Aller au contenu

Noces de cuire


Selena
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

Bonjour mes chers compagnons de plumes et autres coquineries. Comme je vous l’avais dit il y a quelque jours ,c’était nos deux ans de mariages avec mon chéri, et j’avais envie de marquer le coup car je l’aime à la folie et avais besoin, envie, de me retrouver avec lui, en toute intimité…Voici le récit de ma brulante journée.

En se levant au matin, il m’avait déjà trouvé dans le salon, je m’étais réveillé bien avant lui , attendant qu’il le lève pour lui souhaiter un bon anniversaire de mariage , espérant qu’il se jette à mon cou , m’enlaçant fermement , m’embrassant le cou et l’orée de la poitrine en me soufflant un bon anniversaire…Il s’approcha de moi et me souffla un « bon anniversaire chérie » au creux de l’oreille et plantât son regard dans le mien avant de me donner un doux baiser…Sa me vas aussi ;)

La matinée se passa normalement, (enfant oblige), mais l’après- midi il confiât les enfants à ma sœur prétextant des courses à faire (ce qui était vrai d’ailleurs mais …). De retour à la maison, je trainais un peu les pieds pour les courses, mettant du temps à m’habiller, j’avais des envies coquines, je me voyais bien en levrette sur le lit transpirant d’extase sous les assauts de mon mari… traversant le couloir menant à la chambre pour aller m’habiller, je tomba face à lui qui en sortait et je me mis à enlever mon débardeur et mon short qui me servait de pyjama et je me retrouva ainsi nu devant lui, il me poussa un peu jusque dans la chambre tout en me déshabillant lui-même et nous nous retrouvâmes nu , l’un contre l’autre , s’embrassant fougueusement , quelques rayons de soleil perçait derrières les tentures ,zébrant ainsi nos corps en les chauffant un peu . Tout en continuant à mélanger nos langues, il se saisit de mon seins gauche et le malaxa généreusement et son autre main descendit le long de mes reins, glissa doucement son index le long de ma fente et commença à titiller doucement mon petit trou. Je lui mordis sensuellement la lèvre inférieur et poussa un léger gémissement signe de mon plaisir et mon approbation, j’aime être caressé dans cette zone pour faire monter l’excitation et sa il le sait bien ! J’avais envie de le sucer, alors j’ai stoppé notre embrassade et je suis descendu le long de son corps tout en le fixant dans les yeux, m’accroupissant, le visage face à son intimité, sa verge bien tendu comme une offrande de plaisir à la gourmande que je suis. Son gland était gonflé de désir devant l’orée de mes lèvres, je levais la tête pour le regarder dans les yeux, lui offrir la vision de sa femme nue accroupit prête à accueillir sa queue dans la bouche. Ses mains descendit sur mes seins puis mes fesses bombé par la position que je tendais vers l’arrière pour accroitre un peu plus son excitation , je sentais son désir, sa respiration saccadé me prouvait qu’il mourrait d’envie de me baiser. J’humidifiai mes lèvres et commença à parcourir son gland avec ma langue, le léchant avec un plaisir non dissimulé, je sentais mon sexe ouvert se mouiller, devenir chaud, je saisis sa queue et la passa sur les lèvres de droites à gauche , de hauts en bas faisant délicatement entrés son gland dans ma bouche puis le ressortais. D’un coup il poussa sa queue dans ma bouche dans un gémissement et commencer des vas et viens avec son bassin faisant ainsi entrer et sortir, je le regardais dans les yeux et sa le rendait fou ! Il me baisait la bouche et j’adorais ça. « Viens sur le lit ma chérie j’ai envie de te baiser » je me mis à plat ventre sur le lit relevant un peu les fesses pour sentir pleinement la pénétration que j’attendais tant, il se plaça derrière moi à genoux, posa ses mains sur les fesses et me pénétra lentement puis commença ses vas et viens dans de bon coups de bassins. Mes gémissements s’intensifièrent et je lui demandais

-« baise moi mon chéri, plus fort, je suis ta femme et j’ai envie que tu me baise fort » à ses mots ses coups de bassins devinrent plus fort et profond.

