Aller au contenu
  • entries
    39
  • comments
    139
  • views
    21,809

Voyage chez Sapho

Amarylis

814 vues

Nous dansons ensemble, serrées l’une contre l’autre, nous sommes seules au milieu de ce salon à la lumière tamisée.

Nos corps collés l’un à l’autre ondulent lentement au rythme de la musique, nous nous sourions, je la regarde, qu’elle est jolie, ma main caresse doucement sa joue puis ses cheveux lumineux et soyeux.

Nos lèvres se rapprochent et s’unissent, nos langues se mêlent, elle soupire légèrement sous ma bouche, soupir de contentement, c’est si doux …

J’abandonne ses lèvres pour m’enfouir dans son cou, je m’enivre de son parfum, ma bouche goute sa peau douce, suave, délicieuse. Ma langue lèche son cou, elle gémit tout doucement.

Mes mains descendent le long de son corps en suivant ses formes, d’abord ses épaules, ses côtes, sa taille, les mêmes courbes que les miennes ou presque en tout cas un corps semblable au mien, que je caresse avec tellement de désir et bonheur.

Mes mains terminent sur ses fesses, les fesses des autres femmes, mon péché mignon, je les caresse, je les cajole, du creux des reins au pli du haut de la cuisse, j’enserre, je masse la peau, ha que j’adore ça !

Ma bouche a quitté son cou pour descendre un peu plus bas, dans son décolleté, à la naissance de ses seins ou je dépose des tas de petits baisers tout en respirant sa peau, son parfum de femme envoutant, elle, caresse mes cheveux en gémissant se cambrant en arrière pour mieux dégager sa gorge à mes baisers.

Elle me prend par la main, m’entraine vers la chambre :

Viens, sa voix tremble un peu enrouée par le désir

Nous nous allongeons ensemble sur le lit, nos corps s’emmêlent, nos bouche se soudent, nos mains parcourent nos corps respectifs.

Je glisse sur elle, lui dévore de nouveau le cou avec plus de passion cette fois ci, je mêle baisers, petits coups de langues et légères morsures.

Mes mains courent sur sa taille, ses cuisses, remontent, frôlent ses seins, redescendent attraper ses fesses, les serrer.

Son souffle s’accélère, ses gémissements se font de plus en plus forts, elle murmure :

_ Oui ma belle, c’est bon, continues

Je ne vais pas m’en priver !

Ma bouche se retrouve sur son décolleté, je déboutonne son chemisier, dépose des dizaines de petits baisers sur le haut de ses seins juste à la limite de la peau et de son soutien gorge, je glisse sur son ventre, j’y trace des lignes avec ma langue, je lui mordille les cotés puis je remonte …

Je l’aide à ôter son chemisier, je dégrafe son soutien gorge, le lui enlève, mes mains se posent sur ses seins, les frôlent d’abord très doucement puis les caressent un peu plus fermement, mes doigts jouent avec ses tétons, je la regarde, elle gémit les yeux clos, elle est si belle …

Alors que ma bouche se referme sur l’un de ses tétons ma main descends sur son ventre puis sur ses cuisses, elle porte une jupe et des bas, ma main caresse d’abord l’extérieur de sa cuisse du genou je remonte avec le bout de mes doigts jusqu’à la lisière des bas, puis redescends, puis remonte …

_S’il te plait ma douce ! Murmure t elle avec une légère pointe d’agacement

Je souris intérieurement, j’ai bien compris le message princesse.

Ma main passe donc à l’intérieur de sa cuisse, je m’amuse de nouveau avec la couture du bas et à caresser la peau si douce qui se situe entre cette couture et l’aine puis enfin ma main glisse sur son sexe …

Elle est humide et chaude, je le sens malgré la barrière de tissu, je m’amuse à l’agacer, je la frôle à peine, le bout de mes doigts passent sur les cotés de son tanga, elle geint, je ris …

Un de mes doigts trouve son clitoris, je le caresse à travers la dentelle.

Mes lèvres descendent sur son ventre, je le dévore, elle rit car ça la chatouille un peu.

Je lui fais soulever les fesses afin de lui enlever son tanga, elle écarte grand ses cuisses tout en me regardant avec un sourire à la fois tendre et coquin.

Ma main glisse de nouveau sur son sexe, je ferme les yeux quelques instants, savoure les sensations ...

Je caresse à nouveau son bouton d’amour mais sans la barrière de tissu cette fois-ci, je le masse doucement.

J’embrasse son mont de vénus, le haut de ses cuisses ou la peau est si douce tandis qu’un de mes doigts s’enfonce lentement en elle, elle pousse un gémissement plus fort, se cambre légèrement …

Le bout de ma langue se pose sur son clitoris, je la respire, goute son miel, quel délice !

Ma langue agace son bouton de petits coups , je la lape et alors que mes lèvres l’entourent pour le suçoter , un deuxième de mes doigts la pénètre , mes doigts dansent dans son antre , massent ses parois , ma langue tourne ,butine ,agace et je la sens , elle vibre , elle vibre sous mes douceurs ,elle chante son plaisir et moi je me sens toute puissante …

Quel bonheur, quelle joie, je sais qu’elle va venir et ce grâce à moi et cette sensation c’est tellement …

Ma douce se met à crier, ses mains qui caressaient mes cheveux, les tirent en se crispant, son corps est parcouru de tremblements et je le sens pulser sous mes doigts …

Je me réinstalle prés d’elle, nous nous enlaçons, nous embrassons, on caresse nos visages, nos cheveux, on se sourit, puis elle se glisse sur moi et juste avant de m’embrasser de nouveau fougueusement, elle me dit en riant :

Toi, tu ne perds rien pour attendre !

  • Like 4


2 Commentaires


Recommended Comments

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.