeeeeeeee !!! :lal::-D:-D:-D

:-D:-D:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Je constate que la

scène ne te laisse pas indifférente :lal:

moi c'est ton récit qui ne me laisse pas indifférente :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi c'est ton récit qui ne me laisse pas indifférente :-D

Merci momote :lal:

Pleins de câlins pour toi :-D :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.