-« tu es bonne ma chérie je vais-je donner tout ce que tu mérites» le plaisir que me procurèrent ses vas et viens étaient inqualifiable , et bientôt , je le sentit sur le point de jouir alors je me retira de sa queue et vin m’agenouiller au bord du lit pour qu’il déverse dans ma bouche son sperme chaud , car j'adore sa . Dans un dernier râle, il éjacula en jet dans ma bouche offerte et je suçai une dernière fois sa queue avalant les dernières goutes. Nos regards se croisèrent et je lui dit

-« j’ai encore envie de ta queue » je me relava et vin me placer face à la fenêtre , les mains sur l’appui les jambes écartées attendant qu’il viennent me faire l’amour car j’ai la chance d’avoir un chéri qui ne débande pas après l’éjaculation et je compte bien en profiter ;) il revint avec plaisir se placer debout, derrière moi , il saisit sa queue et me caressa la chatte avec son gland bien gonflé , titillant le clitoris , descendant entres mes lèvres mouillé, s’emparant de ce jus pour me caressé l’anus avec son gland….un frisson me parcourut le corps et je sentais qu’il voulait me faire à son tour languir mais non, il s’introduit dans ma chatte et commença ses vas et viens rapide et sec. Le bruit de son bassin claquant sur mes fesses résonnait dans la pièce et se mêlait à mes gémissements de plaisir. D’une main il me tenait la hanche et de l’autre, il parcourut mon sexe avec avidité, écartant mes lèvres pour trouver le clitoris et commencer à le caresser. Cette stimulation associer aux pénétrations délicieuse de mon mari m’arracha un petit cri et dans un long gémissement je jouie très fort, sentant mon vagin se contracter autour de la verge de mon chéri qui avait ralenti ses vas et viens pour en profiter pleinement lu aussi. Ses vas et viens s’accélérèrent et il jouit à son tour, nous nous sommes allonger sur le lit un moment, l’un contre l’autre, en silence profitant de ce moment de grâce rare , et savant pertinemment que ce n'était que les prémisses d'une soirée qui s’annonçait des plus coquines ;).

Après quelques temps nous sommes allés faires nos petites courses pour la soirée, et je vous passe les détails mais de fil en aiguille, la soirée arriva. J’avais déjà préparé mon dessert à l’avance, un moelleux au chocolat cœur fondants Suchard, manquait plus que 7 petites minutes au four ;) donc pendant que chéri cuisinait, je pris un bain pour être toute douce et parfumée, la chaleur du bain me délassa totalement et j’étais plus que prête à passer une délicieuse soirée. Pour le dîner, j’avais décidé de porter une robe bleu marine, drapé qui mettais bien mes formes généreuse en valeur mais tout compte fait, j’ai enfilé mes sous vêtement, mon caraco en dentelle noir et mon string mauve et noir, celui avec une toute petite ficelle ;) et je suis sortie comme sa de la salle de bain. Quand j’ai atteint le salon, la table était délicatement dressée et j’ai pu voir tous les efforts que mon mari avait faits pour moi et ça m’a ému un peu… je me suis assise et il est arrivé avec le plat, non sans complimenté ma tenue et e dire l’effet que sa aurais sur lui… et nous avons mangé en nous dévorant des yeux, comme un premier rendez-vous… je lui ai fait du pied un peu sous la table et déjà on s’embrassait tendrement mais…

- je lui dis : « attend chéri s’il te plait il y a le dessert ». Il me répond :

-« c’est toi le dessert ma chérie ».

Je m’attendais un peu à cette réponse et je lui ai demandé de quitter la pièce un moment, le temps de dressé le dessert. Il quitta la pièce à contre cœur, l’excitation déjà au rendez-vous. En vitesse, j’ai retiré tout ce qu’il y avait sur la table et je suis allé chercher le dessert, et j’ai ôté mon caraco, je me suis allongé sur la table, c’était un peu froid et je devais plier les jambes car la table ne mesure pas 1m69 , ;), j’ai déposé le fondant sur mon ventre et déposer une petite cuillère à côté de moi et j’ai appelé :

-« Chéri, tu viens ça va refroidir »

