Aller au contenu

La première impression n'est pas toujours la bonne


rtx42
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    Je suis sûr de ne pas être un écrivain, ni d’avoir le talent et la plume érotique de certains d’entre vous, mais je voulais partager cette aventure.

    J’espère que vais réussir à vous transmettre mes émotions.

A un moment de ma carrière j’ai travaillé dans une division d’une grosse société située dans une grande ville de province. Cette division comprenait environ 80 personnes, l’ambiance y était sympathique et tout le monde se connaissait.

Alice est arrivée quelques mois après moi. C’était une femme avec un visage plutôt ingrat et d’un abord abrupt. Elle était très réservée, souriait rarement et avait un visage sans expression. Elle donnait l’impression de quelqu’un de revêche.

Elle avait pourtant une jolie silhouette : la première fois que je l’avais aperçue, elle sortait de son entretien d’embauche.

Elle portait un débardeur et une petite jupe plissée qui ondulait joliment autour des hanches. Quand je l’avais vue de dos, je n’avais pu m’empêcher de regarder le balancement de sa jupe et de penser « tiens voila une jolie fille ».

Mes relations avec elle ont été d’abord distantes, puis nous avons été amenés à travailler sur un même projet. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble (nous partagions alors le même bureau) et je me suis aperçu que c’était une fille brillante avec qui j’avais plaisir à travailler.

Je pense que c’était réciproque et le projet quoiqu’ardu, avançait rapidement.

Alice était toujours aussi réservée, il lui arrivait souvent de se hérisser dès qu’une conversation prenait un tour plus personnel.

J’arrivais, quand même, à lui arracher quelques sourires avec mes blagues à 2 balles et elle me faisait de temps en temps la bise le matin.

Même si nos rapports étaient amicaux je sentais toujours une espèce de distance un peu froide entre nous.

Une fois le projet terminé nous avons réintégré nos bureaux respectifs.

Puis un matin je suis passé lui dire bonjour dans son bureau, qu’elle partageait avec trois de nos collègues allemands. Ils étaient en train de discuter en allemand alors qu’Alice essayait de se concentrer face à son PC.

Je suis passé derrière elle et j’ai posé doucement mes mains sur ses épaules. Je l’ai sentie se raidir, puis elle a pris mes mains et les a maintenues sur ses épaules.

Au moment où ses mains ont saisi les miennes j’ai senti une décharge électrique me parcourir le corps et j’ai commencé à doucement masser ses épaules. De son côté elle me caressait doucement les mains.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés comme cela.

Nos collègues semblaient n’avoir rien remarqué et continuaient toujours leur discussion.

J’étais abasourdi, je ne m’attendais absolument pas à ce déluge d’émotions.

Je lui ai demandé si elle voulait bien déjeuner avec moi. Après qu’elle eut dit oui, j’ai rejoins mon bureau.

Je suis passé la chercher à midi et nous sommes allés, à pied au centre commercial pas loin du bureau.

Il faisait froid. Sur le trajet j’ai pris sa main et l’ai mise avec la mienne dans la poche de mon manteau. Nos mains se caressaient mutuellement. J’avais toujours les mêmes sensations que le matin.

Je l’aurais bien prise dans mes bras et embrassée, mais nous étions en pleine rue et un de nos collègues aurait pu nous voir.

Au restaurant le serveur nous a placé dans un coin plutôt à l’abri des regards (on n’est jamais à l’abri d’un coup de bol).

Nous avons passé une partie du repas à nous toucher les mains, échanger des caresses.

Nous n’avons pas beaucoup parlé, nous étions bien trop troublés.

Lorsque nous nous sommes levés à la fin du repas, je l’ai prise dans mes bras, je l’ai embrassée sur le front, puis mes baisers ont parcouru ses yeux, son visage, ses lèvres, après un léger mouvement de recul elle m’a rendu mon baiser. Sa langue est venue chercher la mienne, a commencé à jouer avec.

Mes mains sont passées sous son chandail et ont caressé son dos. Elle a pris ma tête dans ses mains et a recommencé à m’embrasser.

Ses baisers étaient passionnés.

Notre étreinte n’a pas duré très longtemps car nous avions conscience d’être visible de tous.

Ce qui était très troublant c’est que je ressentais son émotion, mais que son visage restait impassible (elle m’a expliqué plus tard qu’elle souffrait d’une forme légère de paralysie faciale).

