Aller au contenu
AsMoth

Baise intense dans une salle de cours

Recommended Posts

Ma Belle Isabelle…

Nous étions à l’IUT. Je sortais avec Isabelle. Une jolie jeune femme aux yeux bleus, les cheveux châtains. On s’était entendu de suite à notre rencontre, on déconnait bien. On était sur la même longueur d’ondes. Si bien qu’à une soirée organisée par le BDE, nous sommes sortis ensemble. Avant même d’être avec elle, son allure féline m’excitait. Elle avait aussi une voix très sensuelle, tout comme son regard.

Si bien qu’en cours, bien qu’on n’était pas assis l’un à côté de l’autre, nous avions des regards complices. Rapidement, point de vue sexe, nos libidos ne firent qu’une : nous étions assoiffés ! On s’était donné pour défi de baiser dans une salle de classe. Je ne l’avais jamais fait. Elle non plus. On s’était dit qu’on attendrait l’été, la veille des vacances pour le faire, les tenues s’y prêtant plus.

Ce fameux début d’après-midi, Isa et moi avions trouvé une salle désertée, celle laissée communément à dispo des étudiants. C’était la pause déjeuner. Il n’y avait pas grand monde. Isa portait un top noir très moulant, au décolleté provoc, et une minijupe de la même couleur. Pour me chauffer au maximum, cette coquine avait mis des bas couleur chair – ma faiblesse !, dont la lisière dépassait de sa minijupe lorsqu’elle croisait les cuisses. Les filles et les gars de ma classe savaient très bien qu’on était tous les deux portés sur le cul ; cela ne choquait plus personne.

Avec notre pote Anthony à qui j’avais parlé de notre fantasme, Isa et moi nous dirigeâmes vers la salle de cours vide. On devait faire vite tout de même. A peine entrés, Isa s’assit sur une table de cours, disposant deux chaises de façon à poser chaque pied sur une, cuisses écartées, prête à m’accueillir. Anthony, lui, ferma derrière nous. Ce con était entré dans la salle avec nous. On se connaissait bien tous les trois. Il avait pour mission de faire le guet, cela ne mettait pas Isa mal à l’aise, bien au contraire !

Je me dirigeai donc vers elle, baissant déjà mon short, me saisissant de mon sexe déjà en érection. Isa avait sa jupe à moitié retroussée. Je voyais la lisière de son bas qui m’excitait très fort…

- Purée on va devoir faire vite ! il est déjà moins vingt !

Et là, ma belle Isa relève sa jupe, me présente sa jolie chatte dont seul le pubis était orné de quelques poils. La coquine ! voyant ma surprise, elle me répond :

- t’inquiète ! j’assure !

Isa avait mis un porte jarretelle, discret soit, ce qui m’excita encore plus. Plus excitant encore : cette coquine n'avait pas mis de culotte. Elle se trimballait le cul et la minette à l'air depuis ce matin... je ne m'en étais même pas rendu compte ! Je vins donc m’installer debout entre ses cuisses. Elle se chargea de prendre ma belle queue à pleine main pour me masturber, afin de me faire grossir et durcir au maximum. Elle fit de suite chuinter mon gland de mouille. Elle connaissait ma queue par cœur. Moi, doucement, du bout des doigts, je me mis à lui caresser la minette, dont déjà les petites lèvres dépassaient. Je me mis à jouer avec son clitoris, Isa se mit à mouiller fort elle aussi. Dommage que l’on avait pas le temps, sinon je la lui aurais dévorée !

