Aller au contenu

Les délices de la thalasso


Mariveau
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    Séjour en thalasso, infidélités, au Pays Basque.

Un séjour en thalasso cela fait du bien.

En cette fin d'octobre 2011, l'arrière saison au Pays Basque, nous sourit. Soleil et chaleur sont au rendez vous sur les bords de l'Atlantique. Ma Douce et moi même avons fait notre choix sur un centre de thalassothérapie prés d'Anglet. Quel plaisir de se lever chaque matin face à l'Océan

Cela faisait donc plusieurs jours que nous nous trouvions dans ce , nous étions bien détendus. Nous faisions l'amour plusieurs fois par jour avec ma femme comme deux jeunes ados.

Mais les programmes faisaient que nous n'étions pas toujours ensemble pour les soins.

Entre chaque soin nous avions accès à une piscine jacuzzi.

J'avais remarqué au restaurant un couple d'une trentaine d'années, qui semblait très amoureux.

Elle était brune cheveux longs, quelques rondeurs agréable à regarder.

Ma femme me l'avait fait remarquer, en sous-entendant qu'elle devait être mon type de femme. Je ne fis pas attention à cette allusion.

Puis comme un hasard facétieux, je me retrouvais au fil des jours au mêmes heures pour les soins en présence de cette jeune femme.

Moi avec mes 46 ans et mes rondeurs que pouvais- je attendre? Mais la lecture nous rapprochâmes et nous entreprîmes des discussions sur la littérature. Au repas le soir nous ne faisions rien qui aurait pu penser à une complicité.

Un après midi alors que je me trouvais sur le bord de la piscine, ma femme faisant des longueurs dans le bassin, elle pris un transat pas trop loin de moi. Je ne fis pas attention.

Le lendemain nous étions dans la salle d'attente d'un soin, elle me dit j'ai vu hier que vous lisiez une anthologie de la poésie érotique, j'aime ce genre de lecture.

Surpris dans un premier temps nous nous mimes à parler de la littérature érotique et puis pornographique, nous étions excités .

L'après midi arrivant, je me dirigeais vers la salle de sport, puis vers le sauna. je la vis et elle me sourit, je lui demandais

"mais où votre mari passe ses après midi?, elle me dit dépité

"au golf".

Mon épouse se reposait nous avions eu une sieste agitée.

Elle était très belle avec ses hanches accueillantes, des seins lourds et fiers

Elle prit soin discrètement de passer très près de moi dans les bassins et prit des poses lascives dans le sauna.

Je poursuivis mon activité de l'après midi et je décidais de reprendre l'ascenseur pour remonter à ma chambre.

Alors que la porte allait se refermer elle s'y précipita et avec un petit sourire m'embrassa sur la bouche.

Électrisé je la plaquais contre la paroi et écartant son peignoir je glissais ma main dans son maillot, elle gémit, elle était humide. Je me retirais soudainement à temps avant d'arriver à l'étage. Elle ne dit rien, j'étais un peu désorienté moi avec mes cheveux banc, mon ventre, ma quarantaine, avec une si jolie jeune femme. Elle sortit de lascenseur, puis se retourna et me dit

"viens dans ma chambre me faire l'amour".

Sans réfléchir je me laissais alors entrainer

J'étais à peine entré qu'elle ouvrit mon peignoir, ôta mon maillot et s'en prit avidement à mon sexe. Elle me mit au supplice avec sa langue qui avait une délicate perle.

Je sentais ce bijou parcourir ma hampe s'attarder sur mon gland. N'en pouvant plus je repris le contrôle la basculais sur le dos sur le lit et lui ôtais son shorty, je découvris alors son sexe rasé, rehaussé deux bijoux à ses lèvres. Je me mis à la lécher, suçoter, alternant avec ses seins qui eux aussi portaient de jolis bijoux.

Puis entre deux gémissement elle me demanda crument

" Prends moi mon mari ne me baise plus" .

Elle venait d'apprendre que son mari la trompait non avec une femme mais avec un homme mature son propre patron .

Elle m'attira en elle et je sentis son plaisir et ses auxiliaires qui excitaient mon sexe.

Elle se retira d un coup et me présenta sa croupe, alors que j'allais à nouveau visiter sa caverne, elle me dit que je devais plutôt m'occuper de l'entrée des artistes

Lorsque je pénétrais son boyau cullier en forçant son œillet rosé, elle émit un cris qu'elle étouffa dans l'oreiller. Je me mis comme un fou à l'entreprendre pour gicler en elle, dans un râle.

Je me dirigeais alors vers la salle de bain pour me rafraichir et en ressortant elle entreprit de me redonner de

l' ardeur

Nous avons passé deux heures à faire l'amour, à baiser , c'est le mot , sans tabou.

Je savais que ma femme avait une séance complète avec l'esthéticienne donc je ne me faisais pas de souci sur le timing.

En sortant de la chambre, elle se refaisait une beauté, son mari allait revenir. J'étais un peu dans les vapes en me dirigeant vers l'ascenseur.

Une fois dedans je compris avec une certaine peur que j'étais non seulement à mon étage, mais que la chambre de mon amante se trouvait à deux chambres de la mienne.

De retour à ma chambre ma femme arriva, elle était resplendissante et elle me dit fais moi l'amour avant d'aller au restaurant.

Je ne pu que m'exécuter et être digne de son plaisir mais j'avais des images qui apparaissaient .

Le soir au restaurant j'eus droit à un petit sourire.

Il restait encore trois jours à passer à l l'hôtel et nous en profitâmes soit le matin soit l'après midi parfois les deux.

Tout en répondant aux désirs de ma femme qui je précise est tout aussi chaude et coquine.

Par contre ma femme regrette qu'une semaine de thalasso m'ait autant fatigué.........


  • Like 3
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Commentaires recommandés

Invité Lonelylisa

Posté(e)

J'étais passé à côté de ce récit, différents des autres que tu nous offres, mais très excitant... Ahhh quand on laisse exploser les sens...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sympathique lecture, j'aimerai que ce genre de rencontre m'arrive, car je suis timide et n'oserai pas faire le premier pas, une fois, une femme m'a abordè au travail en ayant envie de moi, je n'ai pas répondu à ses avances car j'étais marié, je le regrette souvent...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.