Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

antonvolt

Ma femme et le contrôleur

Recommended Posts

Pour se rendre à son travail, ma femme prend le train tous les jours. Un jour, je me suis rendu compte qu’elle avait oublié son sac à main avec sa carte d’abonnement et son portefeuille. J’ai eu le fantasme suivant.

Assise dans le wagon, pas encore très réveillée, elle ne s’est pas rendu compte de son oubli. Quand le contrôleur passe et lui demande son titre de transport, elle réalise qu’elle n’a que sa sacoche d’ordinateur. Le contrôleur doit la connaître, vu qu’il la voit tous les jours. Il lui demande de la suivre jusqu’à sa cabine pour régulariser la situation. Elle le suit. Arrivé dans la cabine exigüe, il referme la porte derrière eux. Il lui offre un café puis lui demande pourquoi elle ne l’a pas prévenu en montant. Elle ne s’en était pas rendue compte, voila tout. Il lui demande si elle a une pièce d’identité. Elle n’a rien, tous ses papiers son dans son sac à main. Il lui dit qu’ils vont devoir passer au bureau une fois arrivés à la gare pour qu’elle signe des papiers. Elle lui fait remarquer qu’il la voit tous les jours et qu’elle pourra lui présenter les papiers le lendemain. Il le sait bien, mais il a des consignes très strictes.

Elle répète qu’il doit bien la connaître, que elle elle le connaît. Bien sûr qu’il se souvient d’une très jolie femme comme elle et justement, là, il a l’occasion de passer plus de temps avec elle. Elle explique qu’elle ne peut pas se permettre d’être en retard, qu’il y a sûrement un moyen de s’arranger entre adulte. Il lui demande alors, comment elle le trouve. Là, pas sympa, mais sinon, il est bel homme. Il lui demande de préciser. Elle lui répond qu’il est séduisant. Il lui avoue alors qu’il la trouve très attirante, qu’il pense souvent à elle. Là c’est elle qui lui demande de préciser. Il répond qu’il aimerait pouvoir sentir sa peau, la caresser et que si elle l’y autorisait, il oublierait tout le reste et qu’elle serait à l’heure à son travail. Sans attendre de réponse, il pose ses mains sur ses épaules. Il lui caresse le cou. Elle ferme les yeux. Il l’embrasse. Elle se laisse faire. Toujours en l’embrassant, il explore son corps, son dos, ses fesses, ses seins. Elle ne réagit pas. Ses doigts glissent sous la jupe. Ils remontent tout doucement, caressant l’intérieur des cuisses tout tendre. Il lui demande de bien desserrer les jambes. Ses doigts écartent le tissu de sa culotte et se posent sur ses lèvres humides et gonflées. Il lui demande si elle a envie qu’il le caresse. Oui, elle le veux. Des doigts agiles glissent tous seuls en elle tandis que son pouce épais branle le clitoris. Ainsi fouillée et branlée, elle s’agrippe au parois de la cabine et se laisse aller aux sensations qui l’assaillent. Il est très habile et la guide vers le plaisir. Il l’embrasse pour étouffer ses cris lorsqu’elle jouit. Il attend qu’elle reprenne ses esprits et lui dit combien elle est splendide quand elle jouit. Le train va bientôt arrivé, il lui donne un billet pour son retour de se soir et lui dit qu’il est à sa disposition et qu’elle n’est pas obligé d’oublier son sac pour la revoir.

Quand ma femme est de retour le soir, elle me raconte son aventure. Je lui demande de me dire en détail ce qu’elle a ressenti et les envies qu’elle a eus. Après qu’elle m’ait tout raconté, nous avons mimé la scène, mais en allant beaucoup plus loin que de simples caresses. Je lui ai suggérer de penser que j’étais le contrôleur et son plaisir fut plus important qu’à l’ordinaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La semaine suivant son aventure avec le contrôleur, celui-ci n’était pas dans le train. Ma femme s’en inquiétait, se demandant si ce n’était pas en partie de sa faute. Peut-être quelqu’un les avait-il surpris et dénoncé ? La semaine suivante, il est de nouveau là. Elle est contente. Elle le laisse faire son tour des wagons et va se poster dans le couloir devant sa cabine. Lorsqu’il revient, il semble un peu surpris de sa présence, puis se ravisant lui sourit et lui demande si elle va bien. Après quelques banalités d’usage et de couloir, elle lui demande si ils peuvent rentrer dans sa cabine, ce qu’ils font. Il lui demande alors si ça lui a vraiment plut. Oui, beaucoup, et chaque fois qu’elle y repense, elle est mouillée. Elle lui demande si lui a aimer. Beaucoup, rien que l’idée le fait durcir. Y repense-t-il en ce moment ? Il lui dit qu’elle peut vérifier par elle-même. Ma femme pose une main sur la braguette qui cache derrière elle une tige durcie. Il lui demande si elle veut voir également. Oui. Il déboucle sa ceinture, se débraguette et descend son pantalon sur ses pieds ainsi que son boxer. Un jolie sexe se dresse fièrement. Ma femme le caresse doucement dans sa main. Elle demande au contrôleur de lui dire franchement à quoi il pense. A sa bouche qui le suce. Elle s’agenouille devant lui, relève la tête et le fixe dans les yeux tandis qu’elle introduit le gland puis la tige entre ses lèvres. Ma femme suce très bien, peut-être parce qu’elle aime le faire. Il va en avoir une démonstration, ou elle ne ménage ni sa salive ni ses coups de langue, que se soit sur le membre lui même ou sur les couilles qu’elle sait déguster avec amour. Cette fois, c’est lui qui se tient et se laisse faire. Il grogne de plaisir jusqu’à ce que vaincu, il s'apprête à se retirer de la bouche de ma femme. Le tenant pas les fesses, elle l’en empêche et garde dans sa bouche la queue qui vibre, se cabre pour finalement décharger son flot de sperme. Une partie du liquide coule au fond de la gorge, le trop plein déborde des lèvres. Le plus gros dégluti, ma femme joue de sa langue pour récupérer le sperme échappé. Elle lèche consciencieusement toute la tige en le regardant dans les yeux. Il n’en revient pas et sa bandaison est revenue comme au départ.

Le soir, quand elle m’annonce qu’elle a retrouver le contrôleur, je lui demande si elle l’a remercié. Elle me raconte et me dit, ce que je sais déjà, le plaisir qu’elle prend ainsi à dominer un homme en ayant le contrôle de son sexe. Elle me dit aussi que son sperme est bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hmm super sympa !! moiaussi je fais ce genre de rêve fantasmagorique de ma femme avec d'autres hommes, c'est trop bon!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sympa le fantasme...si la sncf met en avant ce type d'argument pour recruter, je change de boulot de suite ! :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.