Il est arrivé dans la pièce complétement nu et déjà bien excité à en juger le baromètre ;) il était un peu surpris mais pas déçu, je lui tendis la cuillère et il la planta dans le fondant. Le cœur était fondant mais pas aussi liquide que prévu et ne coula pas sur mon ventre ! L’effet tomba un peu à plat mais chéri trempa son doigt dans le chocolat tiède et commença à dessiner et onduler avec le chocolat sur mon corps. Il s’attarda un peu autour du nombril, puis il descendit j’jusqu’à l’orée de mon sexe ce qui provoqua en moi une vague de chaleur soudaine …mais il ne descendit pas plus bas et remonta lentement jusque ma poitrine, dessinant des auréoles autour de mes seins flattés de ce couronnement ; Il se issa au-dessus de moi en venant placer un genou entre mes cuisses pour prendre appui sur la table et venir lécher ce délicieux tracé. Il commença par me lécher la poitrine, prenant son temps, s’attardent sur les tétons, les suçant, les mordillant pour les faires durcir davantage, je dois avouer que la vision de mon homme dans cette position et me léchant avec gourmandise m’électrisa totalement et la tension érotique de la pièce était palpable…il descendit sur mon ventre, sa langue suivant toujours ce joli tracé n’en ratant pas une goutte…seule quelques-uns de mes gémissement venait briser le silence de ce torride moment. Humm c’était chaud et agréable, je sentais une boule de chaleur venant de l’intérieur de mes entrailles se rependre dans tous mon corps. Il se mit à me lécher délicatement le ventre ce qui m’arracha quelques rires incontrôlé au départ puis je me repris et me laissant totalement aller, profita de ce moment au combien érotique et intense. Il était entre mes cuisses, m’effleurant le sexe au rythme de ses allées et venues autour de mon nombril.

_ « humm, ce dessert est délicieux, mais j’en veux un autre » me dit-il en descendant vers mon string.

Je le vis disparaitre entre mes cuisses et sentis ses doigts écarter le tissu. Sa langue trouva mon clitoris et commença à le chouchouter comme il faut, le goutant délicatement, je basculai ma tête en arrière et écarta un peu plus les cuisses totalement abandonné à sa langue experte. Tandis qu’il taquinai mon bouton d’amour avec sa langue, il glissa doucement un doigt dans ma chatte ce qui m’arracha un « oooh oui » spontané, je redressai la tête en prenant appuis sur mes coudes et je le regarderai me lécher le minou, me doigter et cette image décupla mon excitation et il le remarqua :

-« tu mouille beaucoup ma chérie, j’adore sa tu la sais ».

En guise de réponse je poussai un long soupir et il m’introduit un second doigt dans la chatte trempé d’excitation. Ses mouvements s’accélérèrent, sa langue se faisait plus rapide et les pressions plus forte. Je n’allais pas tarder à jouir et mon excitation emporta mes bonnes manières :

-« «oh oui vas-y plus fort, bouffe moi la chatte, elle est pour toi, je vais jouir dans ta bouche regarde-moi regarde-moi ! »

Ma main tenait ses cheveux et je plantai mon regard dans le sien et joui, joui, joui ohhh c’était violent, fort, explosif je m’évanoui presque de plaisir c’était intense ! Il me fallut un peu de temps pour reprendre mes esprit mon clitoris était si sensible que même serré les cuisses m’était impossible ! Une fois remise, chéri se mis debout face à la table, enleva mon string et pris mes jambes, calla mon bassin contre son sexe, mes pieds posait sur ses épaules et me pénétra lentement en profondément, il commença ses vas et viens, m’embrassant les chevilles me caressants les seins, j’étais aux anges! le plaisir que je ressentais et l’amour que j’éprouvai pour lui me menait directement au nirvana ! Ses coups de rein devinrent plus rapide et sec, le bruits de mes fesses claquant sur ses cuisses résonnait dans la pièce et accentua notre excitation. Ses paroles se firent plus crues et je sentais qu’il allait bientôt jouir.

-« oh ma chérie, c’est trop bon, tu m’excites je vais jouir dans ton corps, ton corps magnifique excitant qui me fait toujours autant bander »

Je lui dis –« c’est toi qui m’excite, le plaisir que tu me donne…jouie sur ma chatte, j’ai envie de recevoir ton liquide chaud tu sais comme j’aime sa… »

Ses mots déclenchèrent sa jouissance et il déversa sur moi son sperme, sur ma chatte et mon ventre, la sensation de ce liquide chaud sur moi m’était des plus agréables….

Nous nous sommes allongé dans le canapé, nu l’un contre l’autre mêlant nos sueurs, son sperme, mon jus d’amour, nos baisers étaient essoufflés et passionnées .La nuit à continuer toute en tendresse et en caresses, mais ça , ça m’appartiens ;)


  • Like 1
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Commentaires recommandés

J adore

Merci Lili pour ce magnifique texte je me suis régale en le lisant

Vivement les autres noces ^^

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Invité dam552

Posté(e)

Magnifique et beau récit détaillé. La suite des anniversaires de mariages promet lol.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Invité ALAIN54

Posté(e)

Un grand merci a toi Lili pour ce plaisir procuré

bises

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.