Aller au contenu
lappétit

ImagiNATION de lappétit

Messages recommandés

Lappétit vous présente "ImagiNATION" :

Voilà deux journées entières qu'il arpentait les rues de cette ville qui peinait à s'urbaniser. Il suivait Milo , son mentor , de manière aveugle et irréfléchie. Ne t'inquiète pas , je sais où est-ce qu'on va , lui avait-il répété à maintes et maintes reprises.

Son corps entier s'épuisait , il avait parfois du mal à reprendre sa respiration tandis que ses jambes commençaient à trembler légérement. Son corps en était réellement à bout de souffle.

Pourtant , à aucun moment il ne s'était arrêté. Toute cette fatigue était obturée par cette pensée qui revenait incessement en lui, par cette incompréhension naissante.

En effet depuis ce fameux jour , où Milo l'avait emmené fêter ses quinze ans dans un restaurant populaire , quoique assez miteux , il repensait souvent à ce flux de pensées qu'il l'avait traversé pendant cet infime instant où ses yeux se posèrent sur son regard.

Jamais il n'avait ressenti un sentiment si intense et si mystérieux à la fois. Cette femme était venue près de leur table sans qu'ils aient eut le temps de s'en rendre compte.

N'y pense plus , N'y pense plus ! Ne plus y penser ? Cela était-il réellement possible ?

Il n'avait pas eu le temps d'avaler qu'une voix suave et d'un sensuel lui fit détourner son regard de son lugubre plat.

La femme se tenait là , debout devant lui. Sa peau mate et sombre reluisait avec intensité.

Ses yeux étaient fixés sur ceux du jeune homme. En cet instant précis , ses pupilles se dilatèrent , il sentit son coeur résonner de plus en plus fort, et fut transporté en une seconde loin de tout.

Ce n'était pas le restaurant qui se dessinait dans sa tête , ce n'était même pas un endroit qu'il connaissait ; en réalité ce lieu trouble où il se trouvait lui importait peu. Tout ce qu'il savait , c'est qu'il était là , debout, face à cette femme qu'il n'avait même pas eu le temps de connaître.

Leurs yeux étaient tout proches. Ils se regardaient. Mais ce n'était pas ce type de regard vide et absurde , il s'agissait bel et bien de cet autre regard , qui s'exprimait qu'à de rares occasions et qui , inconsciemment , nous faisait plisser délicatement les yeux au regard de l'autre.

Le silence était seul maître. Pourtant , deux bruits diffus émergaient doucement et progressivement en arrière-plan. Il s'agissait de l'unique chose que le silence ne pouvait englober : deux coeurs qui expulsaient avec force tout le sang qu'ils contenaient afin de créer ce sentiment mystique qu'est le désir charnel.

Ce n'était plus lui qui contrôlait son corps, instinctivement , ce dernier savait quoi faire.

Sa main droite se posa subtilement sur le visage de cette femme qui lui faisait face, et commença à lui caresser très doucement ses joues. Un moment quasi électrique était entrain de se produire.

En prenant une profonde respiration , la femme ferma les yeux , et reposa son visage sur cette main qui l'a caressée si tendrement. Le silence avait totalement disparu : des coeurs déchaînés et des respirations saccadées lui avaient succédé.

La main du jeune homme continuait à caresser tout le visage de la femme comme si elle voulait sentir tout ce visage qui s'offrait à elle. Son autre main se joignit à la première ; il était là , il ressentait tout : ses yeux , son nez , ses lèvres. Et surtout l'extraordinaire chaleur qu'ils dégageaient.

Lorsque son index se présenta à nouveau près de ses lèvres , il eut l'énorme bonheur de les pénétrer très doucement. C'était comme si tout son être s'était transposait en son index.

L'index était là , seul , face à une langue désireuse qui s'approchait de lui , en apportant avec elle toute la chaleur qui était consummée en elle.

La femme , toujours les yeux fermés , commença à lui mordiller délicatement l'index, symbole sauvage de son désir.

L'index effleurait enfin cette langue qui le désirait plus que tout. Elle tourna tendrement autour de l'index, et l'humidifia d'une toile raffinée de salive.

Elle commença à sucer cet index qui se trouvait dans sa partie intime de sa bouche , en éprouvant le plaisir de la première fois , tout comme un enfant.

____________________________________________________________________________

Je continuerai une autre fois , désolé , je me dois d'aller bosser ... Entre temps , j'espère que ça vous a plu ! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sympa, :wink:

ne travaille pas trop pour garder de l'énergie pour nous écrire la suite :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sympa, :twisted:

ne travaille pas trop pour garder de l'énergie pour nous écrire la suite :D:clap:

tu a raison

vive la suite

jolie plume

:twisted: :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.