Aller au contenu

Les bonheurs de la plage


AsMoth
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    L’été, la plage, les filles.

    Le sexe !

    Comme tous les hommes, j’aime mater ces corps de déesse à moitié nus. Certaines femmes aiment se montrer plus que d’autres, et l’excitation monte rien qu’à l’idée de trouver une place suffisamment isolée des badauds et suffisamment proche d’une belle nymphe qui se donne à mère nature.

C’est ainsi qu’en début d’après-midi, sous un soleil presque agressif, je repérai une jolie brune allongée sur sa serviette. Elle était avec une copine. Elles devaient avoir vingt-cinq ou vingt-sept ans ; mon âge en somme. Je la repérai immédiatement car elle portait un string blanc qui contrastait merveilleusement avec sa peau bronzée. Je m’installai alors ma serviette juste au-dessus d’elle. Le soleil était tout en haut, légèrement derrière moi. la belle, allongée sur le côté, me présentait donc ses jolis pieds et la cambrure de ses hanches. Je me déshabillai en deux secondes, histoire de me retrouver en boxer de bain. Un boxer si vieux qu’il était totalement détendu de partout. Mes yeux gourmands étaient rivés sur son joli petit cul ferme et rebondi. La belle avait relevé la tête en me sentant s’installer non loin d’elle. Elle savait donc que j’étais là. Elle discutait avec son amie qui était allongée sur le ventre, cuisses serrées, qui regardait en direction de la plage. Soudain, voilà que ma jolie brune passe lascivement le bout de son majeur sur sa rondelle. Je crois tout d’abord halluciner. L’effet est immédiat. Le glissement de son doigt sur cette partie si intime de son corps agit tel un long coup de langue sur mon gland. Mon sexe se met à gonfler. Les filles ne me voient pas ; personnes aux alentours. Je ne résiste pas à l’envie de libérer mon sexe durcissant de la prison qu’était mon boxer par sa jambe droite, si détendue, si courte. J’en profite également pour mettre mes jolies boules si chargées à l’air. En l’epsace d’une seconde, je me retrouve la queue gonflée de désir tendue entre les jambes, que je garde légèrement fléchies, comme par pudeur. Le soleil me chauffe, le vent tiède caresse mon corps, mes parties mises à nue. La pulsion animale noie mon cerveau. La belle ouvre alors les cuisses amplement pour se saisir de son téléphone portable. Son string maillot est très échancré. Je devine la nudité parfaite de sa jolie chatte, qui ne doit pas avoir un seul poil. Son string tendu lui rentre divinement dans le cul. Bordel, je bande fort, si fort. Je commence à me pétrir le sexe avec discrétion jusqu’au moment où la belle finit par se mettre sur le dos.

Elle prend un livre, cale sa tête sur son sac de plage. Elle porte des lunettes noires qui ne transparaissent pas. Je pense alors que la belle se paye une vue directe sur mon entrejambes. Merde ! Me voilà découvert. Je vois sa tête s’incliner légèrement sur la droite ; suffisamment pour reluquer en effet mon entrecuisses sans être gênée par sa cuisse. Ma main cache en vain mon membre en rut. L’air de rien, je finis par la relever. Je lui offre une vue directe sur mon gros gland en rut. Et là, ni une ni deux, la belle ouvre les cuisses. Ses jambes son fléchies et elle écarte les pieds généreusement pour m’offrir une vue directe sur sa fente. Je me rends compte à ce moment là que son maillot est encore mouillé. Elle venait visiblement de se baigner. Le blanc de celui-ci devient alors transparent. Les lèvres de sa jolie chatte m’apparaissent parfaitement sous ce simple voile de nylon. Une bosse pointue darde au niveau de son clitoris. Oui, la p’tite coquine a la chatte en feu, ça ne fait aucun doute ! Je la vois se tortiller étrangement. Elle fait osciller ses jambes de gauche à droite. Sa petite minette semble la démanger. Moi, face à un tel spectacle, je ne peux me retenir plus longtemps. Mouillant le creux de ma main de salive, je me mets à me masturber avec une toute relative discrétion. La vue de cette jolie chatte gonflée de désir, tant les lèvres que le clito, me rendent fou. La belle ne peut que se douter de l’effet produit sur un jeune homme comme moi parla vue de ses charmes offerts à fleur de peau. La belle reposant sa tête sur son sac un instant, je vois alors ses yeux reluquer mon dard par l’interstice situé entre sa joue et le bord de ses lunettes. Oui, la coquine mate ! Sur de cela, déconnectant ma conscience une fraction de seconde, j’ouvre les cuisses en grand et lui offre une vue directe et parfaite sur mon membre épais et mes boules lourdes de désir. La belle écarte les cuisses comme par réflexe et relève la tête. Elle reste immobile. Oui, elle reluque ! Derrière ses lunettes, je le sais.

