Aller au contenu

Ladyvine
  • Résumé ou 1er Paragraphe:

    Ceci est pour le jeune homme qui m'a fait découvrir ce forum.

    Qu'il sache ce qui l'attend quand je serai à nouveau face à son beau petit cul.

Je n'ai jamais été à l'aise quand on me faisait un cunni. Avoir la tête de quelqu'un entre mes cuisses, yeutant à loisir mon intimité offerte, m'a toujours empêchée de me détendre suffisamment pour profiter de la chose. Jusqu'à ce que j'écrive ces mots, personne ne le savait. À part lui.

Nous en avions discuté au cours d'un de nos nombreux échanges sur nos expériences. Je savais combien il aimait faire des cunnis, et j'étais sûre qu'avec lui je surmonterais mon blocage. Le but de la soirée que nous allons passer ensemble est donc que sa langue me fasse jouir.

Du moins c'est ce qu'il croit.

La sonnette retentit. Je lui ouvre, il entre avec calme. À nous voir, on croirait deux amis qui s'apprêtent à prendre un thé. Du coup je décide d'en jouer : « je peux prendre ton manteau ? » Il pose sa sacoche par terre, enlève et me donne son manteau, que je mets sur une chaise à côté de moi. « Je peux prendre ton pull ? » il semble comprendre mon manège. Docile, il enlève son pull, et me le donne. Je le jette sur la chaise sans le quitter des yeux. « Je peux prendre ton tee-shirt ? »

Une fois nus, je m'allonge sur le lit devant lui. Il ignore ce que je compte lui faire ce soir : je dois faire en sorte qu'on se mettre en 69 pour que mon plan fonctionne. J'écarte les jambes de manière suggestive, et me caresse négligemment. Il reste immobile à me regarder. Comprenant qu'il préfère rester là quelques instants à profiter du spectacle, je précise mes mouvements. Mes doigts remontent et descendent, tournent autour de mon bouton, et mon plaisir s'intensifie. Son regard m'excite. Je laisse échapper un gémissement. Il bande de plus en plus. Ma main s'active avec vigueur, je me sens partir. Me rappelant que nous avions prévu un cunni, je m'arrête et lui ordonne presque : « viens ! ». Imperturbable, il me réponds « viens d'abord. » Vexée qu'il résiste, mais surexcitée, j'agite mes doigts vivement en soutenant son regard. Sentant l'explosion finale arriver, je ferme les yeux pour l'apprécier pleinement. En m'entendant jouir, il quitte son rôle de spectateur et viens lécher ma mouille.

Le temps de reprendre mon souffle, je me rappelle soudainement de la mission que je me suis fixée. Celle pour laquelle j'ai raccourci mes ongles. Je l'arrête alors, et prétexte que pour oublier qu'il a la tête entre mes jambes, je dois trouver un moyen de m'occuper. Mon sourire et mon regard vers son entrejambe lui font comprendre le message. Ravi, il prend place au-dessus de moi et recommence à me déguster. Je le prends par les hanches et positionne ma tête. Ma langue se fait joueuse, et entreprend de chatouiller sa verge. Je la laisse s'amuser, et pose mes mais sur ses fesses, le bout de mes doigts traçant des cercles sur sa peau. Ma langue fait le tour de son gland, puis descend son manche, et le remonte, pour à nouveau en titiller la pointe par de rapides coups de langue saccadés. Mes mais se font plus instantes, les caresses se changent en massage. J'aime le toucher, j'aime le sucer, et savoir qu'il aime ce que je lui fais augmente mon plaisir de façon incommensurable. J'approche mes doigts de l'intérieur de ses fesses, pour continuer mes caresses plus près de son petit trou. Il ne voit pas ce que je fais. Ma main gauche va et vient entre ses fesses. Ma main droite attrape le lubrifiant sur ma table de chevet.

Il écarte alors un peu plus les jambes, comme pour me pousser à faire ce qu'il aimerait tant que je fasse. Je lubrifie mes doigts. Mes lèvres descendent et remontent sur son membre pour détourner son attention. Ma main gauche continue de lui caresser l'intérieur des fesses. Je l'entends exprimer sa satisfaction dans un râle à demi étouffé. Il semble prêt, j'introduis mon index lubrifié dans son petit trou. La surprise, le plaisir le font gémir. J'enfonce mon doigt, petit à petit, tout en continuant de le sucer. Je cale mes mouvements sur son souffle. Mes caresses internes semblent lui procurer beaucoup de plaisir. C'est la première fois que je doigte un homme, j'hésite à entrer mon majeur. Continuant ma fellation, je décide de chercher d'abord son point P, et trace de légers cercles en lui. Je le trouve, et me concentre dessus. Au bout de quelques instants, je sens que je peux introduire mon majeur. Je sors alors mon doigt, pour le réintroduire avec l'autre. J'entends combien il aime mes caresses, ce qui me rassure et me soulage. Il est clair que ce n'est pas pour ce soir qu'un cunni me fera jouir, mais je m'en doutais, et ce n'était pas mon but. Je voulais franchir la première étape vers son fantasme à ce jour inassouvi. Et à entendre ses râles, je m'interroge : dois-je ou non sortir le gode-ceinture flambant neuf du tiroir de ma table de chevet ?


  • Like 2
  Signaler Contenu


Retour utilisateur

Commentaires recommandés

J' ai pris un réel plaisir a lire cette article qui a été écris avec amour!! Bravo!! Et... VIVE LE CUNNI!!! :P

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Invité Tendre émoi

Posté(e)

Ça commence vraiment très bien...

Mais ou est la suite ?

Alors comment as tu fini ces jeux sensuels ??

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Histoire bien écrite. Je m'attendais à ta jouissance suite à un cunni et c'est toi qui offre le plaisir...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.