Aller viens ! me dit-elle. C’était le signal. Isa se mit légèrement en arrière, m’offrit bien sa chatte. Moi, prenant mon sexe à pleine main, je lui enfonçai doucement mon sexe en elle. Isa plissait ses yeux de chatte en chaleur à chaque fois que j’entrais en elle. Elle adorait cette sensation, de sentir ses chairs intimes s’ouvrir et se remplir de mon sexe dur et chaud. Isa posa ensuite une main sur mon épaule, s’y agrippant. Le fait qu’elle porte ces bas et porte jarretelles me rendit fou ! Je me mis à aller et venir en elle, lourdement, profondément, comme elle l’aimait tant. La table se mit à grincer. Peu discret ! nos sexes se mirent à clapoter. Isa, tête baissée, regardait ma belle queue aller et venir en elle, écartant et excitant ses chairs. Elle ne lâchait de gémissements qu’à de rares moments, la discrétion devant être de mise. Moi, j’étais concentré sur ma tâche. Baiser ma belle Isabelle en pleine salle de cours m’excitait au plus haut point. Anthony, derrière nous, à l’opposé de la salle, guettait de moins en moins le couloir, voyant ainsi Isa les cuisses écartées de faire pilonner la chatte. Il fallait le comprendre. Inutile de dire qu’avoir un spectateur excitait Isa encore plus. Elle mouillait plus que d’habitude la coquine ! Je n’osais sortir ses seins de son top… si jamais quelqu’un arrivait, ça ferait trop de « choses à ranger ». Je bandais fort, dur et gonflé come jamais. Ça aussi Isa le sentait ! je n’entrai pas totalement en elle, du fait de la position sur cette table ne permettant pas totalement de le faire. Je sentais par contre très bien mon frein glisser dans sa chatte et mon sexe à lui remplir. Du bout du pouce, je me mis à lui titiller le clitoris. Isa avait tantôt les mains posées sur mes épaules, autour de ma nuques… souriante, en pleine extase, elle prenait son pied, en silence. Voir ma belle queue pilonner ainsi sa belle chatte m’excitait très fort, et me rapprochait inévitablement de l’orgasme.

Voilà que je la culbutais plus intensément, plus lourdement. La table se mit à taper contre le mur ; Isa se mit à gémir et plisser les yeux de plaisir. Anthony tourna la tête et laissa tomber son poste de guet. Braguette ouverte, il vînt nous rejoindre en nous disant : « ch’suis désolé, mais j’en peux plus ! » ce qui fit rigoler Isa. Moi, j’arrivais au bout. C’était l’affaire d’une minute ou deux… alors… Isa se mit à geindre de plus en plus fort. Anthony devenait fou de me voir pilonner la belle chatte d’Isa devant ses yeux. Cuisses bien ouvertes, chatte bien offertes, le plaisir de celle-ci atteignait aussi les sommets de l’excitation et du plaisir. Sa jolie chatte clapotait de mouille. Moi, je me demandais où j’allais jouir… en elle ? ne portant pas de petite culotte, elle serait en galère pour le restant de l’après-midi ! mais cela ne la dérangerait pas forcément, même si elle devait laisser une flaque de sperme à la sortie du cours sir sa chaise ou avoir sa jupe inondée… « Baise-moi ! Baise-moi fort ! » me lançait Isa, sentant que j’allais exploser d’une seconde à l’autre. Purée ce que cet instant précis était bon ! JE baisais ma chérie en pleine salle de cours, mon pote n’en pouvait plus de voir ce spectacle digne d’un film de cul ! le clapotement de la chatte d’Isa et ses beaux yeux plissés de plaisir eurent raison de moi. comme elle me tenait par la nuque, je me mis à jouir en elle. Un, puis deux, puis de nombreuses contractions envahirent mon sexe, le faisant gonfler et dégonfler dans le vagin d’Isa qui me sentit exploser en elle. Inutile de dire que je lui mis une sacrée dose de sperme, comme à mon habitude. Elle s’en fichait. Bien au contraire, se faire remplir de sperme chaud et le garder dans sa minette la rendit folle. Anthony, moins discret, ne put se retenir. Ce con se mit à jouir en râlant à même le sol en criant « putain ! merde ! ». trop drôle ! Au même moment, la porte s’ouvrit, et se referma aussi sec. Merde ! Isa, qui était la seule tournée face à la porte, nous dit avec une extrême lucidité : « C’est rien, c’est Sandrine ! ». Whaouh ! on était sur le cul. Isa contrôlait décidemment tous les genres de situations ! Inutile de sire pourtant que dans moins d’une demie-heure, tout le monde serait au courant de notre « plan à trois » ! Il fallait donc déguerpir. Je me retirait d’Isa, qui de suite, se mit deux doigts dans la chatte, se faisant gémir au passage, et récolta de mon sperme qu’elle porta à sa bouche pour l’avaler. Elle fit cela à deux ou trois reprises… Anthony n’en croyait pas ses yeux ! Et oui, elle est comme ça ma chérie ! S’essuyant la minette comme elle le put, on quitta les lieux. Elle laissa volontairement quelques traces de sperme restées sur le bureau, marqua à jamais dans l’histoire du bahut notre trip. On sortit rapido tous les trois de la salle. « Merde ! ça coule ! » me dit Isa… j’en étais désolé pour elle. Elle se mit à marcher les cuisses serrées jusqu’aux toilettes. Anthony et moi sortîmes pour aller dehors. Isa nous rejoignit quelques instants après. Elle me dit « purée ! tu m’as bien remplie ! » avant de me coller un bisou sur la joue et aller voir une amie à elle pour discuter de tout et rien.

