Aller au contenu
  • entries
    108
  • comments
    351
  • views
    38,801

l inconnu 2 eme partie

ptitangecathy

580 vues

Par ou allais je commencée ? Je commençai par appeler l’hôtel ou j’avais séjourné mais je savais très bien qu’il n y été pas mais bon il me fallait tous essayer, j’eus la réponse auquel je m’attendais pas de Romain sur leur listing, j essaya plusieurs hôtel a New York qui se trouvait non loin du mien mais rien, mais à quoi m’attendais sans le de famille de cet inconnu, cela été comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Réfléchissant encore et encore une idée me venue, j’allais appelée l’aéroport vu qu’il été sur le même vol que moi j’avais peut être une petite chance, la personne que j’eus au téléphone été très réticent a me donner des informations mais avec ma vois charmante je réussis à obtenir une info des plus intéressante son nom de famille, enfin j’allais pouvoir avancer un peu plus dans mes recherches, il s’appelait Romain Morris.

Il me fallait a présenté son adresse, j entra donc son nom sur internet et trouva de suite son adresse, il habiter à Paris dans le 12 Emme arrondissement. Dès le lendemain , je me présenta a son adresse , un jeune m ouvrit , cela devait être son colocataire , je lui demanda si il été possible de parler a Romain et il me répondit que Romain été à New York , je lui demanda s il rentrerait bientôt de son voyage et là il me dit pas avant 6 mois , à ce moment je pris une claque , j été effondrée de cette nouvelle , je demanda s il été possible de le joindre la bas mais il refusa de me donner l’info . Comment allais-je pouvoir attendre tous ce temps avant d’espérer le revoir ?

Les premières semaines furent difficiles mais avec le temps je m’y suis faite puis au fur et à mesure des mois il quitta mes pensées.

Six mois plus tard je ne penser presque plus à Romain , j’avais réussi a reprendre le cours de ma vie avec mon mari cela aller mieux même si je savais au fond de moi que ce n été plus de l’amour que j’éprouvais pour lui .

L’entreprise de mon mari avait organisée une soirée dans un restaurant de la capitale, je n’avais aucune envie d’y aller mais mon mari insista pour que je l’accompagne. Arrivées au restaurant je salua les collègues de mon mari et resta dans un coin tranquille loin du tumulte , a un moment je décida de sortir fumer une cigarette , je traversa le restaurant et là je m’arrêta net , Romain été assis la a une table avec un autre homme , le fixa mais lui ne m’avait pas vu enfin c’est ce que je croyais , ne voulant pas déranger , je continua mon chemin et sortis dehors , il faisait froid , je me mis donc à l’abri sous le porche de l’immeuble d’a cote .

A un moment je sentis une main m effleurée , je penser que c été mon mari et lorsque je me retourna , je me retrouvais nez à nez avec Romain , mon cœur se mit à battre très fort dans ma poitrine , on ne prononça aucune mots , nos corps parler pour nous , on se colla immédiatement l’un a l’autre et on s embrassa fougueusement , a cette instant plus rien n exister autour de nous , peut m importer si l’on se faisait surprendre . Il lâcha son étreinte et me regarda il m’avoua que je n’avais pas quitté ses pensées depuis notre nuit à New York.

Maintenait que je l’avais en face de moi, je ne voulais plus le laisser s’échapper, mais mon mari m’attendait dans le restaurant, il aller me falloir trouver une excuse valable si je voulais m’éclipser avec Romain. Je pénétra de nouveau dans le restaurant et rejoignis mon mari , il été en grande discussion et apparemment ne c été pas aperçu de mon absence , je le prit a part et lui dit que j’allais rentrer car je ne me sentais pas très bien , il voulut me raccompagner et je lui dit que non je prendrai un taxi qu’ il n’avait qu’ a rester et profitez de la soirée , ce qu’ il accepta .

Je rejoignis Romain dehors, il m’entraina vers sa voiture et une fois a l’intérieur nous échangeâmes un nouveau baiser passionner, mais cette fois on en voulait beaucoup plus, je sentais ses mains sur mes cuisses, une se glissa sous ma jupe et venait caressez mon string trempée, je l arrêta et lui dit qu’il lui faudrait patientez jusqu’ a l’hôtel.

Le premier hôtel qu’ on trouva fit l’affaire , on monta a notre chambre et là je me jeta sur lui , j été folle d’envie , je voulais le sentir contre moi , je le plaqua contre le mur m agenouilla devant , dégrafa son pantalon , le fit tomber et libera son membre tendu , ma langue se posa sur son gland puis elle glissa sur tous le long de son membre , mes lèvres prirent le relais et je commença un doux va et viens , il gémissait sous mes caresses , mes mouvements s’accélérant , je le sentis se contracter , je savais qu’ il ne tiendrait pas longtemps mais je voulais l’amener jusqu’ a la jouissance , dans un râle il s pencha dans ma bouche .

Il me releva et m entraina vers le lit , il m’y fit allonger , se plaça sur moi , m embrassa sur tous le corps et venait posez sa bouche sur mon string , il l écarta délicatement et sa langue se glissa dans mon intimité , il saisisse mon bourgeon ce qui me fit gémir de plus belle , ses doigts me pénétrèrent en même temps ce qui augmenter mon plaisir , cela en été trop pour moi et j’eu un orgasme puissant , il bascula a cote de moi , je continuer de le caressez et il repris vite de la vigueur , je me plaça au-dessus de lui et venis m empaler sur son membre tendu , il me saisit par les hanches et me donna le rythme , mon bassin ondulait sur son membre , notre chevauchée été des plus torrides , mes cris emplissait la chambre , un orgasme puissants me saisisse en même temps que Romain je m’effondra sur son torse toute tremblante , il me caresser délicatement et m embrassa sensuellement .

On passa la nuit à faire l’amour, au petit matin je réalisai qu’il allait falloir m’expliquer auprès de mon mari du pourquoi je n été pas rentrée de la nuit. Romain avant que je le quitte me posa une question été je prête a quittez mon mari pour lui ? Je n’hésitai pas une seconde et lui répondit oui, il me serra contre lui et me susurra un je t’aime a l’oreille.

Une vie pleine de folie et de bonheur m’attendait à présent.

  • Like 1


1 Commentaire


Recommended Comments

Et bien pour un texte que tu ne sentait pas plus que ça, j'ai adoré, une suite serait presque nécessaire tellement je reste sur ma faim, j'en voudrais encore !!!

Merci pour ce délicieux moment.

Bises

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.