Aller au contenu

colombe
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    Vous m'aviez donné rendez-vous dans votre appartement, je suis arrivée vers 21h .J'étais vêtue d'une robe légère sans rien dessous, à votre demande. Vous m'avez entraîné dans votre chambre

Vous m'aviez donné rendez-vous dans votre appartement, je suis arrivée vers 21h .J'étais vêtue d'une robe légère sans rien dessous, à votre demande. Vous m'avez entraîné dans votre chambre conjugale. Seule la lumière tamisée d'une chandelle nous guidait. J'avais toujours refusé de faire l'amour dans votre lit conjugal, mais ce soir-là je me suis perdue dans votre regard, j'ai cédé. Vous avez descendu les brettelles ma robe, votre bouche s'est amusée à caresser mes seins, les sucer sans ménagement. Ce petit jeu vous excitait beaucoup.....Puis, lentement, vos mains ont pris le relais, massant vigoureusement, à la limite de me faire mal. Je sentais votre souffle s'accélérer, l'excitation montait. Vous vous êtes allongé, me tendant la main pour me rassurer. Sous l'alizé de vos baisers, nomade, vous cherchiez la douce oasis jusqu'aux dunes d'or espérant la pluie pour boire à mon puits. Mes mains faisaient vibrer votre épieu et votre corps si fier tremblait. Mes dix doigts pianotaient sur votre torse, ma bouche brûlait votre épée que la douleur renforçait. La flamme sensuelle plume, elle trésaille quand vos rimes enlacent ma taille. Ce soir mon amour, l'alcôve devient forêt d'ébène, jardin des délices. Un glaive de feu geint à ma source, impatient il force le passage, mon corps chavire sur les rives de vos désirs. En moi, solide est votre mât, mon ventre est votre port, viennent les remous fougueux. Nos lèvres s'écrivent des notes tendres, sensuelles. Dans la couche tiède des étreintes charnelles la fraîcheur de la nuit calme nos peaux rosies La nuit déroule son étoile noire Mon regard contemple dans sa robe de lumière une lune de soie .

Au petit matin après une douche et un café bien mérités, vous avez pris votre téléphone, composé un numéro.

« Allô, c'est Raphaël, je t'aime chérie, je pense à toi, à ce soir »

Vous devenez homme obscure, sombre extase du vin noir......

Colombe


  • Like 1
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Recommended Comments

Très beau texte Colombe,

Plein de sensualités, de délicatesses et de poésie

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.