Bordel ce que Isa et moi fûmes fiers de ce coups là !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:P Il fait chaud tout-à-coup malgré la neige dehors, AsMoth :P:D ... très bien écrite cette nouvelle expérience torride et assez sauvage :D:D

... mais :P et la tendresse, bordel ! :D:P:clap::D:D .... :P désolée, c'est plus mon truc que la bestialité, même très sensuelle :P

:clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol ! merci merci ! c'est plus radical que jete du sel sur la route, non ?!!

attention, il n'y a pas de bestialité ! juste de l'intensité. Je te rassure, Isa n'a pas eu de fracture du col du fémur !! :clap::P

c'est juste que certaines femmes aiment se sentir "prises", "pénétrées"... d'autres, effectivement, préfèrent plus de douceur. Ne voit jamais dans mes textes une quelconque bestialité ou brutalité. Je n'en ai jamais fait oeuvre.

:clap: :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Jachyra

Beau récit encore une fois :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

lol ! merci merci ! c'est plus radical que jete du sel sur la route, non ?!!

attention, il n'y a pas de bestialité ! juste de l'intensité. Je te rassure, Isa n'a pas eu de fracture du col du fémur !! :clap::P

c'est juste que certaines femmes aiment se sentir "prises", "pénétrées"... d'autres, effectivement, préfèrent plus de douceur. Ne voit jamais dans mes textes une quelconque bestialité ou brutalité. Je n'en ai jamais fait oeuvre.

:P:P

:P Je suis une de tes lectrices assidues, AsMoth :clap: et c'est bien ainsi que j'avais compris ta narration "intensément" torride ! :P

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

ah lala asmoth quel coquin!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila un texte qui me donne des regrets de ne pas avoir eu cette opportunité quand j'etais à l'iut moi :P !

Mais quel :clap::clap: Passionnant et excitant! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je me suis fait sucer en cours, dans un amphi, on s'était mis au fond de l'amphi, à l'abri des regards :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi non plus à l'époque, je n'ai jamais profité à ce point d'une salle de cours... ce qui ne m'empêche pas d'avoir beaucoup aimé ton récit :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien écrit et excitant, comme tous tes récits jusqu'à présent !

C'est drôle, à chaque fois tu parles de ton "sexe qui chuinte de mouille".. serait-ce une marque personnelle, pour signer chacune de tes oeuvres ? :clap:

(par contre je suis un brin déçu : il n'y a pas eu de micro-short dans ce récit lol)

Il n'en reste pas moins que tu as une belle plume (entres autres, si l'on en croit tes écrits :P) et qu'elle est prolifique ! Bravo pour ce récit :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très excitante, ton histoire !!!!

Surtout par le côté "tête brûlée".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest tiny

superbe récit très excitant!

c'est qu'il fait chaud tout d'un coup!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une fois je me suis fait griller dans une salle de cours, la prof était tellement coincée qu'elle a pas osée nous dénoncer. Ouf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vraiment aimé la façon dont tu as décris la scène,avec tous ses détails et tout ce que tu as ressenti ^^

Belle belle expérience !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.