Aller au contenu

joliette
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    Le candaulisme est une forme de sexualité libertine de type voyeurisme consistant à offrir sa compagne ou épouse à un ou plusieurs hommes. Cela peut aller du trio au gang bang. C'est essentiellement un fantasme masculin.

    L'époux candauliste peut rester voyeur ou participer, selon son goût aux ébats.

    Une variante plus soft consiste à ne l'exposer qu'aux regards, sans qu'il y ait acte sexuel. Par exemple, exposer en auto à des voyeurs, ou bien qu'il soit convenu au préalable qu'il n'y ait pas d’acte sexuel..

D'autres variantes existent:

Le cuckoldig, ou cocu heureux :

Pratique d'humiliation où l'homme se plaît à se voir rabaissé, par des paroles vexatoires ou des insultes, ou des actes (nudité, port de vêtements féminins...)

Le candaulisme inversé :

Dans cette variante, il s'agit de la femme qui prête son époux, à une femme, un homme... Cette variante peut combiner plusieurs pratiques : humiliation, sm, soumission, bisexualité...

Candaulisme et échangisme :

L'échangisme peut se teinter de candaulisme, dans le fait de prendre plaisir à mater l'autre prenant du plaisir. Le candaulisme à l'inverse, n'implique pas de réciprocité, l'époux(se) candauliste prenant son excitation et son plaisir dans le fait de disposer de son conjoint. Mais le candaulisme se différencie de l'échangisme et du triolisme dans le fait que le/les tiers participant(s) sont mis au service du plaisir du couple.

Les origines du candaulisme :

Ce terme de candaulisme est né de la légende entourant un ancien roi, d'Asie Mineure, Candaule.

Plusieurs versions. La première rapporte que Candaule occit son épouse après parce qu'elle refusa de se montrer nue devant ses soldats.

Une autre, citée par Hérodote : Le roi Candaule trouvait que son épouse était la plus belle créature du monde, et vantait ses charmes.. Un jour, il permit à Gygès, un de ses officiers, d'assister au coucher de sa femme. Gygès se fit surprendre, et la reine lui laissa 2 alternatives : Sa mort, ou celle du roi, puis l'épouser.

Gygès se résigna, et caché dans la chambre, tua Candaule dans son sommeil. Puis, en épousant la reine, devint roi. Cette légende s'appuie sur des faits historiques, car Gygès eut recours à l'Oracle de Delphes pour affirmer sa légitimité. On a retrouvé au Sanctuaire des objets d'or et d'argent, offerts par Gygès.

Dessin de pour illustrer cet article

Le candaulisme, une pratique de plus en plus en vogue de nos jours

Il existe de nombreuses pratiques sexuelles pour satisfaire les hommes comme les femmes. Les plus courants sont la fellation, blowjob en anglais, le cunnilingus, lécher la partie intime de la femme pour exciter le clitoris et les différentes positions sexuelles du kamasoutra. Cet art a été créé il y a très longtemps. Il a été détourné pour l’adapter aux pratiques sexuelles que nous connaissons tous, mais à la base c’est un art indonésien très respectueux, voire pour certains, une façon de vivre. Des années après, de nouvelles pratiques sont arrivées plus ou moins connues, mais ces dernières sont, pour la plupart, sensiblement similaires à certaines pratiques du kamasutra. Néanmoins, l’infidélité étant de plus en plus en vogue chez les nouvelles générations, les pratiques ainsi que les mentalités sexuelles ont complètement changé. Peu à peu, des couples ou des personnes beaucoup plus ouverts, en général les libertins (et libertines) n’hésitent pas à prêter leur mari (ou leur femme) à d’autres partenaires tout en supervisant les séances. C’est ce que l’on appelle le candaulisme !

Le candaulisme, une expérience sexuelle qui a bien évoluée

Comme vous avez pu le voir au début de l’article, le candaulisme a été exclusivement réservé qu’aux hommes. Les femmes restaient à l’écart tout en restant attentives aux ébats sexuels. La femme prêtée son compagnon à une autre femme pendant un certain temps. Au fil des années, le candaulisme a évolué puisque des hommes se sont mis à prêter à leur tour leur femme à d’autres hommes. Que ça soit pour les femmes comme pour les hommes, la séance sexuelle pouvait être de deux personnes voire plus si la personne était consentante. La femme ou l’homme mit à l’écart pratiqué alors le voyeurisme, mais la plupart du temps, cette personne intégrait le groupe peu de temps après suite à l’excitation de la scène. Cela a permis à certains couples de sauver leur union, car le couple ne peut pas avoir le même désir sexuel. Alors que pour certains l’activité sexuelle est très importante, d’autres personnes arrivent à le faire passer au second plan pour quelconque raison (perte de libido, femme enceinte, asexuel, etc.). Le candaulisme a d’ailleurs permis à d’autres pratiques sexuelles de s’ajouter à ce dernier. Elles sont plus ou moins similaires.

Le candaulisme et ses dérivés

Maintenant il est courant de voir des couples ou des personnes pratiquer le candaulisme, c’est un moment de partage plus ou moins chaud. Cette pratique sexuelle a permis à d’autres de voir le jour comme le cuckoldig (cocu heureux). Cette dernière met en scène un homme qui aime se faire rabaisser que ça soit physique et verbalement. Le candaulisme inversé, c’est la femme qui prête son homme à une autre femme ou à un homme (bisexualité). Cette pratique s’étend notamment à la soumission, la domination ou à d’autres genres. Le candaulisme a ouvert la voie à de nouvelles pratiques sexuelles qui sont plus ou moins intenses. Le monde sexuel est vidéo candaulisme.


  • Like 14
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Recommended Comments

Merci de nous faire entrevoir certaines choses qui peuvent être agréable quand on traverse le miroir

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Posté(e)

Un bel article !

Ou comment un sujet on ne peut plus erotique permet de se cultiver également !

Et un grand bravo pour cette illustration !

Joli coup de crayon, Papillon !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Intéressant ton article

Merci Joliette

Et bravo à Papillon bleu pour l'illustration

Bises

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.