Je la vois alors poser son livre et se tourner une nouvelle fois vers sa copine. Sa jambe droite allongée sur le sable, je la vois en revanche garder la gauche bien à la perpendiculaire, genou levé vers le ciel. Cuisses bien ouvertes, la belle saisit son pied. Je vois alors son coude venir appuyer sur sa jolie chatte et feignant caresser son pied, la coquine se caresse en fait la minette ! Du grand art mais qui n’échappe pas à mon œil averti !

Sa chatte gonflée d’excitation tend son string comme jamais ; j’en devine alors les contours parfaitement épilés de sa rondelle. Je deviens fou ; je me masturbe la queue bien raide et bien offerte à cette jeune inconnue qui tourne discrètement la tête pour me regarder. Il semble alors que le désir devienne trop important pour elle également : voià qu’elle passe sa main entre ses cuisses et qu’elle se met à faire tournoyer son majeur sur sa chatte, par-dessus son maillot. Sous la pression, celui-ci entre légèrement dans celle-ci et finit de dévoiler les lèvres parfaitement lisses de son fruit. Je bande à exploser ! Je lui offre ma queue bien raide que je caresse et qu’elle mate sans plus aucune gêne.

Je la vois alors se tourner vers sa copine et lui parler. Ma belle brune se met alors sur le ventre, accoudée, tandis que sa copine se relève et s’assoit dans ma direction. Elle a aussi des lunettes noires parfaitement teintées. Bref, je ne réagis pas. Elle fixe immédiatement ma queue. Je ne sais plus quoi faire. De toute façon, elle dépasse outrageusement de ma main, le gland ruisselant de mouille. La belle brune se met soudain à écarter les cuisses le plus possible. Le string se tend, devient parfaitement transparent. Elle cherche visiblement à me rendre fou. Elle cambre alors son bassin en arrière, décollant son ventre de sa serviette. Son string lui rentre à moitié dans la fente. Il est divinement tendu entre ses fesses rondes et fermes. Sa copine matte ma queue pendant qu’elle m’excite en m’offrant sa chatte en eau. Je lis alors sur les lèvres de sa copine « Il se branle ! ». Ma petite brunette n’en cambre le bassin que plus encore. je m’imagine lui remplir la chatte avec mon dard dur et épais. La vue des gros seins de sa copine qui dardent sous leur maillot me donne envie de jouir dessus. Je sens l’éjaculation arriver à grands pas. M’offrir de la sorte à ces deux coquines me procure une excitation terrible. La brunette marmonne quelque chose à sa copine. Je vois alors celle-ci ôter ses lunettes de soleil. Ses yeux se rivent sur mon sexe en fusion. Je me mets à grimacer. La fille au gros sein dit alors à la jolie brune : « ça y est, il va jouir ! ». Je n’en peux plus ; j’explose dans un râle non contenu de jouissance. Ma jolie brunette tourne la tête aussitôt la tête vers moi. Toutes deux me regardent éjaculer en leur direction. Généreusement, puissamment.

La copine au gros sein décoche un sourire amusé tandis que sa main vient glisser entre ses cuisses. Je suis k.o.. Je ne sais plus où je suis. Je suis tout essoufflé. La queue encore gonflée d’excitation et le gland couvert de sperme, je remballe mon membre qui tend la toile de mon boxer usé et je me lève pour aller me rafraîchir dans l’eau. Les belles me suivent du regard. La sensation de cette eau ne fait que m’exciter encore plus…


  • Like 4
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Commentaires recommandés



Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.