Nous étions tous les deux mariés et n’avions aucune envie de remettre en cause nos couples respectifs. Mais dès que nous retrouvions ensemble nous étions attirés comme 2 aimants.

Il s’en est suivi une période bizarre durant laquelle nous échangions des caresses furtives au travail, en essayant de ne pas nous faire surprendre par nos collègues.

Puis un soir Alice m’a proposé de me raccompagner chez moi en voiture (j’utilisais les transports en commun).

Un peu avant d’arriver chez moi elle s’est garée dans une rue plutôt déserte.

Elle a débouclé sa ceinture, s’est tournée vers et m’a dit « vraiment je ne sais pas ce qu’on est en train de faire. En plus ta femme pourrait passer par là».

Je crois que j’ai répondu « oui », mais je n’avais qu’une seule envie c’était de la toucher, de sentir sa peau sous mes doigts, de l’embrasser. Ce que j’ai fait.

Nos lèvres et nos langues se sont rejointes et ont commencé un ballet exquis. Elle avait un peu de mal à contrôler ses lèvres, mais sa langue était une pure caresse.

Lorsque ma main droite est passée sous son tee shirt le contact de la peau de son ventre m’a fait frissonner.

Moi qui suis d’ordinaire impatient, je laissais mes doigts courir sur sa peau, la caresser.

Alice s’est allongée un peu plus dans son siège.

Elle ne disait rien et son visage n’exprimait pas grand-chose, c’était très troublant.

Pourtant toutes les parcelles de sa peau me transmettaient des informations et m’encourageaient à continuer mes caresses.

Doucement ma main est remontée et a caressé ses seins à travers son soutien gorge. D’abord avec le creux de la main, puis mes doigts se sont attardés sur la pointe du sein. D’un mouvement circulaire j’ai joué avec le téton et je l’ai senti durcir sous mes caresses.

Poursuivant son exploration ma main est descendue et s’est glissée à l’intérieur de son legging. Lorsque j’ai commencé à sentir sa toison sous mes doigts, Alice a changé la position de son bassin et a ouvert les jambes.

Mes doigts puis ma main ont doucement massé son pubis.

Mon majeur a parcouru ses grandes lèvres à la recherche de nouvelles sensations. Doucement il s’est insinué entre elles pour y découvrir une douce moiteur.

J’avançais davantage et continuais mes découvertes. Lorsque mon doigt a franchi l’entrée de sa grotte, Alice a poussé un petit grognement et a ondulé du bassin pour me permettre d’aller plus avant.

J’allais et venais. Avec mon pouce j’ai commencé à caresser le haut de ses grandes lèvres.

Alice ne disait rien, mais je sentais qu’il fallait que je concentre mes caresses sur son clito.

La position faisait que les caresses de mon pouce étaient maladroites. J’ai retiré mon majeur du nid douillet où il se trouvait et je suis parti à la recherche de son bouton magique.

Mon doigt est allé à la rencontre de cette petite excroissance, en a fait le tour, l’a caressée a joué avec, l’a certainement un peu bousculée.

Je me faisais l’effet d’un aveugle qui découvrait son sexe à tâtons, mais qui était guidé par toutes les informations qui émanaient de son corps.

Je n’avais absolument plus conscience du monde qui m’entourait, j’étais entièrement concentré sur son plaisir. Je commençais à avoir des crampes au doigt mais cela n’avait pas d’importance.

Puis j’ai senti Alice se raidir et resserrer ses jambes autour ma main. Nous sommes restés quelques instants comme cela.

Elle a ensuite pris ma main l’a embrassée, et m’a dit « Merci ».

Elle a ensuite ajouté « Il va falloir que tu te débrouilles tout seul, parce que là cela ne va pas le faire ».

Ses paroles m’ont ramené à la réalité et je me suis rendu compte que même si la nuit tombait nous étions quand même bien visible.

Nous nous sommes embrassés et je suis rentré chez moi.


  • Like 1
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Commentaires recommandés

Premier récit que je viens lire dans cette section . Certains mots ne me plaisent pas trop , mais l'ensemble est joli . Merci à toi .

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Invité Vénézia

Posté(e)

Aventure insolite...et sensuelle!

J'ai aimé te lire...Et j'ai aimé tes impressions.Merci pour ce partage.

Vénézia

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Invité jeanmimel

Posté(e)

ton récit est fantastique et tu sais nous tenir en haleine.

cette histoire vécu est très belle, a-t-elle une suite que tu voudrais nous faire partager ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.